Parlons de la séparation perçue des corps. Le corps est fait uniquement de pensées. La pensée vous donne une expérience crédible de l’expérience physique. Parce que vous avez choisi la perception de la séparation, le corps vous aide à voir les êtres comme séparés et vulnérables, capables de nuire et d’être blessés, capables d’être en faute. Le corps est le copain de l’ego parce que son existence renforce la perception de séparation qu’il est la fonction de l’ego de promouvoir.

Vous avez fait l’ego. Quand vous voyez différents corps et les percevez comme séparés, quand vous êtes pris dans des histoires sur leur séparation, vous pouvez voir que l’ego fonctionne comme vous le vouliez. Vous avez fait l’ego. Vous avez choisi la perception de séparation.

Nous vous disons comment vous en êtes venu à être ainsi, à ne pas blâmer, à ne jamais blâmer. Nous vous le disons simplement parce qu’il est important de savoir que vous imposez toutes les limites perçues à votre moi imaginaire, et ces limites ne pourront jamais être réelles. Ces limites ne peuvent être expérimentées que dans l’illusion. L’amour est la seule chose qui soit réelle, et l’amour est illimité.

Voilà la bonne nouvelle pour le corps : Vous pouvez le remettre à l’un d’entre nous pour permettre à la perception de la séparation de s’apaiser et de disparaître partout dans le monde que vous observez. Vous pouvez aussi confier tous les autres corps à l’un d’entre nous. Quand vous faites cela, vous invitez l’Unitude à jouer à travers eux tous.

Nous allons examiner les croyances liées au fait de croire que vous êtes dans un corps, et nous allons secouer un peu la cage. L’ego offre certaines croyances fondamentales qui soutiennent les autres croyances que l’ego vous envoie. Afin de soutenir l’illusion de l’ego, vous devez croire que ce que vous êtes est séparé de ce que l’autre est. La perception des corps vous aide dans cette perspective. Vous devez croire qu’en tant que corps, vous pouvez être blessé. Vous devez croire que vous, en tant que corps, pouvez nuire à d’autres corps. Vous devez être identifié pour acheter tout ce que l’ego vous vend. On remue un peu cette identification. Il ne pourra pas tenir le coup, et c’est une très bonne nouvelle. La structure de cette identification a toujours été faible, mais c’est votre pouvoir qui lui a donné force et substance.

Quand vous êtes identifié physiquement, vous voyez votre identification séparée comme un petit royaume que vous dirigez. L’ego vous dit que régner sur ce royaume est très satisfaisant. Afin de faire l’expérience de vous-même en tant que dirigeant d’un royaume que vous considérez comme votre moi séparé et autonome, vous devez constamment éprouver de la peur.

La peur peut sembler être quelque chose de négatif, ou elle peut sembler être positive par opposition au négatif, mais tout ce qui peut avoir un contraire est basé sur la peur parce qu’il manque de stabilité. L’ego vous dit que le désagréable sentiment de peur est dû au manque, aux conditions indésirables dans le monde, aux défauts des autres et aux défauts de votre moi séparé. La survie de l’ego dépend de votre croyance que les défauts sont réels, et ils sont partout.

Quand on arrête de trouver des fautes partout, l’ego ne peut pas survivre. Lorsque vous cessez de croire aux mensonges que l’ego vous envoie sous la forme d’une pensée déformée, vous n’êtes plus capable de trouver la faute. Lorsque vous ne croyez pas aux mensonges, il n’y a pas besoin d’une émotion dérangeante (une alerte) pour vous dire que vous croyez aux mensonges. C’est la source de la paix qui dépasse toute compréhension. Cette paix, c’est vous. L’expérience de perception de la séparation dépend de l’oubli de qui vous êtes, du maintien de ce manque de conscience. Vous avez fait de l’ego l’expérience de la perception de la séparation, et vous pouvez la laisser aller.

Pensez à la honte un instant. Qu’est-ce que ça fait ? C’est une contraction dans cette boule séparée du petit vous. C’est un repli sur soi dans la douleur, la certitude que ce que vous êtes n’est pas assez bon, mérite la douleur et la souffrance. L’expérience de l’ego dépend de la honte. Vous avez besoin de cette honte et de ce sentiment d’indignité pour maintenir l’illusion que l’un est séparé de l’autre, que l’un est plus ou moins valable que l’autre.

L’ego peut vous garder en vie pendant un certain temps sur l’idée que si vous trouvez un autre indigne, vous pouvez vous trouver digne par comparaison, et à cause de cela vous vous sentirez bien. Si vous regardez très attentivement les « bons » sentiments comme celui-ci, vous trouverez une tension et une insécurité en dessous d’eux. En fait, ces « bons » sentiments ne sont pas du tout de bons sentiments. C’est la clé de votre liberté. C’est la clé pour savoir que vous seul pouvez vous maintenir dans l’expérience de la servitude.

Regardez l’idée de cacher des choses, de présenter une façade particulière. Vous sentez la tension ? L’ego vous convainc que vous n’êtes pas aimé et qu’on ne s’occupe pas de vous, alors vous devez cacher des choses afin d’éviter d’être rejeté. L’ego vous dit que vous devez soigneusement cultiver une façade afin de paraître assez bon pour être accepté. Pouvez-vous sentir l’instabilité fondamentale à la racine de tout ce que l’ego vous dit ?

Ce que vous êtes est enraciné, soutenu, entier et pleinement aimé, éternellement. L’ego a besoin que vous croyiez que votre expérience est ténue et sujette au changement pour que vous puissiez continuer à fuir la peur. Courir avec la peur est facultatif. La peur est facultative. Remarquer ceci est le début de la fin de l’ego.

 

Si vous êtes identifié, vous avez demandé l’expérience d’une prison perceptuelle. Vous sentez-vous avoir terminé avec ça maintenant ? Vous avez toujours eu la possibilité d’en finir. Votre plus grande force est que vous voyez votre choix maintenant.

Nous marchons aujourd’hui à vos côtés, vous aidant toujours à voir où vous vous attachez au fantôme de l’ego. Lorsque vous remarquez un attachement aujourd’hui, rappelez-vous que l’attachement n’a aucune valeur et ne signifie rien. C’est ainsi que vous laissez l’ego fondre et se dessécher au soleil.

Si vous souhaitez une pratique, voir Pratique 37 – Je suis enraciné, soutenu, entier et pleinement aimé.

Les Anges, canalisé par Julie

Photo par Malcolm Lightbody sur Unsplash

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0