J’attends avec impatience que la vie redevienne normale sur terre, alors que lentement mais sûrement, nous passons d’une époque où l’on s’embrasse, se tient la main et se rassemble pour faire la fête à la distanciation sociale. Même si nous avons pris de la distance, il semble que la plupart d’entre nous soient devenus plus proches et plus conscients de nos liens. Je prie pour que nous maintenions cette conscience en allant de l’avant.

J’attends avec impatience le moment où nous enlèverons nos masques et où nous nous reverrons sourire, mais je sais que même avec des masques physiques, nous avons enlevé les masques de nos âmes. Nous avons établi un contact visuel, nous avons vraiment regardé les gens autour de nous. Puissions-nous maintenir cette intimité tout en avançant, en nous voyant vraiment comme notre propre famille.

J’attends avec impatience l’avenir où nous ne prendrons plus jamais pour acquis le personnel médical, les livreurs, les employés des magasins et tous ceux qui nous ont soutenus alors que le monde était en train de s’écrouler. Puissions-nous tous nous rendre compte que, riches ou pauvres, prestigieux ou servant tranquillement, nous jouons tous un rôle précieux et intégral dans la danse humaine.

J’attends avec impatience un avenir où les employeurs qui, autrefois, doutaient que les gens puissent travailler à domicile, permettront à ceux qui le peuvent et le souhaitent de le faire, et ainsi de réduire les frais généraux, d’augmenter les profits et d’avoir des employés plus heureux.

J’attends avec impatience un avenir où les familles marcheront et parleront et feront plus souvent l’expérience du « vrai » monde dans la nature ; un avenir où la nature elle-même sera plus appréciée de tous et gardée propre et vierge pour les générations à venir.

J’attends un avenir dans lequel nous chérirons et rendrons grâce pour les libertés que nous avons,
et où nous ne prendrons plus jamais une chose ou une personne pour acquise.

 


J’attends avec impatience un avenir dans lequel nous apprécierons la vie, les uns les autres et nos simples plaisirs.
Que nous ne prenions plus jamais un rouleau de papier toilette pour acquis, ni le rôle d’un autre être humain dans notre vie.

Puissions-nous réaliser que nous pouvons tirer le meilleur parti de n’importe quelle situation, même si elle est désastreuse.

Souvenons-nous toujours que face à l’obscurité qui a balayé la terre, nous avons trouvé une plus grande Lumière.
____________________________________________________________________________________________________________________

Qui voulez-vous faire avancer ? Dans quoi voulez-vous aller de l’avant ? Voici quelques conseils pour vous aider à le déterminer…

1. Inventaire – avant et après la pandémie

Ce sont des questions qui appellent à l’auto-réflexion. Il n’y a pas de bonnes réponses – seulement des bonnes pour vous.

Faites une liste des choses que vous aimiez faire avant la pandémie.
Faites une liste des choses que vous aimiez faire pendant la pandémie.
Que souhaitez-vous changer après ?

Écrivez comment vous vous voyiez avant la pandémie.
Écrivez comment vous vous voyiez pendant la pandémie.
Qui voulez-vous être quand tout cela sera terminé ?

Écrivez comment vous étiez en relation avec d’autres personnes avant la pandémie.
Notez vos relations avec les autres pendant la pandémie.
Comment changeriez-vous vos relations avec les autres après la pandémie ?

2. Comment aimeriez-vous que votre vie change ?

En regardant vos réponses ci-dessus, pensez à ce que vous avez appris, aimé ou détesté, pendant ces quarantaines obligatoires et ces périodes intenses. Quelles parties de votre vie doivent changer pour vous rendre plus heureux, plus sain ou plus équilibré ? Qu’est-ce qui doit changer dans vos relations avec les autres ? Y a-t-il des aspects de votre vie que vous souhaitez changer ?

Vous pourriez avoir envie de retourner au travail, ou réaliser que vous voulez travailler à la maison.

Vous pouvez constater qu’une relation nécessite une assistance psychologique ou un départ, ou qu’elle a été ressuscitée et qu’il faut passer du temps ensemble à mesure que vous avancez.

Il se peut que certains aspects de votre ancienne vie sociale vous manquent ou que vous réalisiez que vous voulez passer moins de temps dehors et profiter d’interactions plus significatives.

 

Vous avez peut-être réalisé que vous mangez de manière très créative et que vous apprenez à dépenser moins, à gaspiller moins et à profiter davantage.

Il se peut que vous ne considériez plus jamais comme acquis le TP ou tout autre produit que vous utilisez. Vous avez peut-être commencé à utiliser des éponges au lieu de serviettes en papier, un bidet au lieu de TP ou une solution d’eau de Javel au lieu de nettoyants fantaisistes. Pas de jugement… aimez-vous vos changements ? Si oui, gardez-les, sinon trouvez mieux.

Encore une fois, il n’y a pas de bonne réponse, seulement une bonne réponse pour vous…

3. Prendre la résolution d’apporter des changements petit à petit

Faites une liste des changements que vous souhaitez apporter à votre avenir. Ils peuvent être petits ou grands :

Je veux travailler à la maison.
Je saluerai tous ceux que je vois avec un sourire.
Désormais, je me laverai les mains avant les repas.
Je gaspillerai moins de nourriture.
Je prendrai plus de temps dans la nature.
J’apprendrai quelque chose de nouveau en ligne chaque semaine.
Je contribuerai à quelque chose en ligne chaque semaine.
Je sourirai et remercierai chaque livreur ou chaque médecin que je verrai.
J’écrirai des remerciements à tous ceux qui m’ont aidé pendant cette période.
Je prendrai mieux soin de mon corps.
Je mangerai toutes mes réserves et je mettrai de l’argent de l’épicerie dans mes économies
Je ferai régulièrement des dons à une banque alimentaire…

Encore une fois, vous seul pouvez rédiger votre propre liste. Il n’y a pas de jugement, ni de bien ou de mal… juste ce qu’il faut pour vous.

Qui voulez-vous faire avancer ? Comment aimeriez-vous que votre « nouvelle normalité » soit perçue ?
___________________________________________________________________________________________________________________

Je suis sûr que vous avez entendu le dicton : « Il n’y a pas de retour en arrière maintenant ». Même si nous voulons « revenir à la normale », nous ne pouvons pas parce que la normale change. En fin de compte, c’est une bonne chose.

Soyez patients alors que nous renaissons. Faisons le consciemment, avec une plus grande conscience, et ce faisant, créons des vies plus agréables pour nous-mêmes, et donc un monde plus agréable et plus connecté.

Je vous aime tous !

Ann

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email