Moi : St Germain, j’ai lu dans un livre qui a été publié par « Ascended Master Discourses », que vous avez dit que la première chose qui doit être apprise est l’obéissance. J’aimerais que vous expliquiez cela s’il vous plaît parce que lorsque vous dites obéissance, je frissonne.

St G : Bonjour, Sharon, je suis St Germain, à votre disposition. Je serais très heureux de répondre à votre question concernant l’obéissance. Bien sûr, je dois préciser que celui à qui vous devez obéir est Dieu, car dans votre obéissance à Dieu, vous êtes libre.

 

Moi : On dirait un oxy-moron.

St G : Permettez-moi de vous expliquer davantage. Vous êtes tous des aspects de Dieu. Vous faites tous partie de Dieu. De la même manière que votre corps est composé de cellules qui ont chacune une fonction individuelle ou collective, vous faites tous partie du corps de Dieu, qui comprend le tout.

En ce qui concerne l’obéissance, je pourrais suggérer que ce mot a perdu sa signification depuis l’abaissement de votre fréquence il n’y a pas si longtemps.

À une certaine époque, l’obéissance signifiait simplement s’aligner avec, refléter les caractéristiques de, choisir d’être comme celui à qui vous obéissiez. Cela signifiait une sympathie, un alignement avec l’Unique qui est Dieu.

Votre compréhension actuelle du mot « obéir » est de permettre la domination de vous-même ou la soumission aux autres. Il a typiquement une connotation négative, et l’obéissance est maintenant souvent effectuée dans un état de peur. Comme Ivo l’a dit, beaucoup de vos mots ont été déformés dans leur sens puisque votre interprétation est basée sur la peur. Vous prenez l’exemple du mot « respect » qui, à une époque, signifiait une admiration pour quelqu’un, mais qui signifie maintenant que vous ne devez pas contrarier la personne que vous respectez. Comme un manque de respect. Ainsi, le sens de ce mot se transforme au fur et à mesure que votre fréquence collective s’abaisse.

Il en est de même pour l’obéissance.

Dieu ne domine pas. Dieu n’utilise pas la peur pour vous effrayer et vous soumettre. Si vous aimez un Dieu qui agit ainsi, vous n’aimez pas Dieu.

Obéir à Dieu de la manière dont j’avais l’intention de le faire, c’était simplement apprendre les règles avec lesquelles Dieu exerce sa domination sur lui-même, et toi, tu fais partie de ce moi. Dieu possède certaines qualités et c’est à vous de vous aligner sur ces qualités. En faisant cela, vous vous connaissez mieux et vous connaissez Dieu davantage.

De plus, au fur et à mesure que votre fréquence s’élève dans les états de conscience supérieurs, vous connaissez de manière plus exquise le sens des mots, qui avaient une signification plus faible dans vos états inférieurs.

Ainsi, lorsque je dis que vous devez obéir, cela signifie que vous devez apprendre à connaître Dieu, car en le faisant, vous êtes libre d’être la totalité de ce que vous êtes. C’est très simple.

Oui, comprenez que beaucoup de vos mots ont changé, même au cours du siècle dernier, pour prendre des significations plus négatives. Ajoutez à cela le nombre de mots qui ont disparu de votre lexique et vous avez de quoi vous inquiéter. Les mots sont ce que l’on utilise pour exprimer sa fréquence dans l’état physique. Avec un lexique plus restreint, votre expression se réduit et votre frustration commence à monter.

Vous êtes à un point très bas dans ce processus maintenant. Il y a tellement de répression émotionnelle qu’elle est stockée et ressort à chaque fois que l’occasion se présente. C’est ainsi que vous avez votre rage au volant.

 

Vous êtes si nombreux à être embarrassés par vos pensées et vos émotions, mais vous ne réalisez pas que vous êtes bien plus grands que ces pensées et ces émotions et qu’elles ne sont qu’une partie minuscule de votre expression totale. Allez à l’intérieur de vous-même pour vous trouver et voir l’être énergétique dynamique que vous êtes. Connectez-vous avec la partie de vous-même qui n’a pas besoin de mots pour s’exprimer et comprenez que votre vie sur terre n’est qu’une fraction de la totalité de vous-même, et vous comprendrez la grandeur de qui vous êtes.

Moi : Merci, St Germain ! Aller à l’intérieur est génial, mais oui, c’est non-verbal.

St G : C’est vrai, mais c’est un voyage si merveilleux ! Je suis toujours à votre service, et pour aujourd’hui, je vous dis adieu.

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email