Mes chers ! JE SUIS L’ARCHANGE MICHAEL !

Je suis venu ici aujourd’hui pour vous apporter notre vision du moment présent. Le week-end dernier, beaucoup d’entre vous ont participé à des actions pour aider les autres. Je dois dire que pour beaucoup, c’était une expérience nouvelle et unique et le début d’un grand voyage sur ce parcours. C’est ce que nous avons dit ici, le monde a besoin d’égalité, le monde a besoin d’amour et c’est une façon pour vous de faire compter cet amour. Il est impossible de l’expliquer mieux que ce que Sanada a déjà expliqué. Je n’ai que quelques points à ajouter.

 

Comme nous l’avons toujours dit ici, tout ce qui est fait avec le cœur donne des résultats. Non seulement pour ceux qui reçoivent, mais aussi pour ceux qui donnent. Parce que lorsque le cœur est impliqué, lorsque l’amour est impliqué, cette énergie a le pouvoir de se répandre et de se manifester de plus en plus. Donc c’est exactement ce que Sananda a déjà dit, rien ne se passe à une seule date. Les problèmes surviennent chaque minute, chaque heure, chaque jour, et non à une date précise. Donc, si chacun d’entre vous fait sa part, même la plus petite, vous ferez beaucoup. Ne pensez jamais : « Qui suis-je ? Je suis petit. Je ne peux pas faire grand-chose ! » Et puis vous décidez que vous ne ferez rien ; et je vous dis de ne pas faire cela, donnez le peu que votre cœur envoie ; parce que ce peu, du cœur, est beaucoup pour celui qui reçoit, parce que ce don vient couplé avec beaucoup d’énergie, et celui qui reçoit, reçoit cette énergie, pas seulement la partie physique de ce qu’il a reçu.

Ne pensez donc jamais que vos dons, vos livraisons, sont petits, sans importance. Mais je le répète, que cela soit fait avec beaucoup d’amour, parce que cet amour se transmet à la nourriture, aux vêtements, à l’énergie de l’argent, peu importe, à un câlin, et la personne qui le reçoit le reçoit avec, comme vous le dites, de l’intérêt et bien plus encore. Maintenant, soyons clairs, ne le faites jamais en espérant une récompense. « Ah, je vais le faire pour que l’univers m’apporte un retour ! » Rien qu’en ayant cette pensée, vous perdez déjà, vous ne gagnez pas.

Le don doit toujours être fait de bon cœur et surtout, sans jugement. Celui qui fait des dons et se demande sans cesse : « Mais est-ce que ce que j’ai donné sera bien utilisé, sera-t-il mis à profit ? » Il a brisé l’énergie de cette action. L’action se produira, oui, mais cette énergie d’amour que vous transmettriez en n’ayant pas de jugement, elle est partie, elle ne se produit pas. Parce que vous avez jugé ce frère, sur ce qu’il allait faire de ce bien précieux que vous lui avez donné. Donner de cette manière n’est pas bon, parce que celui qui reçoit, perçoit votre jugement ; et je vous dirais qu’il est révolté, encore plus, qu’il ne l’est déjà. Et cette énergie d’amour qu’il pourrait recevoir pour apaiser cette révolte, ne viendra pas. Et tout cela reviendra à vous qui avez fait des dons avec discernement.

Alors ne jugez pas, donnez simplement. Chacun doit faire sa part. Et j’insiste encore : mais faites-le avec le cœur, ne le faites pas juste pour le faire, ne le faites pas pour faire bonne figure devant l’univers, car rien ne sera donné en retour, au contraire, le don doit toujours venir du cœur et comporter beaucoup d’amour. Je suis donc ici aujourd’hui pour féliciter tous ceux qui ont joué leur rôle le jour de la réunion, et je félicite ceux qui jouent toujours leur rôle, pas seulement certains jours. La faim, la misère, sont quotidiennes ; elles n’existent pas seulement à des dates précises.

Alors oui, chacun d’entre vous peut faire sa part, changer un peu la vie de quelqu’un. Mais changez du fond du cœur, changez sans jugement, sans vous demander ce que cette personne fera de ce que vous lui avez donné. Donnez. Je vous dis que cet enseignement du don avec amour n’est pas facile à réaliser. On vous a toujours dit de donner et vous l’avez fait pendant longtemps, mais en jugeant toujours comment l’argent arrivera de l’autre côté. Il n’y a donc jamais eu de diffusion de l’énergie de l’amour, qui est l’énergie primordiale qu’il doit y avoir dans cet acte, l’acte de donner.

 

Je voudrais maintenant clarifier une chose : nous avons toujours parlé de respect, le respect d’envoyer des choses à un autre sans qu’il le veuille. Il faut alors donner une explication un peu plus détaillée. Celui qui en a besoin, celui qui a faim, le demande toujours, car c’est la raison fondamentale de votre vie. Il faut manger pour être debout, pour être en bonne santé. Ainsi, dans ce cas, vous n’avez pas besoin que l’autre demande, sa simple existence vous montre déjà la demande ; le regard affamé, la demande d’une miche de pain, la demande d’aide, est déjà son autorisation pour que vous l’aidiez. Ceux qui sont prédisposés à tout rassembler et à le transmettre font aussi un travail, car il y a ceux qui demandent.

Alors oui, vous pouvez faire des dons à ceux qui se rassemblent et passent, et encore une fois sans jugement. « Le transmettra-t-il ? » Non, non. Si vous envoyez quelque chose avec l’énergie suivante : « Oh, cela ne va pas atteindre ceux qui en ont besoin, parce que ceux qui sont au milieu vont… (je ne veux pas utiliser un mot trop fort), utiliseront ce qui a été envoyé pour leur propre bénéfice. Vous lui avez envoyé cette énergie et s’il est une personne au cœur impur, il recevra cette énergie et pourra même faire ce que vous craignez, ce que vous lui avez envoyé. Maintenant, si vous lui envoyez… « Puisses-tu utiliser tout ce que je t’envoie, vraiment pour le donner à ceux qui sont dans le besoin ! », vous lui envoyez votre amour, pas votre jugement. Lorsque vous dites cette phrase, vous ne lui dites pas de faire la bonne chose, vous le guidez simplement pour qu’il fasse la bonne chose et il la recevra avec tant d’amour qu’il voudra la transmettre avec tant d’amour.

Faites donc attention à l’énergie que vous transmettez. Vous le transmettez avec amour et confiance. « J’ai confiance que cela atteindra ceux qui en ont besoin », l’énergie a été éclairée et tous ceux qui la reçoivent seront éclairés. Maintenant, si vous l’envoyez avec méfiance, lorsqu’il arrive dans la main de quelqu’un dont le cœur n’est pas pur, cela se produira. Comprenez-vous que c’est l’énergie émanée qui contrôle le processus ? Vous devez donc l’envoyer à qui que ce soit, en croyant qu’elle atteindra exactement la personne qui en a besoin. Alors prenez juste ce que vous allez donner et dites-le :

« Je fais des dons à ceux qui sont dans le besoin. Que cela atteigne ceux qui en ont vraiment besoin. » Sans juger de l’endroit où il passera. Mettez de l’amour, mettez des sentiments, mettez la vision d’une famille qui le reçoit.

La pensée a du pouvoir, vous le savez. Les mots ont aussi un pouvoir, mais la pensée a aussi un pouvoir. Voyez donc ce que vous donnez atteindre les mains de la personne dans le besoin, rendre une famille heureuse ou une personne heureuse, peu importe, voyez la fin que vous voulez ; émanez-la. « Je veux que cela atteigne la table de quelqu’un, la vie de quelqu’un, et l’aider de toutes les manières possibles ! Voilà, il ira avec cette énergie et il arrivera là où il doit aller.

Alors, apprenez à donner, donnez avec des sentiments, avec amour, pensez à ce que vous voulez qu’il se passe. En ce moment, ce respect dont nous avons parlé, de ne rien envoyer à quelqu’un qui ne l’a pas demandé, est valable parce que vous l’envoyez en sachant que quelqu’un en a besoin, en sachant que quelqu’un le demande et qu’il arrivera là où il doit aller. Quel serait l’idéal ? L’idéal serait que vous atteigniez le bout de la ligne, celui qui est réellement là, à l’autre bout. Mais nous sommes pleinement conscients que cela est souvent compliqué dans la société dans laquelle vous vivez.

 

Alors quand vous le faites, pensez toujours à l’endroit où vous voulez qu’il aille. Et je vous assure qu’il vous parviendra, car l’univers lui-même, voyant votre action, votre cœur, le fera parvenir à ceux qui en ont besoin. Donc, sachez bien ce que vous vibrez, pensez bien ce que vous vibrez dans un don. Tout ce qui est vibré se répercute, pour le meilleur ou pour le pire. Veillez donc à ce que vos dons n’entravent pas votre action, simplement à cause d’une idée que vous avez eue. Faites très attention à ce que vous pensez au moment du don, soyez prudent.

Et chaque fois que c’est possible, cherchez le bout de la ligne ; quand c’est possible, cherchez-le. Vous ferez alors un travail étroit d’échange d’amour, pas avec une représentation qui n’est pas la personne à qui vous ferez un don. Mais tout est valable, tout don est valable, tant qu’il est fait avec amour et tant qu’il est pensé, dit, dirigé, avec beaucoup d’amour, avec beaucoup de lumière vers ceux qui en ont vraiment besoin.

Canalisé par Vania Rodrigues

Traduit du Portugais pour Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Suivez-nous...