Mes bien-aimés ! JE SUIS L’ARCHANGE MICHAËL !

Aujourd’hui, c’est le dernier jour de cette petite promenade que vous avez faite ces deux dernières semaines. Une marche plus légère, une marche plus tranquille, mais une marche dont vous pouvez être sûr qu’elle a apporté un équilibre à vos corps qui ont été si affectés par ce voyage de 21 jours. Mais ne pensez pas que c’est fini, nous avons encore beaucoup à faire.

 

Donc, la semaine prochaine, nous commencerons une deuxième série de cheminement des rayons. Chaque maître de rayon apportera une méditation axée sur le pardon. Vous devez être prêt à pardonner et à demander pardon. Je dirais qu’il ne sera pas possible de tout éliminer, chaque petite chose ou grande chose qui a besoin de solliciter le pardon. Mais je vous assure que là où cette action est la plus nécessaire, là où elle a le plus de poids, vous la ferez.

Cette marche sera donc un peu différente des autres, mais le but est le même : se purifier. Par conséquent, soyez prêts, soyez courageux, soyez fermes, ne doutez pas. La peur en ce moment n’est pas bonne conseillère. Je dirais qu’elle entrave plus qu’elle n’aide. Par le fait même de faire preuve de courage pour voir tout ce que vos âmes ont fait au fil du temps, ceci n’est pas une position très facile, mais elle est nécessaire.

Alors, je vous dis d’emblée, tout le monde ne peut pas le voir, mais je vous dis que quelque chose vous viendra à l’esprit, vous saurez ce que vous pardonnez ou ce pourquoi vous demandez pardon. Et j’insiste encore : ceux qui ne voient pas ou ne parviennent pas à savoir à quoi ils vont utiliser le pardon, je dirai qu’ils ont encore un très gros égo, pensant qu’ils n’ont rien à pardonner ou pour lequel demander pardon.

Il n’est pas nécessaire d’être doué pour avoir à l’esprit une idée de ce que vous avez fait. C’est un rôle que les maîtres joueront. Chacun recevra à l’esprit ce qui est traité ce jour-là. Mais je sais que certains finiront par dire : « Non, rien n’est venu. » Je vais donc vous répéter ce que je dis toujours : répétez, autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que vous y voyiez, jusqu’à ce que vous receviez dans votre esprit la scène, l’idée, l’intuition de ce que vous allez pardonner ou pour laquelle vous allez demander pardon.

Et je vous le dis, c’est une longue marche. Ce n’est pas une marche à sens unique qui vous permettra de tout sortir, mais une marche directe. Nous ferons sept tours. Chacun d’entre eux aura sept tours. Et à chaque tour, la méditation changera, car à mesure que nous avançons, nous pouvons emporter des choses plus lourdes pour nous en débarrasser. Comme pour l’autre tour, durant le week-end, il n’y aura pas de méditation ; c’est juste du lundi au vendredi.

 

Nous allons passer d’un tour à l’autre ; nous terminons le premier tour et entamons le deuxième, nous terminons le deuxième et entamons le troisième et ainsi de suite. Soyez donc prêts, soyez préparés à voir beaucoup de choses que vous n’aimerez pas voir. Parce que beaucoup d’entre vous pensent qu’ils sont très “saints” :  » Non, je ne serai jamais capable de faire cela « . Tout cela est en relation avec votre conscience actuelle, je suis d’accord. Mais qu’en est-il du passé, et qu’a fait votre âme en d’autres temps où il n’y avait pas le niveau de conscience qu’il y a aujourd’hui ?

Vous vous retrouverez alors à faire des choses horribles, à faire des choses qu’aujourd’hui vous jugez et critiquez chez les autres.

Soyez prêt. Vos âmes ne sont pas saintes. Si elles l’étaient, elles seraient déjà dans la cinquième, sixième ou septième dimension. Si vous êtes encore là, c’est que vous avez encore beaucoup de choses à résoudre. Par conséquent, préparez-vous psychologiquement à voir des choses qui ne vous plairont pas, mais qui sont nécessaires pour cette démarche.

N’associez pas ces sept tours à l’éveil de l’Humanité. Le processus n’est pas dirigé par vous. Tout peut arriver à tout moment. Nous prenons soin de vous. Cela n’a rien à voir avec le reste du processus. Bien sûr, plus vous êtes propres, plus vous profiterez du Grand Réveil, mais une chose n’est pas liée à l’autre, il n’y a pas de correspondance.

Alors, préparez-vous avec courage et surtout, ne vous jugez pas, ne souffrez pas des actes que vos âmes ont commis. Vous devez pardonner même (à) vos propres âmes, car il n’y a pas à les juger. C’étaient d’autres époques, d’autres saisons, d’autres situations. Aucun de vous n’étiez alors présents, car si vous y étiez, vous auriez pu prendre la même décision. Le non-jugement est donc le grand apprentissage de ce périple. Et, de cette manière, nous croyons que vous deviendrez désireux et capable de ne pas juger les autres, de ne pas juger tout ce que vous ne pourrez jamais connaître. Il suffit d’émaner de l’amour pour vos propres âmes et pour les autres.

 

Ainsi, pour terminer cette courte, légère et paisible promenade, je laisserai également mon message ici :

« Être dur n’est pas manquer d’harmonie.
Être impoli ne signifie pas être indifférent.
La protection peut prendre plusieurs formes.
Ne jugez donc jamais une coquille ; vous devez toujours regarder à l’intérieur. »

Et avant que cela ne devienne une avalanche de questions : les phrases qui ont été affichées ici pendant ces deux semaines peuvent être répétées à tout moment, n’importe quel jour, n’importe quand. Faites-en votre lecture quotidienne, faites-en le support de votre voyage, ils sont tous énergétiquement magnétisés. Utilisez-les donc avec beaucoup d’amour et recevez toute l’énergie qu’elles contiennent.

Canalisé par Vania Rodrigues

Traduit du Portugais pour : https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email