Mes chers ! JE SUIS L’ARCHANGE MICHAEL !

Une étape de plus terminée. Un autre tour du Voyage du Pardon est terminé. Il est intéressant de voir comment chacun d’entre vous perçoit et intériorise ce qui est dit. Un simple mot, un simple terme utilisé, amène tant de doutes, tant de défis, tant de questions, qui, à mon avis, n’auraient plus lieu d’être à ce stade du voyage.

 

Pourquoi contestez-vous autant ce que vous comprenez ? Pourquoi est-il si difficile de croire que ce que vous avez compris est correct ? Pourquoi devez-vous poser exactement la même question encore et encore ? Soyez assurés que je cherche ces réponses, même dans l’esprit de chacun d’entre vous. Et la seule réponse que j’ai est : « Je n’ai pas confiance en moi. Je ne fais pas confiance à ce que j’ai entendu. Je n’ai pas confiance en ce que j’ai compris » ; je vous le demande donc encore une fois.

Alors je vous pose une question : Comment se fait-il que vous fassiez ce voyage quotidiennement avec tant de doute dans votre esprit ? Il est intéressant de constater qu’une approche simple suscite tant de doutes, pourquoi ? Ah, parce qu’il y a toujours ceux qui aiment mettre leurs propres doutes et finissent par créer le doute chez les autres, ou est-ce que c’est que personne ne fait vraiment quelque chose avec la compréhension ?

Ils sont tous comme des marionnettes que l’on place sur un rail et qui continuent à marcher sur ce rail, et si quelqu’un demande : « Pourquoi êtes-vous là ? Je ne sais pas. Comment y êtes-vous arrivé ? Je ne sais pas. Et vous allez continuer ? Je ne sais pas non plus. C’est ainsi que je vous vois, petites poupées, où nous disons des choses et vous hochez la tête en accord, et vous le faites sans comprendre, sans cœur, sans vous rendre compte si ce que vous faites est bien ou mal.

Je l’ai dit à plusieurs reprises ici et je le répète. Si demain je dis : « Ecoutez, tout le monde va à la fenêtre et se jette dehors parce que nous avons besoin de la preuve que vous nous faites confiance », je crois que certains se jetteront dehors, parce qu’ils ne s’arrêtent pas pour réfléchir, ils ne s’arrêtent pas pour comprendre que quelque chose ne va pas dans ce que nous demandons. « Non, je ne vais pas me jeter juste parce qu’il l’a demandé. Peu importe à quel point je lui fais confiance, peu importe à quel point je l’aime, je ne vais pas le faire ! » Et c’est exactement ça.

Alors comment faire, comme des marionnettes ou en comprenant ce qui se fait ? Depuis le début, nous avons dit que nous avions affaire à des âmes. Ce n’est pas une question voilée et il y a eu une rafale de questions si voir des gens est la même chose que voir des âmes. Que pensez-vous, que vous allez voir des ombres, des esprits ? Les âmes avaient autrefois des corps et vous voyez des corps. Je ne comprends pas pourquoi tant de doutes ; je ne comprends pas pourquoi il est si difficile de comprendre que chaque corps est le vêtement d’une âme. Est-il difficile de comprendre cela ? Je ne pense pas.

Il est très intéressant de constater qu’à la fin du troisième tour, nous avons toujours ce genre de question. Ah, mais j’ai déjà trouvé pourquoi. Car il est dit par Saint Germain que celui qui n’a pas vu d’âme devra refaire le Tour. Oups ! « Oh non, je ne vais pas le répéter. Alors j’ai besoin de savoir si j’ai vraiment vu une âme. Et qu’avez-vous vu ? Des petits oiseaux sautant de branche en branche, des oiseaux volant dans le ciel, ou vous avez vu des actions, des personnes, des moments. Et vous venez me demander ce que ça fait de voir une âme ?

Ce n’est vraiment pas facile de comprendre vos têtes. Tout se passait très bien, tout le monde comprenait théoriquement tout. Une simple phrase provoque un tel émoi, pourquoi ? Si chaque jour on disait que si on ne voyait rien, il fallait le voir la prochaine fois. Alors maintenant, le dernier jour, vous êtes désespéré ? C’est intéressant. Très intéressant.

 

Mes frères, chaque chemin que nous proposons est une proposition, ce n’est pas une imposition. Il n’y a aucune obligation pour vous de faire quoi que ce soit. Vous le faites si votre cœur le veut. Ne devenez pas des marionnettes robotisées en faisant tout ce que nous demandons. Vous devez sentir dans votre cœur si vous voulez le faire ou non. Ce n’est pas le désespoir de faire tout ce qui se présente qui vous fera entrer dans la cinquième dimension. Ce qui vous y conduira, c’est l’apprentissage, les actions au quotidien, les sentiments que vous dégagerez. Le nombre de cours que vous suivez ou de voyages ou de méditations que vous faites n’influencera pas votre chemin d’ascension en tant que poids. « Ah, si tu as fait ça ici, alors tu as un point de plus. Non.

Chacun de ces processus n’est qu’une aide, un moyen de mieux comprendre, un nettoyage ; pas un changement d’habitude. Vous voyez, nous nettoyons vos âmes, oui, nous le faisons, mais si tout cela n’est pas fait avec le cœur, cela ne servira à rien. Alors pourquoi tant de doutes, pourquoi tant de questions sans intérêt ? Le temps est venu de croire, surtout, de croire en vous-mêmes, en ce que vos cœurs émanent, et non pas en ce que nous disons ou ne disons pas.

Je ne veux pas de marionnettes, je veux des esprits pensants impliqués dans tout ce qui se fait ; pas de robots, pas de marionnettes qui ne pensent pas et qui, lorsque quelque chose vous effraie, s’arrêtent pour réfléchir. Oui, je ne comprends vraiment pas pourquoi tant de doutes, pourquoi tant d’insécurité. Nous poursuivrons le voyage la semaine prochaine. Comme certains maîtres l’ont déjà dit, nous atteindrons l’apogée. Ce sera un voyage, une étape, très différente, très différente, et j’espère sincèrement que vous le comprendrez avant qu’elle ne commence.

Ce n’est pas au milieu ou à la fin qu’il faut aborder les doutes. Arrêtez d’écouter ce qui se dit. Arrêtez de poser des questions sur ce qui a déjà été dit. Comprenez ce qui suit : Il n’y a aucune raison de dépendre de quelqu’un d’autre pour obtenir l’information. Elle est là, maintenant si vous êtes trop paresseux pour la chercher, pour la lire, et que vous pensez que c’est plus facile de la demander, alors je vais vous poser une question : Demain, soi-disant, un jour donné, je viendrai ici et je dirai : Demain vous irez dans la cinquième dimension. Je ne peux même pas imaginer la quantité de questions telles que : quand, de quelle manière, avec qui, que vous allez arriver, et pourquoi ? Parce que vous n’avez pas confiance. Vous voulez que tout soit expliqué par écrit, de préférence avec quelqu’un qui répète ce qui est écrit pour que vous compreniez bien.

Soit vous apprenez à faire confiance, à attendre, soit la marche est vraiment entravée parce que vous continuez à patiner au même endroit. Toute marche, et je vais couvrir le chemin de l’ascension, toute marche est une marche solitaire où vous devez écouter très attentivement. Vous ne comprenez pas ? Écoutez encore. Vous ne comprenez toujours pas ? Appelez-nous. Demandez notre aide et nous vous aiderons à comprendre. Ne dépendez pas des autres pour prendre vos décisions.

Ne dépendez pas des autres pour votre compréhension. L’autre a autant de doutes que vous. A-t-il bien compris, s’est-il tourné vers nous pour obtenir la réponse ou vous donne-t-il une réponse de son esprit ? J’espère sincèrement que vous l’apprendrez. Le collègue sait et comprend de son point de vue, vous devez comprendre de votre point de vue. Vous n’êtes pas les mêmes. Chaque être humain/âme est unique, avec ses propres habitudes, compréhensions, sagesses, etc. Personne n’est le même que les autres. Alors pourquoi la réponse doit-elle venir de l’autre ?

Ce point, vous ne l’apprenez pas. Ah oui, mais il y aura ce groupe qui répondra à l’unisson : « Je ne peux rien écouter ; je ne peux rien comprendre ; je ne peux pas obtenir de réponse de votre part ». Très bien. Vous avez déjà décrété plusieurs fois que vous ne pouvez pas, alors savez-vous quand vous le ferez ? Jamais. La connexion avec nous est aussi un voyage, où chaque fois que vous nous appelez, que vous nous posez une question, un morceau de la connexion est créé. Et une dernière question, cette connexion est étendue un peu plus. Jusqu’au jour où cette connexion se produit et que vous avez votre réponse.

 

Pensez-y. Je l’ai dit ici plusieurs fois et je le répète : les réponses doivent venir de vos cœurs, de vos maîtres, de votre Moi supérieur, et non de l’autre. Où est-ce si difficile pour vous de comprendre ça ? Alors, continuons le voyage. La semaine prochaine, nous aurons une autre étape. Ce sera une étape très intéressante. Et j’espère avec certitude que chacun d’entre vous a déjà fait son « mea culpa » en regardant en lui-même et en voyant ce qu’il ne comprend pas ; et si vous ne comprenez pas, en cherchant votre réponse dans ce qui a déjà été dit. Ne cherchez pas l’autre. Les réponses sont là, pas dans l’esprit de l’autre. J’espère que vous en prendrez conscience.

Canalisé par Vania Rodrigues

******************

******************

Traduit du Portugais pour : https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email