Si vous voyez l’autre à travers un écran négatif (plus précisément, un écran de peur), vous vous voyez vous-même à travers un écran négatif. Si vous voyez l’autre à travers un écran négatif, vous vous voyez vous-même (et toutes les choses, et tous les événements, et toutes les idées) à travers un écran négatif. Nous utilisons le mot négatif parce que vous l’associez à la densité et à ce qui induit la douleur. Nous parlons en fait de la peur, bien qu’il soit plus efficace d’utiliser le mot négatif en ce moment. Par la peur nous signifions le positif et le négatif relatifs – ce qui semble avoir besoin de l’autre pour exister.

Toute tension et tout stress sont causés par la pensée associée au fait de regarder à travers cet écran du relatif. S’il y a une absence de conflit, même pour un instant, vous pouvez permettre un miracle qui aide tout le monde au-delà de cette perception de la relativité.

 

Bien que le fait de regarder à travers l’écran obscurcisse votre vision, l’écran semble rendre les choses petites, séparées et gérables par un soi personnel qui prend ses propres décisions. Lorsque vous ressentez la tension et le stress d’une focalisation étroite sur un écran déformant, vous pouvez vous laisser porter en arrière de ce qui semble être l’action, loin, très loin en arrière. Pourquoi nous vous ramenons en arrière ? Nous vous transportons hors de la perception que vous pouvez et devez faire quelque chose à propos de ce que vous voyez du point de vue du petit soi séparé et personnel. Nous vous ramenons de faire une décision à la prise de décision.

Allez-vous prendre ce qui vous est donné ? Vous n’êtes pas obligé de le faire. Dans votre rêve, cette hallucination que vous expérimentez, vous pouvez aller plus loin dans la croyance que l’hallucination est réelle et a des effets réels. Si vous faites une pause et que vous vous laissez porter en arrière, cependant, vous avez une vue d’ensemble. Vous avez suffisamment de souvenirs pour savoir que vous pouvez être guidé dans le rêve par ce qui vous donne des décisions. Il y a toujours deux possibilités. Vous pouvez rester proche de l’action, en faisant vos propres décisions, ou vous pouvez être retiré en arrière, en recevant des décisions qui vous guident à travers le rêve dans la paix et l’amour, avec une paix et un amour que vous pouvez partager.

Du point de vue de faire une décision, vous ne pouvez rien partager. Vous pouvez simplement continuer dans le fantasme et ses opposés. Du point de vue de la prise de décision, vous partagez le souvenir de ce que vous Êtes avec tous. Le temps sert à guérir, donc le temps sert à réaliser que la prise de décision apporte le bonheur, alors que faire une décision apporte la douleur.

Lorsque vous faites une décision, vous le faites sur la base de preuves qui semblent réelles. Le seul problème avec cela est que rien de séparé n’est réel. Lorsque vous prenez une décision qui vous est donnée avec amour par l’Esprit, vous comprenez que vous ne savez rien de rien, parce qu’il n’y a rien à savoir. Malgré tout, voici le rêve, et le rêve semble réel. L’Esprit vous guide à travers lui d’une manière qui vous aide à vous rappeler combien vous êtes en sécurité et aimé.

 

Si vous faites vos propres décisions, vous vous défendez toujours contre les résultats. Si vous prenez les décisions qui vous sont données par l’Esprit, vous avez confiance que vous êtes tenu, porté et aimé, et qu’on vous montre le chemin. Vos réflexions peuvent vous le montrer, alors ne les retenez pas. Permettez à vos réflexions de vous montrer que vous êtes tenus, portés et aimés. Permettez à vos réflexions de vous montrer que les décisions apparentes sont faciles parce que tout ce dont vous avez besoin vous est donné.

Êtes-vous prêt à abandonner l’idée de la gestion par un soi personnel ? Partout où vous n’êtes pas prêt à lâcher prise, vous pouvez sentir sa qualité hérissée – partout où cette idée cause de la douleur ou de l’inconfort. Vous pouvez profiter de chaque moment où vous êtes capable de remarquer cette douleur et cet inconfort, et vous pouvez aller à l’intérieur pour demander de l’aide. Demander de l’aide signifie toujours que vous êtes ramené à l’endroit apparent où les décisions vous sont données au lieu d’être faites par un vous imaginaire.

Si vous voyez une personne sous un jour négatif, vous faites un mauvais rêve à son sujet. Une autre façon de le dire est la suivante : Si vous en voyez un avec un certain degré de tension ou de stress, vous faites un mauvais rêve à son sujet. Êtes-vous prêt à émerger de ce rêve ? Êtes-vous prêt à voir cette personne telle qu’elle est et a toujours été ? Demandez de l’aide. D’une manière ou d’une autre, l’aide viendra. C’est comme découvrir qu’au milieu de toute situation perçue, il y a un bouton sur lequel vous pouvez appuyer. Vous continuez à appuyer sur ce bouton car le résultat est toujours la paix.

Parfois, vous pouvez entendre quelqu’un parler dans votre rêve d’être humain, et vous croirez que votre croyance est opposée. Par exemple, quelqu’un peut dire l’équivalent de ceci : Il y a une bonne raison d’avoir peur. Et vous croyez que votre croyance est la suivante : Il n’y a aucune raison d’avoir peur. Bienvenue dans le monde des opposés, où aucun des opposés ne peut être réel.

 

Dans ce monde fictif d’opposés qui ne peut jamais vraiment exister, vous pouvez être un tisseur de rêves ou un lâcheur de rêves. Lorsque vous êtes tenté de juger un aspect quelconque du rêve, vous pouvez toujours vous rappeler que vous rêvez et que vous voyez toujours ce que vous voulez voir. Lorsque vous vous réveillez et que vous vous souvenez que la seule raison pour laquelle vous avez pu voir un personnage devant vous avec une croyance opposée est que ce personnage s’accroche à l’un des opposés fictifs, vous lâchez prise.

En relâchant votre emprise sur les opposés fictifs, vous vous ouvrez à la guidance qui vous porte à travers et hors du rêve. Chaque moment de tension que vous vivez est dû à votre propre emprise sur un opposé fictif. Il devient de plus en plus facile de le remarquer et de le lâcher.

Nous sommes votre endroit doux pour atterrir lorsque vous lâchez prise, et c’est notre joie de vous aider.

Les Anges, canalisé par Julie Boerst

Traduit et partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email