Alors que les médias grand public continuent de se concentrer sur les conflits, les désaccords et les calamités générales, fixez votre intention pour vous concentrer sur l’Amour. L’amour est la puissance de Dieu étendue à toute la création et partagée avec elle. Il n’y a absolument rien qui s’approche de sa puissance, sa force, son intelligence et sa sagesse, ou de son acceptation totale et inconditionnelle de toute vie sensible. L’amour est le champ infini dans lequel toute la création s’étend pour ajouter continuellement de la joie à tout ce qu’elle contient. L’amour agit toujours avec joie et avec une sagesse infinie, c’est la Vérité qui est la Réalité. Il n’y a rien d’autre.

Car les humains ont cherché l’Amour en dehors d’eux-mêmes, d’un autre ou de Dieu ; mais Dieu, qui est Amour, est en vous et ne se trouvera nulle part ailleurs. Oui, vous en trouverez peut-être un autre pour vous aimer, mais ce sera toujours un amour conditionnel, à condition que vous respectiez ses idées sur ce que devrait être l’amour. Oui, même si l’amour d’une mère pour ses enfants est très fort, néanmoins, si l’enfant n’est pas amoureux de lui-même, il restera insatisfait et en quête.

L’amour-propre dissout l’indignité, la culpabilité, l’inadéquation et la honte. Et il n’y a personne dans la forme humaine qui n’a pas éprouvé ces sentiments, en fait, ces croyances sur eux-mêmes. Vous êtes qui vous êtes, tout comme Dieu vous a créé et cela ne changera jamais, alors essayer de vous modeler sur quelqu’un d’autre, aussi merveilleux, honnête ou parfait qu’il vous semble être, ne vous apportera jamais paix, contentement, ou satisfaction. Celles-ci ne peuvent être trouvées que par l’acceptation de soi – l’amour de soi – qui est l’acceptation de soi-même tel que vous êtes, un enfant divin parfait de Dieu qui a choisi de faire l’expérience humaine du manque et de la limitation. Une fois que vous vous en rendez compte et que vous l’acceptez, alors, et seulement alors, vous trouverez la paix.

La vraie paix intérieure, et non l’arrêt temporaire du conflit avec les autres ou avec la vie elle-même, ne se trouve que dans l’acceptation de soi, et la découverte résultante en soi de l’Amour qui y a toujours résidé. La peur, l’amertume, la colère et le ressentiment sous toutes leurs formes remplissent efficacement votre esprit de distractions de la Réalité, de l’Amour, bloquant votre conscience de ce qui repose toujours en vous. Le premier pas vers cette prise de conscience passe par le pardon, le pardon de vous-mêmes et des autres.

Le pardon n’est pas choisir de négliger les fautes en soi ou chez les autres, c’est choisir de voir qu’elles sont irréelles. Les défauts sont des égarements ou des erreurs qui se sont produites dans votre vie humaine avant ce moment précis, sur lesquels vous choisissez de concentrer votre attention maintenant même si elles ne se produisent plus. Oui, elles peuvent se reproduire, et si c’est le cas, alors traitez avec elles, mais ne vous attardez pas sur elles. Quand vous vous attardez sur elles et que vous les revivrez, il n’est pas possible d’être en paix parce qu’elles suscitent des émotions négatives dans le moment présent à propos de quelque chose qui est terminé.

Les émotions sont utiles, elles vous montrent comment vous vous sentez dans certaines situations, vous permettant de décider comment réagir. Cependant, très souvent, les gens se laissent – le plus souvent inconsciemment – conduire et diriger par leurs émotions, ce qui conduit souvent à des conflits, mais jamais à la paix, la paix intérieure, qui est la seule vraie paix.

Ne pas réagir en colère est une bonne chose, mais ce n’est pas suffisant, car cette colère doit être ressentie et libérée. Si elle n’est pas libérée, elle s’envenime et exige votre attention. Quand vous êtes en paix, rien n’exige votre attention, au contraire, vous choisissez à chaque instant où concentrer votre attention. Lorsque vous choisissez où concentrer votre attention, au lieu de laisser vos humeurs ou vos émotions vous diriger, vous serez en mesure de faire face à tout ce qui se présente paisiblement, même dans des situations qui surviennent comme un conflit.

Vous êtes tous actuellement incarnés sur Terre en ce moment parce que vous avez tous choisi d’être ici à ce moment dans l’évolution spirituelle continue de l’humanité. C’est vraiment un moment à la fois fou et fantastique pour s’incarner ! Et vous saviez que ce serait le cas avant de faire ce choix. Votre présence, la présence de chacun d’entre vous, est une partie absolument essentielle du processus d’éveil de l’humanité, votre processus d’éveil !

Vous êtes très honorés, ici dans les royaumes spirituels, pour vos décisions individuelles inspirées et courageuses d’incarner et d’aider le processus d’éveil de façon très positive. Vous saviez tous que ce serait une expérience des plus exigeantes, mais vous saviez aussi que vous auriez une aide massive de la part de ceux qui œuvrent dans les domaines spirituels tout au long de ce qui, parfois, serait un voyage tumultueux, une aventure sauvage. Néanmoins, vous saviez aussi que ce serait excitant, édifiant et merveilleusement enrichissant, parce que vous saviez bien sûr que vous ne pouviez pas manquer de le compléter parfaitement.

Alors, allez à l’intérieur aussi souvent que vous le pouvez chaque jour, dans vos saints sanctuaires intérieurs, demandez de l’aide et des conseils, et ouvrez votre cœur – libéré de toute colère, amertume ou ressentiment auquel vous avez pu vous accrocher – et acceptez et appréciez l’étreinte amoureuse qui vous y attend en chaque instant, vous renforçant et vous fortifiant pour pouvoir affronter avec paix et amour ce qui arrive. Et vous le ferez ! L’échec n’est pas une option, et c’est complètement impossible. Vous retournerez à la Source.

Avec tant d’amour, Saul.

Traduit par Frédérik pour https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email