Les Enseignements du Crimson Circle
Série Émergence

SHOUD 6 – ADAMUS SAINT-GERMAIN,
canalisé par Geoffrey Hoppe

Présenté au Crimson Circle, le 2 février 2019

 

Je suis ce que je suis, Adamus de Saint-Germain.

Ahh! Je prends une bonne et profonde respiration, en plus de celles que Linda nous a invités à faire tous ensemble. Je prends une bonne et profonde inspiration de cet air magnifique (Adamus inhale) ici, à la Villa Ahmyo, sur la grande île d’Hawaï (Adamus inhale profondément). Et chaque fois que je viens vous voir, pour les ateliers ou pour nos Shouds, comme nous voyageons ensemble dans le monde entier, j’adore respirer l’air et vraiment ressentir l’essence de l’énergie. Toute l’énergie d’un lieu, peu importe où il se trouve, l’énergie qui est dans l’air, l’énergie ambiante. Elle est aussi dans le sol, mais vous pouvez vraiment la ressentir, en l’amenant à vous à travers votre respiration.

Maintenant, bien sûr, je respire à travers Cauldre, mais pourtant je peux ressentir ce qu’il ressent, même s’il est pas conscient de tous mes ressentis. Je peux ressentir l’odeur des fruits dans l’air, les fruits qui poussent sur les arbres tout autour de nous ici. Je peux sentir l’odeur du café, pas seulement celui de Cauldre, eh bien, en fait c’est plutôt mon café, mais l’odeur de tout le café qui est cultivé ici. Je peux sentir l’océan.

Je peux sentir l’esprit de (la déesse) Pélé. Ah! Pélé, son esprit est si présent dans les îles, mais surtout ici sur l’île du grand volcan. Elle est très réelle, parce qu’il y a des gens qui croient en elle. Et, vous savez, c’est un peu comme pour n’importe quelle entité en laquelle on croit ou on ne croit pas. S’il y a des gens qui croient en cette entité, elle devient réelle. Ça devient, eh bien, ça devient une vérité. Donc, il y a eu suffisamment de gens qui croyaient en Pélé pour qu’elle devienne tout à fait réelle.

C’est exactement pareil pour Shaumbra. Shaumbra est une entité. Il ne s’agit pas seulement de vous en tant que groupe dispersé dans le monde entier, mais Shaumbra est aussi une entité. Et bien sûr, ce n’est pas un être doté d’une âme, mais pourtant c’est un peu comme une conscience de groupe, et donc ça le devient. Donc, il y a vraiment quelque chose qu’on appelle Shaumbra dans les autres dimensions et ici sur cette planète.

Alors, j’adore sentir l’odeur de ces entités qui se trouvent là sur la planète, comme Pélé, et toute l’histoire, tout le passé extraordinaire qui est là. Oh, je peux sentir les touristes aussi. Ils ne sentent pas vraiment aussi bon que certaines des choses naturelles qui se trouvent ici, mais ils apportent avec eux une énergie différente, en arrivant ici en provenance de tous les continents.

Donc, je viens ici à la Villa Ahmyo. Je sens l’odeur d’Ahmyo dans l’air, et c’est une odeur particulièrement forte et belle, parce qu’il y a ces magnifiques terres qui sont cultivées ici, ici à la Villa Ahmyo. Et il y a eu à présent suffisamment de Shaumbra qui sont venus ici pour commencer vraiment à développer une énergie et pour que cette énergie évolue, qu’elle se développe. Et même si vous ne venez jamais ici en personne, vous pourrez toujours puiser dans cette beauté de Ahmyo.

 

La vie Ahmyo

Ahmyo, c’est la belle vie, la vie de Maître. Et vous le savez, nous discutons de tant de choses actuellement dans nos sessions de Keahak, dans nos Shouds, lors des ateliers, de tant de choses différentes, mais on pourrait dire, en quelque sorte, que tout cela mène à la vie Ahmyo. Nous discutons en ce moment de votre nouvelle relation à l’énergie. Nous discutons de comment l’énergie travaille pour vous. Nous discutons de la physique de la conscience et de l’énergie. Nous discutons de tant de choses différentes, mais en fin de compte, tout renvoie à Ahmyo.

Ahmyo est vraiment le mot qui signifie que l’énergie vient à vous. Elle est votre amie. Elle est là pour vous servir. C’est la belle vie. Vous n’avez plus à lutter ou à souffrir, pour ou à cause de l’énergie. Ce n’est plus quelque chose là-bas, à l’extérieur, que vous devez affronter, qui essaie soit de vous modeler, de vous transformer, soit qui s’oppose à vous. Ahmyo, c’est cette magnifique conscience vers laquelle nous nous dirigeons.

Il était particulièrement important d’introduire le concept d’Ahmyo, il y a quelques années, parce que – considérant que vous vouliez rester ici sur la planète, et un nombre surprenant de personnes l’ont effectivement décidé; et considérant que vous aviez choisi de rester dans votre corps physique, ce qui est, en soi, une sorte de corvée, ce n’est pas vraiment naturel; et considérant que vous alliez passer de nombreuses, nombreuses, très nombreuses années supplémentaires ici sur la planète en tant que Modèles, mais aussi que vous alliez profiter de la vie et emporter cela avec vous par la suite, quand finalement vous rejoindrez les autres dimensions ; considérant que vous alliez profiter de la vie sur cette planète – il était très important de vous introduire tout ce concept d’Ahmyo. L’énergie qui vient à vous, l’énergie que vous pouvez respirer et sentir, l’énergie qui est une amie, l’énergie qui est à votre service. La vie Ahmyo.

Ici, à la Villa Ahmyo, c’en est un parfait exemple. Il y respire une énergie totalement fluide, libre. Il y a une énergie parfaitement détendue ici. Il y a une énergie qui est à votre service. De sorte que même les personnes qui viennent ici pour seulement quelques jours participer aux ateliers ou réunions, vont se sentir nourries et soutenues, et c’est grâce à cet Ahmyo qui est imprégné là, que cela devient une part de votre vie également.

Alors, inspirez cet Ahmyo. Ahmyo, que vous ne soyez jamais venus ici à la Villa Ahmyo ou non, peu importe où vous vous trouvez, inspirez Ahmyo. C’est l’énergie en train de vous servir. C’est la belle vie. C’est l’étape où vous n’êtes plus stressés par toutes les autres choses.

Vous savez, au fil des ans, nous sommes allés très loin, nous avons vraiment dépassé de nombreuses blessures et intégré de nombreux aspects en un temps relativement court. Je sais que pour certains d’entre vous, vous ne considérez pas tellement ça comme une courte période, mais le fait est que c’était un temps relativement court. Dix ans de lâcher prise sur quelques-uns des traumatismes dûs au fait de vivre sur cette planète, le lâcher prise sur tout le concept de karma, parce que vous ne voulez plus de ce karma. Vous ne voulez plus continuer dans ces cycles et ces schémas répétitifs, ni continuer à souffrir et à essayer de vous racheter. Dix ans pour vous débarrasser des blessures d’un millier de vies. Quand vous regardez cela statistiquement, ce n’est pas un temps très long. Dix ans pour libérer toutes les blessures d’un millier de vies, et nous voici maintenant au point d’entrer dans la vie Ahmyo.

Prenons une profonde respiration avec cela. Prenons une bonne et profonde inspiration dans la beauté et ce que vous êtes en train de créer dans votre propre vie.

Maintenant, je sais qu’il y a encore quelques résidus, il y a encore quelques problématiques sur lesquelles vous essayez toujours de travailler pour les dépasser, mais vous finirez par simplement lâcher prise. Je sais que certains d’entre vous sont encore dans toute cette problématique du manque d’abondance, mais ces choses sont en train de passer. Si vous en êtes arrivés là (où nous en sommes), si vous vous considérez toujours Shaumbra, ces choses sont en train d’être dépassées. Elles vont devenir mineures, et très bientôt, elles ne seront plus présentes dans votre vie.

Nous avons beaucoup parlé récemment de simplement lâcher prise sur les luttes et les batailles. Vous ne réussirez jamais à résoudre vos problèmes, je veux dire, les problèmes émotionnels humains. Le mental ne le veut pas, parce que le mental, il s’en nourrit, il vit de cela, travailler sur ces problèmes. Alors vous ne réussirez jamais à les résoudre, mais vous pouvez les laisser s’en aller. Vous ne réussirez jamais à guérir vos aspects, mais vous pouvez leur permettre de revenir à vous (à la maison) pour être intégrés.

Et, oui, il y a encore des choses résiduelles qui se baladent par là-bas, mais je pense que si vous les ressentez vraiment, vous pouvez avoir la sensation que ces choses sont en train de devenir tous les jours de plus en plus, et de plus en plus, mineures. La vie est en train de moins devenir une lutte. Maintenant, pour certains d’entre vous, cela pourrait être un peu ennuyeux actuellement, mais c’est juste une phase où vous vous déplacez, en dépassant le fait de lutter dans la vie pour, finalement, arriver à la vie Ahmyo.

Prenons une profonde respiration et ressentez, je veux dire, ayez vraiment la sensation de ce qu’est la vie Ahmyo pour vous. Pour vous. Cela signifie beaucoup de choses différentes, il y a beaucoup de vérités différentes en cela, selon les nombreuses différentes personnes qui existent, mais ce qu’est la vie Ahmyo pour vous.

En un sens, c’est être en paix avec votre corps et votre mental. Sans plus de batailles, ce qui signifie qu’il n’y a plus toute cette lutte interne qui se produit tout le temps en vous d’habitude. Ça devient une chose du passé. Ça devient la sagesse, en fait.

Ça devient la sagesse, alors prenons une profonde respiration dans toute la sagesse qui est distillée à partir de toutes vos luttes, tous vos défis. Une bonne et profonde respiration.

(pause)

Ah! Je peux ressentir les énergies changer alors que nous sommes simplement assis là.

 

Les amis et la communication

Dans notre dernier Shoud, nous avons parlé, eh bien, de 2019, mais nous avons parlé plus particulièrement de vos nouveaux amis. Je n’oublierai jamais que quand je vous ai mentionné que vous aviez de nouveaux amis qui allaient arriver dans votre vie cette année, il y a eu en fait quelques rouspétances de la part du public. Peut-être que certaines de vos mémoires d’amitiés ne sont pas très bonnes ou que vous avez subi beaucoup de vampirisme énergétique de la part d’amis. Mais avec ces nouveaux amis qui arrivent, il s’agit d’un autre type d’amis.

Vos nouveaux amis qui arrivent, rappelez-vous, nous avons parlé du Maître. Le Maître en tant qu’ami, pas comme un concept supérieur, pas en tant que divinité qui serait quelque part ailleurs, mais littéralement vous et le Maître cheminant ensemble, conscients l’un de l’autre. Je veux dire que vous êtes conscient de lui, que ce soit de la voix du Maître, de l’essence du Maître, vous êtes conscient de cela.

Ensuite, nous avons parlé du Wego. Rappelez-vous, nous avons eu un moment difficile avec cette chère Linda d’Eesa et Peter qui essayaient d’écrire sur la tablette, mais il y avait des interférences techniques qui venaient de John Kuderka. Mais nous y sommes finalement arrivés – auWego. Ça ressemble à l’ego, mais avec le « nous » (« we » en anglais). C’est « nous » – c’est le Maître, c’est le Je Suis – c’est votre nouvelle identité. Pas seulement l’identité de l’humain isolé qui doit se battre dans la vie, mais du Wego. « Nous avançons ensemble, nous avançons aussi ensemble dans nos créations pour plus de découverte et donc plus de créations. » Le Wego, c’est une sorte de nouvel ego.

Après notre dernière session, je suis passé voir Sigmund Freud, vraiment, parce que j’avais été un peu sévère à son propos dans notre dernier Shoud, en disant qu’il avait vraiment fait du tort à l’ego, ce qu’il a reconnu d’ailleurs. Et je lui ai parlé du concept de Wego. Il a eu un peu de mal au début – il est encore un peu coincé dans certaines de ses habitudes psychanalytiques – mais ensuite il a vraiment ressenti l’idée et ça a commencé à faire sens pour lui.

Maintenant, il n’utilise pas la même terminologie que nous avec le Maître, le Je Suis, mais il a eu la sensation de l’inconscient et du superconscient. Et il a commencé à ressentir cela et à réaliser que, au lieu d’avoir simplement un humain seul à cheminer sur son chemin et à vivre ses expériences, il y avait vraiment le « nous », le Je Suis, le Maître, et l’humain. Et avant que je le quitte, il a convenu que ce Wego était la nouvelle identité, le nouvel ego. Alors, je lui ai dit que je passerais de temps en temps pour avoir son retour, son opinion sur cela.

Nous avons parlé du Wego, de cette nouvelle identité, et nous avons dit que votre troisième ami c’était l’énergie. C’est une amie très importante désormais – l’énergie. Je veux dire, l’énergie est partout. L’énergie est ce qui donne une définition à tout cela – la Terre, la réalité, et tout le reste. Je vous ai dit que l’énergie allait devenir votre amie, et je sais que beaucoup d’entre vous se sont demandé comment faire que cela arrive : « Eh bien, comment faire ça ? Comment puis-je passer d’une énergie qui est juste un concept, une idée » ou d’une énergie qui est quelque chose qui s’oppose à vous « à une magnifique nouvelle relation à l’énergie? »

Puis, plus tard dans notre Shoud, nous avons fait venir celui que vous avez connu sous le nom de John Kuderka, et rappelez-vous qu’il travaillait sur une sorte de lien spécial, quelque chose qui, oh, pourrait relier ou ouvrir une voie de communication entre l’humain et le Maître en particulier, mais en fin de compte aussi avec le Je Suis. Et ce fut un plaisir pour John d’être là, et bien sûr, il a fait un peu de chambard avec l’équipement technique du studio, juste pour montrer qu’il était vraiment là.

Depuis, John m’a demandé qu’on s’adresse à lui via son nouveau nom, FM, F-M. Et au début, je pensais qu’il allait dire à quoi cela renvoyait, mais non, c’était juste deux lettres pour John – F-M. Je ne sais pas exactement ce que cela signifie. Je suppose que vous allez tous y aller de vos spéculations ou en parler sur vos médias sociaux, mais c’est FM, peut-être comme la radio FM (par opposition à la radio AM), ou comme la modulation de fréquence ou, eh bien, John dit que c’est à vous d’essayer de comprendre ce que signifie son nouveau surnom, FM (Adamus rit).

Donc, John est venu nous parler de la façon dont il travaillait sur ce nouveau lien. Nous avons fait un beau merabh, en ressentant cette nouvelle connexion, cette communication entre le Maître, l’humain, le Je Suis.

Prenons une bonne et profonde respiration avec cela.

Ça a été un beau merabh. Et vous commencez à réaliser que le Maître ne va pas nécessairement vous parler en mots. Le Je Suis ne va pas nécessairement placer tout à coup un buisson ardent juste devant vous ou quelque chose comme ça. Mais vous allez réaliser tout à coup qu’il y a simplement une présence. Il y a une voie qui est ouverte entre vous, entre, eh bien, tout le Wego. Une nouvelle voie de communication.

Et rappelez-vous qu’au cœur de tout ceci, l’énergie elle-même est juste de la communication. L’énergie est juste le chant du Je Suis. Juste une communication. Alors, quand vous ressentez ce que nous sommes en train de faire en ce moment, avec cette voie ouverte à la communication entre le Maître, l’humain et le Je Suis, et que vous réalisez que l’énergie est juste de la communication, tout se rejoint. Tout cela est très beau.

Ressentons cela un instant, notre merabh du mois dernier, en présence de FM, celui que vous connaissiez précédemment sous le nom de John Kuderka.

(pause)

Prenez une bonne et profonde respiration et ressentez l’ouverture de cette communication. Et vraiment, je crois vraiment que ce que cela signifie, c’est l’ouverture des énergies, entre l’humain, le Maître et le Je Suis.

Vous savez, il y a eu, de tout temps, beaucoup de barrières en quelque sorte, entre l’humain et les autres parts du Soi, entre l’humain et la nature même, mais aussi entre l’humain et le Corps de Conscience dans son ensemble, et à présent nous sommes en train d’ouvrir ces voies. Et, encore une fois, ne vous attendez pas à entendre des mots ou à avoir des signes ou des choses comme ça. C’est un ressenti très subtil, un ressenti très doux. C’est comme une résonance. Je ne veux pas dire une vibration, mais c’est, eh bien, c’est un peu comme une sorte de bourdonnement qui est là. Et vous ressentez que vous êtes de plus en plus proche de cela, de plus en plus et de plus en plus.

(pause)

Alors, dans ce nouveau passage pour la communication, cette nouvelle voie que nous avons creusée dans notre merabh du mois dernier, il y a un ingrédient important. Certains d’entre vous se sont même demandé après, « Pourquoi cela ne nous a-t-il pas été amené plus tôt? » Ou « Qu’est-ce exactement que ce lien? » Et je vous ai dit dans le Shoud du mois dernier que ce n’est pas nécessairement quelque chose de nouveau. Ce n’est pas comme si FM avait conçu ou créé quoi que ce soit de nouveau dans son laboratoire, mais à travers sa sensation de cela et son ressenti, il a été capable de redécouvrir cette voie en quelque sorte.

Il y a quelque chose d’important en cela, et ce quelque chose d’important se rapporte à ce que nous appelons la vérité. La vérité. Ah! La vérité est une chose délicate, épineuse. La vérité peut être très trompeuse. La vérité peut vous conduire à de nombreuses impasses ou vous entrainer dans de nombreuses ornières. La vérité peut devenir un sujet très, très philosophique et pas nécessairement signifiant. Mais ce lien que Kuderka, FM, a contribué à amener ici concerne fondamentalement (ou en gros) la vérité. La vérité.

 

La vérité

Maintenant, vous savez, les humains cherchent la vérité depuis longtemps, très longtemps. Pas toujours; pas toujours. Si vous revenez à la Lémurie ou aux premiers jours atlantes, il n’y avait pas vraiment de mot pour parler de la vérité. Ce n’était pas dans la conscience. On ne discutait pas de vérité. On pourrait dire que, dans les temps de la Lémurie, vous étiez tellement occupés à découvrir – découvrir cette planète, découvrir comment l’énergie se coagule et fonctionne ici, dans cette dimension; vous étiez occupés à découvrir les différents royaumes de la Terre, le royaume des fées, le royaume de la forêt, le royaume animal, le royaume de l’eau – vous étiez tellement occupés par vos incarnations, vos histoires, que cette chose de la vérité n’avait jamais vraiment…, eh bien, elle n’avait pas de conscience. Elle n’était pas dans le vocabulaire. On n’en discutait pas.

Et il a fallu attendre les derniers jours de l’Atlantide, en particulier quand les humains ont essayé de découvrir la Source. Ils ne disposaient pas de mot pour parler de Dieu. Ils n’avaient pas la conscience de Dieu, mais ils essayaient de trouver la Source. De quelle source provenait (s’écoulait) chaque chose ? Ils n’avaient pas vraiment de mot en fait pour parler de l’énergie, mais d’où venait l’énergie ? Alors, dans leur quête de la Source, dans leurs tentatives pour découvrir la Source, ils ont commencé à faire émerger ce mot que nous connaissons tous à présent comme étant la Vérité. « Qu’est-ce que la vérité? Où se trouvent le véritable sens et la vérité de toutes les choses de la vie? »

Tout ce concept de vérité disparut ensuite en quelque sorte, pendant longtemps, très longtemps. Peu de temps après la chute de l’Atlantide, alors que les êtres vivaient sous terre avant, finalement, d’émerger tout à travers le monde, il n’y avait pas de conscience à nouveau de la vérité – c’était un peu comme l’âge de pierre (la période obscure) de la vérité. Et il fallut attendre l’époque égyptienne pour que ce concept de vérité recommence vraiment à émerger à nouveau. La vérité avait été perdue pendant une longue, très longue période ou plutôt, c’est la quête de vérité qui avait été perdue.

Ensuite, à l’époque de la Grèce antique – Ahh! – la vérité est devenue à la mode. La période grecque a vu s’épanouir la philosophie et il y a vraiment eu une une grande expansion de conscience à l’époque. Alors la vérité est devenue, à nouveau, un mot utilisé. Il fut à nouveau amené à la conscience. Mais il est devenu assez lié à la sphère philosophique. Il y avait beaucoup de débats à propos des vérités. Il y avait beaucoup de disputes et de batailles à propos de ce qu’était ou n’était pas la vérité, et le plus drôle c’est que malgré toutes ces discussions sur la vérité et, finalement, tous ces livres traitant de la vérité, personne n’a jamais vraiment trouvé la vérité. On n’a jamais trouvé la vérité.

Une chose très intéressante au sujet de tout ce concept de vérité, c’est que plus une personne est consciente, plus elle a un désir de vérité. Plus une société est consciente, plus elle a un désir de vérité. On commence à chercher la vérité en essayant de trouver des réponses, du sens, une vérité aux choses. Et il est intéressant de constater qu’une fois que vous accédez à ce concept de vérité et qu’il pénètre votre mental, il devient un concept mental, ce qu’il n’a pourtant jamais vraiment été destiné à être. Une fois qu’il pénètre le mental, le mental a une façon bien à lui de jouer avec lui. Le mental a une façon bien à lui d’en débattre. Il a une façon bien à lui de se retrouver dans des impasses, en sachant en quelque sorte qu’il ne trouvera jamais de réponse, mais en continuant à essayer de le faire.

Donc, la vérité est un magnifique jeu du mental, un magnifique jeu pour le mental, peut-être même le jeu ultime pour le mental. Mais tout comme le mental crée en réalité des ressentis artificiels – il n’a pas vraiment de vrais ressentis qui émaneraient de lui-même – sa quête de vérité n’est pas réelle. C’est une tentative mentale. Mais le mental sait bien en fait qu’il ne va pas trouver la vérité. En fait, il ne veut pas vraiment trouver la vérité, alors ça devient un magnifique et énorme jeu philosophique du mental, même si la vérité est plus une aire de jeux pour le conscient que pour l’inconscient.

Si vous ressentez cela, penchez-vous dessus un instant, si vous connaissez des gens qui sont – et ceci étant dit sans intention désobligeante –, mais des gens qui sont relativement inconscients, ils sont juste conscients de vivre leur journée, ou à peine – si vous les ressentez un instant, ils n’ont pas vraiment d’idée de ce qu’est la vérité, autrement que peut-être à travers l’idée simpliste qu’il y a la vérité et qu’il y a les mensonges. Mais je parle d’un niveau plus profond de vérité, d’un sens, d’un dessein.

Alors, la vérité devient un magnifique jeu du mental et ça peut effectivement devenir une grande distraction le long du chemin vers votre Réalisation. C’est l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas beaucoup parlé jusqu’à présent de la vérité ou de l’amour, ce que nous ferons dans une discussion séparée, mais je n’ai pas beaucoup parlé de la vérité jusqu’à maintenant, jusqu’à ce que soit évoqué ce nouveau lien de communication entre le Maître, l’humain et le Je Suis.

Ressentez cela un instant, la vérité.

(pause)

La vérité. C’est en fin de compte ce qu’est ce lien de communication merveilleuse entre le Maître, l’humain et le Je Suis. La vérité, quelque chose que les humains ont cherché depuis longtemps, très longtemps, mais qu’ils n’ont jamais réellement trouvé.

Vous voyez, la vérité, pour moi, représente deux choses. Il y a des vérités extérieures et il n’y a pas vraiment de vérité. Tout est vérité. Le fait qu’il y ait un océan derrière moi, c’est une vérité, et les arbres qui sont derrière moi, c’est aussi une vérité. La vérité peut être très extérieure et en gros, la vérité c’est ce qui est perçu – ce qui est perçu – et qui peut être soit littéral, physique, percevoir les palmiers et l’océan. La vérité peut être ce qui est perçu ou en fait ce que l’on croit.

La vérité, c’est vraiment, en quelque sorte, un niveau de conscience. Il y a la vérité que vous êtes soit un homme, soit une femme, et la vérité que vous avez un certain âge ou un certain poids. La vérité que vous avez besoin d’une certaine quantité de sommeil la nuit et la vérité que vous conduisez une voiture, la vérité qu’il y a des épiceries. Tous ces exemples sont des vérités, mais ils ne sont pas la vérité, et ils sont tous externes. Et quand les gens recherchent la vérité, la plupart du temps, ils la recherchent à l’extérieur. La plupart du temps, ils vont chercher la vérité au dehors. Et quand ils ne trouvent pas la vérité ici sur la planète, alors ils partent la chercher dans les autres dimensions. Ils partent dans les étoiles, dans l’univers et au-delà à la recherche de la vérité. Et il y a bien des vérités là-bas, mais pas la vérité qu’un être conscient recherche vraiment.

Il y a de la vérité dans les autres dimensions, et une fois que vous dépassez cet univers et les étoiles et que vous ne trouvez pas la vérité, alors vous commencez à rechercher la vérité dans les autres dimensions. Les gens cherchent des vérités à travers un Dieu qu’ils ne connaitront jamais vraiment, à travers des êtres angéliques qui les ont peut-être visités un jour, mais probablement que ce n’était pas le cas. Ils cherchent la vérité dans toutes sortes de choses – dans les esprits, dans les fées. Ils cherchent la vérité dans la science et la physique. Ils cherchent une vérité extérieure. Mais le plus drôle, c’est qu’ils ne trouveront jamais la vérité, parce qu’il y a toutes sortes de vérités. Tout est vérité en un sens, mais pas la vérité que l’on recherche vraiment.

Ensuite, il y a la vérité intérieure, dont nous parlerons davantage dans un instant, votre vérité. Et il est intéressant de noter que dès qu’un être conscient s’enquiert de vérité, il commence à la rechercher à l’extérieur. Mais finalement, il ne la trouvera pas à l’extérieur, alors il commence à aller à l’intérieur, « Qu’est-ce que la vérité intérieure? Quelle vérité y a-t-il à l’intérieur de moi? » Ah, et c’est là que commence un cheminement très long et très ardu dans la découverte de la vérité.

Et dans la vérité, c’est là qu’on est confronté aux plus grands miroirs de tous. On est confronté à devoir s’observer en se demandant si cela a été fait en totale vérité. Et tous ses aspects, toutes ses vies passées, tout ce qu’on considère comme étant ses faiblesses, on doit regarder tout cela en se demandant : « Est-ce la vérité? Est-ce ma vérité ou pas ? »

Vous savez, j’ai parlé à plusieurs reprises du fait que la plupart des pensées qui traversent votre mental et votre corps, votre corps physique, ne sont pas vraiment les vôtres. Vos pensées viennent de la conscience de masse et de vos ancêtres et de vos vies passées, et votre corps vient la plupart du temps de vos ancêtres. Donc, vous recherchez la vérité à l’intérieur de vous, à sonder vos pensées et même votre corps, et ce que vous y trouvez c’est, eh bien, de nombreuses contre-vérités. Il s’agit encore de vérité, et, encore une fois, rappelez-vous que je définis la vérité comme étant ce que vous percevez. Ce que vous percevez, en particulier en ce qui concerne le monde extérieur, mais dans une large mesure aussi votre monde intérieur. Votre vérité est ce que vous percevez de vous-même.

Maintenant, pour rendre les choses encore plus perturbantes quant à cette problématique de vérité : le monde est plein de mensonges. Je vais les appeler des mensonges véridiques. Le monde est rempli de mensonges véridiques. Vous vivez sur une planète avec d’autres humains et mentir est considéré comme quelque chose qui va de soi. Je veux dire, mentir est globalement accepté. Ce n’est pas nécessairement que les gens aiment ça, mais ils acceptent le mensonge.

Vous le trouvez partout et dans tout. Vous le trouvez chez vos amis. Qui n’a pas eu d’ami ou même de parent qui ne lui ait pas menti? Et c’est très dévastateur quand vous le découvrez, parce que, eh bien, avec le mensonge, toute forme de confiance commence à disparaître. D’une certaine manière, vous apprenez au fil du temps à avoir de moins en moins confiance en ce monde extérieur, à faire de moins en moins confiance aux autres, et du coup il s’agit de vous faire davantage confiance à vous-même. Mais même à l’intérieur de vous, c’est rempli de mensonges. Oh, vous mentez à d’autres, bien sûr. Et vous vous mentez à vous-même sur beaucoup de choses.

Donc, vous vivez dans un monde rempli de mensonges, alors comment peut-on penser que ce soit facile ? Comment trouver la vérité si tout est rempli de mensonges? Les informations délivrées par vos médias, c’est une vérité, d’une certaine manière, mais c’est aussi une distorsion de la vérité. C’est un mensonge. Vos publicités – combien de fois avez-vous lu ou entendu des publicités pour des produits, et ensuite quand vous les avez achetés, vous vous êtes rendu compte qu’ils ne fonctionnaient pas tout à fait comme le disait la publicité ?

Donc vous êtes là dans ce monde de faussetés, de contre-vérités, et vous savez qu’à tout moment quelqu’un peut vous mentir, juste pour se protéger. Alors toute cette idée de recherche de vérité devient très, très difficile, et très déformée. Et je voudrais faire une pause un instant pour vous dire que même un mensonge est une vérité. C’est une distorsion (de la réalité ou de la vérité), mais même ça peut devenir une vérité, parce qu’il y a de la conscience derrière. Il y a de la croyance derrière. Ah, même si quelqu’un ment et qu’il sait qu’il ment – admettons qu’il crée une histoire, une sorte d’histoire alternative, une histoire mensongère – en fait, il commence à la croire. Et un très bon menteur croit tous ses mensonges et par conséquent leur donne vie. Alors, en un sens, je pourrais faire valoir d’un point de vue philosophique que tout est vérité, même si cette vérité était fondée à la base sur un mensonge.

Beaucoup de votre propre vie, de votre propre cheminement, repose sur un mensonge véridique. Vous pensiez que vous étiez venu dans cette vie pour trouver un emploi, être instruit, fonder une famille, à essayer de vivre une vie normale – ce qui était un vrai mensonge. Et vous le saviez en quelque sorte, et vous saviez que ce n’était pas vraiment vous, mais vous êtes allé de l’avant et l’avez fait. Alors, en quelque sorte, vous vous êtes menti à vous-même. Et je ne porte aucun jugement sur le mot « mensonge ». Je dis simplement que c’était une distorsion de la vérité.

Donc, vous vivez dans un monde rempli de mensonges. Vous vivez une réalité interne basée sur de nombreux mensonges. Mais pourtant, en quelque sorte, ça devient votre vérité. C’est ce que vous vivez. Mais –  et c’est un super grand mais –  vous savez que ce n’est pas vrai. Vous savez que ce n’est pas vous. Vous savez que ce n’est pas la vérité.

Maintenant, rappelez-vous, je vous ai dit que vous ne trouverez jamais la vérité dans les vérités extérieures. Si votre désir est d’aller à l’extérieur trouver le Dieu qui fait marcher le monde, vous ne le trouverez pas. Si vous essayez de trouver, philosophiquement parlant, le sens de la vie à l’extérieur, ou si vous essayez de trouver le sens de la vie même en prenant une potion spéciale ou quoi que ce soit d’autre, vous n’y arriverez pas. Il n’a pas été prévu que vous trouviez jamais la vérité à l’extérieur.

Les physiciens et les scientifiques peuvent en apprendre toujours plus et de plus en plus sur votre réalité physique, mais ils ne trouveront jamais la vérité. Les théologiens et les philosophes peuvent en découvrir de plus en plus sur la conscience, ils ne trouveront jamais la vérité à l’extérieur, parce que la seule vérité qu’il y ait réside à l’intérieur. C’est la seule vérité.

Alors, lorsque FM, John Kuderka, cherchait ce lien de communication, et vous savez, il était programmeur informatique et ingénieur électricien dans sa dernière vie. Quand il cherchait comment créer ce lien efficace entre l’humain et le Maître et le Je suis, ce lien de communication, quand il cherchait l’essence de l’énergie, en fin de compte, il ne faisait qu’observer la vérité. La vérité…, et voilà que nous avons ici avec nous, Belle, le chien de notre Villa, le chien de notreVilla, qui vient nous rendre visite juste à ce moment de vérité (Adamus caresse Belle et elle jappe doucement). Ah! Regardez, tant de vérité et de beauté en ce merveilleux chien.

Vous voyez, Belle, qui en réalité, d’après Linda et Cauldre, appartient aux voisins, mais je commence à en douter. Belle commence à –  je ne veux pas dire à la porter –  mais elle commence à rayonner l’énergie Ahmyo. Elle l’a récupérée en courant tout autour de la propriété, en dormant ici à la Villa durant de longues heures. Elle a commencé à récupérer toute cette énergie Ahmyo et elle est devenue un chien Ahmyo. Peut-être que vous devriez changer son nom, chère Linda d’Eesa, pour Ahmyo, ou tout au moins Bella Ahmyo. Oui. Bien. Donc, nou avons eu une légère distraction là, alors que nous parlions de la vérité.

La seule vérité authentique est à l’intérieur. Maintenant, cela ne rend pas fausses les autres vérités, parce que ce sont toutes des vérités à l’extérieur, même si ce sont des mensonges. Ce sont toutes des histoires, même si elles ne sont pas basées sur ce que vous appelez la réalité. Revenons à notre sujet.

La vérité est une perception, la façon dont vous percevez quelque chose. La perception est une prise de conscience. La prise de conscience est une conscience.

Recommençons encore une fois. La vérité est une perception, la façon dont vous percevez le monde extérieur – et vous le percevez comme vous voulez – la façon dont vous vous percevez. La perception est simplement une prise de conscience, le fait d’être conscient de. Certaines personnes ont une perception limitée, une conscience limitée, et je crois que je vous ai raconté l’histoire, à un moment donné, de ces Indiens américains et cela vaut pour d’autres indigènes du monde entier. Ils n’ont pas vu les navires (des colons) arriver, parce qu’ils n’en avaient pas la conscience. Les bateaux à voile qui arrivaient, ce n’était tout simplement pas dans leur perception. Et je vous ai dit que même dans les temps Atlantes, les premiers temps Atlantes, vous ne voyiez pas les étoiles dans le ciel la nuit. Et c’est difficile à croire à présent, parce que quand vous regardez le ciel la nuit, il est rempli d’étoiles. Mais à l’époque, il n’y avait pas cette conscience. Il n’y avait pas ce que nous pourrions qualifier de bande passante pour le percevoir. Donc, ce n’était tout simplement pas là, même si ça l’était. La vérité, c’était qu’il n’y avait pas d’étoiles, parce que c’est ce que vous perceviez –  aucune étoile.

Donc, nous avons la perception. La vérité est une perception. La perception est une prise de conscience. La prise de conscience est une conscience, la capacité à être conscient de, à percevoir. Vous êtes conscient de la réalité, la réalité physique dans laquelle vous vivez, mais pas vraiment conscient des autres dimensions qui sont tout autour. Et elles ne sont pas là-bas. Tous les autres domaines et les autres dimensions se croisent ici. Vous n’en êtes tout simplement pas conscients, en partie parce que vous n’êtes pas encore vraiment prêts à cela. Ça aurait été une distraction en quelque sorte, et en partie aussi parce que votre mental le bloque.

Maintenant, je dis que votre mental le bloque. Et à présent, je vous dis également que votre mental, en un sens, vous rend service en le bloquant, et aussi que votre mental actuellement, grâce à tout ce changement et ce déplacement vers la vie Ahmyo, votre mental commence à se détendre, à lâcher prise sur beaucoup de contrôle, de nombreuses limitations, au point où il va vous permettre de percevoir des choses qui se trouvent au-delà de ce que vos yeux et vos oreilles et les sens humains peuvent percevoir, mais aussi au-delà de la mémoire du mental, des qualia du mental. Vous allez être en mesure de commencer à percevoir les choses qui se trouvent dans les autres dimensions, d’une très belle façon en fait. Ce ne sera pas submergeant ou déconcertant. Cela se fera de façon simple, magnifique.

Alors, prenons une bonne et profonde respiration avec cela, avec la vérité, la perception, la prise de conscience, la conscience, la capacité de percevoir tout ce qui est à l’extérieur de vous, parce qu’en fait, tout vient de l’intérieur.

C’est ce qui est étonnant. Tout vient de l’intérieur. Vous le percevez comme étant à l’extérieur, mais tout est en fait perçu de l’intérieur. Les étoiles la nuit, l’univers, les galaxies, le vaste océan ici, tout est en fait une question de perception intérieure et tout renvoie en fait à votre énergie. Tout est votre énergie.

Prenons une bonne et profonde respiration avec cela.

Donc, revenons à ce lien, ce lien de communication entre l’humain, le Maître, et le Je Suis, ce quelque chose qui était absent depuis longtemps, très longtemps. Le Maitre et le Je Suis étaient hors de communication. Ils étaient en fait hors de perception, hors de conscience.

 

Le dragon

Maintenant, nous allons changer un peu de sujet pour parler de ProGnost, de notre récent ProGnost. Il était différent des autres ProGnosts que nous avons faits. Il concernait certes l’état du monde, comme tout ProGnost, mais il était aussi centré sur vous. Il était beaucoup plus personnel que les autres ProGnosts.

Il était nécessaire d’évoquer la direction vers laquelle le monde s’en va, la technologie, toutes ces nouvelles espèces d’humains qui sont en train d’arriver. Nous avions beoin de parler du flux et de la direction prise par la planète actuellement, où se situe la conscience, pour en arriver à notre point de discussion sur l’entrée du dragon. Lors de ce ProGnost, nous avons dit que le dragon arrivait non seulement pour la planète, non seulement pour la planète actuellement, mais qu’il arrivait aussi dans votre vie, avec un effet très, très différent de celui qu’il a sur le reste de la planète. Mais le dragon arrive, il arrive.

Le dragon est quelque chose qui a probablement plus touché les Shaumbra que quoi que ce soit d’autre, et depuis longtemps. Le symbolisme du dragon, l’affinité, la proximité avec le dragon, il a touché les Shaumbra partout dans le monde, et nombre d’entre vous ont des histoires personnelles au sujet du dragon qui arrive, ou au sujet de votre passé avec le dragon.

Donc, à ProGnost nous avons parlé du dragon qui arrive à présent, et le rôle du dragon dans votre vie personnelle, c’est vraiment de mettre de la clarté sur nombre d’anciennes culpabilités et d’anciennes hontes. La culpabilité et la honte provenant d’autres vies, mais provenant de cette vie aussi. La culpabilité et la honte qui ne peuvent tout simplement pas être emmenées avec vous dans la réalisation. C’est impossible. Nous avons longuement parlé de cela et avons fait beaucoup d’expériences à ce sujet dans l’atelier du Seuil.

Vous ne pouvez pas emporter la culpabilité et la honte avec vous dans la réalisation, et certains ont essayé et ils se sont fait incendier –  ils se ont fait engueuler, cracher dessus. Et c’est même quelque chose de beaucoup plus brutal en fait que de traverser le Mur de Feu, il y a des éons de cela. Vous ne pouvez pas emporter cette culpabilité et cette honte avec vous.

Le dragon arrive et découvre aussi où les mensonges se trouvent, où les mensonges et la distorsion se trouvent, et vous voyez, si vous le ressentez vraiment un instant, le plus grand générateur de mensonges, c’est la culpabilité et la honte. Les gens construisent leurs mensonges autour / à partir de leur culpabilité et de leur honte. On pourrait presque dire que les mensonges originaux avaient tous pour objet la honte et peut-être même la honte d’être humain, et c’est en quelque sorte par là que les mensonges ont commencé. Quand on se sent terriblement coupable et honteux, on se ment à soi-même, et ensuite on ment aux autres et on crée des distorsions de réalité, des distorsions de vérité.

Maintenant, ce n’est pas que ce soit nécessairement mauvais, mais ce que vous avez maintenant, ce sont de multiples et différentes couches de perception qui se produisent et qui parfois se battent les unes contre les autres. Vous créez un mensonge, il y avait encore l’original, appelons-le comme ça, la vérité qui est là, et qui continue de se produire. Mais maintenant, vous avez l’histoire mensongère qui se déroule, vous avez donc deux histoires qui s’opposent l’une à l’autre, qui se contredisent l’une l’autre. Ensuite, vous ajoutez plus de mensonges par-dessus tout cela et plus de mensonges encore par-dessus, une chose après l’autre, et très bientôt vous avez un vieil ego humain basé sur nombre d’histoires différentes qui se produisent, souvent au sujet de la même chose, mais basées sur des distorsions ou des mensonges.

Vous pouvez juste ressentir actuellement, peut-être, ce qui se passe. Vous avez toutes ces histoires, dont certaines sont basées sur des mensonges délibérés, dont certaines sont basées sur une sorte de mensonges semi-inconscients. Mais vous avez tout cela qui se passe en même temps, et vous essayez de trouver la vérité, parce que c’est ce que fait quelqu’un qui est de plus en plus conscient. Il essaie de trouver la vérité. C’est quelque chose de très profond et très puissant à l’intérieur des gens quand ils s’éveillent à la conscience.

Vous savez, je vous ai dit que ça a été un cheminement très difficile à bien des égards, très difficile. Et en dépit de toutes les épreuves et tribulations que vous avez endurées, en dépit des périodes où vous avez voulu tout abandonner, des périodes où vous vouliez juste vous cacher la tête dans le sable, il y avait quelque chose qui vous a amené à traverser tout cela, quelque chose qui vous a porté à ce point. C’est la connaissance intérieure. C’est un sujet dont je vous ai déjà parlé un peu, la connaissance intérieure. Il y a simplement cette profonde connaissance à l’intérieur de vous, quelque part. Vous ne pouvez pas la rationaliser dans votre mental. Vous ne pouvez pas la justifier. Vous ne pouvez pas nécessairement la cartographier, mais c’est une connaissance intérieure. Et à l’époque, vous m’auriez dit que: « Eh bien, c’est juste que je sais qu’il y a plus. » Mais que pensez-vous de cela : « Je sais qu’il y a ma vérité. Je sais qu’il y a ma vérité. Elle est là quelque part. Je peux la ressentir. Elle est là. Dans mes moments tranquilles, je peux la ressentir ».

Ce quelque chose, cette connaissance intérieure, c’est la connaissance de la vérité à l’intérieur de vous. Et ce qui se passe c’est que, comme le dragon arrive dans votre vie, il va chercher ces choses qui vous empêchent d’accéder à votre vérité, de la ressentir.

 

Votre vérité

Maintenant, parlons de votre vérité un instant.

Vous ne serez très probablement jamais en mesure de la définir avec des mots, et je ne vous encourage même pas à essayer. C’est au-delà des mots. Le mental ne sera jamais en mesure de l’associer à un qualia. En d’autres termes, il n’y a pas d’association mentale possible. Mais vous en viendrez à réaliser que la vérité est une connaissance intérieure absolue, un ressenti d’absolu. Elle vous submerge simplement, vous gagne, votre vérité qui est différente de celle de quelqu’un d’autre, différente de toutes les vérités universelles, différente de toute la vérité extérieure.

Il y a une vérité en vous. Ce n’est pas votre histoire. Non, ce n’est pas l’histoire de qui vous êtes vraiment. C’est juste la vérité, et elle est une part de vous depuis toujours, toujours, toujours. Même quand vous étiez hors de la vérité, elle était toujours là. Même quand votre perception était limitée, elle était encore là. Il y a cette vérité en vous, et c’est ce à quoi FM s’est vraiment attaqué quand il disait, « Comment ouvrir cette passerelle, ce portail de communication? Comment ouvrir cela pour accéder à l’humain, au Maître et au Je Suis? Comment amener cette communication de l’âme au niveau de l’humain, au niveau du quotidien? » Et vraiment, là où il est arrivé, quand bien même cela ne ressemble pas à un programme logiciel, c’est à la vérité.

Quand on prend conscience de sa vérité, ce qui est bien plus magnifique que ce que n’importe quel mot pourrait évoquer, quand on permet à la vérité de vous toucher, c’est alors que vous devenez très, très conscient, magnifiquement conscient de la communication du Maître. Et, encore une fois, ne vous attendez pas à des mots, mais attendez-vous à un chant, un ressenti, une connaissance intérieure.

La vérité est en réalité un sens. C’est l’un des sens les plus perturbants de tous. Vous savez, nous parlons des sens angéliques, des 200.000 sens ou plus, et nous en avons évoqué certains dans les Shouds et certainement à Keahak. Mais la Vérité est en réalité un sens, et il est très, très différent des autres. Rappelez-vous, un sens est une façon de percevoir la réalité. Un sens est une façon de percevoir la réalité. Et ne confondez pas cela avec des ressentis humains ou même avec les sens physiques de l’humain. Un sens est une façon de percevoir la réalité et il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de façons de le faire, et vous pouvez le faire, pas seulement en utilisant un sens à la fois, mais de multiples sens.

Mais la Vérité devient, que dis-je, est le sens le plus intime de tous. C’est VOTRE sens.

La vérité est le sens le plus unique de tous. La vérité est la chose que l’on cherche une fois que l’on devient plus conscient. C’est cet appel intérieur que vous ressentiez dans votre éveil, quelque chose de profond, quelque chose à l’intérieur qui vous appelait, et c’est tout simplement la vérité. Votre vérité. Pas la vérité sur l’univers. Personne ne la trouvera jamais, parce qu’il n’y en a pas. C’est comme une grande distraction, un énorme makyo, que d’essayer de trouver la vérité en dehors de vous.

Mais vous en arrivez à ce point et vous réalisez qu’il y a une vérité à l’intérieur de vous, c’est ce sur quoi FM est vraiment tombé durant ses recherches. Comment ouvrir ce lien de communication avec le Maître et le Je Suis? C’est à travers la voie, la passerelle du sens de la Vérité, votre vérité.

Le dragon vous aidera à éclairer ces choses qui ne sont pas dans la vérité. Le dragon vous aidera à reconnaître ce qui est une histoire basée sur un mensonge. Et oui, vous pourriez faire valoir philosophiquement que tout est mensonge et que tout est vérité en même temps. Soyons simplement d’accord sur le fait que tout dépend de la façon dont nous nous positionnons. Tout est mensonge et tout est vérité. Mais tout cela est différent de votre vérité, votre vérité intérieure.

Ce que nous avons fait dans notre merabh du mois dernier, c’était de commencer à amener cela – votre vérité –, et je voudrais continuer cela dans le merabh de ce Shoud.

 

Merabh de votre vérité

Prenons une profonde respiration, et nous allons mettre un peu de musique en arrière-plan (la musique commence).

Il s’agit de votre vérité, une connaissance intérieure, un sens de la vérité.

La vérité est un sens, une façon de percevoir la réalité, en commençant par votre réalité d’abord, et ensuite en l’élargissant. La vérité devient cette chose la plus simple, la plus profonde de toutes.

Alors que vous ressentez votre vérité, votre vérité personnelle, souvenez-vous de ne pas essayer d’y mettre des mots. Je vous demande juste de la sentir, de la ressentir, de savoir qu’elle est là.

N’essayez pas d’y mettre des mots, parce que ça ira seulement au mental. Ça va perturber le mental. Il commencera à vous emmener dans des impasses et des ornières, alors n’essayez pas d’y mettre des mots.

Allez au-delà et ressentez-la.

Votre vérité.

(pause)

Il n’est pas nécessaire actuellement de savoir exactement ce qu’elle est, de la définir. Il ne faut certainement pas y mettre de mots ou en faire des constructions mentales, mais simplement savoir qu’elle est là.

Prenez une profonde respiration, en ressentant votre vérité, une vérité qui n’appartient à personne d’autre, à rien d’autre.

Et une vérité qui ne peut jamais vous être enlevée, retirée. C’est impossible. Même en dépit de tous vos mensonges et des mensonges du monde autour de vous, cette vérité ne pourra jamais vous être enlevée.

(pause)

Prenez une profonde respiration, alors que la vérité ouvre également la communication entre le Maître, l’humain et le Je Suis.

(pause)

Et il ne s’agit pas, une fois encore, de définir votre vérité, mais plutôt de simplement savoir qu’elle est là. C’est suffisant – de savoir qu’elle est là.

(pause)

Et c’est le cas. Vous avez passé beaucoup de temps, beaucoup, beaucoup, de très nombreuses vies à rechercher la vérité à l’extérieur ou même à essayer d’accéder à la vérité à l’intérieur, mais en vous perdant dans le chaos et la complexité de toutes les histoires, tous les mensonges, toutes les distorsions.

La vérité est un sens, le plus intime et le plus personnel de tous les sens.

Et je vous demande de prendre une profonde respiration et de simplement savoir qu’elle est là. C’est tout, savoir qu’elle est là.

Et savoir qu’un jour, un jour très prochain, cette vérité ne vous connectera pas seulement, à des niveaux profonds, très profonds, au Maître et à toute la sagesse et au Je Suis, mais cette vérité vous connectera à l’énergie, l’énergie elle-même.

Cette vérité créera cette relation, parce que c’est la vérité. Et la vérité et l’énergie, oh, elles forment un beau couple. Elles sont partenaires. Elles savent très, très bien danser ensemble.

Prenez une profonde respiration en sachant que votre vérité est là. Elle ne vous a jamais quitté. Elle avait seulement été oubliée.

Elle n’a jamais diminué. Elle a seulement été négligée, oubliée.

Prenez une profonde respiration et sachez que votre vérité revient maintenant.

(pause)

Et avec cette vérité, s’ouvrent toutes les communications. Avec cette vérité vient aussi cette nouvelle relation à l’énergie, la Vie Ahmyo.

Prenez une profonde respiration et sachez que votre vérité est avec vous une fois encore.

(pause)

Et permettez-vous de ne même pas avoir à la définir. C’est la beauté du sens de la vérité.

Peut-être que plus tard, et de façon poétique, vous pourriez écrire à ce sujet. Mais pour le moment, permettez-vous simplement de savoir que votre vérité est là. C’est un sens. C’est une façon de percevoir la réalité. C’est aussi une façon de laisser l’énergie venir à vous.

(pause)

La vérité. C’est peut-être la connexion la plus efficace entre l’humain, le Maître et le Je Suis.

(pause)

La vérité, c’est quelque chose qui est très, très difficile à décrire avec des mots humains – ça devient presque un mensonge alors – alors soyez bien en sachant que vous pouvez juste ressentir la vérité et savoir qu’elle est là.

(pause)

La vérité est quelque chose que vous ne trouverez jamais, jamais à l’extérieur de vous, dehors dans l’univers ou enterrée quelque part en profondeur sous  terre. La vérité vient seulement de l’intérieur.

Permettez-vous de réaliser que votre vérité est là. Elle est ici-même.

(pause)

Elle n’a jamais été perdue. Elle a juste été un peu oubliée.

Et à mesure qu’elle sombrait dans l’oubli, vous avez perdu le contact avec le Maître et le Je Suis.

(pause)

Nous avons largement parlé dans ProGnost et aussi dans les ateliers du Seuil du fait de regarder le dragon dans les yeux. Il s’agit vraiment de regarder votre vérité dans les yeux. S’il y a des distorsions, si vous êtes accablé par la culpabilité et la honte, vous ne vous laisserez pas regarder la vérité.

(pause)

Une fois que vous allez au-delà de toute culpabilité et de toute honte, et que vous allez au-delà du besoin de souffrir et d’être un esclave de l’énergie, vous en arrivez au point où vous pouvez à présent commencer à regarder votre vérité, commencer à ressentir votre vérité, et à savoir que votre vérité est avec vous. C’est ce qui amène la vie Ahmyo.

Rappelez-vous, la vérité est un sens. Ce n’est pas un jugement. Il ne s’agit pas de ce qui est bon ou mauvais. C’est simplement un sens, peut-être la plus pure façon de percevoir la réalité.

Vous commencez aussi à réaliser que la vérité n’est pas quelque chose que vous voulez amener à l’extérieur, extérioriser. C’est la flamme qui brille à l’intérieur de vous. Il ne s’agit pas d’amener votre vérité au monde, de lui infliger votre vérité, et pourtant, le rayonnement, la lumière de votre vérité, une fois portée à la conscience, une fois que vous vous en souvenez, brille sur le reste du monde. Vous n’essayez de la mettre à l’extérieur, et pourtant elle brille et rayonne sur le reste du monde.

Prenez une profonde respiration en sachant que votre vérité est là. Malgré toutes les couches d’histoires et de mensonges et d’auto-trahison et les distractions et la recherche à l’extérieur et tout le reste, réjouissez-vous de savoir que votre vérité est là.

Et rappelez-vous, n’essayez pas de la définir, d’y mettre des mots pour le moment. C’est un sens. C’est un ressenti. Laissez-vous la ressentir. Laissez-vous ressentir votre vérité.

(pause)

Ne ressentez aucune honte par rapport à elle. Ne ressentez aucune honte de vous-même. Ne ressentez aucune honte d’être hors de la vérité.

(pause)

Prenez une profonde respiration en sachant que votre vérité est ici maintenant.

(pause)

Cette vérité apporte aussi cette communication avec ces nouveaux amis, avec le nouvel ego, ce que nous appelons le Wego, avec le Maître, avec l’énergie.

Prenez une profonde respiration et sachez que votre vérité est ici.

(pause)

Certains d’entre vous peuvent avoir le ressenti de ne pas avoir été dignes de la vérité, de votre vérité, jusqu’à présent. Certains d’entre vous peuvent avoir le ressenti que la vérité s’était retirée si loin, qu’elle s’était cachée si loin de vous que vous ne pourriez jamais la trouver.

Certains d’entre vous ont peut-être pensé que la vérité était juste un concept philosophique, jusqu’à ce que vous en arriviez à ce point sur le chemin, où vous prenez une profonde respiration et vous réalisez que votre vérité est ici. Elle est de retour, et elle ne repartira jamais, jamais, jamais se cacher.

Vous allez peut-être connaitre des jours où vous aurez l’impression d’avoir ce que vous pourriez appeler, plus de conscience de la vérité que d’autres jours, et parfois moins, mais elle ne repartira jamais se cacher. Elle ne repartira jamais dans l’obscurité. Vous ne la perdrez plus jamais. Elle sera avec vous pour le reste de votre voyage et le reste de votre vie Ahmyo sur cette planète.

Prenons ensemble une respiration profonde ici à la Villa Ahmyo (la musique s’achève). Ah, c’était le premier des nombreux Shouds que nous ferons dans ce bel endroit.

Avec cela, prenez une profonde respiration dans la connaissance intérieure que votre vérité est ici.

Et rappelez-vous que tout est bien dans toutes vos créations.

Je suis Adamus. Je vous remercie.

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0