Les Enseignements du Crimson Circle
Série PASSION 2020

SHOUD 4 – ADAMUS SAINT-GERMAIN,
canalisé par Geoffrey Hoppe

Présenté au Crimson Circle, le 14 Décembre 2019

 

Je suis celui que je suis, Adamus de Saint-Germain.

Ah! C’est un tel plaisir d’être de retour au Centre de Connexion avec vous tous, et aussi vous tous qui nous regardez en ligne aujourd’hui.

Prenons une autre bonne et profonde respiration alors que nous commençons cette journée, avec tout ce qu’elle va nous apporter.

Au programme aujourd’hui: je parlerai un petit moment – comme d’habitude, je vous ferai ma petite conférence d’introduction – et ensuite, nous ferons un court merabh, suivi d’une séance assez spéciale, et puis d’un long merabh. Si avec tout ça vous ne vous endormez pas (Adamus rit), alors c’est que rien ne fonctionnera.

 

Les invités d’aujourd’hui

Alors, chers Shaumbra, nous avons quelques invités à la maison aujourd’hui, pas seulement vous qui êtes ici en direct, mais quelques invités qui viennent de l’autre côté. Nous avons DocCe qui nous a récemment quittés. Elle s’intéresse de très, très près aux Shaumbra. Vous la rencontrerez peut-être dans vos rêves, ou dans votre vie de temps en temps. Vous savez, elle était relativement tranquille dans sa dernière vie sur la planète. Mais maintenant, c’est devenu un Maître assez sévère, ainsi que Cauldre l’a découvert. Elle viendra à vous – ça pourra être un peu dur, un peu direct – pas pour vous rendre la vie difficile, mais pour vous remettre sur la bonne voie, les bons rails.

Elle avait étudié la psychologie dans sa dernière vie. Elle avait vraiment beaucoup compris du mental, la façon dont il fonctionne, le mental humain, et quand elle est arrivée de l’autre côté, elle a été très soulagée de se retrouver hors de son corps physique, qui la faisait tant souffrir, mais aussi hors de son mental, sans plus avoir à penser, et elle a réalisé comment le mental transforme tout. Il bousille tout. Je veux dire, le mental peut prendre quelque chose de très petit et d’insignifiant qui pourrait être rapidement libéré et relâché, et il va le triturer à mort et travailler dessus et y revenir encore et encore, et le faire grossir et devenir quelque chose de beaucoup plus grand que ce n’est en réalité.

Alors, elle va travailler avec vous sur ce point. Quand vous vous rendrez compte que vous vous faites déborder par quelque chose d’insignifiant, quand vous serez pris dans des petits problèmes qui n’ont vraiment aucune importance, quand votre mental transformera quelque chose en une émotion obsessionnelle, elle sera là pour vous dire: « Laisse tomber. Laisse tomber. On n’a pas le temps pour ça actuellement. Tous ces petits tracas, laisse-les aller, parce qu’il y a quelque chose d’autre de beaucoup plus important, quelque chose d’autre qui se passe en ce moment”.

FM, celui que vous connaissiez sous le nom de John Kuderka, est ici aussi. Il a été très, très actif ces derniers temps à travailler sur les connexions, sur les connexions pour que vous puissiez vraiment vous reconnecter à votre divinité, d’une manière durable. D’une manière qui tienne.

A présent, vous avez toutes les connexions, vous les ressentez de temps en temps, et à mesure que vous en arriverez aux dernières étapes de la Réalisation, les connexions tiendront beaucoup plus longtemps. Mais parfois, elles ont un peu de mal à tenir, et vous savez ce que c’est. Vous vous sentez super bien un jour et le lendemain, vous êtes à nouveau au plus bas. Le lendemain, vous êtes pris dans la conscience de masse. FM n’a pas encore tout à fait fini ses recherches en ce domaine. Ce sera fait très bientôt, mais il s’agit de maintenir cette connexion entre l’humain, le Maître et le divin afin qu’elle ne soit pas instable, et afin qu’elle soit vraiment ancrée en vous.

Une part importante de la recherche qu’il effectue est aussi basée sur ce qui a été appris au temps de la Lémurie, lorsque vous êtes entrés pour la première fois dans un corps et une biologie humaine, après que vous ayez été mis au monde dans un corps pour la première fois, et enfermés dedans. Mais même avant cela, il y avait eu des difficultés à gérer concernant le fait de maintenir la conscience dans une biologie. Ça fonctionnait un peu pendant un moment, et ensuite votre conscience était éjectée; ça marchait encore pendant un moment, vous pouviez passer disons des mois ou des années dans ce corps humain et soudain, vous en étiez éjectés. Alors, il y a dû y avoir beaucoup de travail à faire pour vous faire entrer dans ce corps, et vous y maintenir. FM utilise actuellement certains des mêmes concepts utilisés alors, la dynamique entre la conscience et l’énergie, pour vraiment comprendre à présent ce que c’est que d’être ancré et de rester dans cette Réalisation sans aller et venir constamment.

Il y a de nombreuses forces au travail pour vous faire sortir de cette conscience, vous faire sortir de votre Réalisation. La conscience de masse en est une, énorme. Il y a de nombreuses forces qui vous tirent en arrière, vous retiennent. Ce peut être le cas de votre passé, des autres personnes certainement, ou simplement de la compression de la vie dans cette réalité; vivre dans une biologie vous retient, vous tire en arrière. Alors, FM travaille sur la façon de rester dans cette connexion.

Aux côtés de nos invités d’aujourd’hui, nous avons aussi plus d’un millier de Maîtres Ascensionnés ici. Ils ont réussi à tous se caser ici. Ils ne prennent pas beaucoup de place (quelques petits rires). Ils ne mangent pas beaucoup. Eh bien, ils sont en train de me dire qu’ils aimeraient bien, mais en fait ils ne mangent pas beaucoup, ils ne prennent pas beaucoup de place, et donc il y en a environ un millier qui sont venus nous rendre visite aujourd’hui, parce que nous passons ici un moment très important. Et là vous vous dites: « Eh bien, où sont les autres? » Nous sommes proches des 9900 Maîtres Ascensionnés à présent, très proches. « Qu’est-ce que font les autres? » Eh bien, c’est idiot, mais ils nous regardent via Internet (rires) au Club des Maîtres Ascensionnés, tout comme tant de Shaumbra qui…, eh bien, il y en a bien certains d’entre vous qui vivent ici dans le Colorado et qui se disent « Pourquoi conduire tout ce chemin » – vous savez, ça fait 15 minutes en voiture – « pour assister à un Shoud en live avec Adamus alors que je pourrais m’asseoir tranquillement ici et le regarder via Internet ? » Et vous vous dites: « Eh bien, n’est-il pas hyper facile pour un Maître Ascensionné de se retrouver où il veut en un instant ? Ne pourraient-ils pas juste se retrouver là? » Parce que c’est tout ce que ça demande, n’est-ce pas. Vous n’avez pas à bouger votre corps. Vous n’avez pas besoin de voyager à travers le temps et l’espace. Mais c’est en fait parce qu’ils essaient d’apprendre comment c’est actuellement d’être humain, un humain moderne.

Donc, nombre d’entre eux se sont dit: « Non, nous allons rester ici au Club des Maîtres Ascensionnés et nous allons faire comme si nous étions humains. Nous allons regarder ça à travers ce grand écran et nous verrons ce que ça fait, à quoi ça ressemble. Nous allons voir à quoi ça ressemble pour tous ceux qui regardez aujourd’hui sur vos écrans », alors faisons un petit coucou au Club des Maîtres Ascensionnés (rires, alors que le public fait un signe de la main en direction de la caméra pour dire bonjour). Oui, et un autre grand coucou ici. Faites coucou à la caméra. Voilà, c’est bien, comme ça ils pourront le voir. Et ils sont tous morts de rire bien sûr, parce qu’ils savent qu’ils pourraient aussi bien être ici. Mais non vraiment, ils prennent vraiment intérêt à ce que fait l’humain.

Près d’un millier d’entre eux enseignent sur Terre via certains humains. Ils ont leurs propres groupes et nous en parlons beaucoup, « Comment va ton groupe ? Comment va mon groupe ? » Ils ont leurs groupes avec lesquels ils travaillent, certains via du channeling, d’autres tout simplement via – comment appelez-vous ça déjà ?- une sorte de guidance énergétique. Et c’est intéressant parce que vous pourriez penser que les Maîtres Ascensionnés ne sont pas en compétition les uns avec les autres. Eh bien, bien sûr que si ! Nous avons été humains. Nous savons ce que c’est. Nous plaisantons les uns avec les autres. Il y a entre nous une sorte de douce rivalité, et bien sûr, vous savez ce qui se passe quand quelqu’un est numéro un – disons, la meilleure équipe de football, le meilleur nageur du monde, le meilleur en quoi que ce soit… – tout le monde se met en compétition avec cet être-là, et dans ce cas, eh bien …

LINDA: Qui est le numéro un? (rire)

ADAMUS: Dans ce cas, je suis un peu la cible à “abattre”…

LINDA: Ohh.

ADAMUS: … parmi les Maîtres Ascensionnés. Nous le faisons pour nous amuser. Nous retournons un peu à notre ancienne personnalité humaine – vous savez, avec les taquineries, les gamineries, et tout ce qui va avec, la rivalité – mais, oui, maintenant on en est arrivé au point où ils font en quelque sorte tous équipe les uns avec les autres, où ils se liguent tous (plus de rires), près d’un millier de Maîtres Ascensionnés qui essayent de me piquer ma place.

LINDA: Whoa!

ADAMUS: Mais ce qu’ils ne réalisent pas – mais peut-être qu’ils vont le piger, en regardant ça sur l’Internet du divin – ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que ce n’est pas avec moi, chers Maîtres Ascensionnés, ce n’est pas avec moi que vous êtes en compétition. C’est avec les Shaumbra.

LINDA: Oh (quelques rires et applaudissements).

ADAMUS: Il ne s’agit pas de moi, il s’agit de vos groupes. Maintenant, je ne dis rien de péjoratif concernant vos méthodes d’enseignement ou vos groupes humains. Bien sûr, ce sont tous des groupes merveilleux. Mais si vous voulez jouer la compétition, ne choisissez pas l’entraîneur (pour le faire). Ne cherchez pas l’entraîneur. Allez chercher les joueurs sur le terrain.

Vous savez, j’ai les meilleurs joueurs. Je vous ai recruté via mes propres sélections. J’ai les meilleurs joueurs de tous. Je veux dire, … (plus d’acclamations et d’applaudissements)

LINDA: C’est toute une organisation.

ADAMUS: C’est toute une organisation (Linda rit). J’irai même jusqu’à dire qu’au tout début, à l’époque où j’ai pris la suite de Tobias, j’ai dû évaluer notre équipe, n’est-ce pas, qui étaient les joueurs, qui était capable (conscient de ce qu’il fallait faire), et il y en avait dont je savais juste qu’ils ne réussiraient pas. Je veux dire, ils le voulaient, mais je savais que quand nous en arriverions au morceau difficile, au morceau vraiment difficile, ils ne pourraient pas le supporter. Je savais quand nous avons commencé à parler de ce qu’est l’énergie, qui est la chose la plus importante qui se produit en ce moment sur la planète – ce qu’est l’énergie et ce qu’est la conscience – ils ne seraient plus là. Qu’ils ne pourraient pas le gérer.

Alors, vous savez ce que j’ai fait? Je les ai envoyés à d’autres équipes (Adamus rit). Vraiment, « Va voir ailleurs », parce que tout bien considéré, nous sommes un petit groupe, mais avec les meilleurs joueurs, les plus dévoués, les plus engagés, et pas dans l’objectif de gagner. Il ne s’agit pas de gagner. Il s’agit de permettre votre Réalisation.

C’est un Shoud spécial aujourd’hui parce qu’ils sont tous là, mais ressentez juste cela un instant. Nous voici à la fin de l’année. La fin de l’année est toujours un moment agréable pour les humains, parce que « Oh, j’y suis arrivé, je l’ai traversée ! » Tant d’humains travaillent vraiment, vraiment dur toute l’année et ensuite arrive cette époque de l’année où tout le monde ralentit un peu son rythme, fait un peu plus de choses pour lui-même, prend les choses un peu plus à la légère. « Je suis passé à travers toutes les épreuves et les tribulations, j’ai réussi à traverser Mars et Avril. » Mars et Avril sont difficiles chaque année. Vous savez, la pression s’accentue, en particulier si vous êtes dans le monde de l’entreprise. La pression s’accentue et vous avancez toujours plus loin et plus profondément dans l’année, et vous vous heurtez à vos objectifs et à vos questionnements : “est-ce que ce que vous faites est bien ?” Et vous avez toute cette pression sur vous.

 

Donc, nous voici à la fin de l’année. C’est important. Prenez juste une profonde respiration et ressentez cela. Les choses sont plus calmes en ce moment.

Nous sommes à la fin du siècle – je veux dire, pas le siècle, la décennie. Eh! Ça m’a paru un siècle. Nous sommes à la fin de la décennie, et c’est un autre truc énorme. C’est toujours un marqueur important, « J’ai tenu dix ans. » J’ai tenu dix ans avec vous (quelques rires), alors c’est très important pour moi (quelques applaudissements). Yeah Yeah. Et, bien sûr, vous savez ce que je dis au Club des Maîtres Ascensionnés ? Que maintenant je suis titularisé (Adamus glousse).

LINDA: Ha, ha, ha, ha! Ha, ha!

ADAMUS: Où est le roulement de tambour ? (plus de rires) Un effet sonore. Ok. Passons. Ouais.

Je l’ai dit à certains déjà, dans certains groupes (lors de certains ateliers) que si je devais revenir sur la planète – ce que je ne ferai pas – si je devais revenir dans un corps physique, qu’est-ce que j’aimerais faire? Quel serait mon travail préféré? J’aimerais être animateur de jeux télévisés (quelques rires). Je veux dire, je suis habillé comme ça aujourd’hui (Adamus rit). J’aimerais être un animateur de jeux télévisés et avoir ma propre émission sur Internet qui s’appellerait « C’est quoi votre Makyo? » (Plus de rires) Ouais. Et devinez qui seraient les compétiteurs? (Quelqu’un dit « nous ») Oui, vous! (Adamus glousse) Ouais. Quel jeu amusant à jouer, et avec toutes sortes de prix et de portes-pièges et des bonus spéciaux, et le prix du qui a le meilleur makyo de tous, qui peut le libérer. Ouais, oh, ce serait amusant.

 

A la Veille de la Réalisation

Mais quoi qu’il en soit, nous voici là, je suis titularisé à l’issue de ces dix années. Nous sommes là, à la toute fin d’un long, très long cheminement, et pas seulement un cheminement de dix ans, mais votre cheminement sur la planète. Nous arrivons en 2020. Je ne suis pas vraiment fan de ces dates qui vous ont été projetées tout du long. Vous pouvez vous souvenir de certaines d’entre elles. Par exemple, celle du « Chaos Harmonieux » (Adamus rit) et toutes les autres dates, mais 2020 est spéciale, très spéciale. Du point de vue numérologique, cette date est un peu spéciale parce qu’elle est…, eh bien, elle est très équilibrée. C’est l’année la plus équilibrée – 2-0, 2-0 -, que vous aurez jamais dans votre vie, sa numérologie est très équilibrée. 2-0, 2-0. Ça fait quatre, qui est aussi un nombre absolu d’équilibre. Je ne vais pas vous dire que vous avez choisi d’arriver dans votre Réalisation en 2020 parce que c’est l’année 2020. La façon dont les choses fonctionnent, c’est plutôt que c’est devenu 2020, d’une manière assez étrange, quand vous avez décidé / choisi qu’il était temps.

On arrive en 2020, en cette année, je connais les dates de votre Réalisation, et c’est l’année où vous allez réaliser votre Réalisation. Je veux dire, vous êtes déjà réalisés en fait, mais vous ne le réalisez pas. Mais quand vous vous en rendrez compte (quand vous le réaliserez) et que vous vivrez un de ces (merveilleux) moments (il se tape le front de la paume de la main)… Il y aura des centaines, peut-être même plus de 1200, ou jusqu’à 1200 Shaumbra qui réaliseront leur Réalisation en 2020 (quelques Shaumbra disent « Wow » et quelques applaudissements). Ouais.

Quand j’ai commencé à travailler avec vous, j’aurais été heureux d’en avoir cinq (quelques rires), et nous en aurons beaucoup plus en raison de votre véritable désir pour cela, de votre connaissance intérieure (intuition) que vous devez vous laisser guider vers cela. 2020 sera une année importante à bien des égards.

Maintenant, j’entends déjà les gens me dire, « Eh bien, serai-je l’un d’eux? » Peu importe. Peu importe si vous en serez ou pas, parce la Réalisation est finalement naturelle. Vous y viendrez. Je ne passe pas tellement de temps à en parler, parce que je sais qu’elle est là. J’utilise votre Réalisation pour vous aider à cadencer tout ce que nous disons à propos et en termes de comment se maintenir sur la planète. Comment laissez-vous l’énergie vous servir? C’est la chose la plus cruciale actuellement. Comment faites-vous pour vous maintenir sur la planète, y rester? C’est ce sur quoi DocCe et FM et beaucoup, beaucoup d’autres travaillent en ce moment, ils vous soutiennent afin que vous puissiez rester sur la planète. Comment pouvez-vous supporter certaines des choses difficiles qui se passent actuellement? Ça va devenir la question numéro un. A mesure que le monde devient de plus en plus fou, à mesure que la technologie progresse et avance de plus en plus, comment pouvez-vous le supporter?

Nous sommes en quelque sorte actuellement à la veille de la Réalisation, et je veux vraiment que vous ressentiez cela aujourd’hui, vous tous, peu importe si vous nous regardez en ligne avec les Maîtres Ascensionnés ou si vous êtes ici. Mais les deux prochaines semaines, les choses vont en quelque sorte se calmer à cause des vacances, mais aussi à cause d’un cycle naturel qui est en train de se mettre en place. Utilisez ce temps pour vraiment ressentir la façon dont vous en êtes arrivés là et ce qui va advenir ensuite. Ce qui arrive sera très, très différent. Ça éliminera beaucoup de choses comme la peur. La peur. Ça éliminera l’inquiétude et le doute.

Nous voici à ce … vous savez, ça me renvoie à mon livre, qui n’a pas encore été écrit, et je comprends que les livres ne soient plus aussi populaires qu’avant de vos jours. Je suis un Maître Ascensionné fan de livres. J’aime les livres. J’aime le ressenti viscéral du papier et de l’odeur de l’encre, et j’aime faire des marques sur les pages pour y revenir. Je comprends qu’en ce moment les choses se passent plutôt sur vidéo. Vous faites de la vidéo, parce que ça va plus vite, mais je voudrais quand même qu’on écrive ce livre un de ces jours, Cauldre (quelques rires étouffés).

Donc, dans le Temps des Machines, 2020 est une année essentielle. J’étais à cette époque dans ma dernière vie, et durant mes derniers mois sur la planète, je me suis soudain trouvé, sans intention de le faire, je me suis retrouvé projeté dans l’avenir, qui était en fait le monde tel qu’il est aujourd’hui. Mais je me suis retrouvé dans un scénario du futur et soudain, c’était très étrange, très étrange. Mais soudain, je me suis retrouvé ici, à vous parler, mais à travers ce… – eh, c’était très étrange – à travers ce personnage différent que je savais ne pas être le mien. Mais pourtant, en entendant la voix de qui je sais à présent être la voix de Cauldre, j’ai ressenti un truc du genre : « Eh bien, c’est moi qui suis en train de parler. C’est mon énergie qui en émane. Qu’est-ce qu’il se passe ici? Pourquoi ai-je soudain été attiré à cet endroit du futur ? » Et j’ai réalisé que c’était l’année 2020.

Alors que je m’entendais en train d’être canalisé à travers Cauldre – vous pouvez imaginer comme c’était bizarre – alors que je m’entendais en train d’être canalisé par Cauldre, j’ai soudain réalisé ce qui était en train de se passer. Tant d’entre vous dans cette famille, dans ce groupe – vous – en arrivaient à la Réalisation en cette année. Cela ouvrait également la voie à beaucoup, beaucoup d’autres Shaumbra qui réalisaient finalement que ce n’est pas si difficile que ça, et qui finalement en entendaient parler par les autres qui avaient eu leur Réalisation, qui les entendaient parler eux ainsi que les autres Shaumbra du monde entier, juste un de temps en temps, et puis ensuite beaucoup, beaucoup, et ensuite de plus en plus, jusqu’à ce que soudain ils la permettent. Et cela allait se propager dans cette communauté. Et c’est cette année qui arrive.

Maintenant, je dois vous mettre en garde en vous disant que la Réalisation n’est pas du tout ce que vous avez toujours pensé qu’elle était, et je pense que c’est ce que vous êtes en train d’apprendre actuellement. C’est quelque chose de très différent. Je ne veux pas essayer de définir précisément ce qu’elle est, parce que finalement je veux que ce soit vous qui la définissiez, que ce soit dans une vidéo, que ce soit dans un livre, que ce soit tranquillement en en parlant à quelqu’un, mais je veux que ce soit avec vos mots que vous définissiez ce qu’elle est. Mais nous voici arrivés à la veille de cette Réalisation, à une énorme croisée des chemins, à un point d’énorme changement de cycle, et je ne parle pas nécessairement pour la planète. Je parle pour vous.

Prenons une profonde respiration avec cela. Nous avons réussi. Je veux dire, nous avons vraiment réussi (quelqu’un dit « Woo hoo » et Adamus rit). Ouais. Un « Woo hoo » par ici (quelques applaudissements). Ça n’a pas toujours été facile, ça n’a jamais été joli (Adamus rit), mais nous avons réussi. Nous sommes arrivés à ce point.

 

Pas de règles

Donc, je faisais la promotion de tout cela l’autre jour au Club des Maîtres Ascensionnés, ce qui est en train de se passer et où nous en sommes, et je n’essayais pas vraiment de me vanter, mais je n’ai pas pu m’empêcher de leur dire: « Ça y est. C’est notre année. » Et d’autres Maitres Ascensionnés sont intervenus en me disant: « Eh bien, tu sais, nous y serons bientôt. » Mais en fait vous savez, nous y sommes dès à présent. Ça y est, et ça ne concernera pas juste quelques-uns d’entre vous, mais beaucoup. Et ça ne sera pas du makyo. On en est venu, vous en êtes venus à (suivre les préceptes de) votre vérité intérieure. Et il ne s’agit pas de suivre les règles d’une grande organisation ou de grands dirigeants qui diraient à tout le monde quoi faire. Il n’y a que peu voire aucune règle au Crimson Circle, et c’est très peu courant.

Quand je discute avec les autres Maîtres Ascensionnés, ils m’expliquent leurs règles ou règlements et leur hiérarchie, les niveaux que leurs étudiants doivent passer et les régimes qu’ils doivent suivre, les vêtements qu’ils doivent porter, et je leur dis, « Nous ne faisons rien de tout cela. Nous ne faisons rien de tout cela” Nous encourageons même les mauvaises habitudes (rires) – boire, fumer, quoi que ce soit. Non vraiment, ça doit être comme ça parce que, vous savez, sinon on en arrive à des règles… supposons que vous ne puissiez pas manger de citrouille, et c’est un exemple aussi ridicule que le sont certaines de vos règles. Supposons que vous ne puissiez pas manger de citrouille, parce que bien avant que la Terre ait été formée, les citrouilles aient été maltraitées par des aliens (rires), et du coup aujourd’hui, il y aurait une sorte de réaction (de défense) à l’égard des citrouilles.

Et soudain vous arrêtez de manger de la citrouille, quoi que ce soit qui soit fait à base de citrouille – des tartes … qu’est-ce que vous avez d’autre à la citrouille? Je ne sais pas (quelqu’un dit « des tranches de citrouille pimentées ») Des tranches de citrouille pimentées. Terminé tout ça. Alors maintenant, vous vous sentez vraiment fier de vous-même. Vous avez vraiment surmonté toutes vos difficultés pour arriver à éviter la tentation de manger cette citrouille orange. Vous avez surmonté tout cela. Plus de soupe de citrouille. Plus de soupe de citrouille et certains d’entre vous avez véritablement renoncé à cela, et donc plus de citrouilles ou de potirons. Et alors, vous êtes vraiment fier de vous-même – « Je ne mange plus de citrouille maintenant. » (Quelques rires) « J’en étais dingue avant, complètement addict. J’ai dû aller dans un de ces … » vous savez, là où on vous envoie, un centre de réinsertion ou autre. « J’ai dû y aller pour suivre une thérapie, et je ne fais plus ça désormais. » Soudain, vous êtes fier de vous et vous pensez que vous êtes spirituel parce que vous ne mangez plus de citrouille. Vous mettez un point d’honneur à cela. Je l’ai vu maintes et maintes fois dans certains groupes – les potirons maniaques, les végans, ceux qui ne portent jamais de noir, qui ne se rasent jamais, qui ne mettent jamais de déodorant – tous ces gens-là. Je l’ai vu maintes et maintes fois, et ils mettent un point d’honneur à respecter cela et ils pensent qu’ils sont dans la spiritualité et que c’est le chemin vers l’ascension.

 

Le plus triste, mais en fait c’est assez marrant, le plus triste c’est qu’ils réaliseront tôt ou tard que ça n’avait rien à voir avec les citrouilles. « J’aurais pu manger autant de citrouilles que je l’aurais voulu. J’aurais pu en manger en tranches et en soupes et en tartes, et j’aurais même pu manger de la citrouille toute crue. J’aurais pu manger des graines de citrouille en apéritif. Ça n’avait aucun rapport avec ça. Je suis passé par toute cette souffrance; j’ai mis un point d’honneur à respecter cela et je croyais que j’étais dans la spiritualité, et ça n’avait rien à voir avec ça. J’aurais pu en manger autant que j’aurais voulu. Il n’y avait qu’une seule fichue chose qui comptait. » Et maintenant, tous ces gens, ils sont devenus très mécontents de leurs enseignants qui leur ont enseigné toutes ces conneries, avec cette campagne anti-citrouille qui court dans tout l’univers à présent. A présent, les citrouilles sont bannies partout, et certaines personnes les cultivent illégalement et les fument même de temps en temps (rires), mais elles doivent cacher leur dépendance à l’égard de la citrouille. Et après, ces mêmes personnes sur le chemin de la spiritualité vont se fâcher contre leurs enseignants, « Pourquoi nous ont-ils nourri avec cela? » Sans jeu de mots. « Pourquoi nous ont-ils dit ça? Toutes ces distractions, toutes ces choses qui n’ont en fait rien à voir avec la Réalisation”. Dans la Réalisation, vous pouvez manger toutes les citrouilles que vous voulez, bon sang. Ouais. Sans retenue.

Nous n’avons pas de règles ici. Et les autres Maîtres Ascensionnés qui enseignent sur Terre ou qui enseignent les humains, ils ne comprennent pas vraiment cela. J’ai soudain faim de – avez-vous de la tarte à la citrouille là-bas? (plus de rires) Ou des graines? Je m’en fous, n’importe quoi (Adamus rit).

Donc, aucun des autres Maitres Ascensionnés n’ont ce genre d’organisation libre, sans règle, et ils ne comprennent tout simplement pas comment nous y arrivons. Et, encore une fois, j’en reviens à ce que je disais tout à l’heure, « C’est une question de joueurs. » Il s’agit de vous. Il s’agit de votre capacité à vous rappeler pourquoi vous êtes ici, ce que vous voulez, et de votre connaissance intérieure qui vous guide vers la Réalisation, avec moi de temps en temps qui vous botte le cul et vous remet sur le droit chemin, parce qu’il est si facile de se laisser distraire, que ce soit en devenant anti-citrouille, que ce soit en pensant que vous devez suivre un certain régime ou boire 12 litres d’eau par jour. Il y a même un groupe, et ce n’est pas une blague, je veux dire, je suis sérieux, et Cauldre ne veut pas que je le dise, mais je vais l’éjecter s’il résiste trop. Je ne devrais pas boire en vous disant cela. Il y a un de ces groupes, c’est authentique, et je ne devrais peut-être pas donner de noms, alors je ne le ferai pas, mais … (Adamus rit ainsi que le public) Attendez une seconde. Je dois me débarrasser de lui. Très bien, maintenant que Cauldre est parti, ils disent que le chemin vers l’illumination c’est de boire sa propre urine.

LINDA: Pouahhh !!

ADAMUS: Je suis …

LINDA: Pouahhhh !!

ADAMUS: … totalement sérieux.

LINDA: Beurk!

ADAMUS: Ok, Cauldre peut revenir à présent. Toutes ces distractions bizarres, car ce sont des distractions. Ce sont des jeux de pouvoir. Ce sont des illusions et elles n’ont rien à faire… – oh, et ces groupes justifient cela en vous disant des trucs du genre, « La lumière de la divinité est dans toutes vos cellules » et, n’est-ce pas, c’est comme s’il y avait des chemins meilleurs que d’autres. Vous ronger les ongles ou autre. Je ne sais pas, mais ils y croient. Ils en font une philosophie de vie. Ils – et là c’est le plus… – ils paient de l’argent pour faire partie de ce groupe qui boit son urine.

LINDA: Pfff!

ADAMUS: Non, je vous assure, ils paient pour ça. Ils ont une cotisation à payer (quelqu’un dit: « Oh! »). Et ils ont des magazines et ensuite on leur envoie des instructions, « Avez-vous pris votre consommation / quantité aujourd’hui ? » (Plus de Shaumbra disent « Ohh! ») Eh bien, en fait on leur demande d’abord (jeux de mots impossible à reproduire en français), « En avez-vous sorti assez en quantité? » Et puis ensuite « En avez-vous consommé assez en quantité aujourd’hui? »(rires) Je suis sérieux. Je suis sérieux. Maintenant, ça se passe avec un… – mais bon, je ne dirai rien de plus.

Alors donc, nos Maîtres Ascensionnés, ils se demandent: « Eh bien, comment faites-vous? Comment faites-vous? Vous n’avez pas de règles. Vous n’avez aucune cotisation à payer. Vous dites même à présent aux Shaumbra de se dégrouper, de n’appartenir à aucun groupe. » Ben, on peut se réunir de temps en temps, faire la fête, partager un Shoud et ensuite, chacun son chemin. « Sortir des groupes, comment faites-vous ça? » Ce sont les joueurs. C’est l’engagement que j’ai ressenti en vous tous depuis longtemps, l’engagement à ce que ce soit votre dernière vie. Au début, vous le disiez de cette manière : « C’est ma dernière vie, » avec une sorte de dégoût, mais maintenant c’est plutôt du style, « C’est ma dernière vie », de manière paisible, en intégrant tous vos aspects, vos vies passées, en traversant tellement de choses durant cette dernière vie.

Et voilà où nous en arrivons à présent, c’est pour moi un moment très spécial, la fin de l’année, Noël, les vacances, et c’est aussi la fin de ce long, long, long et magnifique mais ardu chemin vers la Réalisation. Et qu’est-ce qu’on fait maintenant? Prenez une profonde respiration et permettez-vous d’y aller. Permettez-vous d’y arriver.

Un des Maîtres Ascensionnés, au cours de cette conversation, l’un d’entre eux est venu me voir et m’a dit: « Eh bien, Adamus, dans ton groupe, les gens ne sont-ils pas un peu fous? » (Fou rire de quelqu’un) Je lui ai répondu: « Je ne crois pas. Ils sont bizarres parfois, mais pas fous. » Un autre est arrivé et m’a dit: « Oui, nous avons entendu parler de ton groupe et d’autres humains en parlent aussi. Ils disent que c’est une secte. C’est une secte. » Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, n’est-ce pas, parce que qu’est-ce qu’une secte de toute façon? Qu’est-ce qu’une secte? Quelque chose dans laquelle vous entrez mais dont vous ne pouvez plus sortir. Ici, c’est moi qui vous jette dehors (quelques rires), je vous jette joyeusement dehors, alors ça ne peut pas être une secte.

Alors, l’un des Maîtres Ascensionnés m’a finalement dit: « Alors Adamus, comment expliques-tu les Shaumbra? Comment expliques-tu tout ce phénomène qui est en train de se mettre en place? Comment expliques-tu le genre d’humains qu’ils sont? » Et je lui ai répondu: « Eh bien, les Shaumbra, ils vivent à quelques pâtés de maison de la Rue Principale. »(Quelques rires) « Ils vivent à quelques pâtés de maison de la Rue Principale. » Il a eu une sorte de regard perdu (littéralement, celui d’un daim dans les phares d’une voiture), un regard de Maître Ascensionné un peu abruti : « que veux-tu dire par là? » et je lui ai dit: « Eh bien, ils ne sont pas obligés de porter d’uniforme spécial. Ils sont ce qu’ils sont. Ils peuvent porter les vêtements qu’ils veulent. Ils peuvent venir à un Shoud dans un costume de chef Sioux ou de Père Noël, je m’en fiche. Ça n’a pas d’importance.

Ils sont passés par là, ils ont fait cela déjà. Ils ont vécu pendant longtemps une vie ordinaire, celle de la majorité des gens (une vie “mainstream”). En fait, ils ont essayé très fort d’habiter la Rue Principale comme et avec tout le monde. Ils ont essayé de se conformer. Et ils se sont rendu compte que ça ne marchait pas, tout simplement. Et qu’ils n’étaient tout simplement pas à leur aise dans la Rue Principale. Ils vivent à quelques pâtés de maison à présent, ce qui signifie qu’ils comprennent vraiment. Ils ont de l’empathie. Oh, ils savent ce que c’est d’être humain. Ils savent ce que c’est que d’être dans la conscience de masse. Ils ont une empathie énorme. Ils ne vivent pas en autarcie au sommet d’une montagne, dans une commune au milieu du désert, loin de tout le monde. Ils sont à quelques pâtés de maison de la Rue Principale. Ils vivent à leur propre endroit. Ce sont des êtres souverains. Ils ont choisi de rester sur la planète, de rester près de la Rue Principale. Ils ont choisi de rester aux alentours, parce qu’ils savent qu’il y a beaucoup de gens dans la Rue Principale qui sont un peu perdus, qui errent et peut-être se perdent dans certains endroits vraiment sombres de la Rue Principale, ou à l’intérieur d’eux-mêmes. Ils se rendent compte qu’ils ont pris un engagement envers eux-mêmes, envers l’humanité, l’engagement de rester sur la planète pendant un certain temps, tout d’abord pour simplement savourer le fait de vivre là, en tant qu’humain libre.

« Ils ont aussi choisi de rester là parce qu’ils savent qu’il y a beaucoup de gens dans la Rue Principale qui sont littéralement en train de devenir cinglés, qui ne savent pas à qui s’en remettre dans la vie, qui sont suicidaires, qui sont désespérés, qui ont perdu espoir. Alors ils vivent à quelques pâtés de maison de la Rue Principale, afin de s’en approcher de temps en temps. Pas pour essayer de changer qui que ce soit, certainement pas pour les évangéliser, mais juste pour descendre la rue et entrer dans un café ou une boulangerie de la Rue Principale, s’arrêter dans une épicerie de la Rue Principale, aller à la salle de sport de la Rue Principale et être simplement là dans leur lumière. La plupart des gens ne les remarqueront jamais, mais quelques-uns oui, ce sera ceux qui sont vraiment, vraiment prêts pour quelque chose de différent, qui sont prêts à changer leurs vies humaines, à entrer dans leur Réalisation, mais qui sont totalement perdus”.

Et je lui ai dit: « Tu sais, les Shaumbra, ils vivent à quelques pâtés de maison de la Rue Principale. Ils sont autonomes. Ils savent prendre soin d’eux-mêmes (se débrouiller seuls). Ils n’ont pas besoin que d’autres le fassent pour eux. Ils n’ont pas besoin de l’agitation, du tohu-bohu (de la Rue Principale). Ils sont déjà passés par là. Ils ont quitté ça volontairement, mais ils sont toujours là, parce qu’ils ont pris l’engagement de rester sur la planète pour un temps, après leur Réalisation, afin d’être là pour les autres. » Voilà pourquoi nous sommes là. Voilà pourquoi vous êtes là.

Prenons une profonde respiration avec cela.

C’est vraiment profond quand on y pense. Les Shaumbra, vous êtes à quelques pâtés de maison de la Rue Principale. Vous vivez à votre façon, sans vous conformer à ce que font les autres, mais vous êtes assez proches (physiquement) pour rester en contact avec eux. Vous avez une telle empathie que même un Maître Ascensionné ne pourrait pas briller d’une lumière aussi forte que la vôtre, parce qu’il en faut pour continuer à vivre sous forme humaine, pour continuer à faire ce que vous faites. Alors, oui, c’est une bonne façon de le faire. Étranges, fous, bizarres? Je ne sais pas. Je dirais seulement qu’ils vivent à quelques pâtés de maison de la Rue Principale.

Prenons une bonne et profonde respiration avec cela.

(pause)

Ok. Maintenant, j’aimerais faire un petit merabh pour clore cette première partie. Nous reviendrons pour en faire un autre plus tard. Mais, encore une fois, nous sommes à une époque spéciale de l’année.

Vous savez, quand vous arriverez dans votre Réalisation, que ce soit en 2020 ou en 2021, ça n’a pas vraiment d’importance, mais quand vous en viendrez à votre Réalisation, vous vous en rendrez compte d’une certaine manière, parce que tout deviendra vraiment calme. Vraiment calme. A ce moment-là, tout se pose, se stabilise, même le mental. Même le mental se stabilise, même le mental. Même le mental se pose tout simplement. Tout devient beau et tranquille. C’est un peu, vous savez, aussi calme que ça l’est en fin d’année, un sentiment de satisfaction, un sentiment de contentement, sachant qu’il y a beaucoup de choses qui vont arriver ensuite, mais c’est juste un agréable moment de calme à l’intérieur de vous-même. Vous n’avez besoin de personne d’autre, de rien d’autre. Toutes les batailles sont terminées. Plus de conflits. Il n’y a rien à combattre. Et vous vous rendez compte que les combats, eh bien, vous les avez aimés en quelque sorte, d’une étrange manière, mais maintenant, vous en avez terminé avec toutes les batailles.

Donc, au fur et à mesure que vous en viendrez à la Réalisation, tout deviendra calme. Je ne sais pas si ce sera dans un jour, une semaine, un mois, ça n’a pas vraiment d’importance, mais cela fait partie de ce cycle. Vous connaissez ça très bien, « je suis avec moi-même et tout est simplement magistral. Tout est grandiose. » Ce genre de calme.

 

Merabh du Noël du Passé

Quoi qu’il en soit, mettons un peu de musique et commençons notre premier merabh.

(la musique commence)

Prenons ensemble une profonde respiration.

Nous n’allons pas travailler vraiment dur aujourd’hui. Nous allons en quelque sorte “merabhiser” notre chemin à travers ce Shoud.

Il y a quelque chose de très spécial en cette période de l’année également. J’ai un peu travaillé chez moi, j’ai fait mes devoirs en quelque sorte, en puisant en vous tous, vous tous qui êtes ici, et vous tous qui nous regardez en ligne. C’est une période de l’année tellement spéciale. Pas seulement à cause des cadeaux de Noël, mais peut-être aussi parce qu’il y a simplement un peu plus d’amour à la maison, même si la maison est en plein chaos, peut-être qu’il y a juste un peu plus d’amour. Peut-être que c’est juste parce que tout se stabilise, je ne sais pas, mais si vous ressentez à l’intérieur de cela, il y a eu une époque, exactement à la même période de l’année, quand vous étiez très jeune – vers quatre, cinq ou six ans, quelque part par là – où vous étiez encore très, très ouvert. Retournons voir cela.

Vous, très jeune, à cette période de l’année.

(pause)

Vous êtes là, peut-être mis sur votre 31 pour les vacances.

 

Il y a une sorte de douce chaleur dans la maison, surtout s’il faisait froid dehors. Une sorte de chaleur d’un genre spécial.

Si vous vous souvenez, tout à cette époque de l’année est un peu plus doré dans sa lumière, et pas seulement du fait de la lumière du soleil, mais tout devient un peu plus doré, surtout à travers vos yeux d’enfant.

Et vous voici, tout excité par Noël. Oh bien sûr, il y a beaucoup d’autres choses qui se passent dans votre famille, mais vous y êtes enfin.

Vous êtes à présent vraiment dans un corps humain. Vous êtes dans ce corps depuis quatre, cinq, six ans à présent. Vous savez que vous allez y rester. Il y a eu des moments de doute avant cela, des moments où vous êtes presque parti.

Beaucoup d’entre vous ont été très, très malades quand vous étiez jeunes. Beaucoup d’entre vous ont eu des expériences très proches de la mort, parce que vous n’étiez pas sûrs d’avoir réellement envie de rester. Mais vous l’avez fait et vous voilà maintenant, un jeune enfant en vacances.

(pause)

Cet enfant quelque part au plus profond de vous-même, cet enfant savait que ça allait être une vie très importante. Cet enfant avait également la sensation de la façon dont les choses arriveraient plus tard – les défis, les peurs, les incertitudes. Y arriveriez-vous? Seriez-vous capable de percevoir votre chemin ? Seriez-vous capable de vous frayer un chemin dans le chaos de la vie humaine?

Seriez-vous capable de relâcher la famille, ce qui signifie de lâcher prise sur tout le karma ancestral que vous pouviez à présent commencer à ressentir dans votre corps. Vous savez, à mesure que vous êtes vraiment entré dans votre corps de jeune enfant, vous avez pu ressentir cela aussi.

Vous avez pu ressentir que ce serait un long chemin dans un monde incertain. Avec cette peur, « Vais-je jamais y arriver? »

Et vous voici, jeune enfant innocent, tout excité, mais qui commence aussi à ressentir le poids du monde, le poids de ce qui se passe. Beaucoup d’entre vous ont grandi à des époques traversées par de réelles peurs sur la planète – peur des guerres, des bombes nucléaires.

Certains d’entre vous ont grandi dans des pays dans lesquels vous ne saviez même pas si vous pourriez manger le jour suivant.

Vous avez grandi dans des familles dysfonctionnelles en sachant que ça aurait de lourdes conséquences pour votre mental et votre corps.

Nous avons donc ici ce jeune enfant surexcité, mais qui pourtant ressent ce qui pourrait arriver.

Et vous voilà à présent, à la veille de votre Réalisation.

Vous avez réussi. C’était difficile, mais vous avez réussi.

A présent, si vous le voulez bien, soyez juste là avec ce jeune enfant du passé, l’enfant en vacances que vous étiez, et laissez cet enfant savoir que ça a marché. Tout a marché.

Laissez-vous vraiment, vraiment être là avec vous-même, à l’époque où vous étiez ce jeune enfant. Il a besoin d’entendre ça en cet instant même.

(pause)

Ce serait comme le Noël du futur qui viendrait visiter le Noël du passé, « j’ai réussi. Nous avons réussi. »

Vous dites à ce jeune enfant, « Je te raconterai des histoires plus tard. Ce sont de merveilleuses histoires, mais nous avons réussi”.

Vous dites à ce jeune enfant, « Je ne sais pas si tu peux imaginer cela, l’année 2020. Ça se passera dans 50 ans, 30 ans, 20 ans peut-être, mais c’est quelque part dans le futur. Je ne sais pas si tu peux même imaginer cela actuellement, mais c’est de là d’où je viens. Je suis ici pour te dire que nous avons réussi. N’abandonne pas. N’aie pas peur. Ne te sens jamais seul, que ce soit à cinq ans comme aujourd’hui, que ce soit à dix ans, que ce soit à 20 ans, rappelle-toi simplement que nous avons réussi.”

Laissez cet enfant que vous étiez entendre cela. Faites-lui un gros câlin.

(pause)

Cet enfant, que ce soit demain ou dans quelques jours, ira peut-être voir un de ses parents ou un de ses frères ou sœurs ou peut-être un ami et il lui dira: « J’ai vu  un ange l’autre jour. Un ange est venu me voir et m’a parlé. » On se moquera probablement de l’enfant et il sera un peu taquiné par ses amis ou ses frères et sœurs. On se moquera de lui en lui disant: « Bien sûr, un ange est descendu de l’arbre de Noël pour te parler. »

Et ce jeune enfant que vous étiez leur dira: « Non, il était juste là. J’étais couché dans mon lit ou j’étais en train de jouer avec mes jouets et tout à coup un ange est venu à moi. » Ses amis ou frères et sœurs lui diront: « Eh bien, qu’est-ce que l’ange t’a dit, que tu étais stupide? »

Vous direz: “Non. L’ange, je ne me souviens pas vraiment de ce que l’ange m’a dit. J’ai juste compris que tout allait bien se passer. Je ne me souviens pas des mots que l’ange a dit, mais je sais juste que je n’ai plus à m’inquiéter”.

Vous essaierez de dire à vos parents que « Un ange est venu me rendre visite », et ils vous donneront une petite tape sur la tête, d’un air de dire « Bien sûr. Ok. » Peut-être qu’ils vous feront un sermon religieux, pour vous dire que les anges n’existent pas, rien de tout cela. Mais vous, vous savez. Vous savez parce que votre Soi du futur est venu vous rendre visite.

C’est ce qui se passe actuellement.

Ce n’est pas seulement un jeu, je veux dire, c’est vraiment ce qui est en train de se passer en cet instant. Et alors que cela se produit – et c’est ce qui est important à retenir – cela change l’énergie de ce que vous, cet enfant, éprouverez. Cela change l’énergie en vous permettant de savoir que même dans les moments les plus difficiles, il y a toujours eu cet ange à vos côtés.

Cela change l’énergie parce que le jeune enfant qui ressent maintenant qu’il est dans son corps, qui ressent la part ancestrale de lui-même, qui ressent la conscience de masse, qui ressent les choses qui pourraient arriver, il ressent soudain qu’il peut le faire, soudain il réalise qu’il peut le faire. Et alors les énergies changent et l’expérience elle-même change.

L’expérience change. Même si vous vous dites: « Eh bien, non, non. Certaines choses sont arrivées dans le passé », dépassez cela. Une expérience et ce que le mental considère comme étant quelque chose qui est arrivé dans le passé n’est jamais verrouillé ou gravé dans le marbre. Ce n’est jamais figé / défini. Ça change.

Le futur est le passé guéri. Le futur est le passé avec un ange à vos côtés.

(pause)

Je n’utilise pas souvent le terme « guérison ». Je n’aime pas la façon dont il est utilisé aujourd’hui dans la société. Je n’aime pas tout le makyo autour de la guérison. Je n’aime pas ceux qui parlent de leurs potions qui guérissent ou de leurs mains qui guérissent et tout ça, alors je parle rarement de guérison. Ceci, cependant, est une guérison.

Quand vous allez consciemment vous rendre visite, enfant, et que vous vous dites: « Tout est résolu. Nous avons réussi. Nous sommes arrivés à notre Réalisation », cela change votre histoire. Cela change ce qui est arrivé. Cela change la perception que vous aviez de vos blessures, de vos défauts, de tout. Cela change tout. Vous pouvez littéralement aller dans le passé, et sans essayer de changer l’expérience, vous en changez la perception. C’est ça la guérison, parce qu’alors vous réalisez qu’il n’y a jamais rien eu à combattre. Vous n’avez jamais vraiment eu de vraiment grosses blessures.

(pause)

Alors, vous rendre visite, à Noël quand vous aviez cinq ans, a un effet profond sur l’énergie, un effet profond même en cet instant sur votre propre corps et sur votre mental. C’est ça la guérison.

Prenons une bonne et profonde respiration avec cela.

Alors maintenant, vous voici à présent, en cette fin Décembre 2019, et vous vous dites: « A présent, je suis assis là. Je suis encore un peu instable. J’ai encore quelques problèmes dans ma vie. Est-ce que mon Moi réalisé, du futur, va venir me rendre visite maintenant ? »

Absolument. Il est déjà là.

Dès que nous avons commencé ce merabh…, la vraie raison c’était d’amener cela – votre Soi réalisé – à vous dire: « Tout est résolu. Que ce soit dans six mois, douze mois ou trois ans (que ta Réalisation se produise), tout est résolu. Tu n’es pas seul. Tout est résolu”.

Prenons juste une profonde respiration et permettons la magie.

Ok, une bonne et profonde respiration.

(pause)

Ceci dit, au passage, c’est de la Magie Pratique pour le Merlin Moderne. Non, vraiment (c’est le cas), lorsque vous réalisez qu’il n’y a pas de limites de temps et d’espace, quand vous réalisez que vous vous rendez visite dans le passé et que cela change tout.

Et votre Soi réalisé est actuellement en train de vous rendre visite actuellement, et ça change tout. C’est de la magie pratique. Sans tous ces trucs New-Age, sans avoir besoin d’agiter des baguettes ou d’utiliser des chants de sorciers ou quoi que ce soit du genre. Il s’agit de permettre.

Prenons une bonne et profonde respiration. Merci.

(fin de la musique)

Mmm. Ok. Alors maintenant, passons à la phase suivante. Êtes-vous prêts à passer à autre chose? Ou voulez-vous simplement rester là comme ça un moment, vous savez, que ce soit pour le reste de la journée, ou pour prendre un verre.

Prenons une très bonne et profonde respiration. Soyez dans le Et là. Oui, vous pourriez encore être dans… – n’était-ce pas une merveilleuse énergie? Oh! Oh! Je vais l’embouteiller et la vendre (quelques gloussements), et je l’appellerai le « Makyo Quelque chose ou autre » (Adamus glousse). Une magnifique énergie et vous pouvez encore la ressentir, vous accrocher à elle. Vous n’êtes pas obligé de la laisser s’en aller, parce que vous êtes un Maître, un vrai Maître.

 

Seul un Maître peut revenir dans le passé pour se rendre visite alors qu’il était enfant. Il n’y a qu’un Maître qui puisse faire ça. Vous vous rendez compte, vous qui êtes ici en 2019, êtes simplement revenu en arrière (dans le passé) et vous avez fait cette chose de maître (magistrale). Rappelez-vous quand je vous disais que le Maître allait tout “sagifier” (éclairer de sa sagesse). C’est exactement ce que vous venez de faire. Vous venez juste d’effectuer votre premier acte conscient de Maître, qui va sagifier tout ce qui vous a conduit jusqu’à aujourd’hui, en refaisant tout le chemin depuis l’époque où vous n’aviez que quelques années. C’est tout. C’est aussi simple que ça. Revenez dans le passé, « Hé, Je t’aime. Les choses fonctionnent tout simplement bien. C’est super. » (Adamus rit). Ok, passons à autre chose.

 

La Sagesse Shaumbra

Il y a de nombreux humains derrière vous qui commencent à s’éveiller sur la planète. Beaucoup, et plus que jamais. La religion est moins forte que jamais, ce qui est une bonne chose, parce qu’ainsi, ils ne seront pas happés, vampirisés par cela. Et je ne suis pas totalement anti-église (anti-clérical). Ben, oui, en fait je le suis totalement (quelques rires). Tout à fait. Non, mais ça peut être un tel piège. C’est comme le piège de la citrouille, vous vous rappelez, juste parce que vous n’êtes plus accro à la citrouille. C’est la même chose avec la religion. Vous allez à l’église et vous pensez: « C’est bon, je suis dans la spiritualité. » Non, pas du tout. Vous êtes assez stupide pour aller à l’église, mais vous n’êtes pas un être spirituel (quelques fous rires). Vous êtes suffisamment ignorant pour croire à toutes les conneries qu’on vous dit. Non, en fait, vous êtes vraiment stupide. Ceci dit, j’exprime juste mon ressenti.

Donc, il y a un groupe entier (d’êtres humains qui s’éveillent) qui arrive juste derrière vous et on peut le dire, parce que la planète est en train de s’affoler (elle se fragilise de toute part) et ça conduit de plus en plus de gens à cet endroit (la folie) qui va presque les propulser vers l’éveil. Les choses sont tellement confuses et chaotiques que cela crée en quelque sorte un signal en eux, qui est le Fruit de la Rose. Vous vous rappelez le Fruit de la Rose de Tobias? C’est le chemin vers la sortie. C’est la porte de sortie pour s’échapper du piège. C’est le « Oh, oui, c’est vrai. (Il y a longtemps) J’ai implanté quelque chose dans le paysage de ma réalité. Quelque chose qui allait (ré)apparaitre (revenir à la surface) quand le moment serait venu, pour me sortir de toute cette folie qui (re)vient dans ma dernière vie”.

Donc, de nombreux êtres humains s’éveillent en ce moment, ou viennent juste de commencer à le faire, et en fait certains des autres Maîtres Ascensionnés sont en train de les recruter pour leurs propres groupes. Vous savez, « Nous sommes parfaits pour ceux qui s’éveillent et nous avons toutes les réponses etc. » N’importe.

Mais ce que je veux faire avec vous, c’est que je veux créer un message pour ceux qui s’éveillent. Vous savez, ils ont un long voyage qui les attend. Ils sont un peu comme ce jeune enfant du merabh que nous venons de faire. Ils sont tout excités, « L’éveil, oh, n’est-ce pas super, et je suis vraiment quelqu’un de très spécial maintenant parce que je m’éveille », mais ils sont encore au stade en dessous, un peu comme vous l’étiez, quand vous ressentiez les choses comme ça: « Ooh, je suis en train de m’éveiller, mais il y a ce gros monstre à l’extérieur que je vais faire semblant d’ignorer. Je vais juste rester tout excité. » C’est un peu comme ça qu’ils seront, dans leur entrée dans l’éveil, même s’ils savent que, « Ooh! Il y a aussi quelque chose là qui est juste un peu dérangeant. Je ne sais pas ce que c’est”.

Ce que je vais faire c’est que… – aujourd’hui, ce sera notre point de départ, notre point de départ – Je veux que vous leur laissiez quelques messages / indications, et nous allons commencer aujourd’hui. Nous continuerons à le faire, nous le ferons un peu à Hawaii, et à d’autres endroits. Je vais vous faire venir sur scène et vous leur délivrerez votre message. Ce sera sur une base de volontariat. Mais s’il n’y a pas de volontaires, Linda se fera une joie de trouver cet aspect volontaire en vous (quelques rires).

LINDA: J’ai des volontaires juste là.

ADAMUS: Voici quelques lignes directrices pour cela. Voici quelques lignes directrices. Non, ne choisissez personne encore. Tout d’abord, nous devons vraiment concevoir nos messages comme émanant de Maitres à destination des humains qui s’éveillent. D’accord? Soyez concis. Un Maître n’étale pas pendant des heures et des heures ses problèmes et ses malheurs. Un Maître sait embellir une histoire pour la rendre intéressante. Et certaines personnes me rétorqueront: « Mais, non, ce n’est pas ça la vérité. » Si, ça l’est! C’est une façon de regarder la vérité. Voulez-vous qu’elle soit terne et ennuyeuse ou voulez-vous l’embellir un peu, la rendre plus vivante? Puisqu’il s’agit de raconter une histoire.

Je vais juste vous demander de nous délivrer une chose, un message que vous auriez pour ceux qui viennent de s’éveiller. Qu’est-ce que vous leur diriez? Que leur diriez-vous? Faites-le à la façon d’un Maître. Ne me regardez pas durant cet échange. Vous viendrez vous asseoir sur ce siège et Linda veut que je m’assure auprès de vous de ne pas tenir le micro vers le bas (fou rire de Linda). Vos bruits de ventre et toute votre nervosité parasiteraient l’énergie de l’enregistrement. Ne tenez pas le micro vers le bas. Tenez-le comme ça, comme un Maître. Comme un Maître. Parlez dans le micro. Un Maître n’a pas à crier et hurler, mais un Maître projette sa voix suffisamment loin pour être entendu par tous. Ne marmonnez pas dans le micro comme ça, parce que … (Adamus marmonne)

Et Linda est en train de me dire : « Regardez où vous marchez, sur le chemin. Ne faites pas cela à la maison. C’est dangereux » et tout le reste. Ce sont des professionnels qui font cela (Adamus rit). Quand vous viendrez ici (sur le devant de la scène), prenez place dans le fauteuil. Ne me parlez pas à moi. Parlez au public qui est ici. Alors, je vais demander à ce qu’on augmente un peu l’éclairage afin que tout le monde puisse vous voir, ce qui n’est pas le cas de Cauldre. Parlez au public. Soyez succinct. C’est votre message. Il sera enregistré pour l’histoire, et nous le regarderons au Club de Maîtres Ascensionnés un de ces soirs.

Donc, soyez succincts. Que voulez-vous partager? Que voulez-vous partager avec eux? Et en fait, pour ajouter du piment à la chose, vous devrez faire face aux conséquences de vos actes, et donc je vais demander à Tad de minuter les interventions. Si quelqu’un commence à devenir vraiment trop long, dites juste « Hum-Hum-Hum! Hum-Hum-Hum! » Qui sème le vent récolte la tempête. Vous l’avez fait pour vous.

TAD: N’est-ce pas, ouais!

ADAMUS: Ouais! Alors à présent, vous pouvez y aller (vous pouvez commencer) (quelques rires). Tout comme il en a été fait ainsi pour vous (allusion à la rhétorique religieuse), maintenant vous devez le faire pour les autres. Et donc, assurez-vous de faire court, sinon, vous entendrez des « Hum-hum-hum! Hum-hum-hum! »

LINDA: Ça veut dire quoi court?

ADAMUS: Ben, vous savez, quelques minutes. Une ou deux minutes ou moins. Ça peut juste être une très courte déclaration et voilà. Pour passer ensuite au suivant.

Alors, avant de commencer, prenons tous une profonde respiration et vous pouvez fermer vos yeux ou faire ce que vous voulez. Quel est votre message? Et pour vous tous qui nous regardez en ligne, ce que je dis vaut aussi pour vous, parce que vous pourriez bien venir ici un de ces jours.

Nous en ferons une vidéo. Je crois que les livres ne sont plus à la mode de vos jours. En temps ordinaire, je vous aurais dit écrivons un livre, mais bon dieu, ça prend des plombes, hum hum (référence au fait que Cauldre n’a toujours pas écrit le Temps des Machines), alors nous ferons une vidéo, « Les Messages des Maîtres » sous-titrée, « A l’intention des humains qui viennent de s’éveiller. »

Les Messages des Maîtres.

Alors, qu’est-ce que vous leur diriez sur votre cheminement ? Quel conseil leur donneriez-vous pour arriver à la Réalisation? Comment distilleriez-vous cela, de manière claire et concise ?

Quel message voulez-vous partager? Et c’est un véritable cadeau que vous leur offrez. Je ne sais pas combien de messages nous finirons par rassembler sur cette vidéo, mais ensuite nous pourrons en faire un livre. Eh, c’est une bonne idée. Nous en ferons un livre après. Je ne sais pas à combien de messages nous aboutirons à la fin, mais nous en enregistrerons probablement en “on” et en “off” pendant un an, et le moment venu, nous relâcherons tout cela, et ce sera disponible pour l’extérieur.

Prenez une profonde respiration. Quel message avez-vous pour ceux qui viennent tout juste de s’éveiller?

Ok, donc, chère Linda, les volontaires, levez votre main.

LINDA: Il a levé la main.

ADAMUS: Oh, nous en avons déjà un.

LINDA: Sa main s’est levée.

ADAMUS: D’accord, levez la main, et s’il n’y a pas de mains levées, alors nous le ferons pour vous. Bien.

SART: Bonjour, les Shaumbra!

ADAMUS: Prenez place, s’il vous plaît.

SART: Comment allez-vous aujourd’hui? Ravi de vous voir. Ravi d’être ici avec vous. La chose la plus importante que je voudrais dire aux nouvelles personnes qui vont arriver, c’est de ne pas croire les conneries que les autres essaieront de vous dire. Restez fidèle à vous-même. Vous serez bien meilleur tout du long et la vie sera un peu plus facile pour vous. J’adore être dans ce groupe. Si vous choisissez de nous rejoindre, vous aurez une vie bien meilleure (rires). Peut-être. Venez avec nous, aimez-vous les uns les autres et profitez du reste de votre vie ici. Profitez de tout ce que vous pouvez ici. Merci. Et prenez tous les cadeaux que vous pouvez (plus de rires).

ADAMUS: Bien. Merci. Merci (applaudissements). S’il vous plaît. Il devait bien y avoir quelqu’un pour briser la glace. Maintenant, vous pouvez vous demander, « Qu’est-ce que les gens vont penser en voyant le Père Noël assis là à nous délivrer ce message? » (Rires en lien avec le costume de Sart) Mais j’ai un moyen de gérer cela.

ALAYA: Je voulais vous dire ceci depuis longtemps. Je suis Alaya, Heili Nahe, Rolena, un Maitre dans la conscience de l’énergie, avec grâce et fluidité, et j’ai vécu une putain de vie. Je recommanderais aux nouveaux venus de prévoir un stock de Kleenex, parce que vous allez beaucoup pleurer. Je prends beaucoup de bains et je pleure tout simplement. J’ai l’impression parfois que je remplirais la baignoire entière avec mes larmes, à cause de tout ce que je ressens. Je vous recommanderais aussi d’être sincères envers vous-mêmes. J’ai vécu plusieurs vies en une.

(Elle fait une pause)

Il s’est passé beaucoup de choses et il y en a encore beaucoup à venir, alors permettez-leur simplement de se dérouler. Soyez sincère envers vous-même. Heili Nahe en Hawaïen signifie vérité, qui signifie confiance. Ayez confiance dans votre Soi. Ayez confiance dans votre Soi. Votre Soi est la meilleure, la plus importante personne et le plus grand ami que vous puissiez avoir. Ayez confiance en vous. Merci. Mahalo (applaudissements).

JULIE: Peu importe ce qu’il se passera, continuez. Continuez à vous bouger et c’est tout. Vous y arriverez. Et vous y arriverez pour vous (applaudissements).

LUCRETIA: Bonjour. Eh bien, un jour vous vous réveillez simplement en pensant « Est-ce qu’il n’y aurait pas quelque chose de plus? Que se passe-t-il? » Et puis vous vous rendez compte qu’il y a effectivement quelque chose de plus. Et ensuite vous vous (re)mettez dans le drame en cours, comme par exemple que vous souffrez et que vous vous sentez incompris par les autres, et alors vous commencez à chercher et chercher plus d’information. Et puis tout d’un coup, vous vous rendez compte que toute votre vie, vous avez été celui que vous recherchiez et vous regardez avec un peu d’humour ce qui vous est arrivé, parce que vous revenez en arrière et vous réalisez que cet énorme drame duquel vous émergez, il n’était pas si énorme que ça, et que vous étiez en train de mourir pour rien. Alors vous vous mettez dans cet endroit où vous vous dites: « Je dois mettre de l’humour dans tout ce qui m’arrive actuellement » et le savourer et en rire. Et c’est comme ça que je mène ma vie, en dansant et en riant. Alors, profitez bien du chemin, car il n’est pas facile (elle rit). Merci (applaudissements).

VANESSA: A présent, voilà que je suis sans voix. Ce qui m’est venu à l’esprit pour ce qui me concerne, c’est que votre rôle essentiel dans cette vie, en tant que personne nouvellement éveillée, sera de découvrir l’amour du Soi qui est en vous, qui a toujours été là et continuera toujours d’être là, et cet amour vous soutiendra à travers les bons moments – oui, il y en a parfois – et à travers les mauvais moments. Mais il vous soutiendra. Aimez-vous tout simplement. Merci (applaudissements).

MARY SUE: Nous avons un dicton qui dit que le verre est à moitié plein ou à moitié vide, et nous essayons de faire que le verre soit à moitié plein tout le temps, autrement dit, en gardant une perspective positive sur la vie. Moi, cependant, je ne suis pas satisfaite d’un verre à moitié plein. Je veux qu’il soit complètement plein. J’ai passé la plus grande partie de ma vie à juger chaque événement qui m’arrivait comme étant bon ou mauvais. A un moment, sur mon chemin, j’ai développé la philosophie que si quelque chose de mal m’arrivait, quelque chose de bien résulterait de ce qui était arrivé de mauvais, et je cherchais à voir cela. Je dirais que je suis passée à côté de la moitié de ma vie à cause de cela. L’autre jour, je me suis réveillée en ayant peur. Je ne sais pas pourquoi cela, mais je suis juste restée allongée en me disant: « Je vais savourer ce ressenti de peur. » Je veux dire, n’est-ce pas incroyable? Je ne sais pas pourquoi j’avais peur. Puis j’ai ressenti de la colère. Ça vous aidera vraiment pour commencer. Et de la même manière, je me suis mise à goûter cette énergie de colère. Alors, « Ressentez ce que vous ressentez sans jugement », ce serait ça mon point de vue. Merci (applaudissements).

JOEP: Il y a des hommes là aussi (quelques rires). Vous n’en rencontrerez pas beaucoup, la plupart du temps, ce sont des femmes qui sont sur ce chemin, mais on est quelques-uns. Et notre chemin n’est pas très différent. Sachez simplement que vous avez déjà préparé votre route et que vous y avez planté des cristaux tout le long. Vous rencontrerez les bonnes personnes (au bon moment). Vous vivrez les situations que vous devrez vivre. Continuez juste à respirer. Vous vous sentirez perdus parfois, sans savoir de quel côté vous tourner. Continuez simplement à respirer… (il fait une pause) et sachez que tout ira bien. Merci (applaudissements).

 

SHAUMBRA 1 (homme): Je suis chez les Shaumbra, dans cette organisation depuis cinq ans. Je reste ici, parce qu’il n’y a pas de règles, pas de contrat, pas d’engagement. Je suis libre. Je suis libre. Je vais maintenant parler dans ma propre langue.

(Il continue en espagnol)

(Applaudissements du public)

LESLIE: J’ai un message très simple à partager, mais si vous pouvez le garder dans votre cœur, il vous changera la vie et c’est que vous n’avez jamais rien fait de mal, quoi que ce soit, jamais. Peu importe ce que vous pensez, peu importe ce que vous croyez, peu importe ce que vous ressentez. Vous n’avez jamais fait aucune erreur (applaudissements).

JOANN: Bonjour, tout le monde. Mon coeur est tout simplement empli d’amour en cet instant. Mon message pour vous est de ne pas vous faire suer avec des choses sans importance. Non. Tout s’arrangera. Je ne plaisante pas. Et je sais que vous pensez que la planète est en train de merder, mais il y a beaucoup de choses drôles là-dedans. Amusez-vous. Marrez-vous tous les jours dès que vous vous levez, peu importe qui est avec vous. On se fout de ce que les gens pensent. Amusez-vous. D’accord? Je vous aime tous (applaudissements).

SHANG: Eh bien, en premier lieu, je vous dirais: arrêtez-vous, faites demi-tour et partez en courant (quelques rires), mais vous ne m’écouteriez probablement pas. Alors, eh bien, c’est ok. Essayez de profiter de la vie autant que possible, parce que si vous choisissez vraiment ce chemin, les choses vont vous arriver dans un sens qui peut-être, de votre point de vue actuel, seront incompréhensibles, ou vous penserez que si vous aviez vraiment su les choses qui vous arriveraient, vous auriez définitivement refusé de vous éveiller. Mais bon, permettez simplement et faites-vous confiance en vous ouvrant à d’autres possibilités. Même quand de mauvaises choses arrivent, on peut y trouver une sagesse à l’intérieur. Même si vous deviez combattre un ours pour sauver deux enfants, en vous cassant la jambe, tout finirait finalement par bien se terminer, ce qui m’est d’ailleurs arrivé personnellement au passage (quelques rires et applaudissements).

CECELIA: Salut, tout le monde. Tout d’abord, c’est vraiment super d’être là avec vous. Tous. Ce que j’ai à vous dire c’est de vous faire confiance et de faire que ça compte. Et aussi, que ça devient plus intéressant au long du chemin. Alors restez là et c’est génial de faire partie de tout cela et je vous remercie. Merci (applaudissements).

SILVIA: Salut à tous. Je voudrais dire que ce n’est pas un chemin facile, mais il n’est pas non plus aussi difficile que ça, parce que vous pourrez aussi vous rendre compte qu’il y aura des moments très gratifiants avec vous-même. Même si les gens pensent que vous êtes fou, même si vous ne le savez peut-être pas actuellement, et que vous le croyez aussi, vous ne l’êtes pas. Alors, restez sur ce chemin. Continuez, parce qu’à la fin, c’est épanouissant. Vous vous sentirez complet, comme si vous aviez cherché quelqu’un à l’extérieur de vous, quelqu’un qui serait un ange peut-être. Mais vous découvrirez que vous êtes cet ange et que vous êtes celui que vous recherchiez. Alors, les gens vous diront beaucoup de choses. Souriez tout simplement – c’est difficile, je sais, c’est difficile – et soyez dans votre vérité. C’est tout (applaudissements).

KRISTINA: Salut tout le monde. Je suis qui je suis Kristina et je veux que vous tous, chers Maîtres, vous preniez une profonde respiration dans l’infini que vous êtes, parce que vous êtes actuellement sur le chemin le plus incroyable qui soit. Vous vous êtes éveillés et que faites-vous? Vous êtes en train d’apprendre. Vous êtes en train de comprendre qui vous êtes et de comprendre comment l’infinité que vous êtes peut vivre dans la réalité physique et aller au-delà, avoir des rêves incroyables et manifester ce royaume incroyable issu de votre passion à vivre dans le monde physique tout en le faisant. Et c’est ce qui définit le chemin vers la Réalisation et ne dites jamais « Je ne sais pas » (quelques rires). Ainsi soit-il. Merci beaucoup. Merci (applaudissements).

EMBYA: Bonjour. Alors, en 1979, j’ai suivi un enseignement issu des traditions hindi qui disait: « Dieu vit en vous et c’est vous. Faites-en l’expérience. Trouvez-ça, ce que cela signifie. » Et cette expérience avec Adamus m’a montré qu’il était pour moi le guide qui me permettrait d’être vraiment capable d’en faire l’expérience et ces dernières conversations sur l’énergie ont juste fait sauter tous les verrous. Alors merci beaucoup (applaudissements).

LINDA: Je le savais.

SHAUMBRA 1 (femme): Je suis hyper timide.

LINDA: Oh, vous vous débrouillerez très bien donc.

ADAMUS: Ah, ce sont toujours ces gens-là qui récupèrent le micro.

SHAUMBRA 1: Bonjour. Je crois que ce que je pense et que je leur dirais c’est de simplement être conscient. La conscience vient avec cette bonté et la capacité à juste être dans l’instant, dans le moment en acceptant tout, et tout le monde. Je viens de passer plusieurs mois au Mexique, et j’ai ressenti l’envie d’être simplement plus ouverte et consciente et présente. Juste la présence. Et je pense que cela fait partie de… – en fait la meilleure chose que vous puissiez faire c’est d’être présent pour les gens. Alors merci. Je tremble (applaudissements).

ADAMUS: (à Tad) Allez-y (Adamus murmure quelque chose à l’oreille de Linda). Je lui ai dit que je l’aimais.

TAD: Salut (quelqu’un dit: « Elle s’enfuit » et le public rit).

ADAMUS: (riant) Recommencez.

TAD: Bonjour, tout le monde. J’ai deux ou trois choses à vous dire. La première c’est que quand vous savez que vous êtes sur ce chemin, ce que la plupart d’entre nous ne savaient pas à l’époque, alors vous avez un grand avantage sur les autres, je pense, parce que vous êtes en mesure de simplement permettre quand quelque chose vous frappe, que vous tombez à terre et que vous vous faites écrabouiller. Et du coup, ça va. Vous êtes dans la merde du bourbier de vos ordures jusqu’au cou et vous vous en extirpez simplement et tout va bien. « Je permets. » Et vous continuez simplement votre chemin. Sachez juste que cela fait partie de ce fabuleux, horrible, amusant, triste, drôle voyage vers la Réalisation (applaudissements).

MARC: Vous pouvez lutter (résister), vous pouvez penser par exemple que c’est incroyable. Votre mental carbure à cent millions de km à l’heure, mais lâchez prise. Permettez (applaudissements).

ADAMUS: Un dernier. Quelqu’un d’autre? Pour un dernier message.

LINDA: Vous en avez une prête à monter sur scène là-bas.

ADAMUS: Oui, s’il vous plaît. Ce spectacle est un vrai business (quelques rires).

SHAUMBRA 2 (femme): Cessez de prendre tout au sérieux (elle rit et applaudissements).

ADAMUS: Bien. Quelqu’un d’autre avant que nous clôturions cette partie? Quelqu’un d’autre? Bien. Bien.

SART: Crash!

LINDA: Attendez, attendez. Vous en avez un ici aussi.

ADAMUS: D’accord. Oui.

DAVE (Crash): Ceci est la version « Cliffs Notes » (guide pour étudiant). De quoi s’agit-il? De faire des expériences et de se développer (élargir sa conscience) sans jugement. C’est tout. Merci (applaudissements).

HENRIETTE: Je dirais, après avoir parlé à mon Soi de cinq ans, vous êtes aimé et vous n’êtes pas seul. Vous êtes de tout temps, de toute éternité étreint par votre Soi. Vous êtes aimé, et vous ne serez jamais, jamais seul (applaudissements).

ADAMUS: Bien, merci à tous ceux qui ont participé et merci à tous les autres qui avez ajouté votre énergie à cela. Nous le referons encore. Nous allons en tirer quelque chose qui sera tout à fait intéressant et qui sera prêt à être proposé, le moment venu (au moment opportun), à tous ceux qui sont en train de s’éveiller. Et il y en a. Il y en a beaucoup. Il y en a beaucoup, beaucoup, et c’est pour beaucoup la raison essentielle du pourquoi vous êtes là.

J’étais un peu embêté au départ à l’idée de faire cette partie aujourd’hui. C’est un peu différent de ce que nous faisons normalement. J’avais peur que nous ne tombions dans le genre de discours qu’on entend lors d’une remise de prix, genre : « D’abord, je tiens à remercier ma mère et mon père et … », et puis ensuite qu’arrive dans la liste le fameux, « Et, bien sûr, Adamus … » etc., mais ça n’a pas été le cas. Ensuite, je craignais qu’il y ait beaucoup de régurgitation, je veux dire que vous vous lanciez juste dans des clichés que vous avez entendus. Mais en fait, on n’en a pas eu beaucoup. Ce que j’ai ressenti ici qui émanait de vous, c’était de la sincérité, vraiment, quelque chose venant du fond de votre coeur, des choses authentiques que vous ressentez là. Et pour ceux d’entre vous qui sont montés sur scène, tout d’abord, vous serez surpris de voir à quel point vous passez bien sur la vidéo (quelques rires). Non, vraiment. Vous allez vous regarder en disant : «C’était moi. » (Plus de rires) Non, vous passez vraiment bien sur la vidéo. Ouais, oui (rires d’Adamus). J’aime ça.

Et deuxièmement, je sais que presque tous vous avez pensé: « Oh! Ce que j’ai dit était vraiment stupide, » ou « Je ne me souviens pas de ce que j’ai dit. » Vous vous rendrez compte plus tard que ça n’était pas si stupide et qu’il ne s’agit pas seulement des mots, mais que vous avez vraiment mis votre énergie en cela, tout votre cœur, et c’est ce qui fait plus que tout la différence.

Alors, ceci dit, nous continuerons – et nous continuerons l’année prochaine en en faisant d’autres au fil de notre tour du monde – mais nous construisons les bases de ce projet ici. Nous le commençons ici même.

 

Merabh

Bien. Prenons une profonde respiration et dirigeons-nous vers notre merabh final. Je sais que certains d’entre vous souhaitent tout simplement aller boire et manger maintenant, mais terminons cette année de Shouds tous ensemble, terminons-la avec ce merabh. Mettons un peu de musique, s’il vous plaît.

(la musique commence)

Je veux que vous gardiez aussi en tête qu’en faisant cela, pour ceux d’entre vous qui sont montés sur scène ou ceux qui y réfléchissaient– nombre d’entre vous se sont demandés « Qu’est-ce que j’aurais dit si j’étais monté sur scène? » – vraiment, délivrer ce message à ceux qui s’éveillent est secondaire. En fait, vous vous l’êtes délivré à vous-même. En réalité, vous vous l’êtes délivré à vous-même. Rappelez-vous vos propres mots. Appliquez vos propres conseils.

Permettez tout simplement. C’est un énorme… – vous savez, si vous distillez tout cela, il s’agit juste de permettre. Détendez-vous dans votre Réalisation. Elle va se produire, arriver. Une fois que vous êtes frappé par l’éveil, soyez relax par rapport à votre Réalisation. Ce n’est pas l’humain qui la fait se produire, il n’a pas à le faire. L’humain ne veut d’ailleurs pas nécessairement qu’elle se produise en réalité, mais maintenant vous pouvez vous détendre à ce propos.

Vous vous êtes rendu la vie / votre cheminement assez difficile. En fait, vous vous l’êtes rendu(e) vraiment très difficile. Ceux qui arrivent derrière vous après n’auront pas autant de difficultés.

Vous êtes allés au bord du bord de vous-mêmes, aux limites de votre mental et aux limites de ce que vous pensiez que vous pourriez supporter.

Tant de parts de votre vie ont été complètement fracassées. Vos relations amoureuses, votre travail. Pour nombre d’entre vous, cela a eu une incidence sur votre santé.

Mais après, ça a été le tour de tout votre monde intérieur, comme il a été chamboulé à l’intérieur, mis sens dessus dessous, et comme Marc le disait, avec un mental qui ne s’arrête jamais. Le mental qui produit des conneries à tour de bras et encore plus de conneries, et ensuite toujours plus de conneries sur conneries. Et le mental qui s’agite et qui s’agite, et vous qui ne pouvez pratiquement pas l’arrêter. C’est comme s’il vivait sa propre vie, sans jamais se taire. Mais ensuite il le fait. Ensuite, il se calme tout simplement.

Ensuite, il se calme tout simplement. On pourrait dire qu’il s’épuise lui-même.

Peut-être qu’il ressent quelque chose. Peut-être qu’il ressent ce Soi réalisé du futur, qui est en fait déjà là. Peut-être qu’il sent que la Réalisation arrive. Et alors il en vient simplement à se calmer.

Oh, il y a des fois où, oh, vous souhaiteriez juste pouvoir briser votre mental en mille morceaux. Arrêter toute cette pensée, ces inquiétudes. C’en est presque obsessionnel, comme une addiction. Tout ce bavardage, toutes ces remontées boueuses, ce bourbier de souvenirs du passé, tous ces fantômes. Et le mental qui continue à se battre avec toutes ces choses, en essayant de les comprendre, et en les rendant de plus en plus et toujours plus obsessionnelles.

Et puis tout se calme. Non pas parce que vous essayez de calmer le mental, non pas parce que votre mental essaie de se calmer. Le mental ne sait même pas comment faire ça. Il se calme tout simplement.

C’est presque un émerveillement, de la magie dans l’air.

Beaucoup d’entre vous vont en arriver à cela cette année, en 2020.

2020, l’année de la vision, une vision parfaite, l’équilibre parfait, l’harmonie, la symétrie. Et, encore une fois, ce n’est pas parce que c’est l’année 2020. Je le vois vraiment dans l’autre sens. Vous avez fait l’année 2020. Ce n’est pas elle qui vous fait.

Ceux qui viendront après vous auront un cheminement beaucoup plus facile. Ils auront vos messages. Ils auront votre conscience. Ils traverseront cela beaucoup plus vite et beaucoup plus facilement.

 

Ils auront encore des difficultés, oui. Ce sera toujours brutal à bien des égards, mais aucun autre groupe – Je veux vraiment que vous ressentiez cela maintenant – aucun autre groupe, aucun autre individu n’aura à subir un cheminement aussi difficile et brutal que celui que vous avez eu. Plus personne.

(pause)

Ce sont toujours ceux qui sont en tête, qui sont les premiers à aller vers la conscience et les énergies et les expériences, ce sont toujours eux qui ont le cheminement le plus dur, mais aussi le plus gratifiant. Aucun autre groupe d’humains n’aura un cheminement aussi difficile que le vôtre. Je veux que vous sachiez cela. Je veux que vous soyez fiers de ce que vous avez fait, et que vous vous remerciez vraiment pour cela (en vous étreignant très fort).

(pause)

Ne vous inquiétez pas – certains d’entre vous pensent – « Eh bien, n’est pas un peu égoïste? » Non, pas du tout. Je pense qu’il est très important actuellement, en cette fin d’année, avant d’entrer dans la nouvelle année 2020, de le reconnaître vraiment. Aucun autre groupe n’aura un cheminement aussi difficile.

Vous avez ouvert la voie. Vous avez démoli des paradigmes qui semblaient presque indestructibles.

Vous avez percé des plafonds de verre et des plafonds spirituels presque impénétrables.

Vous avez traversé et vaincu des peurs énormes.

Une fois cela fait, ceux qui viendront après vous auront une sorte de modèle, de cadre de référence, quand bien même leur cheminement leur sera personnel. Il y aura une voie pour aller au-delà, qui aura déjà été pavée.

Je pense que c’est très important actuellement, alors que nous terminons cette année, cette décennie, alors que nous arrivons à la Réalisation, s’il vous plait, de vous rendre hommage pour le rôle que vous avez joué, pour ce que vous avez fait.

Il n’y a pas de prix grandiose pour vous récompenser de l’avoir fait. Il n’y a pas de compensation financière. Vous ne vous garantissez pas une place privilégiée, une place au Club des Maitres Ascensionnés quand vous y viendrez enfin. Mais vous vous en serez reconnaissant en vous-même, reconnaissant d’avoir entendu cet appel de Tobias il y a des années, ou peut-être mon appel quand je suis arrivé (en 2009), et que nous nous sommes regroupés de manière dégroupée en quelque sorte, en étant libres de toute formation, une sorte de groupe hétéroclite de Maitres en devenir pourrait-on dire, et qui ont vécu des expériences très, très difficiles. Qui pour beaucoup, ne leur appartenaient même pas, mais vous les avez prises en charge.

J’aurais voulu vous engueuler plus souvent le long du chemin, pour avoir pour commencer voulu prendre sur vous des choses qui ne vous appartenaient pas, pour avoir détruit des murs qui n’étaient vraiment pas les vôtres. J’aurais vraiment voulu vous engueuler. Mais ensuite j’ai réalisé, il y a un certain nombre d’années, que non, en fait, vous l’aviez choisi. Vous le vouliez. Je veux dire, pas de vous rendre les choses difficiles, mais vous vouliez briser des barrières qui n’étaient même pas à vous afin de rendre le chemin de quiconque après vous un peu plus facile.

Alors, je me suis en quelque sorte incliné à ce propos. Je vous l’ai signalé en vous disant: « Pour la plus grande part, tout cela ne vous appartient pas”, environ 92% de vos problèmes ne vous appartiennent pas, mais j’ai arrêté de vous réprimander pour cela, parce que je me suis rendu compte que, non, c’était la raison même pour laquelle vous étiez ici. Il y a des obstacles / barrières, il y a des murs, il y a des labyrinthes et il y a des impasses. Il y a beaucoup de choses sur le chemin vers la Réalisation. Oui, il est naturel (c’est un processus naturel), mais il y a beaucoup de choses sur ce chemin.

Vous avez trouvé un moyen de les briser / surmonter, de les traverser.

Je veux que vous vous en rendiez hommage à présent.

Je suis encore à en débattre avec moi-même et bien sûr, je gagne toujours, mais enfin je continue à en débattre en moi-même, « Aurais-je dû être plus ferme avec vous par rapport au fait que vous preniez sur vous des choses qui ne vous appartenaient pas? Aurais-je dû vous dire : « Voici le secret. Ces choses ne vous appartiennent pas. Ne les prenez pas sur vous.” Ou aurais-je dû vous dire: « Regardez ce que nous faisons. Nous prenons sur nous la conscience de masse. Nous prenons sur nous le karma ancestral. Nous prenons sur nous les énergies bloquées. Nous prenons sur nous les blessures des nations et des religions et des groupes. » Alors, rendez vous hommage pour ce que vous avez pris sur vous qui ne vous appartenait pas.

Je suis content finalement de ne pas avoir insisté, en vous disant de ne pas les prendre sur vous, parce que je sais que ce sera l’une des choses les plus importantes / significatives que vous laisserez derrière vous après avoir quitté cette planète.

C’est un vrai cadeau que vous vous êtes offert.

Prenons ensemble une bonne et profonde respiration et ressentons simplement cela un instant. Aucun autre groupe ne se sera jamais rendu la tâche aussi difficile.

S’il vous plait, rendez vous hommage pour ce que vous avez fait, y compris en prenant des choses qui ne vous appartenaient pas. Vous êtes tous coupables de cela, chacun de vous. Même si vous pensez qu’elles vous appartenaient, même si vous insisterez encore sur le fait qu’elles vous appartenaient, ce n’était pas le cas. Chacun d’entre vous.

(pause)

Prenons un moment pour profiter de ce calme, cette quiétude.

(pause)

2020 arrive, avec beaucoup de Réalisations au Pays des Shaumbra.

Bien sûr, les choses vont changer. Vous savez, les choses, le Crimson Circle, comment nous faisons les choses, où nous focalisons notre attention. Je continuerai à parler beaucoup de votre nouvelle relation à l’énergie, je vous parlerai beaucoup de physique, je veux dire, de la vraie physique et de la façon dont fonctionne l’énergie. Et surveillez, au passage, votre planète. Il va y avoir deux ou trois grandes avancées majeures durant l’année à venir en rapport avec l’énergie. Ce seront des théories, bien sûr, mais de profondes et nouvelles théories. Il faudra quelques années pour vraiment sonder en profondeur le processus.

Mais regardez comment ce que vous faites est en quelque sorte, en un sens, parallèle aux autres choses qui se produisent sur Terre. A présent, on va penser l’énergie en termes de force, de propulsion, de carburant, ce genre de choses, et avec ces avancées (dont je vous parlais), on va parler de la façon dont elle peut radicalement changer la planète dans les prochaines décennies.

Surveillez comment on va parler de cela en même temps que vous irez dans vos propres changements d’énergie. Vous ferez des découvertes radicales sur vous et l’énergie et la conscience et la façon dont cela fonctionne. Regardez comment ce que vous allez traverser sera parallèle ou aura sa manifestation symbolique sur la planète. Ce n’est pas un hasard.

J’aime quand on parle de ces nouvelles théories, de ces avancées et quand vous lirez des choses à leur sujet, vous pourrez rire sous cape en vous disant: « Eh bien, on commence tout juste à vraiment comprendre l’énergie. » Quand cela arrivera, je veux que vous réalisiez que, n’est-ce pas, aucune découverte sur le plan humain, scientifique ou physique à propos de l’énergie par exemple, ne serait possible si vous ne faisiez pas ce que vous êtes en train de faire. Point. Cela devrait vous donner des frissons. Cela devrait vous tirer des: « Oh, wow! »

 

Prenons ensemble une profonde respiration.

Avec la beauté de ce jour, la beauté de notre rencontre, tous les Maîtres Ascensionnés qui sont venus, ceux qui nous regardent au Club des Maîtres Ascensionnés. Prenons une bonne et profonde respiration pour les Shaumbra. Ils vivent à quelques pâtés de maison de la Rue Principale (Adamus rit).

Avec cela, rappelez-vous que tout va bien dans toute la création. Merci. Merci (applaudissements du public)

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email