Pamela Kribbe transmet Isis

Chers amis, chers amoureux de la vie, je suis Isis. Je suis l’oiseau libre qui vole dans le ciel, enjoyant les énergies du Ciel et de la Terre. Je suis en vous tous, et vous aussi un jour vous volerez, libre de ce corps, et serez comme un oiseau qui voyage ailleurs dans l’univers.

Où que vous alliez, vous avez en vous deux énergies. L’une est celle de la joie, c’est elle qui vous fait aller de l’avant et trouver toujours de nouvelles voies d’expression, en quête de nouvelles aventures. L’énergie de la joie est la lumière intérieure. C’est en fait l’essence de la Création. Quand vous éprouvez l’énergie de la joie, prenez un instant pour la ressentir vraiment, laissez-la vous combler, sachez qu’il n’existe rien d’autre à l’extérieur qui puisse vous combler. L’énergie de la joie est son propre but. C’est l’expression de la vie sous sa forme la plus libre et donc, impossible à capturer – la joie est l’essence de la vie.

Mais comme je l’ai dit, il y a deux énergies en vous. L’une est l’énergie de la joie et l’autre, l’énergie de l’ombre ou de la peine. Là où il y a de l’ombre ou de la peine, la joie est absente. C’est la part de vous qui se sent bloquée, séparée et solitaire. Néanmoins, elle a un rôle significatif à jouer dans la Création. L’énergie de la joie et celle de l’ombre ou de la peine appartiennent l’une à l’autre. Dans l’ombre, il y a toujours une soif ardente d’être libre, de vivre. L’ombre aspire à se libérer et lorsque l’énergie de la joie l’étreint en l’acceptant, l’ombre ne peut pas résister et finit par s’ouvrir. Tout ce qui est sombre, en vous et dans le monde, rêve d’être libre.

Je vous invite à présent à vous connecter à votre part d’ombre et à ne pas la voir comme une ennemie. Elle fait partie de la Création, elle a un sens. Votre part joyeuse est en quête d’expression pendant des vies entières aux quatre coins de l’univers, elle s’aventure au-delà des limites et découvre de nouveaux territoires. En lui-même ce mouvement génère de la peur, de l’insécurité et de l’ignorance et vous éprouvez alors de la peine et de la souffrance. Néanmoins, quelque part sous la souffrance se trouve l’énergie de la joie. Au fond de votre cœur et de votre âme, il y a un tel appétit de vivre que vous êtes d’accord pour prendre aussi la souffrance. Parce que vous êtes si plein d’amour, la joie vous permet d’explorer la vie en profondeur et d’aller toujours au-delà des limites et de vous engager dans de nouvelles aventures.

 

Je vous invite maintenant à mettre votre attention à l’intérieur de votre corps physique sur les zones sombres qui vous importunent, ou bien là où vous ressentez une énergie lourde ou encore une émotion qui vous gêne continuellement, que vous considérez comme négative et bloquante. Et maintenant, imaginez que vous voyez cette zone ou cette émotion particulière comme une énergie en attente d’être libérée. Vous pouvez la regarder ainsi : cette énergie sombre est une pionnière de la conscience, c’est la part de vous qui va au-delà de votre zone de confort. Elle explore quelque chose de nouveau que vous ne comprenez pas encore et donc, cela vous occasionne de la confusion, de la tristesse ou génère une lutte. Mais comme vous êtes un esprit aventureux, vous voulez bien accepter aussi le côté obscur et vous en occuper.

Je vous demande donc de voir votre part la plus sombre – celle qui est en lutte – comme votre aspect le plus révolutionnaire qui découvre un nouveau territoire d’expérience. Je vous invite à visualiser cette part – cette émotion difficile ou ce problème physique – comme un guerrier. Faites-le à votre manière. Voyez sa présence virile et regardez la flamme qui brille dans ses yeux. Il est blessé, mais en même temps, c’est une part de vous très créative.

À présent, imaginez ou visualisez votre part joyeuse sous la forme d’une figure féminine, d’une femme. Elle danse, chante, se sent libre et légère, mais elle veut se joindre au guerrier. Elle a un ardent désir d’être avec lui et de l’étreindre, car elle sait que c’est un aventurier et qu’il va ouvrir de nouveaux territoires à explorer. Elle a envie de le suivre et de le prendre dans ses bras, de lui offrir ses dons de guérison, sa joie et ses rires. Imaginez-les ensemble : votre part souffrante et blessée et celle qui est joyeuse et libre. Voyez-les s’embrasser. Ressentez comme ils s’aiment d’un amour profond.

Les mots « lumière » et « ombre » ont fini par être associés au bien et au mal, au jugement, mais ces énergies sont bien plus joueuses et ont une portée qui dépasse de loin ce cadre étroit. Ces énergies sont toutes deux pleines de vie et forment ensemble l’essence de la Création. Imaginez donc leur fusion, et ressentez-la dans votre cœur et votre abdomen. Le cœur est le siège de l’amour et de la joie, tandis que l’abdomen est le siège de la passion et de l’émotion et donc aussi des tourments émotionnels. Le cœur désire descendre dans l’abdomen et étreindre l’énergie qui s’y trouve et c’est cela la guérison véritable : vous étreignez vos émotions et vos désirs sombres et vous les reconnaissez comme des partenaires dans la Création et non comme une énergie dont vous devez vous débarrasser. Vous les reconnaissez comme une part de vous essentielle.

L’ombre joue un rôle vital dans votre vie, et votre raison d’être ici est d’explorer ce rôle, c’est pour cela que vous avez pris ce corps de chair. Quand les émotions – votre nature humaine soi-disant inférieure – est inspirée par l’énergie du cœur, de la joie et de la hardiesse, la vraie créativité éclot. Je veux dire par là que vous ferez l’expérience d’une nouvelle créativité enracinée, réelle, et que vous allez pouvoir vous exprimer vraiment dans votre vie quotidienne.

Certaines personnes ont énormément d’énergie d’amour dans le cœur et sont donc capables de se connecter à l’énergie de la joie au gré de leur inspiration. Mais à cause des émotions résiduelles ou bloquées dans leur bas-ventre qu’ils ne savent pas comment gérer, ces gens sont incapables de libérer et d’exprimer totalement leur joie et leur inspiration de façon pratique. Ils finissent par se sentir déconnectés de ce monde, de la Terre et de la société humaine.

La clé pour pallier ce défaut de connexion est de mettre réellement votre attention sur ces parts de vous qui ont besoin de guérir émotionnellement. L’inspiration seule ne suffit pas. Il vous faut reconnaître votre part d’ombre comme un partenaire et non comme un obstacle à éliminer. C’est en embrassant votre part d’ombre et en œuvrant avec elle que l’alchimie spirituelle prend place : une transformation réelle.

Souvent, lorsque « vous travaillez sur vous », en thérapie ou différents modes de soins, vous êtes encore en lutte contre votre part d’ombre, car vous êtes très pressé de trouver des moyens de vous en débarrasser. Mais derrière cette hâte, il y a un irrespect pour le rôle vital que l’ombre joue dans l’univers. Au lieu de jouer et de danser avec ces énergies, vous luttez contre elles et à terme, cela peut vous épuiser car cela prend beaucoup d’énergie de lutter contre soi-même.

Pour démarrer vraiment le processus de guérison, il vous faut lâcher toute notion de lutte ou de bataille entre la lumière et l’ombre à l’intérieur de vous. Respectez réellement vos parts sombres, même celles qui sont violentes ou agressives ne sont pas fonciérement mauvaises. Si vous les approchez avec compassion et un désir sincère d’atteindre leur essence afin de comprendre pleinement de quoi il s’agit réellement, elles vous écouteront, elles viendront à vous comme le ferait un enfant. C’est l’énergie du jugement et de la résistance qui intensifie l’obscurité, tandis que celle de l’acceptation et de la joie crée toujours l’unification.

Ce processus dynamique est quelque chose qui se déploie, non seulement dans votre vie personnelle mais aussi comme vous pouvez le constater, à l’échelle mondiale. Vos religions traditionnelles ont perpétué une peur immense de l’ombre, de la passion, de la créativité et de la libre expression. À cause de la peur, s’est développé un besoin de contrôler l’esprit humain. Et ce qui est triste, c’est qu’il en résulte non seulement une peur de l’ombre mais aussi une peur de la joie. Pendant très longtemps, la joie n’a pas été bienvenue dans les sociétés humaines.

Il peut sembler étrange de dire ceci, car tous les humains sur Terre veulent être heureux, mais vos notions du bonheur se sont tellement restreintes, rétrécies qu’elles ne laissent aucune place à l’énergie de la joie. La joie est toujours en mouvement, elle ne peut pas vivre dans des structures rigides ni des hiérarchies, ni obéir à de fausses autorités. La joie est en vérité une énergie révolutionnaire. Elle s’est souvent exprimée à travers les arts : en littérature, en poésie et en musique. La plupart des gens qui se livrent au courant de la joie deviennent des marginaux. Ils se sentent différents et ne cadrent pas avec la conscience moyenne.

Il y a certaines définitions du bonheur dans votre société, mais la plupart sont dans le contrôle. Par exemple, gagner de l’argent est censé vous rendre heureux, se marier et avoir une famille est un but pour beaucoup de gens, mais comme vous le savez tous et comme vous pouvez le constater autour de vous, tout cela ne garantit pas le bonheur. Vous pouvez trouver du bonheur dans toutes ces choses, mais l’essentiel du bonheur se trouve en vous. Rien d’externe ne peut le produire. Le vrai bonheur, c’est d’incarner l’esprit de la joie et de le ressentir ; de faire de vos parts d’ombre des amies et d’être libre d’explorer la vie.

Le thème de notre assemblée, ici et maintenant, est le retour d’Isis et j’attends que vous vous ouvriez à mon esprit et que vous trouviez la fontaine de joie dans votre cœur et en même temps, que vous embrassiez votre ombre. En fait, il s’agit d’un seul mouvement, un seul flux. Dansez avec la vie, dansez avec tout ce que la vie vous apporte. N’essayez pas de la juger, de l’étiqueter bonne ou mauvaise. La vie est bien trop riche et mystérieuse pour qu’on l’approche ainsi. Vous vous libérez réellement quend vous cessez de faire cela.

 

En bref, il y a deux façons de s’ouvrir à l’énergie d’Isis, et c’est ce qu’il se passe partout dans le monde actuellement. Soit, vous choisissez de vous ouvrir consciemment et librement à cette énergie, soit vous traversez une période de crise et de souffrance très difficile ou bien vous tombez malade et ensuite, vous devrez vous ouvrir à l’esprit de la vie, dans cette vie ou dans une autre.

En ce moment sur Terre, les choses s’intensifient. Il y a un besoin énorme de libération, de faire sortir les énergies lourdes des gens. Les énergies sont toujours en mouvement, elles sont dynamiques et il y a une telle accumulation de peine et de souffrance dans l’humanité que cette énergie doit venir à la surface et s’exprimer. C’est comme un explosif, il a besoin de sauter à un moment. Plus les gens deviennent conscients, plus ce processus de guérison libérateur peut se faire de manière équilibrée. Plus vous approchez l’ombre avec compréhension, plus douce sera son expression. Mais cela ne sera pas possible partout. Il y aura des expressions de souffrance et d’agression qui peuvent fortement blesser d’autres gens.

Je vous demande de rester dans un espace de compassion même en face de violentes expressions de haine. La compassion ne juge pas, elle observe. Il se peut que vous vous sentiez triste devant le manque de conscience du monde, en présence de la peur et de l’incompréhension et du manque de communication. Mais je vous le demande : si vous voulez préserver mon esprit, si vous voulez le transmettre à d’autres, ne jugez pas l’ombre. Restez calme et gardez ouvert l’espace de votre cœur.

Ce qui vous unit, c’est votre humanité. Vous êtes tous faits de lumière et d’obscurité, de joie et de peine. Et lorsque vous vous comprendrez vraiment et que vous oserez communiquer librement, alors il y aura une guérison réelle. C’est inévitable, car les choses ne peuvent pas rester comme elles sont.

Voyagez léger, s’il vous plaît, ne vous accrochez pas aux fardeaux du passé. Vous êtes des explorateurs du nouveau, vous êtes des aventuriers. Coopérez avec le guerrier en vous. C’est un guerrier blessé mais il est courageux et il rêve de mon étreinte, de l’étreinte de la joie, de la lumière et du rire.

Je suis Isis, je suis en vous.

© Pamela Kribbe

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Campagne Annuelle de Financement 2020

Cliquez pour plus de Détails

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don