Vous savez, chers cœurs, très souvent, le plus grand soin, le plus grand cadeau est de dire simplement :  » Je t’aime. Je me soucie de toi. Et je suis ici avec toi ».

Salutations, JE SUIS Marie, JE SUIS Mare’, Mère Universelle, Mère de l’espoir, Mère de l’amour, Mère du changement, Mère de la cohérence, Mère de vous. Et je vous accueille ce jour et tous les jours, et je viens parler de beaucoup de choses. Mais doux anges de lumière, je viens vous rappeler doucement, encore une fois, qui vous êtes. Oh, vous êtes beaucoup de choses, et vous portez de nombreux titres… gardien de la terre, être des étoiles, éclaireur, ouvreur de chemin. Vous êtes mon inspiration, vous êtes mon cadeau, vous êtes mon amour, dans la forme, sur cette planète, la sacrée Gi’Anna, et vous êtes venue, non seulement dans l’accomplissement de Ma Promesse mais aussi de votre promesse. Mais vous êtes aussi venu en tant que mon nourricier, mon gardien, mon tendre de cette belle planète.

Et vous me dites : « Eh bien, Mère, pourquoi un archange aurait-il besoin d’être soigné ? » Quand un être s’égare dans les lieux d’ombres, ou d’obscurité… et non, je ne parle pas du grayelsha. Je parle des lieux d’obscurité qui ont été ou sont nés des anciennes fausses grilles de cruauté, de contrôle, de fausses croyances égoïques, un tel chaos qui s’est produit sur cette planète comme une action de libre arbitre, un choix. Il y a parfois une tendance de la part du collectif humain à attribuer cette obscurité à des forces invisibles et à nier le niveau personnel de responsabilité. C’est de l’histoire ancienne, et vous vous déplacez, littéralement, je vous ai fait signe, mais vous êtes arrivés dans mon nouveau temps.

 

Alors, dans cette anticipation, attendez-vous, acceptez que votre rôle en tant que Nouveaux Gaians s’étende. Votre capacité à rêver, à exister, à créer s’étend et se développe. C’est miraculeux dans mon sens du terme. Ainsi, je vous rappelle, peut-être, un élément de votre mission, de votre but et de votre promesse qui, peut-être, dans la mêlée et le chaos, a été oublié ou mis de côté. Et même pour ceux d’entre vous qui se sont occupés religieusement, sacralement, d’une manière sainte de Gaïa, je vous rappelle… que cela s’étend. Car une partie de la promesse que j’ai faite à Gaïa, et que vous avez faite à Gaïa, est de prendre soin d’elle, de l’aimer, de la défendre et de la nourrir.

Lorsque vous avez un ami, un être cher qui revient de la brutalité, de la souffrance de la guerre, ou que vous avez un ami ou une sœur qui a été terriblement maltraité, ou que vous avez un frère qui a été battu et blessé, vous ne vous tournez pas vers eux en disant : « Oh, tu es un ange en forme, occupe-toi de cela. » Bien sûr que non. Vous êtes le cœur, mon cœur, votre cœur de compassion. Donc, vous embrassez, et vous portez votre attention, non seulement sur le rayonnement de la guérison, vous apportez votre amour, vous apportez votre attention, vous apportez votre gentillesse attentive, votre discernement attentif. En tant que participant-observateur, vous voyez ce qui est nécessaire et vous vous en occupez. C’est votre accord avec Gaïa, Gi’Anna, et il s’étend au fur et à mesure que les élémentaux, les dévas, les espèces que vous pensiez éteintes réapparaissent. Mais ils réapparaissent dans la confiance et l’espoir d’un réengagement avec vous. Alors oui, vous marchez doucement et délicatement avec la douceur de qui vous êtes, et de qui je suis.

Vous savez, chers cœurs, très souvent, le plus grand soin, le plus grand cadeau est de dire simplement : « Je t’aime. Je tiens à toi. Et je suis ici avec toi. » Déclarez cela à Gaïa. Déclarez-le à l’autre. Déclarez-le à votre famille stellaire qui est très occupée sur Terre… les délégations sont en bonne voie sur mon ordre.

Ce que vous faites, c’est que vous ancrez le nouveau modèle de ce que vous êtes, les anges les plus doux et les plus forts dans la forme. Et pour cela, je vous remercie, nous vous remercions tous, et nous sommes tous avec vous en permanence. Attendez les miracles. Permettez-leur de faire partie de votre nouvelle normalité.

Partez avec mon amour, et partez, chers anges, en paix. Au revoir.

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0