Nous avons eu des tempêtes de mousson assez impressionnantes cette année. Entre poussière, vents de 50 à 60 milles à l’heure et pluies torrentielles, la terre en prend un coup, puis chante de joie. Après les tempêtes, les plantes prennent vie. Les fleurs fleurissent. Le paysage devient luxuriant et verdoyant et la faune s’épanouit. Dans le désert, l’eau est une bénédiction.

Mon jardin adorait ça. Il a été inondé, un peu drainé, puis de nouveau inondé. Ce n’est pas si inhabituel. Les roses l’adorent. Les libellules voltigeaient, et des volées d’oiseaux se baignaient joyeusement dans ce que j’appelle en plaisantant  » Lac Ann « . Ça ne me dérange jamais.

Cependant, cette année, les pluies se sont arrêtées, l’étang n’a pas disparu. J’ai appelé mes gars de la cour. Ils ont éteint les arroseurs et m’ont dit qu’ils seraient de retour dans une semaine pour réparer tout après l’évaporation de l’étang. Je me sentais bien. Ils résolvent toujours les problèmes. C’était samedi matin.

Alors, imaginez mon choc du samedi soir lorsque j’ai pris ma facture d’eau, déchiré l’enveloppe et que je me suis retrouvé face à une charge qui rivalisait presque avec mon paiement hypothécaire. Apparemment, j’avais une fuite depuis un certain temps !

J’étais assis là, en état de choc, à regarder cette feuille de papier avec un nombre incroyablement grand, comme si elle était la propriété de toute ma vie. Mon cœur s’est mis à battre à toute allure. Mon cerveau s’est enfui avec des peurs folles. Avec humour, j’ai réalisé que je venais de publier un bulletin d’information ce matin-là sur la renonciation au contrôle ! Il est clair que je n’avais pas le contrôle en ce moment.

Que faire ? Il était trop tard pour appeler les gars de la pelouse. Le jour suivant était leur jour de congé. L’eau inondait ma pelouse, mais les arroseurs étaient éteints, de sorte que le reste de mes plantes ne recevaient pas d’eau. L’argent coulait à flots. Et si….. et si…. et si……

« Ann ! » J’ai attrapé mon cerveau en train d’essayer de prendre le contrôle et je me suis arrêté immédiatement. Je me suis assise, j’ai respiré et j’ai reçu. « Dieu, je sais exactement où mon énergie s’échappait de moi il y a quelques mois, alors ce n’est pas une surprise. Je ne fuit plus. Arrangeons ça ! » J’ai commencé à ressentir un soulagement immédiat… Je me suis assis, j’ai respiré et j’ai reçu, jusqu’à ce que tout en moi soit détendu…..

Une inspiration soudaine pour Google « pompes à eau » m’a conduit à la petite pompe la plus mignonne de Home Dépôt qui pouvait être jetée dans un étang et siphonner l’eau à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Dimanche, à la première heure, je transportais ma nouvelle  » petite bête d’eau  » vers l’étang, l’accrochant à un tuyau d’arrosage et permettant à la grande flaque d’eau de s’écouler dans le jardin. Victoire ! Quelques heures plus tard, le jardin était bien arrosé et l’étang était drainé, et je me suis amusé à éclabousser dans l’eau à une température de 110 degrés.

Malheureusement, je me suis réveillé lundi matin avec un nouvel étang ! Mon cœur s’est enfoncé, mon esprit a recommencé à s’emballer et je me suis encore une fois pris en flagrant délit. J’ai rendu le problème à Dieu, j’ai retiré la pompe et j’ai appelé les gars de la cour qui ont gracieusement accepté de sortir immédiatement.

Il n’y avait plus rien que je pouvais faire, alors je me suis assis, j’ai respiré et j’ai reçu. « Quelle est la suite, Dieu ? » « Canaliser votre bulletin d’information, » m’est venu à l’esprit. C’était sur ma liste de choses à faire, mais dans le passé, j’aurais été trop dérangé pour me concentrer. Alors je me suis assis, j’ai respiré, j’ai reçu, et les anges sont arrivés en volant avec leurs paroles aimables et leurs embrassades affectueuses. Au moment où je terminais, les  » anges  » de ma cour frappaient à la porte. Ils ont immédiatement diagnostiqué le problème et ont arrêté la fuite jusqu’à ce que le système puisse être réparé. Mystère résolu !

Nous sommes tous profondément humains. Peu importe ce que nous savons, nous avons tous ces moments où notre esprit essaie de s’emballer. Heureusement, le ciel est toujours là, essayant doucement de nous guider dans le cœur où nous sommes aimés, guidés, soignés et bénis de tant de façons !

Je sais comment j’ai manifesté ces fuites. En fait, le symbolisme me fait rire. Dans mon système d’arrosage, les vannes (qui régulent l’eau de la source) étaient cassées et l’eau s’écoulait sans discernement. Je pense que mes propres valves ont été brisées ces dernières années alors que je versais sans discernement de l’amour et de l’argent dans une situation qui m’épuisait émotionnellement et financièrement aussi ! Leçon apprise…. avec humour, grâce et valves flambant neuves !


Voici quelques conseils cette semaine pour vous aider à faire face au chaos de la vie et à revenir rapidement aux flux de grâce !

1. Bénissez le désordre

Réalisez que tout ce qui est devant vous est là pour vous montrer ce que vous avez manifesté dans le passé. Il n’est pas là pour vous faire du mal, ni pour dicter votre avenir de quelque façon que ce soit, peu importe à quel point il a l’air fou. Seule votre énergie dicte votre avenir. A partir de ce moment, vous pouvez faire des choix différents.

Comme les anges aiment à dire : « Bénissez le désordre, puis décidez de la suite. »

2. Asseyez-vous. Respirez. Recevez.

Les anges mettent l’accent sur ce simple exercice tout le temps ! C’est la manière la plus facile sur terre de recevoir l’aide et les conseils célestes. La respiration calme le système nerveux central, équilibre le champ énergétique, et permet aux anges de vous donner des idées constructives ainsi qu’une mise au point pour que votre énergie corresponde à vos désirs d’aller de l’avant.

Cet exercice est d’une simplicité trompeuse et d’une extrême puissance. Si vous le faites souvent, cela peut changer la donne dans votre vie.

3. Attendez et n’agissez que lorsque vous êtes guidé.

Peu importe à quel point la peur veut vous faire lever et vous mettre en marche, asseyez-vous, respirez, recevez et poursuivez votre journée jusqu’à ce que vous receviez des conseils clairs sur la façon de résoudre vos problèmes ou que vous sachiez soudainement ce qu’il faut faire ensuite. Parfois, les solutions viennent rapidement. Parfois, l’univers vous réserve une heureuse surprise qui apparaîtra plus tard.

Agir quand on est guidé, ou quand on sait clairement ce qu’il faut faire est une action productive. Tout le reste, c’est juste s’occuper pour apaiser un ego apeuré.


Nous sommes tous à l’école ici sur terre. Nous allons tous créer ou permettre le chaos à certains moments. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons facilement surmonter ces tempêtes en permettant à l’univers d’aider, et dans l’instant suivant, commencer à créer tellement mieux !

Traduit par Diane L. pour https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes