Message de Jésus Sananda

Ne vous inquiétez pas du lendemain, ni de ce que vous mangerez, ni de ce que vous boirez, car Il s’occupe de vous. Ne vous souciez que du royaume de Dieu et tout le reste vous sera donné en plus.

Le Désir de Dieu

JJK: Jésus bien-aimé,

 

Bon après-midi, maintenant qu’une nuit s’est écoulée depuis la transmission de la 6e révélation – maintenant que je l’ai lue, et en effet, c’est ce que ressentent certainement beaucoup de gens :

« Arrivé à la 5D et toujours préoccupé par les vieilles choses ».

SANANDA: Oui, bien-aimé Jahn, je te bénis et je suis avec toi, toujours, et ainsi je suis aussi maintenant en ta présence. Et je suis en présence des personnes qui rencontrent maintenant ces lignes, car : TU ME RENCONTRES !

Eh bien, les gens ont des peurs, comme je l’ai dit, et de ce fait, ils ne sont pas capables d’agir de manière décisive. Cela retarde l’illumination, car tant que le chemin dans le cœur n’est pas complètement libre, les dernières connaissances ne peuvent pas se manifester. Et maintenant, nous arrivons à un point essentiel.

Il s’agit de la « nostalgie de Dieu ». Savais-tu que le désir de Dieu possède le plus grand pouvoir de transformation, une énergie qui transforme immédiatement tout état imparfait en amour ?

JJK: Maintenant que tu le dis, cela me semble très familier et logique, car je sais de moi-même que lorsque ce « désir de Dieu » s’est éveillé en moi, j’ai commencé à devenir inconditionnel dans mes choix et mes intentions – tout ce qui précédait était plutôt un jeu !

SANANDA: C’est de cela qu’il s’agit ! Le DÉSIR DE DIEU !

Lorsqu’elle se manifeste, toutes les peurs disparaissent d’elles-mêmes, car rien d’autre n’est alors important que de reconnaître, que de retourner au Père, que d’entrer au ciel, que d’être avec Lui, que d’être avec Elle – pour l’éternité.

Sans la nostalgie de Dieu, un processus de transformation ne peut pas être achevé. Pourquoi ? Parce que la nostalgie ouvre les portes de la connaissance ultime.

Elles s’ouvrent d’elles-mêmes à un tel cœur, car pour un tel cœur, rien n’a d’importance si ce n’est le désir d’être un avec Dieu. Le travail de transformation de son propre être s’arrête si vous n’enrichissez pas ce processus avec le désir de Dieu.

C’est tout à fait naturel, car vous n’osez franchir l’abîme le plus profond que lorsque vous n’avez plus rien à perdre, lorsque la vie vous semble presque indifférente, lorsque vous ne ressentez plus aucun contenu véritable, aucune valeur dans ce que vous vivez et faites sur terre – lorsque vous êtes seul et que, quoi qu’il vous arrive, vous ne pouvez plus être touché par les événements extérieurs, car votre cœur ne désire qu’une chose : voir Dieu !

Vous devez être complètement remplis, « possédés » par Dieu, Le penser, Le sentir, Le voir partout – alors les derniers recoins de votre cœur s’ouvrent et Dieu sort dans toute Sa majesté et vous élève dans le ciel.

Quand le désir s’éveille-t-il ?

JJK: Le désir de Dieu est-il « inné » ou peut-il se manifester chez tout un chacun ?

 

SANANDA: Ce désir se réveille alors, lorsque la saturation est atteinte ! La saturation de vouloir mener une autre vie dans l’illusion. Elle survient lorsqu’on est fatigué du vieux jeu, lorsqu’on attend de la vie plus que les limites étroites dans lesquelles elle se déroule.

La « saturation de l’illusion » doit être atteinte, alors le désir surgit de lui-même, car ce n’est qu’alors que l’on est prêt à soulever les questions décisives et que l’on a suffisamment mûri pour vouloir et pouvoir vraiment regarder derrière le voile ; c’est une chose.

Mais il y a aussi un deuxième moment qui fait naître le désir, qui le force en quelque sorte. Et cela est maintenant largement répandu, chez ceux qui ont choisi le cinquième niveau dimensionnel et qui ont encore des restes dans leur âme, qui s’accrochent aux anciens concepts du temps.

C’est le fait que ces personnes sont confrontées à une multitude de frustrations. Des événements qui s’enchaînent dans une chaîne qui semble sans fin, maillon après maillon, et qui font émerger tous les thèmes qui ne sont pas encore vus.

Cela signifie que ces personnes s’étonnent aujourd’hui de voir se répéter tant de choses qu’elles pensaient avoir abandonnées depuis longtemps. C’est le moyen de nos jours d’allumer chez ces personnes aussi, dans un laps de temps très court, la nostalgie de la véracité.

« Cours accéléré »

Les vieilles âmes qui sont actuellement sur Terre et qui participent au processus d’élévation à des moments décisifs n’ont plus besoin de ces frustrations, elles en ont assez depuis longtemps, mais les âmes qui sont plus jeunes, mais qui se tiennent néanmoins prêtes pour l’ascension, se voient maintenant prescrire un « cours accéléré » afin qu’elles perdent tout intérêt pour le jeu de l’ancien temps. Il ne reste plus de vie pour cela, ce temps n’est plus disponible, c’est pourquoi tous les thèmes non résolus ressortent sous forme d’événements qui s’imposent très souvent douloureusement dans une telle vie. Jusqu’à ce que ces personnes soient prêtes à tout lâcher et à tout accepter.

Car une fois que l’on perd la peur de la peur, on est prêt à sauter et à se jeter dans les bras de Dieu. Et il s’agit toujours d’une « chute », car Dieu te réclame entièrement et inconditionnellement, et Il sait que tu ne viendras que lorsque tu seras prêt à te débarrasser des anciennes « sécurités ».

Une fois que la vie dans l’illusion est entièrement vécue, il ne reste plus qu’une seule question : « Et maintenant ? »

C’est alors que le désir de Dieu peut s’éveiller. Mais même dans ce deuxième cas, le point est la « saturation ». Sans cela, une personne n’a tout simplement aucun intérêt à connaître Dieu, puisqu’elle veut encore s’expérimenter comme étant éloignée de Dieu.

Tous ceux qui ont choisi le niveau de la 5e dimension ont également atteint un haut degré de « saturation », mais chez la plupart d’entre eux, il reste encore des restes, du genre : « Mais ça, j’aimerais encore le vivre avant de m’élever, manger sans viande ou sans poisson, ce n’est pas possible, et même les vieux amis avec lesquels je me dispute certes toujours, je ne peux pas les abandonner, j’en ai encore besoin…etc ».

Il y a des choses qui ne demandent qu’à être vécues !

Et maintenant, il arrive que cela soit vécu à un rythme tel que ces personnes ne savent tout simplement plus comment s’allumer et s’éteindre, ou plus exactement, jusqu’à ce qu’elles ne sachent plus comment s’allumer et s’éteindre. Jusqu’à ce qu’ils se lassent, se fatiguent et restent couchés, épuisés. Jusqu’à ce qu’il y ait saturation, jusqu’à ce qu’ils soient prêts à laisser aller, car ils en sont dégoûtés ; alors germe la question : « Et maintenant ? ». C’est la base par laquelle le désir s’éveille.

Le désir est le pivot qui permet d’achever les derniers processus de transformation, et il est fait en sorte que tous les êtres humains qui ont choisi leur élévation y soient conduits, afin qu’ils clarifient complètement leurs thèmes en s’en lassant.

JJK: Oui, je peux très bien le comprendre, car cela a été le cas pour moi aussi. À un certain moment de ma vie, tout m’était égal, je voulais juste la connaissance de Dieu, juste savoir quel était le sens profond de mon existence, qui j’étais !

 

Plus rien ne m’intéressait, et puis ce désir est apparu. J’ai simplement pleuré, jour et nuit. Sans raison, comme on pourrait le penser, mais je ne faisais que demander : « Où es-tu ? ».

SANANDA: Oui, une fois la saturation atteinte, on commence automatiquement à se poser les bonnes questions. Et as-tu obtenu tes réponses, Jahn ?

MOI : Oui, pas tout de suite, mais très, très vite. Ma vie a commencé à se dérouler comme par magie.

Soudain, je n’ai plus eu que de « vraies » rencontres, toute forme d’arbitraire a complètement disparu de mon quotidien, j’ai été guidée par une force invisible et c’est toujours le cas aujourd’hui. Tout vient à moi, ma tâche est de reconnaître, d’être vigilant afin de toujours interpréter correctement ma guidance intérieure et d’agir en conséquence – sans compromis et sans condition.

Mais je peux dire qu’il faut absolument avoir le désir intérieur absolu de vouloir être guidé par Dieu. Et il est très important de faire ensuite ce qu’Il nous conseille.

J’ai observé que beaucoup de gens ne tiennent pas compte de la guidance intérieure et agissent en dépit de leur meilleure connaissance – ils l’ignorent et s’étonnent ensuite que beaucoup de choses prennent une mauvaise direction.

SANANDA: Oui, c’est un grand sujet, Jahn.

De nombreuses personnes ont tout à fait activé la guidance intérieure de l’âme, qui est directement reliée à la force de Dieu, elles ont atteint un degré de maturité qui le permet, mais elles ne l’écoutent pas toujours et la méprisent donc. Ils veulent encore vivre quelque chose contre lequel leur voix intérieure les met en garde. Il arrive alors qu’ils fassent ce qu’ils pensent et qu’ils subissent un dommage, une frayeur ou une souffrance.

Ils restent alors là à se demander pourquoi ? Comme c’est puéril, puisque vous n’écoutez pas votre guide divin intérieur.

Il est important de savoir qu’à chaque fois que vous ne tenez pas compte de votre voix intérieure, ce canal s’épuise et vous ne la comprenez bientôt plus. Retourner à la case départ signifie alors que vous pouvez recommencer à ouvrir la voie dans votre cœur.

De nombreuses personnes reçoivent les meilleurs conseils de leur cœur, mais ne les écoutent pas. Ils se demandent pourquoi tant de choses se produisent encore dans leur vie, alors qu’ils s’imaginent déjà être presque « illuminés ».

La guidance divine exige que vous mettiez en pratique ses instructions sans équivoque. Sinon, vous la privez de sa voix et vous montrez que vous n’en avez pas besoin ; vous superposez vos actions erronées à votre cœur jusqu’à ce que ce canal divin vers l’omniscience soit complètement bouché.

C’est l’abandon inconditionnel à Dieu qui est exprimé par l’écoute de votre voix de Dieu en vous-même. Ne vous inquiétez pas du lendemain, ni de ce que vous mangerez, ni de ce que vous boirez, car Il s’occupe de vous. Ne vous souciez que du Royaume de Dieu et tout le reste vous sera donné en plus.

C’est ce qu’il faut intérioriser si vous vous confiez à Dieu.

 

JJK: J’ai observé que de nombreuses personnes veulent tout simplement danser à de nombreux mariages, servir de nombreux maîtres et monter sur deux chevaux à la fois !

SANANDA: Beaucoup, oui, en effet – c’est pourquoi, par ce comportement, ils créent maintenant des événements qui favorisent les décisions finales. Le chemin vers la nostalgie, qui ne soulève plus de questions puisque tout s’apaise une fois que l’on est entré en Dieu, est préparé pour tous les hommes, mais tous ne le suivront pas jusqu’au bout.

JJK: J’ai une autre question, un changement de sujet pour ainsi dire – est-ce que c’est bon maintenant ?

SANANDA: Tout va « bien » Jahn, car tes questions sont les questions des gens.

JJK: Tu as dit dans la 4e révélation qu’il y avait déjà une Terre dans la 9e dimension. SANAT ISAT TAT KUMARA m’a dit un jour qu’Il était le Logos de 12 Terres. Comment faut-il comprendre cela ?

SANANDA: C’est très simple, de notre point de vue. Il est juste un peu plus difficile de trouver les mots pour le décrire. Mais c’est ce que nous allons faire maintenant.

L’univers est un Hologramme

Regardez . Les hologrammes sont présents verticalement et horizontalement. Tout l’univers, toute la création est un seul hologramme universel.

Sur les deux plans, il existe toujours neuf dimensions. L’hologramme suivant, qui « touche » le vôtre de cette terre Gaia TERRA Xx27, est vertical, mais il est disposé différemment. Il se déplace vers le « haut ». Cela signifie que vos 7e, 8e et 9e dimensions engendrent sur le plan horizontal les 10e, 11e et 12e dimensions de l’hologramme suivant. Celles-ci se touchent en quelque sorte, ce qui n’est plus le cas pour les suivantes.

Et le logos d’une planète est le logos des 9 dimensions et des trois dimensions adjacentes les plus proches, qui reflètent les 1ère, 2ème et 3ème dimensions, car celles-ci sont directement reliées entre elles, appartiennent à l’hologramme suivant, mais correspondent dans le concept linéaire (représenté verticalement) aux 10ème, 11ème et 12ème dimensions. D’où les 12 dimensions.

Il en va de même dans toutes les directions. De plus, un autre hologramme qui vous touche se déplace vers le « bas ». Cela signifie que votre 6e dimension représente la 9e D dans l’hologramme voisin, votre 5e dimension jouxte la 8e dimension, la 4e la 7e, et ainsi de suite. Écrivez simplement les séries de chiffres les unes à côté des autres, décalées comme indiqué ici. Commence par le 1 en bas et termine par le 9 en haut.

Puis ajoute-les les uns à côté des autres en les décalant et tu obtiens les dimensions qui existent directement les unes à côté des autres.

Ici, il n’y a pas de gauche ou de droite, car tout existe l’un dans l’autre, seuls les facteurs horizontaux et verticaux ont une signification ici.

Un logos planétaire crée donc toujours un plan entièrement jusqu’à la neuvième dimension et est créateur de trois autres dimensions qui jouxtent la création initiale. C’est pourquoi il est question de 12 dimensions, afin de transposer cela dans la compréhension linéaire des hommes.

 

N’essayez pas de le saisir de toutes vos forces, il s’ouvrira à vous de lui-même au fur et à mesure que vous recevrez des informations à ce sujet dans les temps à venir, et celles-ci couleront à flots.

JJK: Eh bien, je ne suis pas non plus tout à fait au courant, mais je comprends en quelque sorte – mais il me faut encore un peu de temps.

SANANDA: Oui, prenez le, prenez le temps, soyez seulement très ferme dans votre démarche, si vous devez vous détacher des anciennes empreintes.

MOI : J’ai une dernière question, Jésus. J’ai remarqué que je t’appelle toujours Jésus, alors que tu es généralement présent en tant que SANANADA.

SANANDA: Oui, et c’est très approprié dans ton cas, Jahn.

La manière dont tu t’adresses à moi ne fait aucune différence, car tu saisis mon énergie de manière globale, tu es mon énergie.

Tu n’as plus besoin de racheter un modèle pour cela, et même à Jérusalem, tu as fini par reconnaître qui j’étais et d’où je venais.

C’est important pour les personnes qui s’accrochent encore à l’ancienne image de Jésus, qui ne saisissent pas toute ma force, car elles enferment Jésus dans le concept des églises. Ce Jésus ne peut pas faire ce que je peux faire en tant que JESUS SANANDA ARANIS TAT EOS AL’ SAN.

Comme dans le premier volume de révélations, il est important que les personnes qui s’accrochent trop à l’ancienne image de Jésus s’en débarrassent et entrent dans la puissance de tout mon être.

C’est pourquoi j’attire l’attention sur SANANDA, c’est pourquoi cette transcription porte ce nom.

Nous sommes un, Jahn, quel que soit le nom que tu utilises, quel que soit le nom que j’utilise lorsque je te parle, lorsque je communique à travers ton cœur.

Nous sommes tous un, êtres humains bien-aimés, fils bien-aimé, fille bien-aimée de l’UN.

 

Réveillez-vous en aidant votre désir de Dieu à se manifester. Nous faisons notre part, faites la vôtre pour que votre venue s’accomplisse.

Les dimensions se fondent les unes dans les autres, il en a toujours été ainsi, les mondes sont disposés de cette manière, mais maintenant cela commence à vous être connu, rapproché, et bientôt cela vous sera familier, car vous serez libérés des concepts linéaires du monde.

Je suis l’amour, je suis la vie, je suis la lumière.
JESUS SANANDA

Canalisé par Jahn J. Kassl

Traduit de l’Allemand pour : https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email