« Il arrive si souvent que nous vivions notre vie enchaînés et nous ne savons même pas que nous avons la clé. »

La façon même dont vous cherchez à asservir les autres devient aussi votre propre prison.
Si vous cherchez à contrôler, alors vous serez contrôlé par votre besoin de contrôle.
Si vous cherchez à séduire, alors vous serez séduit par votre besoin de séduire et il vous contrôlera.
Si vous cherchez à être meilleur que tous, alors votre besoin d’être meilleur que tous vous contrôlera.
Si vous cherchez à être moins que tous, alors cette peur vous contrôlera.
Si vous cherchez à mentir aux autres, alors cela aussi vous contrôlera.
Si vous cherchez à avoir plus de richesses que les autres, alors cela vous contrôlera.
Tout cela n’est que de la peur. La peur vous contrôle.

 

La seule chose qui vous rendra libre est d’aimer les autres. Dans l’amour, nous trouvons la liberté, dans toute autre chose, nous expérimentons la limitation de nous-mêmes. Lorsque nous cherchons à limiter les autres, nous sommes nous aussi limités.
El Morya

Sharon : Père, j’aime vraiment ce que vous avez dit ici et c’est tellement vrai.

El Morya : Oui, moi aussi Sharon. C’est la vérité. À moins que vous ne permettiez aux autres leur liberté, alors la recherche de leur asservissement vous asservira en devenant votre obsession.

Sharon : Vous voyez le DS maintenant. C’est un travail à plein temps pour essayer de nous garder sous leur coupe. Alors ils s’enrichissent et vivent la vie, ils passent du temps à prier leur propre chef, mais ils passent leur temps à être contrôlés par leur besoin de contrôler les autres. C’est le système du Pouvoir sur les autres par lequel tant de gens vivent et ne le réalisent même pas.

El Morya : C’est exact. Pourtant, ils croient qu’ils vivent la bonne vie seulement parce qu’ils l’ont mieux que beaucoup de gens sur terre, financièrement et matériellement. Mais l’humain n’est pas un être matérialiste – c’est un être spirituel. Se comparer aux autres doit être fait avec une extrême prudence. Si vous vous comparez aux autres dans le but de vous trouver supérieur, alors vous êtes contrôlé par votre besoin de paraître plus digne que les autres.

L’homme suit un chemin solitaire. C’est un être social, une partie de l’Un, mais c’est aussi un être qui suit son propre chemin. Sa vie est sa vie, elle est la vôtre et la vôtre seulement. L’autre Personne qui marche avec vous est votre Dieu. Vous faites partie de Lui et Il fait partie de vous. Il ne peut en être autrement. Donc celui avec qui vous devez entrer en relation quotidiennement, c’est Lui, pas les autres.

Sharon : C’est tellement libérateur de penser que les autres personnes ne sont que des reflets de ce qui se passe à l’intérieur de vous, et que c’est avec Dieu que vous devez vous mettre en relation.

El Morya : En effet. Quand une autre personne vous ment, vous devez regarder votre réaction et décider si cette réaction est assez bonne pour vivre avec ou si vous devez l’améliorer ? Demandez à Dieu. Il vous le fera savoir. S’il veut que vous travailliez sur votre réaction aux menteurs, il vous enverra d’autres menteurs. Vous vous exercerez davantage. C’est aussi la loi universelle, Sharon, c’est la loi de cause à effet en action. La cause de la répétition est votre aversion pour elle. Permettez à tous d’exister comme ils sont et l’effet changera.

L’amour ne contrôle pas. En acceptant les autres et en leur permettant d’être tels qu’ils sont, vous n’avez rien à faire. Si vous êtes contrôlé par votre acceptation de tout ce qui existe, alors c’est une circonstance positive. Si tout est autorisé à faire comme Dieu le désire, alors c’est positif.

Sharon : Mais vous savez, tous n’agissent pas selon la volonté de Dieu. C’est une planète de libre arbitre et donc tout le monde sur cette planète peut faire ce qu’il veut. Dieu n’a pas eu beaucoup à dire là-dessus depuis longtemps, comme je le vois, et cela se voit.

 

El Morya : En effet. Si les habitants de la planète avaient été unis à Dieu, alors le mal qui a frappé la Terre n’aurait jamais été autorisé à se développer comme il l’a fait. Cependant, de l’eau a coulé sous les ponts.

Le chemin du futur est votre connexion à Dieu. Il ne peut en être autrement. Pas même votre connexion aux autres, bien que cela soit important, car Dieu est aussi dans les autres. Dieu peut vous délivrer un message à travers une autre personne.

C’est le chemin.

Sharon : J’aime cette citation biblique et c’est une interprétation moderne : « Jésus lui dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie, personne ne vient au Père, si ce n’est par Moi ». Je crois qu’il ne dit pas qu’il faut d’abord lui parler, il dit que vous devez être Christique. Le chemin que vous suivez doit être un chemin d’ascension qui mène finalement au Christique, c’est la voie dont parlait Yeshoua, pas de venir à lui avec tous vos problèmes.

El Morya : C’est ce qu’il avait prévu. Que chaque personne suive son chemin et apprenne la voie. Le chemin est facile quand vous le voyez. Ce qui est facile pour vous est la voie à suivre, en comprenant bien sûr qu’au départ beaucoup de choses ne seront pas faciles. Lorsque vous achetez un outil électrique, cet outil peut être difficile à utiliser jusqu’à ce que vous l’ayez suffisamment utilisé. Votre cerveau s’adapte et apprend à le faire plus facilement. Chercher de nouveaux défis et les surmonter jusqu’à ce qu’ils soient faciles à faire est la voie à suivre, mais il faut toujours suivre ce qui fait chanter votre cœur. À moins que vous ne puissiez jamais vivre sans cette activité, cette personne ou cette chose, alors elle ne devrait pas faire partie de votre vie.

Sharon : Intéressant. Vivre une vie de choses qui sont indispensables. Pas les modes, pas les choses qui sont là aujourd’hui, oubliées demain, mais les choses qui sont vraiment indispensables, les choses ou les personnes avec lesquelles vous serez heureux dans 5 ans, tout aussi heureux que vous l’êtes maintenant avec elles.

El Morya : Regarder chaque chose avec le bonheur qu’elle soit nouvelle, oui, en effet. Sinon, si vous en avez si peu l’utilité, pourquoi le possédez-vous ? Laissez-le partir.

Lorsque vous continuez à avoir ce bonheur, cet amour, pour la personne ou l’objet, alors votre vibration restera élevée. Lorsque tout ce qui vous entoure fait chanter votre cœur, n’est-ce pas là une façon de vivre sa vie ? Pourquoi avoir autour de vous ce qui ne fait rien pour vous ?

Sharon : Donc on dit qu’il y a une chose comme l’attachement négatif ? Comment cela s’intègre-t-il ici ?

 

El Morya : Ce n’est pas le cas. Il n’y a pas d’attachement négatif à quelque chose que vous aimez. Seulement les choses que vous n’aimez pas et dont vous ne pouvez pas vous défaire – c’est l’attachement négatif.

Sharon : Intéressant. Merci El Morya.

El Morya : Je suis très heureux de vous rendre service. Je vous remercie.

Canalisé par Sharon Stewart

Traduit et partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email