Accueil Dossier Enseignement Enseignements de Jeshua, « Les 7 Marches » – 1ère marche

Enseignements de Jeshua, « Les 7 Marches » – 1ère marche

Transmis à Cathy/Hinri

2431

INTRODUCTION

Je suis très heureux de vous retrouver, de vous transmettre des enseignements, mais aussi de passer tout ce temps avec vous en conscience, car je suis avec vous depuis très longtemps. Vous allez davantage en avoir les preuves durant cette période où vous gravirez vos 7 marches, avec moi.

Je suis votre frère et ami. Je me mets à votre table, au même niveau, dans cette même énergie d’amour, de non-jugement, de fraternité.

Je vous demande juste une chose, c’est de prendre chaque jour un temps de silence personnel, en tête à tête avec Dieu, la Source, avec moi votre frère, soit en vous promenant dans la nature ou simplement dans un lieu où vous vous sentez bien. Nul besoin de prendre trop de temps sur vos activités.

Dans la joie, avec vous.

Jeshua – Jésus

 

Durant cette formation que vous avancerez à votre rythme, vous apprendrez à construire ces marches qui vous mènent vers votre réalité, l’âme unie à votre être terrestre.

Les sessions m’ont été dictées par notre frère Jeshua – Jésus, très présent auprès de nous. Il nous délivre des enseignements importants, avec lesquels votre regard sur les situations va changer. De victime, vous passez à maître de votre vie, de vous-même.

La consécration de la 7ème est signe de renouveau. Une nouvelle vie commence.

Je serai à votre disposition durant votre transformation pour toute question relative à ce chemin personnel.

Hauts les Cœurs

Cathy

SOMMAIRE

MARCHE 1 : les frustrations

MARCHE 2 : vos limites

MARCHE 3 : la culpabilité

MARCHE 4 : le voile

MARCHE 5 : le jugement

MARCHE 6 : les inquiétudes

MARCHE 7 : l’union à Dieu

1ère MARCHE LES FRUSTRATIONS

Mes chers frères et sœurs,

Vous avez encore en vous des séquelles, ces ressentis par rapport à l’injustice humaine, vis-à-vis de l’Amour Universel, de l’Amour de Dieu, vis-à-vis de Dieu même, vis-à-vis de la religion. Bien sûr les hommes interprètent et faussent certaines données, mais il faut tout de même que vous sachiez que les grands messages d’Amour qui ont été reportés dans les différentes religions sont justes : l’amour, l’amour où il n’y a pas de limite, la tolérance, le respect pour toute chose, pour tout être, pour vous-même, L’AMOUR.

De multiples croyances, de multiples schémas erronés, vous ont fait prendre certains chemins nettement plus difficiles, par rapport à l’amour, votre idéal de l’amour.

Vous êtes aujourd’hui incarnés pour apprendre le détachement dans l’amour, c’est-à-dire le vrai amour, celui qui n’exige rien, qui ne demande rien, celui qui se partage naturellement sans aucun intérêt de part et d’autre, le vrai amour, qui n’est pas possessif, qui n’est pas jouissif, qui n’est pas exigeant.

LE VRAI AMOUR, qui vous permet d’aimer et, par cet amour que vous donnez, de recevoir en retour, l’amour.

Mais attention, vous n’allez pas toujours recevoir cet amour par la personne à qui vous le donnez, là aussi il y a quelque chose à bien comprendre. Vous avez parfois l’impression de donner, donner, donner. Il n’y a pas de reconnaissance, il n’y a rien en retour. Cela vous décourage, vous êtes usés, vous vous sentez déprimés, vous trouvez cela injuste et cela vous met dans des vibrations négatives de frustration. Vous êtes frustrés par l’amour que vous donnez.

Alors voyons cela de manière beaucoup plus large : c’est très bien, vous avez compris votre mission, c’est de donner l’amour ; pour cela, il n’y a rien à dire, vous donnez, vous donnez et c’est parfait, c’est du vrai amour. Par contre vous avez tous en vous une forme consciente ou inconsciente de frustration et c’est cela aujourd’hui que vous devez effacer.

 

En donnant l’amour, vous élevez votre âme. Votre âme ainsi élevée vous permet d’être dans cette dimension où vous recevez. Vous recevez l’amour, vous recevez la guidance, vous recevez les conseils, vous êtes dans votre famille et vous recevez, vous recevez, vous recevez. Evidemment, cela ne provient pas des personnes à qui vous transmettez sur terre, mais peu importe, vous donnez, vous recevez.

La notion d’échange n’est pas toujours bien comprise ou perçue. Alors n’arrêtez pas de donner l’amour, car tout ce que vous donnez, même si vous ne le recevez pas en retour sur terre, vous le recevez d’une autre façon. Vous entrez dans cette lumière, vous entrez dans ce sanctuaire où tout est pur amour, d’où l’importance d’être régulièrement, surtout lorsque vous êtes dans ces sentiments de frustration, dans le silence de votre être, pour ressentir cet amour que vous recevez vous aussi.

Personne ne vous a demandé́ de devenir des saints ou des saintes. Même si parfois je peux imaginer quelques ailes bien déployées ou des auréoles au-dessus de vos têtes, vous êtes des humains en apprentissage, tout comme je l’ai été. Moi aussi j’ai appris, moi aussi je n’ai pas toujours compris le mot amour et j’en ai beaucoup souffert.

Il faut aujourd’hui avoir cette notion d’éternité par rapport à l’âme et non pas uniquement cette partie de vous terrestre qui expérimente dans la matière. Vous êtes nettement plus grands, nettement plus beaux que juste cette partie qui vous représente sur terre. Je ne dis pas du tout que cette partie n’est pas belle mais il y a quelque chose de supérieur dont vous faites partie, qui fait partie de vous : l’amour.

Ces enseignements ont pour but aussi de vous apprendre à lâcher certaines croyances, à casser certains schémas, à enlever toute forme de limites que vous vous imposez. Cela vous donne également la perspective d’apprendre à vous connaître davantage.

Par rapport à ce que je viens d’exprimer sur l’amour mais également sur les limites que vous vous imposez, je vous demande maintenant d’écrire, de mettre des mots sur les frustrations. Vous avez tous des frustrations. Les frustrations sont des mélanges d’énergies qui tirent vers le bas. La frustration émet la tristesse, la colère, le découragement voire même la dépression.

Faites cette introspection et écrivez où est cette frustration pour vous dans vos vies.

………

Ceci est très intéressant, car c’est par ce que vous venez d’écrire ou que vous allez peut être encore rajouter, que nous allons déceler quelles sont les limites que vous vous imposez dans cette vie. Vous vous créez ces frustrations, même si évidemment elles proviennent la plupart du temps de l’extérieur, vous les accueillez, vous les nourrissez, vous les aimez.

Prenons quelques exemples de frustration :

Non-reconnaissance des proches, par rapport à tout le travail effectué.

A cette personne qui a écrit cela, je dis : Tu te limites. C’est dans cette non-reconnaissance que tu mets tes propres limites et c’est à toi de ne pas entrer dans ce jeu, de ne pas nourrir cet égrégore. Je ne vais pas ici donner ici des leçons d’éducation, cela n’a absolument rien à voir. C’est toi par rappwort à toi. Cela n’a rien à voir avec les autres. Est-ce que tu te respectes en acceptant certaines choses ? Est-ce que toi-même tu es bien dans ce rôle de la personne qui fait tout, qui assume tout ? Est-ce que cela te plaît ? Tu vas analyser cela. Et tu verras que tu te crées toi-même ces frustrations. Tu n’es pas victime.

Vous n’êtes pas victimes.

Il y a d’autres situations, plein d’autres situations.

Si quelqu’un mentionne : le manque de temps pour soi-même.

Je lui réponds : Tu as tout le temps, tout le temps. Oui bien sûr tu assumes tout seul, il te faut de l’argent, les enfants sont en demande. Mais tu as tout le temps. C’est à toi d’organiser ta vie pour arriver à avoir ce temps et tu peux très bien y arriver. Tu te limites. Dans cette frustration, tu imposes à l’Univers de ne pas te donner davantage de moyens pour avoir le temps. Tu te limites.

Dans tout ce qui vous avez inscrit maintenant, vous vous limitez. Ce sont vos limites!

Je vous demanderai d’analyser : Avec quel point je me limite et comment ? Etant donné que ce sont les autres qui me mettent dans cette situation de frustration, de pauvre victime, comment est-ce que moi je me limite ?

Vous n’êtes pas victime. Personne n’est victime. Si vous pensez l’être, c’est parce que vous appréciez ce rôle.

Je peux vous paraître un peu dur, mais vous êtes arrivés à un stade où vous pouvez comprendre qu’il n’est pas nécessaire de recevoir uniquement des messages « fleurs bleues». Nous sommes dans l’énergie d’amour, mais vous pouvez comprendre que vous devez par vous- mêmes penser différemment, modifier votre structure, votre programme de penser.

Vous n’êtes pas victimes, vous aimez ce rôle.

Faites cette analyse :

Comment est-ce que je peux transformer cette énergie de frustration qui me tire vers le bas, qui m’empêche d’être dans la joie, qui me met dans des colères, dans des grosses tristesses, même parfois dans des déprimes profondes ? Comment est-ce que je peux transformer cette frustration en énergie de « ressort » ?

Vous allez construire une belle marche avec toutes ces frustrations qui vous ont bien servi dans cette vie et vous pouvez les remercier. Elles vous ont servi pour apprendre, pour comprendre, pour avancer, pour libérer des mémoires, pour nettoyer des impuretés, c’était nécessaire, vous en aviez besoin, mais plus maintenant. Vous n’avez plus besoin de cette énergie de frustration.

Nous construisons une belle marche et y mettons toutes ces énergies qui sont denses et vous allez pouvoir marcher sur cette énergie pour aller au-delà. Vous n’êtes pas victimes, vous choisissez de l’être, c’est totalement différent.

Vous me direz, dans la pratique, comment est-ce que je vais faire ?

Prenons le cas de la femme qui rentre chez elle et les enfants demandent, imposent, exigent, le mari qui râle, …

 

Je lui dis : rentre complètement décontractée et c’est toi qui imposes : « J’arrive, je me pose, j’ai envie de passer du temps avec vous simplement, sans obligatoirement faire, faire, faire, faire, …  »

Tu n’es pas victime, tu aimes ce rôle. Mais maintenant ce rôle, tu le mets dans cette marche avec toutes ces énergies de frustration, tous ces soucis d’argent, avec tous ces problèmes de santé… et tu vas marcher dessus. Elle t’aide à aller au-delà.

Construisez votre escalier avec cet enseignement et les prochains, avec d’autres erreurs de comportement, d’autres habitudes mentales qui vous empêchent d’être illimités.

Si vous le voulez bien maintenant, relisez ce que vous avez noté concernant vos frustrations et vous verrez qu’il s’agit toujours d’un manque d’amour pour vous–même. C’est de l’amour que vous ne vous donnez pas, cela ne concerne personne d’autre. C’est du non-amour pour vous-même.

Relisez, analysez jusqu’au moment où vous arriverez à mettre cela d’une façon ou d’une autre dans votre mental, dans votre cœur, qu’il s’agit du non-amour pour vous-même.

Cette première étape est importante pour pouvoir avancer dans les étapes supérieures des prochains enseignements.

Je vous veux sans limite, car c’est aussi ce que souhaitent vos âmes, car c’est l’exemple que vous aurez à donner, à enseigner.

Relisez maintenant et commencez déjà à faire votre propre analyse d’énergies de frustration. Remplissez cette première marche.

Je vous aime

Jeshua – Jésus

transmis à Cathy/Hinri

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email