Entretiens de Mai 2019

O.M. AÏVANHOV

17 Mai 2019

 

Eh bien chers amis, je me fais une joie de vous retrouver après une longue période de silence, qui était, je dirais nécessaire, afin que vous retrouviez l’autonomie et la liberté durant tout ce temps où l’acolyte et Abba s’occupaient un peu de faire le ménage n’est-ce pas?

Sœur : Cher pépère tu peux parler un peu plus doucement, un peu moins vite?

Je vois que vous êtes multilingues maintenant. C’est parfait tout ça.

Alors tout d’abord permettez-moi de vous présenter tous mes hommages et de vous…

Ah oui il faut que j’aille plus lentement alors.

…et de vous féliciter pour votre persévérance et d’avoir découvert la Vérité.

Alors aujourd’hui, comme peut-être comme vous l’avez vu, l’ensemble de la Confédération Intergalactique est présente en vos cieux, nous sommes tous là et parfaitement réveillés, tout comme vous et nous sommes auprès de vous de la même façon que nous sommes en vous, comme nous sommes en vos cieux.

Tout ce qui s’est déroulé n’appelle aucun commentaire, parce que durant plus d’un an et demi vous êtes passés dans un processus d’autonomisation, mais maintenant que l’ensemble des dimensions et que l’ensemble de la création est présent en les cieux de la terre mais aussi révélé dans votre cœur.

Nous avons réparé les uns et les autres, c’est-à-dire vous qui êtes encore ici sur cette terre et nous, c’est-à-dire l’ensemble de la création et en particulier ceux qui étaient impliqués et qui ont vécu en ce monde devaient aussi épurer, si je peux dire, toutes les projections que nous avions faites durant nos dernières vies, afin de laisser le rêve se terminer et je peux vous garantir que l’ensemble des Anciens et d’ailleurs je parle en leur nom, se réjouissent que vous ayez vécu et découvert la Vérité.

Parce que vous savez la Vérité ne peut être dite, elle ne peut qu’être vécue et grâce au travail de chacun, quelle que soit votre position aujourd’hui, que ce soit encore dans une forme de déni ou d’incompréhension ou d’acceptation, vous avez tous participé à la sortie du rêve, nous avons aussi nous réparé l’illusion du temps, l’illusion de la séparation des dimensions et aujourd’hui nous sommes tous prêts, c’est à dire l’ensemble de ce qui a été créé et rêvé dans vos cieux, nous sommes tous prêts pour l’évènement.

Il est à la porte de la conscience, vous le savez, il vous suffit de vous intéresser à ce qui se passe, ne serait-ce que dans le ciel ou dans votre cœur, que vous le sentiez encore ou pas.

 

Tout se résout ici sur cette terre, je dirais comme Bidi l’a toujours su et comme Abba l’a révélé en lui-même et en chacun de vous, je n’ai pas grand-chose à vous dire si ce n’est que nous sommes tous présents, nous sommes tous avec vous et nous nous réjouissons d’être aussi près de vous de manière réelle, concrète dans le rêve, mais aussi dans la Vérité de votre cœur que vous vivez ou pas. Il nous reste à célébrer cette fois-ci tous ensemble, c’est à dire tout le rêvé, tout le créé, ici comme partout.

À se rendre compte de tout ce que vous a dit Abba et Bidi, mais ce que aussi vous êtes innombrables à vivre, la liberté, le Feu du Cœur, l’Amour Agapè et nous venons aussi, nous aussi, résonner avec vous maintenant et d’ailleurs.

Et d’ailleurs on ne peut plus le cacher, vous êtes de plus en plus nombreux à nous voir, à nous sentir, vous avez de nombreux Melchisédek qui viennent à votre contact, Frère K aime beaucoup cela, mais nous n’avons plus besoin de faire de discours, ni d’expliquer quoi que ce soit, parce que comme cela a été dit le temps zéro est accessible à toute conscience ici sur cette terre et le don de la Grâce est offert à chacun sans discrimination.

C’est le temps de la réconciliation, parce que tout cela ne fut qu’un rêve et c’est une grande joie, nous exultons tous de retrouver nous-mêmes finalement, de réunifier la conscience.

Oui tout est UN et vous en avez apporté la preuve en le vivant, en le transmettant et je peux le dire aujourd’hui vous êtes magnifiques et il n’y a aucune flatterie là-dedans, il y a juste l’évidence de l’Amour, vous n’avez plus besoin d’histoire, de scénario, vous avez juste à résonner, à aimer, à partager le don de la Grâce de plus en plus, mais aussi avec nous ne nous oubliez pas, nous sommes totalement disponibles, nous sommes totalement présents sans aucune exception.

Rendez-vous compte, c’est une grande nouvelle que vous êtes nombreux à avoir déjà vécue et que nous allons vivre tous ensemble, nous rejoignons l’instant initial de la création, qui comme l’a découvert Abba, est le même moment.

Ne vous faites aucun souci quelles que soient vos préoccupations de l’instant, quelles que soient vos douleurs, vos souffrances, vos questions, aimer et c’est tout, tout le reste se fait sans vous et sans nous, comme l’a dit Abba tout a été écrit avant la création.

Alors il n’est plus le temps pour nous de jouer à Merlin l’enchanteur ou de se croire encore ailleurs qu’ici en votre cœur.

Dorénavant nous sommes suffisamment près de votre dimension, extérieurement comme intérieurement, que très très bientôt, personne ne pourra douter de cet Amour infini, ni même le discuter.

Vous êtes suffisamment nombreux à avoir basculé dans la Vérité.

 

Alors profitez comme a dit Abba, Bidi et tant d’autres, que ce soit Eynolwaden, l’Impersonnel, le cœur des anges, là où il n’y a plus d’histoire, ni de personnification, ni de forme. Tout cela vous le réalisez quoi que vous en pensiez encore à cet instant.

C’est l’unique Vérité, nous aussi nous avions été préparés, de la même façon que Abba ne savait pas qu’il était Abba et que vous aussi, nous sommes tous Abba.

Et rappelez-vous qu’il n’y a pas de fautif ou de coupable à rechercher mais qu’avant toute chose, il y a juste comme vous l’a dit Abba, à accueillir, à aimer, sans vous poser la moindre question et au-delà de toutes les vibrations qui sont dans la poitrine et que vous a décrit Abba et Bidi aussi en partie.

Il vous faut aujourd’hui accepter cet Amour infini et sans limite, parce que vous l’êtes réellement quoi que vous en pensiez, quoi que vous viviez encore aujourd’hui, tout ça est en train de s’éloigner de vous, ça a été dit d’innombrables façons, il ne restera que l’Amour. On peut dire si vous voulez que vous avez pris perpétuité de la joie, tout le reste passe vous le savez.

La terre est le lieu de la célébration du rêve. Aucun enfermement ne peut tenir devant la plénitude de l’Amour, vous le savez cela, vous le vivez, écoutez vos frères et vos sœurs humains incarnés qui le vivent et qui sont nos frères et nos sœurs, qui sont nous et je dois vous avouer que ça fait une drôle de surprise de constater que nous sommes tout, que nous ne sommes pas le résultat d’une quelconque incarnation, mais que chacun de nous dans la création de partout dans toutes les dimensions, nous sommes tous, tout, sans exception.

Vous avez juste à accepter cela et vous le vivrez instantanément et je suis venu vous encourager, comme je l’ai dit, nous ne revenons pas vous raconter des histoires même véridiques mais nous venons accomplir la Vérité avec vous.

Alors chacun de vous, quelle que soit sa position aujourd’hui, quel que soit son état, est exactement le même Amour, exactement la même conscience, mais nous ne vous avons pas raconté des histoires durant toutes ces années, nous avons réalisé tout comme vous que, quelles que soient les formes, quelles que soient les consciences, quels que soient les mondes, enfermés comme libres, ne font partie que du même rêve.

Vous avez découvert et vécu d’innombrables choses, tout est révélé, tout ce qui ne fait que passé est effectivement consumé par le Feu du Cœur de chacun en un grand brasier d’Amour, c’est pour ça que vous brûlez, mais cette brûlure va devenir un Amour indicible et quelle que soit l’intensité que vous avez vécue avec Agapè, avec vous tout seul, de frère à sœur et de sœur à frère, en groupe, de partout sur la planète.

 

Elle a du mal à suivre, hein.

Sœur : oui il faut que vous parliez un petit peu plus doucement.

Je vais essayer.

Sœur : merci.

Je disais quoi déjà? Ah oui ! Donc le même Feu vous habite tous, même si aujourd’hui vous n’en vivez rien et je peux vous dire n’ayez pas peur, n’ayez aucune crainte.

Regardez les innombrables frères et sœurs incarnés qui vivent cette liberté, ils sont sortis du rêve, la Vérité est vécue totalement et tous ceux parmi vous, qui ont déjà vécu et qui vivent Agapè, sont les témoins vivants du Christ sans aucune différence.

Vous redevenez effectivement ses enfants, simples. Vous voyez c’est une bonne surprise, fin définitive de la souffrance, fin de se croire incomplet ou de devoir évoluer quelque part.

Ce moment est grandiose à l’image du rêve de la création, de la même façon, avec la même intensité, que la première manifestation de la conscience.

Tout va abonder, les signes sont innombrables, même le monde du rêve, l’enfermement de ce monde se termine par un grand éclat de rire et par un Feu du Cœur et n’ayez aucune culpabilité si vous ne le vivez pas encore, parce que nous allons tous le vivre, rien ne peut être laissé en arrière, c’est ça le temps zéro. Et toute la création est ici, autour de la terre, pas seulement comme avant autour soleil.

Si vous êtes attentifs à ce que vous vivez et même je dirais à ce que vous semblez ne pas vivre, la même Vérité et la même Grâce ne peuvent que vous toucher et tout ce que la vie vous fait vivre en ce moment, que cela soit heureux ou malheureux, a la même finalité, la même Vérité.

Alors bien-sûr, nous Anciens comme je l’ai dit, nous venons souvent fusionner avec vous, que vous nous perceviez de l’intérieur de votre cœur ou arrivant de l’extérieur, est la même Vérité, vous vous apercevez dans vos nuits, le soir, dans vos résonances, quand votre conscience ordinaire commence à s’endormir, qu’il y a cette rencontre.

 

Nous ne venons pas pour vous donner des discours, comme je l’ai dit nous venons pour célébrer et nous vous invitons à célébrer, chaque geste, chaque évènement de votre vie et ne plus faire de distinction entre ce qui peut sembler pour la personne heureux ou malheureux, parce que c’est exactement ce qu’il vous faut et si vous n’avez pas, si vous ne vivez pas la chose comme vraie, même si vous la niez, vu l’intensité des rayonnements de Lumière, vu les codes sources qui ont été délivrés, que cela soit par les cétacés, par Abba, que cela soit par le soleil, que cela soit par les diverses rayonnements qui arrivent sur terre.

Tout concourt je dirais au show final et c’est une grande joie et je peux même vous dire que si aujourd’hui, soit vous riez jaune, soit vous êtes tristes, soit vous ne comprenez pas que même ça, ça va se transformer en une joie sans raison.

Vous allez rire et pleurer de joie sans nécessairement savoir d’où ça vient, mais vous le vivez et vous le vivrez et chaque jour et chaque heure ça sera de plus en plus grand, de plus en plus vaste, de plus en plus présent.

Vous avez juste, comme l’a dit Abba et comme nous le faisons nous, à accueillir tout, sans aucune restriction, l’Amour n’a pas de restriction, c’est les personnes qui font les séparations et la discrimination. Vous avez juste à vous poser, sans vous poser de question, vous avez juste à être là, pleinement présents dans ce que la vie vous donne à vivre et d’accepter les circonstances quelles qu’elles soient et dans le même temps.

L’Amour, la joie se révèlera, je vous promets que c’est la certitude. Vous voyez c’est très simple, aujourd’hui l’intelligence de la Lumière vous dépouille de tout ce qui est superflu, de tout ce qui vous encombre, si c’est votre corps, et bien le corps partira et même si c’est un évènement douloureux, pour vous ou pour autour de vous, vous ne pouvez constater que si vous acceptez et que si vous accueillez l’horreur ou la douleur, la joie est là, et ça ne peut pas échouer. Essayez, vous verrez.

Ne cherchez pas à résoudre quelque chose qui vous gêne, acceptez que c’est l’Amour que vous êtes qui guérit, mais le personnage ne peut rien y faire, l’Amour est inéluctable, inexorable pour chacun, le même Amour, d’où que vous veniez, vous n’allez nulle part, ça se passe comme l’a dit Abba et Bidi ici et cela se passe en ce moment.

Alors ne pestez pas contre ce que vous ne comprenez pas, ce que vous ne vivez pas encore, mais acceptez que cela est déjà là et instantanément l’intelligence de la Lumière, l’intelligence de votre Feu du Cœur Sacré vous le confirmera instantanément.

Saisissez cela, vous êtes la démonstration de la primauté de l’Amour, l’Amour est la solution et l’Amour n’a que faire effectivement de ce que nous avons, nous tous aussi Anciens, cru, parce que nous aussi les Anciens vous savez, nous avons pris tellement de vies au sein de l’illusion et pour nous nous avons joué des rôles les uns et les autres, nous avons créé des mouvements, nous avons créé des sociétés ésotériques et il a fallu réparé tout ça et nous avons réparé tout comme vous, il nous reste plus qu’à célébrer, si je peux dire, notre fusion en le Cœur Sacré en un seul cœur.

 

Et je mets au défi aussi quiconque qui vit Agapè, qui vit l’Amour, d’imaginer aller dans quelles que dimensions ou quels que devenirs ou quelles que formes que ce soient.

Parce que dans cet Amour, plein, entier et originel, il y a tout, la totalité du rêve, le serment et la promesse, les jeux de rôles sont terminés et quand Abba vous dit que vous êtes Abba, il n’y a pas de Vérité plus grande et plus juste, il n’y a aucun égo ni jeu de rôle là-dedans, il y a juste la Vérité toute nue, cet Amour indicible qui met fin à la forme, qui met fin aux dimensions, à tous les rêves, à toutes les projections.

Quelle est l’entité ou la conscience humaine ou même parmi les Archontes qui pourrait refuser le don de la Grâce, là où tout est complet, là il n’y a pas besoin de prédation, là où tout est Amour, vraiment et totalement, c’est aussi simple que cela.

Et nous célébrons avec vous, bon je ne dis pas que nous buvons le champagne avec les Archontes mais ça va venir, c’est en cours.

Comme vous au niveau de votre humanité incarnée, dès que vous vivez Agapè vous constatez que même l’ennemi comme on pourrait le nommer, les méchants garçons en fait n’ont été que les serviteurs du rêve et qu’ils ont permis à leur façon, certes particulière, de mettre fin à la tyrannie de la conscience et de la spiritualité.

Il n’y a qu’un seul cœur, aucune entité n’est séparée d’une autre malgré l’enfermement et je dirais même que grâce à l’enfermement, même si eux non plus ne le savait pas parce qu’il avait oublié, les archontes ont parfaitement joué leur rôle et cela vous allez le vivre.

Vous êtes aussi l’Archonte, vous êtes aussi le Christ, nous sommes tous Archonte et Christ, nous sommes tous Marie et d’ailleurs la grande surprise, vous allez constater que le plus grand des archétypes en occident est incarné dans une personne extrêmement simple et qu’il n’y a aucune différence entre celle qui a été adorée au plus haut des cieux et chacun de vous.

Elle porte les mêmes blessures, les mêmes incompréhensions et nous résolvons tout cela ensemble sans exclure quiconque et je mets au défi quiconque ayant vécu Agapè sincèrement et vraiment d’imaginer le moindre avenir dans la conscience et tous ceux qui essaient de vous vendre une espèce de perpétuation de la conscience ne sont pas sortis du rêve quoi qu’ils disent et même eux il faut les aimer plus que les autres, ils jouent leur rôle même s’ils ne le savent pas.

Mais vous quand vous vivez Agapè, cet Amour sans limite au-delà de la personne, vous découvrez cette Vérité, effectivement en cet Amour-là vous êtes complets, vous n’avez besoin ni de corps, ni de dimension, ni de monde et je conçois tout à fait que pour encore certains d’entre vous, il peut être difficile encore aujourd’hui de lâcher le rêve de la supraconscience.

Il n’y a aucune séparation, la création a été un tout, dès le départ, comprenant aussi bien les Archontes que les Mères Généticiennes et que chacun de nous est vraiment et concrètement. Le Feu de l’Amour vous comble et celui qui vit le Feu de l’Amour et qui ne fait pas qu’en parler à travers des beaux mots ne peut plus vous mentir sur l’anomalie qu’est la conscience.

Abba et Bidi vous parlent de maladies, moi je n’irais pas jusque-là mais je dirais que c’est une tare, que c’est superflu. C’est une tare, quelque chose qui ne sert à rien.

Attention je n’ai pas dit que vous étiez tarés.

[Rires]

 

Je dis que c’est la conscience qui était tarée. Tous ces mondes, toutes ces entités, toutes ces dimensions ne font partie que du rêve, quand vous êtes Amour vous êtes complet à vous tout seul et la seule façon de le découvrir c’est de communier en Agapè et je crois qu’Abba appelle ça le Feu du Cœur Sacré ou les résonances réseau Agapè.

Alors Abba aime bien les mots parce qu’il a besoin de structurer les mots, mais même dans votre cerveau ça doit être comme cela. Mais je vous assure que là où nous sommes nous avons réalisé la même chose.

Alors bien sûr je l’ai dit nous ne trinquons pas encore avec les Archontes mais ça va venir.

Soyez certains que chacun ici comme ailleurs est dans la même Vérité, quelles que soient les apparences, quels que soient les jeux de la conscience.

Les Archontes avaient simplement oublié qu’ils étaient les administrateurs du rêve et ils ont voulu en profiter parce que eux aussi avaient oublié qui ils étaient tout comme Marie.

Vous êtes tous reine du ciel et de la terre, vous êtes tous le royaume et vivant cela vous vous apercevez qu’il n’y a jamais eu personne comme vous l’a asséné Bidi et je peux vous assurer qu’avec notre vision, qui est quand même un tout petit peu plus large que la vôtre, pour l’instant eh bien c’est la stricte Vérité mais la Vérité ne peut pas être dite, elle ne peut qu’être vécue.

Agapè met fin au rêve, ça met fin au rêve d’une évolution, tout est parfait et chacun est cette perfection, parce que chacun contient toute la création, ce n’est pas une vue de l’esprit, ce n’est pas une idée, c’est la Vérité et tout a été écrit effectivement.

Vous ne pouvez échapper à l’Amour et l’Amour ne peut pas vous échapper, parce qu’une fois retirés tous les voiles, toutes les histoires, toutes les dimensions, il ne reste que l’Amour.

La Vérité met fin à la conscience, met fin au rêve, il n’a jamais commencé, il n’a jamais fini, il est inscrit dans le même temps zéro, dans l’Absolu dirait Bidi, et qui voudrait échapper à cet Amour si ce n’est celui qui rêve encore.

Alors surtout par pitié ne jugez plus personne, parce que celui que vous jugez c’est vous-même et l’Amour ne peut aucunement juger, sinon ce n’est plus de l’Amour, c’est encore le rêve de la création, alors soyez légers, comme dirait l’un des Anciens soyez fainéants, soyez légers, acceptez tout ce qui se déroule.

Vous êtes suffisamment nombreux déjà depuis longtemps, depuis un an et chaque jour plus nombreux, à découvrir l’imposture de la conscience et c’est l’Amour qui résout cela, aucune énergie, aucune dimension, aucun Archange, aucun Archonte ne peut s’opposer à cela et je vous le redis, qui voudrait s’opposer à cet Amour dès l’instant où il est révélé et vécu.

Vous le constatez peut-être partout autour de vous, dans votre entourage proche ou pas, que vous avez des frères et des sœurs qui s’ouvrent comme des fleurs, ils n’ont rien demandé et nous avions dit déjà depuis de nombreuses années que plus le chaos sur cette terre grandirait vous seriez en joie, mais pas une joie malsaine de satisfaction de voir quoi que ce soit disparaître, mais au contraire parce que le chaos au sein du rêve est un cauchemar et vous savez très bien que quand vous dormez et que vous faites un cauchemar c’est ce qui vous réveille et ce qui se passe maintenant c’est exactement cela et si aujourd’hui vous vous sentez peut-être au plus bas de la souffrance ou de l’incompréhension, ne vous jugez pas, ne vous condamnez pas, ne culpabilisez pas, parce que ça aboutira au même Agapè.

 

Parce que Agapè est la résolution finale et même ceux qui aujourd’hui s’y opposent, qu’ils soient dans les religions, que ce soit les mauvais garçons, que ce soit les ‘’new ageux’’, que ce soit les spiritualeux, ils vont se rendre compte de l’évidence d’Agapè.

Laissez-les regimber, laissez-les s’opposer, ils vont s’épuiser d’eux-mêmes par leur opposition, parce qu’aujourd’hui sur terre quelle que soit l’énergie que vous mobilisez, quel que soit l’emplacement de votre conscience aujourd’hui, toutes les circonstances de vos vies sont faites pour vous faire vivre la Vérité, surtout si aujourd’hui vous avez peut-être tendance pour certains à penser que tout cela n’est pas vrai, mais il n’a rien de plus vrai que l’Amour et si aujourd’hui vous refusez ça c’est que vous croyez que l’Amour est votre victoire, votre gain personnel, mais c’est pas ça le véritable Amour.

Le véritable Amour se donne en permanence que vous soyez malades ou tristes ne change rien, vous ne pouvez vous échapper de l’Amour que vous êtes. Il n’y a pas de choix, c’est tellement évident, c’est tellement beau, qui voudrait être assez fou pour refuser ce don de la Grâce.

Et même les résistances à cela ne font que se consumer d’elles-mêmes et si votre vie personnelle, où que vous soyez et en particulier dans certaines régions de la planète où les cavaliers ont déjà tout balayé, détruisant peut-être vos habitats, votre sécurité, participe de la même évidence, vous faire vivre la Vérité de qui vous êtes.

Je ne peux que vous engager à célébrer de plus en plus, à réaliser de plus en plus des réseaux Agapè, parce que ça accélère l’évènement, sa venue, je crois qu’Abba vous a dit que vous étiez l’évènement.

Parce que nous sommes tous individuellement en apparence et collectivement le même, il n’y a personne et c’est une telle joie de le vivre, même nous en dehors d’un corps de chair nous exultons de joie et de paix, nous chantons avec vous, nous sommes au plus proche de vous, vous le voyez en vous quand nous vous approchons la nuit.

Ça peut-être nous, ça peut être les acturiens, ça peut être les cétacés qui eux sont présents physiquement.

Ne faites plus de différences quelles que soient les différences, parce que c’est la nature de l’Amour, c’est votre nature, c’est notre nature commune.

Alors oui n’ayez pas peur.

Je crois que Bidi a dit il y a peu de temps en revenant que c’était l’Amour ou la souffrance, mais même ça aujourd’hui, il y a de moins en moins d’espace pour la souffrance, quelle que soit la souffrance, que vous soyez privés d’argent, que vous soyez privés de santé, que votre maison soit détruite, que votre pays soit ravagé par les cavaliers ou par la guerre, il n’y a qu’une seule finalité, et même les guignols, les méchants garçons comme je les appelais qui essaient d’instaurer leur nouvel ordre, participent à leur façon à votre liberté.

Ne jugez rien selon les apparences, ne jugez rien selon vos souffrances ou vos manques et vous découvrirez ainsi que vous êtes complets, que vous êtes que l’Amour, que tout le reste effectivement n’a fait que passer, c’est comme quand vous rêvez, le matin vous sortez du rêve et le cauchemar vous sort du rêve bien plus que le rêve.

 

Et je vous garantis que dès que vous acceptez de ne plus rien juger, dès que vous acceptez de ne rien condamner, automatiquement tout est révélé en vous, vous êtes Amour, tout le reste n’est pas vrai, quoi que vous en pensiez encore en cet instant.

Voilà ce que j’avais à vous dire de très important, si vous avez quelques questions seulement par rapport à ça et seulement par rapport à ça, si vous avez besoin de quelques précisions et si j’en ai le temps, alors je vous écoute.

…Silence…

Un grand silence c’est parfait ou alors vous réfléchissez.

Sœur : Cher maître Omraam.

Eh, ça parle en français là.

Sœur : Ah oui!

Sœur : cher maître Omraam je suis enchantée de vous retrouver, de vous recevoir.

Alors il va falloir répéter dans le micro, hein, comme dans l’ancien temps, parce que je n’entends que celui qui est à côté de moi.

Sœur : Alors ce qu’elle dit, cher maître, je suis contente de vous revoir.

Il n’y a plus de maître, moi aussi je te dis cher maître.

Sœur : cher Omraam.

Merci!

Sœur : je suis contente de vous revoir.

Merci!

 

Et moi aussi je suis réjoui maintenant, mais oubliez mon titre maître Aïvanhov, ça veut rien dire.

Je suis le Christ comme chacun de toi, mais je garde ma forme pour vous retrouver parce que c’est quand même sympa ce costume pour mettre fin au dernier costume.

On va bien rire et vraiment, le rêve a commencé avec un grand éclat de rire et s’est fini dans le même temps avec un grand éclat de rire et d’ailleurs je crois qu’Abba a répété très souvent que vous allez tous mourir de rire.

(Rire)

C’est la stricte Vérité, même si aujourd’hui vous riez jaune.

(Rire)

Bientôt vous allez rire tout rouge.

(Rire)

Par le Feu de l’Amour, d’ailleurs certains sont déjà tout rouges ou sentent les brûlures de partout et c’est une grande joie.

Demandez, interrogez les frères et les sœurs qui le vivent, ils ne rêvent pas, au contraire ils sortent des rêves.

Ils vivent l’unique Vérité, c’est la seule.

Nous sommes tous collectivement et dans l’apparence de l’individualité, le même Amour, la même conscience et nous avons tous la même origine à cette conscience, ce que l’égo appelle le néant, ce que l’orgueil de la conscience nomme le néant qui est le vide, tout simplement parce qu’ils ne vivent pas Agapè, quoi qu’ils disent, ils sont dans des postures, ils ont peur, ils sont tout sauf spontanés. Parce que si vous êtes spontanés vous n’êtes qu’Amour.

Elle traduit comme elle veut ça passe de la même façon, ce n’est pas grave.

(Rire)

C’est vrai, hein!

(Rire)

Il n’y a aucune erreur même s’il manque des mots, vous voyez elle transmet la même vibration que je vous donne dans ma langue où je parlais et chacun est à même de la vivre.

(Discussion en Espagnol).

Il y a une messe basse ?

Sœur : c’est que vous allez trop vite.

Ah oui j’ai compris, mais ce n’est pas grave justement.

(Rire)

Sœur : Pépère nous sommes…

Sœur : nous avons très envie de vous embrasser, de nous embrasser tous.

Qu’est-ce que tu as dit?

(Rire)

En français tu as parlé.

(Rire)

Sœur : Oui, j’ai dit que nous avions très envie de vous embrasser très prochainement.

Sœur : nous avons tous très envie de vous embrasser prochainement.

Mais ça va être fait ne vous inquiétez pas et dès que l’on va s’embrasser on va fusionner en une torche de Feu.

Je dirais pour paraphraser Abba que plus le Feu du simulacre va consumer votre monde de toutes les façons possibles, plus vous allez vivre le Feu de l’Amour à l’image des premiers chrétiens qui étaient dévorés..

(rire)

Sœur: eh,eh,eh!

Oui pardon!

Sœur : doucement.

 

Je vous assure que vous allez vous consumer, à l’image des premiers chrétiens qui se laissaient dévorés par les lions. Ils abritaient et ils vivaient l’Esprit Saint.

Vous aussi vous ne pourrez que vous donner totalement, vous ne serez plus dupes de la souffrance, d’une quelconque histoire, ce à quoi vous teniez encore la veille disparaîtra complètement à votre réveil.

Vous avez suffisamment de frères et de sœurs incarnés de tous les côtés de la terre qui vivent la Vérité, ils vous disent tous la même chose et bientôt même les Archontes vont venir vous demander de les aimer.

Et oui, quand je parle des grandes réconciliations, parce que c’est un rêve et que le temps du réveil de toute la création est venu de se rappeler que nous avions tous ensemble, au sein de la première conscience, élaboré la totalité du rêve, que nous l’avions tous vécu en l’instant initial qui n’est rien d’autre que l’instant final. La création n’a fait que passer, l’univers sera englouti, qu’il ne restera que l’Amour.

Alors soyez joyeux et ce n’est pas une promesse, hein, et c’est plus non plus la carotte et le bâton.

Alors je ne sais pas si ça existe dans ta langue ça.

(Rire)

Sœur: je ne crois pas.

Alors c’est très simple, tu imagines un âne avec un bâton, tu tiens une carotte devant son nez pour le faire avancer.

(discussion dans la salle)

J’ai entendu « burro » ça veut dire âne ça, hein, je crois dans ta langue, oui c’est exactement ça et c’est plus le temps de jouer à ça.

J’aime bien quand elle est perdue dans les mots, parce qu’elle est encore plus spontanée.

(Rire)

Ça va, ça brûle pas trop, il y en a un qui parle, excusez-moi.

Sœur: elle me traduit.

(Rire)

(discussion dans la salle)

Sœur : je suis contente de voir que tu n’as pas perdu ton humeur.

Sœur : humour, humour.

Ce n’est plus celle qui est à côté de moi qui parle, et moi je n’entends que celle-là. C’est toi qui dois parler.

Sœur : elle est contente que vous n’ayez pas perdu votre humour.

Heureusement, l’Amour est humour. Celui qui n’a pas d’humour ne peut pas vivre l’Amour.

Quand vous constaterez que tout est prétexte à rire, ce n’est pas de la dérision, ni de la moquerie, l’Amour est rire et sourire et ce sourire et ce rire guérissent tout et nous allons bien rire dans le sens véridique du terme. Tout finira dans un grand Feu de joie et d’Amour.

Comme je l’ai dit vous êtes suffisamment nombreux, au-delà de toute espérance comme de tout calcul, à vivre Agapè, que vous avez largement amorti, ou limité si tu préfères, le choc de l’humanité.

(Rire)

Alors quand on arrivera à ne faire que rire au lieu de parler, vous pouvez être sûrs que l’évènement il est là, hein.

(Rire)

 

Et même les autres Anciens ils sont morts de rire, même les grincheux, vous savez les sept nains.

(Rire)

Voilà même les grincheux là-haut ils sont obligés de rire. Parce que l’Amour ne sait que rire.

Rien n’est sérieux dans le rêve, même dans le cauchemar quoique vous en pensiez aujourd’hui.

Tu ne brûles pas trop ça va?

(Rire)

Est-ce que j’ai encore du temps?

Sœur : il est dix-neuf heures onze minutes.

Vingt heures onze ça fait.

Sœur : vingt heures onze.

C’est ça?

Sœur : c’est ça.

Eh bien écoutez, je crois que j’en ai assez dit et puis vous allez être surpris, parce que sans dire qui j’étais, j’ai proposé à Abba d’enregistrer mais sans diffuser et vous allez voir le nombre de frères et de sœurs qui étaient dans le rire pendant cette heure-là sans savoir pourquoi. Je ne peux pas vous dire mieux.

Alors chers amis je vous transmets tous mes hommages, tous mes rires et aimez-vous déjà vous-mêmes, quelle que soit votre souffrance et vous verrez ce que vous allez traverser et vous verrez que de l’autre côté de cette souffrance, il n’y a que ce rire et cet Amour.

Alors je vous souhaite une bonne finalisation de la résurrection comme a dit l’ex-tête de caboche ou incassable, tête de pioche si tu veux, si c’est plus facile à traduire.

Tête de caboche ça veut dire quelqu’un qui a la tête dure.

(Rire)

Mais vous ne pouvez que rire et vous allez le constater si vous pleurez encore et d’ailleurs vous pleurerez de rire et vous ne pourrez plus faire de différence quand vos larmes couleront sans savoir pourquoi, pas liées à une souffrance, mais parce que l’Amour commence à effleurer, à se manifester de manière très concrète.

Alors je vous transmets tout mon Amour et toutes mes bénédictions et j`espère ne pas trop t’avoir épuisée.

Sœur : non ça va.

Je te remercie, sans ça j’en remets une couche, hein.

(rire)

Alors.

Sœur : merci Abba.

Merci à vous tous de m’avoir accueilli et surtout rappelez-vous Abba n’est pas différent de chacun de vous.

Vous êtes Abba et vous aviez la Vérité. Il n’y a pas d’autre Vérité et surtout n’en faites pas un personnage à adorer ou quelque chose qui a un rôle historique, même s’il a participé, comme nous tous, au rêve.

 

Vous êtes tous Élohim, vous êtes tous Abba, vous êtes tous Mères Généticiennes, mais vous êtes tous aussi Yaldébahoth tout comme nous, or lui il ne le sait pas encore, hein, pour l’instant il rit jaune mais il va finir par rire rouge ne vous inquiétez pas.

Et plus vous allez aimer votre ennemi apparent dans le jeu, plus vous allez constater la véracité des paroles du Christ, parce que le Christ c’est vous, vous avez tous été crucifiés.

Ce n’est pas une vue de l’Esprit, nous sommes tous passés par tous les rôles dès l’instant initial. C’était un jeu qui devait se terminer en cauchemar pour sortir du jeu et c’est exactement ce que vous vivez sur cette terre, vous le voyez de partout.

Allez j’arrête mes mots sans ça c’est reparti pour deux heures et je crois que l’on a dépassé l’heure, allez tout mon Amour et mes bénédictions et surtout n’oubliez pas de rire et d’être libres.

Sœurs : Merci Omraam, merci Omraam.

(Applaudissements)

Merci à vous.

****************

Blog (español) : Link (siendo traducido) Blog (português) : Link
Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

Téléchargement (download) : Audio MP3 – Texte PDF

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email