Accueil Dossier Enseignement Entretiens de Mars 2020 – O.M. Aïvanhov

Entretiens de Mars 2020 – O.M. Aïvanhov

Canalisé par Jean-Luc Ayoun

2919

Entretiens de Mars 2020

O.M. Aïvanhov (En Direct)

22 Mars 2020

 

Eh bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver, et permettez-moi, tout d’abord, de vous transmettre toutes mes bénédictions.

Alors bien évidemment, aujourd’hui, je n’ai pas l’intention de répondre à vos questionnements, mais j’espère que ce que j’ai à vous dire, répondra en définitive à toutes les questions que vous pouvez vous poser durant cette période.

Alors, comme vous le vivez de partout sur cette terre, vous voyez que les conditions sur la scène de théâtre sont en train de changer de façon très, très particulière.

Alors bien évidemment je voudrais revenir sur une expression que nous avions employée, les uns et les autres, durant de nombreuses années, qui était le point de vue.

 

Aujourd’hui, tout ce qui se déroule, tout ce que vous vivez, tout ce que vous percevez par rapport à ce qu’il se déroule sur votre scène de théâtre intérieure, mais aussi pour la première fois de manière, je dirais, de plus en plus collective au niveau de l’humanité, est très exactement ce qui vous permet, comme ça a été dit, d’adopter tous les points de vue possibles. Je m’exprime :

La même scène de théâtre que vous vivez, peut être vue, perçue, interprétée et vécue de toutes les façons possibles, et chacun d’entre vous vit Sa vérité, c’est-à-dire que vous observez sous vos yeux très exactement la co-création consciente que vous avez exercée depuis deux à trois années, pour vous retrouver, extrêmement précisément dans la situation qui était la plus adaptée pour vous, pour vivre l’Absolu, pour vivre la Vérité.

C’est-à-dire que l’Intelligence de la Lumière, non plus par petites touches, mais par un phénomène de synchronicité collective au sein du rêve, vous a amenés très précisément là où vous êtes, et aussi là en ce que vous pensez, ce que vous croyez et ce que vivez. C’est ça votre point de vue, c’est-à-dire que les circonstances de la scène de théâtre collective du rêve de l’illusion de la création vous ont placés exactement en ce qui était nécessaire, pour vous, à vivre en ce moment, et dans ce qui se déroule en ce moment, pour vous retrouver.

C’est pour ça que sur la scène de théâtre et du simulacre tous ces appels à rester dedans sont une invitation à vous retrouver, mais vous retrouver où ? Pas seulement chez vous, pas seulement dans l’arrêt de toutes les interactions sociales ou sociétales, mais dans le meilleur positionnement face à vous-mêmes. Et bien évidemment, il y a à travers cela un principe, je dirais qui a été actif sur cette Terre et qui touche à son épilogue en moment, qui est ce qui a été nommé la loi de rétribution, ou si vous préférez, la loi d’action-réaction qui met fin d’elle-même à sa propre loi pour laisser place à l’action de grâce.

Alors, si vous préférez, durant ce que vous avez à vivre, je dirais un évènement de nature collective, peu importe que votre point de vue soit de dire qu’il n’existe pas, qu’il soit vrai, qu’il soit créé par l’homme, qu’il soit créé par le Cosmos, qu’il soit créé par tout ce que vous pouvez imaginer comme technologie débridée qui existe sur Terre, n’a strictement aucune importance. Mais c’est le positionnement qui a été induit par le rêve collectif qui vous replace dans la situation la plus adéquate pour vivre, je dirais, la fin du rêve ou du cauchemar.

Alors bien évidemment, tout cela s’ajuste d’heure en heure, de jour en jour, de semaine en semaine, il y a des espèces de distorsion du temps, c’est-à-dire que si vous êtes dans le Silence, dans l’accueil, dans la traversée, même sans être dans Agapè, tout vous semble harmonieux, paisible.

Par contre, si vous étiez bien évidemment dans les combats, dans les peurs … du nouvel ordre mondial, des maladies, de la guerre ou de quoi que ce soit, vous serez nécessairement confrontés à cela, selon là où vous êtes précisément à la surface de cette Terre en l’Ici et Maintenant.

Et le plus difficile va être de ne pas se juger, le plus difficile est de ne pas se culpabiliser dans un sens ou dans un autre, mais de veiller le plus possible à demeurer dans cette espèce de neutralité que nous avions appelée l’observateur, afin littéralement de vous permettre d’encaisser, de traverser de qui vous est dévolu si je peux dire, en cette période de fin collective du rêve.

Alors bien sûr, il y a une succession d’évènements sur cette scène de théâtre qui vous concernent de manière collective, où que vous soyez sur cette planète, et ça avait toujours été dit durant ces derniers temps, ces dernières années, que plus le temps passerait, plus l’ensemble des évènements qui avaient été annoncés, pas seulement ce que nous vous avions dit, mais aussi ce qu’avaient entr’aperçu d’innombrables prophètes dans tous les coins de cette planète, sont très exactement en train de se dérouler sous vos yeux.

C’est une opportunité importante de vous retrouver, et surtout de vous permettre de traverser. Je vous dirais, de toute façon, vous n’avez aucun autre choix que l’acquiescement et l’acceptation.

Alors bien sûr, certains parmi vous, et je sais que tête de caboche aussi, s’intéressent à ce qu’il se déroule, mais aussi peut-être par les différentes études que vous avez menées ou pôles d’intérêts que vous avez dans la vie, vous vous intéressez à certains aspects, sociétaux, médicaux, économiques ou autres, et d’autres vaquent tranquillement à leurs occupations intérieures.

Mais aussi selon les circonstances que vous avez créées depuis l’ensemble de vos rêves, vous vous retrouvez dans un espace de solutionnement. Alors vous pouvez appeler ça enfermement, quarantaine, confinement, bref, ça n’a aucune espèce d’importance.

Dès l’instant où vous acceptez ce qui arrive, dès l’instant où vous vous laissez traverser sans être emportés par l’émotion collective, ou la raison collective, vous découvrez que vous avez toujours été là, comme nous vous le disions.

C’est-à-dire que, paradoxalement, plus le chaos grandit, plus vous allez comprendre et saisir qui vous êtes en Vérité, au-delà de votre âge, au-delà de votre pays, au-delà de votre forme, et ce, avec de plus en plus de facilité. Encore faut-il que vous ne soyez pas littéralement attractés par les éléments, je dirais, sociétaux, des virus, ou d’autres choses, parce que bien évidemment, c’est la même scène de théâtre qui est, à la fois, en ce moment, comme disait tête de caboche, le simulacre et le Sacré qui jouent exactement la même symphonie. Tout dépend de là où vous regardez.

Si vous regardez selon l’aspect sociétal, c’est bien évidemment l’effondrement, l’extinction globale telle que nous vous l’avions prédite, et Bidi vous disait ça en d’autres termes, il vous disait que la découverte de la Vérité va mettre tout simplement fin à ce monde, et c’est exactement ce qui est en train de se produire.

Et si vous êtes réellement dans l’instant présent, dans la Vérité de l’instant, en Agapè ou pas d’ailleurs, vous allez constater très vite que tout ce qui faisait relief, difficulté, angoisse, peur, maladie même, va disparaître quasi instantanément. Mais encore faut-il que vous ne soyez pas, réellement, distraits par les simagrées de ce qui se joue, soit chez vous, soit sur vos écrans qui fonctionnent encore.

Bien évidemment, cela veut dire aussi que vous êtes rentrés de plain-pied dans l’ultime scène du mythe, comme disait Bidi, de la création.

 

C’est à chacun qu’il appartient de se retrouver, vous ne pouvez plus et vous ne pourrez plus compter sur quelque chose d’extérieur, mais seul le retournement en soi et au dedans de soi, le plus sincère et honnête, sans jugement, sans appréhension, vous fera vivre et découvrir la Vérité de toute Éternité.

C’est affreusement simple, mais faut-il encore accepter cette simplicité.

Et bien évidemment, je ne vais pas m’étaler sur vos virus qui, je vous le rappelle, ce que vous nommez virus, n’est qu’une pollution de l’astral, et correspond à l’astral. C’est donc l’éradication totale de l’astral, ou si vous préférez, l’épuration des états émotionnels qui n’ont pas été résolus, qui n’ont pas été pris en compte, qui n’ont pas été traversés encore, qui se révèlent à vous, et la même chose exactement au niveau mental et au niveau causal.

Et là aussi, soit il y a réaction, soit il y a acceptation.

L’acceptation ne vous prive pas de réagir dans un second temps par rapport à la logique purement humaine de préservation de la vie, mais le seul sauf-conduit en ce qui se déroule est réellement le champ vibratoire igné, vibral et éthérique de votre cœur. C’est lui seul qui permet de ne pas succomber, alors ce que vous appelez, au virus, mais ce que j’appellerais de manière plus profonde, ce que j’ai appelé pendant des années, la peur ou l’Amour.

Et tout sera dirigé dans une espèce de bain où il y a à la fois le collectif, à la fois la pseudo individualité, à la fois la conscience collective et la conscience dans toutes ses dimensions pseudo individuelles et personnelles, qui entrent en résonance, en confrontation, mais aussi en Vérité.

Rappelez-vous certains enseignements que nous vous avions donnés à l’époque, je reviens par exemple sur la fainéantise d’Osho, que je vous invite à relire, à vous ré-imprégner, parce que c’est en vous que se trouve le jardin des délices et, effectivement, comme disait le Christ, voilà fort longtemps, est-ce que l’oiseau se soucie de ce qu’il va manger demain.

C’est la nourriture éternelle, la manne céleste, qui se précipite vers vous, depuis le rayonnement des innombrables cosmos inter-dimensionnels, des multivers comme ça avait été dit, qui frappent la Terre à une cadence ininterrompue. Nous sommes dans vos cieux, d’ailleurs de plus en plus d’images vont apparaître, nous montrons directement les différents … ce que vous nommez vaisseaux qui sont présents en vos cieux, mais qui sont avant tout présents en votre cœur et qui se révèlent aujourd’hui.

Alors, ne jugez rien plus que jamais, contentez-vous d’accepter de traverser et vous découvrirez une paix à nulle autre pareille, qu’aucun élément de la conscience, de sa projection, de sa perception, de son vécu, de ses aspects même supra conscients, ne peut approcher, c’est-à-dire, Shantinilaya.

Shantinilaya est pour chacun en ce moment l’illustration de la souffrance ou l’Amour, de la peur ou l’Amour, et se vit à chaque minute en vous, et il ne tient qu’à vous de voir cette Vérité, et surtout de la vivre et de vous retrouver. Et il n’y aura pas de meilleure condition que celle dans laquelle vous êtes plongés, individuellement et collectivement, pour vous retrouver.

Il ne sert à rien de faire des grands discours, bien évidemment le jeu de l’ombre et de la Lumière va se poursuivre sous vos yeux durant un certain temps. Mais je dirais avec un éclairage de plus en plus cru et dévastateur, je dirais, pour vos ultimes croyances, et je dirais en la société, et je dirais même en cette humanité telle qu’elle a existé jusqu’à présent.

Vous allez découvrir cette ultime vérité qui se passe de démonstration, qui se passe d’énergie, qui se passe de vibration ou de vision, mais qui vous emmène directement, individuellement et collectivement, au Cœur du Cœur, c’est-à-dire ce que nous avions nommé, pendant des années, la stase et les trois jours.

Tout ce que je vous ai dit depuis de très nombreuses années, par l’intermédiaire de ce canal, ou d’autres canaux, à d’autres moments, a toujours été dicté par les besoins de vous mener à cet état d’innocence le plus parfait pour vivre ce que vous avez à vivre.

Aujourd’hui, tout est réduit à cette simple chose. Soyez simplement dans cette acceptation, cet accueil de tout ce qu’il se produit sur l’écran de la scène de théâtre, sur l’écran de vos rêves, sur l’écran de vos vécus, sur les circonstances-mêmes dans lesquelles vous êtes en ce moment-même qui sont, vous le voyez bien, pour certains extrêmement agréables, et peut-être pour d’autres extrêmement désagréables.

Mais que cela soit très agréable ou désagréable, n’oubliez pas qu’il y a une seule finalité, c’est vous retrouver en totalité.

Et pour l’instant vous avez ce que vous nommez ce virus, bientôt les éléments qui se sont déjà énervés depuis déjà de nombreuses années, vont passer à une autre octave, et de même que les signes du ciel, dans toutes leurs composantes, vont vous apparaître sous vos yeux ébahis.

Bien sûr, il n’est plus question de chercher la moindre date, parce que vous êtes rentrés dans la date, à plein fracas, au début de cette année 2020, et que bien évidemment, vous allez constater par vous-mêmes que tout ça va se déployer avec de plus en plus de gravité, mais aussi de majesté et ce, exactement, pour la même scène de théâtre qui est vécue collectivement, quel que soit votre point de vue actuel. Vos ultimes croyances, vos ultimes projections dans quelque terre ou dimension que ce soit vont vous apparaître comme quelque chose d’extrêmement puérile, et surtout totalement inutile.

 

Mais si vous constatez que vous rentrez, à un niveau ou à un autre, en réaction, que ce soit contre un animal, contre un enfant, contre un mari, contre une femme, contre ce qu’il se déroule sur vos écrans à quelque niveau que ce soit, que ce soit dans votre rue ou à l’autre bout de la planète, ne pourra entraîner que deux choses, soit la colère effectivement, soit réellement l’acceptation.

Et cette acceptation mettra fin à la colère, mettra fin à l’identification de vous-mêmes à votre personnage, à votre scénario de vie, et à ce moment-là, vous vivrez un grand éclat de rire.

Alors bien sûr, vous avez d’éminents docteurs, d’éminents frères et sœurs qui se démènent à gauche et à droite pour vous apporter des solutions. Mais ces solutions, elles sont réelles, mais ce que je veux dire par là, que ces solutions ne sont en définitive que des solutions palliatives qui vous amèneront de toutes façons, à très brève échéance, dans les évènements cosmiques et intergalactiques qui ont été annoncés par tous les prophètes et que nous vous avons retransmis, nous Anciens, depuis de très, très nombreuses années, avec les Étoiles et les Archanges.

Aujourd’hui le moment est venu du Silence, le moment est venu de rentrer dans cette Joie silencieuse, et surtout d’obéir de manière la plus fluide et la plus tangible possible, à ce qu’il se déroule dans votre écran intérieur, mais aussi dans votre projection extérieure, où que vous soyez sur cette planète.

Il n’est plus question de peurs, d’émotions, de pensées ou de savoir qui a raison ou a tort, il est uniquement question de se poser en ce Silence et d’accueillir ce qui est, parce que derrière tout cauchemar, derrière toute souffrance, et de manière de plus en plus directe et immédiate, il n’y aura que l’Amour.

Et vous-mêmes, à ce moment-là, vous pourrez affronter, quel que soit l’état de votre corps, de votre âge, de votre vie, de vos pénuries même, vous allez vivre les évènements cosmiques qui se pressent à votre porte et sociétaux aussi, avec la plus grande des légèretés, quel que soit le choc qui va se produire et qui se produit déjà de partout sur cette Terre, mais aussi pour ceux qui s’intéressent au Cosmos lointain. Dans l’ensemble de la création, l’ensemble des trous noirs et l’ensemble des sources de rayonnement Gamma de l’ensemble des univers et des dimensions sont entrés en résonance avec Agapè.

Et il en est de même pour votre cœur atomique, c’est-à-dire l’atome-germe, celui qui est juste après le rembobinage du film, comme disait Abba, et qui va vous permettre de découvrir que tout cela effectivement, en Vérité, n’est qu’un mauvais rêve, et qu’il n’y a pas besoin de rêver autre chose, vous êtes vous-même.

Alors ne jugez rien des évènements, il y en a une succession qui vont se produire, il n’est pas question de faire le moindre sensationnalisme ou de vous donner la succession, la chronologie des évènements. Anaël vous avait bien dit déjà après tout le scénario que nous avions étalé dans nos enseignements, dans nos échanges que, à un moment donné, tout cela allait se télescoper, se réaliser exactement en même temps, et c’est exactement ce qui est en train de se produire.

Bien sûr, tout cela est inscrit dans une perception linéaire, tel que vous le vivez avec l’illusion de jours, de semaines qui s’écoulent, mais au temps Zéro, dans le Silence, dans la Vérité, le temps ne s’écoule pas. Vous traversez cela comme quelque chose qui, effectivement, réellement, concrètement, n’est qu’un mauvais rêve.

Et c’est comme ça qu’aujourd’hui vous rendez le plus service, bien sûr, à l’humanité, à vous-mêmes, au mythe de la création, et surtout à ce que vous êtes.

Bien sûr, vous le voyez, certains d’entre vous sont enfermés, et d’autres sont confrontés à devoir, d’une manière ou d’une autre si je peux dire, servir encore l’humanité, que ce soit pour la nourrir, que ce soit pour la soigner, mais c’est aussi pour eux ce qui était exactement nécessaire pour se découvrir.

Alors rappelez-vous aussi ce que j’ai répété pendant de très nombreuses années : Ce que la chenille appelle la mort, est en vérité la naissance, vous retrouvez le papillon. Mais le papillon n’a plus besoin de forme, il n’a plus besoin d’ailes, il n’a plus besoin de scénario, il n’a plus besoin d’histoire, il n’a besoin que de la Vérité qui éclate et qui éclaire absolument tout ce qui devait être éclairé, tel que nous vous l’avions déjà dit et redit depuis de très nombreuses années.

Vous n’avez pas d’effort à faire, dès que vous croyez devoir faire un effort, pour quoi que ce soit, alors à ce moment-là, c’est que vous n’êtes pas suffisamment silencieux, vous n’êtes pas suffisamment en accueil et en réceptivité, vous êtes très exactement là où la vie devait vous réveiller, dans votre scénario de rêve, pour tous, sans aucune exception, que ce soit dans les méchants garçons, ceux qui se trompent et qui veulent à tout prix vous faire disparaître de la surface de cette Terre, comme en le plus grand des saints qui aujourd’hui se démène pour éveiller les frères et sœurs de partout à leur Vérité.

De toute façon, tout ce qui était élément de projection extérieure, ce que vous appelez le monde sociétal, votre vie en société, vous n’y avez plus accès. Il vous reste simplement les derniers écrans et les derniers moyens de communication.

Et nous ne vous avions jamais caché qu’au moment les bombardements des rayonnements intergalactiques, cosmiques, de l’ultraviolet et de l’Esprit Saint, tous ces rayonnements que vous nommez exotiques, se précipiteraient en même temps, et traverseraient bien sûr les couches isolantes, dont la dernière qui a été détruite voilà presque deux ans dans la ceinture de Van Allen, et qui, aujourd’hui, recrée littéralement ce que vous nommeriez le champ informationnel du temps Zéro. Je crois que Abba et tête de caboche vous ont expliqué longuement ces principes des ondes scalaires, et des rayonnements, et du double tore du cœur.

Mais vous n’avez même pas besoin de comprendre quoi que ce soit aujourd’hui par rapport à ça. Bien sûr, certains parmi vous peuvent encore avoir besoin de support vibratoire, de support mental, mais c’est très temporaire, parce que la Vérité est tellement accessible et tellement vivable, qu’il faut effectivement ne plus s’intéresser à tout ça.

Bien sûr, vous pouvez surveiller la température, vous pouvez surveiller les cieux, vous pouvez surveiller le virus, vous pouvez surveiller ce que vous voulez, mais plus que jamais, je vous répète avant toute chose, aujourd’hui, occupez-vous de vous-mêmes. A l’époque je disais de vos fesses, mais c’est exactement cela.

C’est comme ça que vous êtes alignés au temps Zéro, c’est comme ça que vous êtes encore plus disponibles pour la Vérité, pas seulement pour vous, pas seulement pour être en sécurité ou en première ligne, mais surtout pour être en adéquation avec l’Intelligence de la Lumière, que je vous rappelle, vous êtes sans aucune exception, quel que soit le rôle que vous jouez en tant qu’acteur dans ce simulacre, que ce soit le médecin qui sauve les vies, ou que ce soit celui qui vole les médicaments, ou qui vous dit qu’il n’y a pas de solution.

Tout est fait, il vous faut dépasser les points de vue parcellaires de celui qui revendique, de celui qui comprend, de celui qui a éclairci les choses pour avoir, je dirais, les points de vue panoramiques de l’ensemble, qui est la Vérité d’Agapè où il n’y a plus rien à voir. Et là vous serez tranquilles, quoi que vous traversiez avec votre corps, et que vous laissiez votre corps dans un dernier souffle, ou que votre corps soit privé d’une chose ou d’une autre.

Ça n’a plus aucune espèce d’importance. Soyez vrais et authentiques en chaque instant, soyez disponibles à vous-mêmes à chaque minute, et faites ce que la vie vous propose. De toutes façons, vous ne pouvez rien lui proposer, de moins en moins. Et tout ça, dans ce simulacre qui est une vaste escroquerie quelque part, joue le jeu du Sacré.

J’espère que vous allez vous en apercevoir très vite, il ne sert à rien de vous sentir privés de quoi que ce soit, alors que toute cette privation apparente n’est que plénitude intérieure dès que vous acceptez de regarder dedans, tout simplement, et de ne pas revendiquer à titre de personnalité ou d’ego, ou d’orgueil spirituel, une quelconque ascendance sur quoi que ce soit, sur qui que ce soit, ou même sur vous-mêmes.

La véritable discipline, elle est là. Elle n’est pas de se contraindre à ceci ou cela, mais dans cette discipline si je peux dire, de l’acceptation de ce qui est. Parce que quoi que vous fassiez, comme disait Bidi, vous ne pouvez rien changer, ce qui doit être sera, ce qui ne doit pas être ne sera pas, d’une façon comme d’une autre, et avec de plus en plus d’évidence, avec de plus en plus de fracas, avec de plus en plus de certitude collective et individuelle, au fur et à mesure des jours qui s’écoulent maintenant dans ce scénario.

Voilà ce que j’avais à dire. Bien évidemment, si il y a des évènements liés de manière plus spécifique à ce que je nommerais signes cosmiques, c’est-à-dire apparition comme je l’ai dit de la Confédération Intergalactique dans l’ensemble de vos cieux, ou intervention de phénomènes cosmiques liés au Cosmos lui-même, bien évidemment vous serez informés directement en levant vos yeux au ciel pour une fois à l’extérieur.

 

Bien sûr, nous nous tenons à votre disposition, non pas tant pour vous raconter des histoires, ni pour vous apporter autre chose que la résonance Agapè spatiale inter-dimensionnelle, que chacun d’entre vous est appelé à réaliser sans aucune difficulté. Simplement comme je l’ai dit dès le début de mon intervention, par le principe même de l’acceptation.

Tout le reste après est extrêmement facile, que cela soit pour les pénuries, que cela soit pour les aspects sociétaux, et même dans les lieux, je dirais, où vous êtes enfermés au-dedans.

Tout ça n’a plus aucune espèce d’importance. Bien sûr vous me direz, il faut survivre, mais survivre à quoi ? A l’Amour ? Ou vivre l’Amour, ce n’est pas du tout la même chose, posez-vous les bonnes questions, posez-vous les bons choix qui en fait ne sont pas des choix, mais la vie vous a placés littéralement et au fur et à mesure, là où vous deviez être.

Alors, acceptez-le tout d’abord, que vous soyez, je vous le redis, dans des circonstances les plus paradisiaques comme les plus effroyables, cela ne fait aucune différence dans ce que vous aurez à vivre les uns ou les autres.

Je ne vais pas m’éterniser et je ne répondrais pas aux questions aujourd’hui, c’était l’intervention, je dirais un peu plus solennelle, et que bien évidemment, j’effectue au nom de l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, et surtout, maintenant, au nom de la Vérité nue de l’Amour Agapè de celui qui est à trouver par le Silence, par l’acceptation de ce qui est, et de ce qui ne peut pas être, au-delà de tout futur, de toute anticipation et de toute tergiversation.

Si vous acceptez de vivre cela, alors vous êtes libres, mais de manière quasi instantanée. Il n’y a plus aucune croyance qui peut tenir en quelque énergie, en quelque dieu ou en quelque avenir que ce soit, parce que tout est venu, tout est là, absolument sans aucune exception, dans l’ensemble de ce que nous vous avions raconté depuis tant d’années.

Bien sûr, tout n’est pas visible à vos yeux, mais tout s’inscrit en le scénario des temps que vous vivez en ce moment-même.

Notre radiation et notre radiance Agapè spatiale inter-dimensionnelle, bien évidemment, est aussi en œuvre de toutes les dimensions comme dans toute la création, comme je vous l’ai dit, à travers l’intensification des résonances de toutes parts et de toutes dimensions, se traduisant chez vous par ce que vous nommez la résonance Schumann.

Mais aussi tout ce qu’il se déroule à tous les niveaux, même au niveau des jeux morbides de la société, ou des virus, peu importe qu’ils soient issus de l’homme, de la Terre, du ciel ou d’ailleurs. Ils ne sont qu’un agent révélateur et de même que vous êtes celui qui est la cible de cette révélation, la révélation de vous-même, au-delà de tout concept, de tout monde, de toute réflexion, de toute interrogation et de toute précipitation.

Vous allez avoir le temps, parce que le présent est devenu, non plus le présent « mince » de celui qui courrait à ses occupations, à ses obligations, à ses responsabilités, mais le présent « large » de celui qui n’a plus grand chose à faire, mais simplement à être véritable et à être vrai. Et il n’y a pas de meilleures circonstances que celles actuelles pour le réaliser et le vivre.

Permettez-moi de vous transmettre toutes les bénédictions de l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, et transmettez-vous aussi toutes vos bénédictions les uns aux autres.

 

Et vous n’avez rien d’autre à faire, si ce n’est d’accepter tout ce qu’il se déroule dorénavant, maintenant, et qui s’amplifie, et qui ne peut plus, comme nous vous l’avions dit déjà depuis plus d’un an, il n’y aura plus jamais de retour en arrière.

Alors ceux qui projettent encore de vouloir retenir dans leurs petites habitudes, dans leurs petites professions ou dans leurs grosses sociétés, peuvent d’emblée déposer tous les bagages, et je leur conseille d’être très, très fainéants, par rapport à toutes ces projections dans quelque futur que ce soit, parce que nous vous avions préparés depuis des années, celui qui pense qu’il y a un futur quel qu’il soit aujourd’hui, ne peut pas vivre la Joie de l’instant présent.

C’est aussi simple que ça.

Et tout ce qui était projection extérieure, sociétale, et gagner sa vie, se déplacer, tout ça est en train de s’éteindre, comme vous le constatez. Il reste une impression de vie à travers vos écrans et vos moyens de communication modernes, mais qui ne tiennent à pas grand chose.

Vous voyez, l’infiniment petit peut parfois se révéler bien plus vaste, et bien plus grand, que tout ce que vous pouviez et nous pouvions imaginer ou percevoir, ou vivre. C’est ça l’inconnu et c’est ça l’Absolu, et c’est ça Agapè.

Fin du rêve, fin du mythe, tout ça est à vivre, nous sommes avec vous, nous sommes en vous, nous sommes aussi en vos cieux, mais nous sommes aussi vous-mêmes en d’autres espaces temps, en d’autres dimensions, il n’y a que vous.

Sur ce, le Commandeur vous présente tous ses hommages et vous transmet toutes ses bénédictions, et je crois que c’est la première intervention que je fais aussi courte, et c’est très bien ainsi, parce que vous avez tout votre temps.

Je vous dis, à bientôt, certainement. Au revoir.

****************

Blog (español) : Link (siendo traducido) Blog (português) : Link
Groupe Facebook (português) Shantilinaya : Link

Téléchargement (download) : Audio MP3 – Texte PDF

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email