Votre soutien est Important : Campagne de Financement - Voir les détails

Samedi dernier avait lieu le service funéraire de ma dernière grand-mère. Elle est morte à l’âge de 95 ans dans son sommeil, paisiblement.

Il vous faut savoir que j’étais assidu à la messe du dimanche jusque dans la fin de ma vingtaine. À cet âge-là, juste avant que je fasse une dépression qui changea ma vie, j’avais commencé à douter du message transmis à l’église parce qu’il ne collait pas avec ce que j’observais dans l’église elle-même, dans ses croyants, mais surtout dans mon expérience personnelle.

J’avais donc pris mes distances et je n’avais pas entendu de messe depuis plus de 12 ans. Par respect pour la tradition que ma grand-mère a choisie toute sa vie, je suis donc allé à sa cérémonie d’adieu et devant toute la famille réunie se tenait un vieux prêtre de 84 ans, grand et barbu comme Panoramix, qui présida la cérémonie.

Écouter les différentes étapes de la cérémonie était une des plus étranges expériences de ma vie. D’une part je connaissais encore tous les mots puisque je les avais entendus si souvent, mais d’autre part je les écoutais comme si je les entendais pour la première fois.

Cette expérience m’a fait prendre conscience du fossé immense que j’ai traversé pendant ces 12 dernières années, grâce à l’aide de merveilleuses personnes qui ont croisé ma route, grâce à l’aide des Guides de l’Unité et grâce à mon ouverture à choisir mon propre chemin au lieu de celui très fréquenté des religions.

J’écoutais les mots, les phrases, les intentions derrière les messages et j’étais choqué! Pour la première fois, j’ai pris conscience que c’est un message de séparation. “Nous les croyants” versus les incroyants, “ceux qui seront sauvés”, versus tous les autres perdus dans le “péché”. J’observais ma famille étendue qui écoutait, en pleurs, tristes d’avoir perdu un être cher, en se faisant marteler que “toute cette souffrance trouvera sa libération au paradis”.

Et alors que je croyais que ce discours ne pouvait pas nous amener encore plus loin de notre pouvoir intérieur, le prêtre commença son homélie en disant que malgré le fait que ma grand-mère avait eu bien des mérites sur Terre, car elle avait eu 9 enfants [sic!] elle avait très certainement commis bien des péchés et nous ne devions pas nous attendre à ce qu’elle entre au paradis directement, elle devrait souffrir au purgatoire et aurais besoin de nos messes ($) et de nos prières pour enfin pouvoir atteindre le paradis un jour!

J’étais sous le choc, stupéfaits que quelqu’un puisse dire tout cela et pourtant ce discours m’étais familier! C’est alors que j’ai ressenti une merveilleuse et grande Joie derrière moi! C’était ma grand-mère qui me tapait sur l’épaule pour m’aider à revenir dans mon coeur et à considérer les choses à partir du point de vue de ma Source.

J’ai pleuré, de joie, de libération, de soulagement. Ma grand-mère était là et elle se montrait à moi sous sa véritable forme, joyeuse comme je ne l’ai jamais connu de son vivant! Alors que la majorité des gens présents dans cette salle étaient en deuil, je savais sans l’ombre d’un doute qu’elle était heureuse et bien après sa mort, j’ai accompagné assez de gens en fin de vie pour savoir quelle Joie ils vivent après leur transition, mais je suis toujours surpris quand je découvre un être encore plus merveilleux que celui que j’ai connu sur Terre.

Je lui demandai pourquoi elle était si joyeuse alors que son corps était là devant nous presque insulté par ce prêtre, mais elle me montra comment tout cela était approprié, elle avait vécu cette vie en accord avec cette religion, tout ceci était ce qu’elle avait désiré pendant cette vie, mais du point de vue d’où elle était elle était simplement joyeuse de retrouver tout le monde ainsi réuni pour elle. Et elle continua son tour de la pièce, touchant, rassurant ses enfants et ses petits enfants, avec Amour et Joie, comme pour équilibrer la lourdeur du discours.

Pourquoi je vous partage tout ceci? Et bien pour moi-même tout d’abord, pour me permettre d’écrire toutes ces prises de conscience afin de pouvoir bien les intégrer. Mais aussi pour tous ceux et celles qui hésitent à quitter une religion pour suivre leur coeur. Je le percevais au début de mon cheminement par moi-même, mais maintenant que j’ai parcouru un bon bout de chemin je réalise encore plus à quel point c’est vrai: les religions vous montrent un chemin, un chemin normalisé qui profite à un petit groupe, alors que vous lancer à la découverte de votre proche chemin vous amène à découvrir des richesses insoupçonnées en vous, à découvrir qui vous êtes réellement, mais surtout à découvrir l’immensité de l’Univers, de la Vie, une immensité que vous ne pouvez absolument pas deviner tant que vous restez enfermé dans un carcan de pensées, de croyances, de buts.

Je ne suis qu’un humain comme vous, qui a fait confiance à son coeur, à son intuition et qui découvre son chemin, mais je vous tends la main et vous invite à trouver votre propre chemin. Peut-être nos chemins se croiseront et nous aurons la joie de découvrir la vie ensemble!

Avec Amour,

Daniel Desjardins

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 

Votre aide est Importante : Campagne de Financement - Voir les détails

Print Friendly, PDF & Email