Vous portez un masque pensant être protégés d’un virus dont la dangerosité n’est plus à craindre.
Existe-t-il alors un moyen de vous protéger des manipulations, de la peur programmée, des magouilles générales existant au sein de vos gouvernements, des tricheries, de la recherche éperdue du pouvoir perdant les hommes et les femmes s’y adonnant, de l’injustice flagrante, de l’esclavagisme encore en action accordant le minimum aux exploités alors que ceux qui les dirigent paradent, sous vos yeux envieux, dans un luxe ostentatoire.

Pensez-vous vous protéger de la création des nombreux conflits réduisant votre monde en un gigantesque champ de batailles à la fois en votre propre conscience et par répercussion en de nombreuses régions de votre planète.

 

Existe-t-il un moyen de vous protéger de l’impensable, de la bêtise ambiante, du regard de supériorité que vous lancez souvent aux plus démunis d’entre-vous alors que vous vous réfugiez dans l’impression factice d’un faux bonheur acquit grâce à un travail souvent harassant, de cette impression de satisfaction ressentie alors que vous contemplez, dans de rares instants de lucidité, le vide de votre vie loin de ce que votre Conscience Supérieure vous laisse entrevoir lorsque la puissance de votre mental vous en laisse la possibilité d’ouverture et de contacts intérieurs.

Existe-t-il un moyen de vous protéger de toute action malfaisante, de ce qui jusqu’à présent vous semblait être dans la logique des choses, c’est à dire réfugiés dans ce petit cocon d’égoïsme orientant votre regard vers une fausse prospérité, celle de vos proches devant suivre, par éducation, par l’enseignement que vous leur avez inculqué, visant une pseudo réussite faisant accumuler de nombreux biens, une richesse matérielle pour les plus chanceux, pour vos vedettes de pacotilles dont vous vient une envie d’ adoration afin de leur ressembler sans réaliser que ces êtres sont eux-même souvent perdus dans le labyrinthe sombre de leurs diverses addictions indispensables pour les maintenir au plus haut de leurs succès.

Existe-t-il un moyen de détourner vos yeux des illusions produites par votre technique de différents supports visuels vous entraînant dans des rêveries et des mondes factices ou vous devez prendre le pouvoir sur l’autre, l’éliminer, le tuer, pour encore une fois dans des jeux puérils, inutiles, vous faire sentir supérieur à l’autre.

Existe-t-il enfin un moyen de vous ouvrir les yeux et surtout le cœur, clé de l’élévation intérieure, de la libération, de l’envol vers les Réalités sublimes.

Ainsi est la réalité de votre monde, sa façon de fonctionner bien loin de ce que l’Amour, la fraternité et l’éveil de vos cœurs auraient pu vous apporter.

Bien sûr vous aurez du mal à réaliser cela, à entendre ce que nous avons à vous dire.

Il est bon que vous jetiez un regard serein, avec un minimum d’émotions sur l’état de votre monde et surtout sur celui de vos consciences, comme un observateur survolant bien au delà du sujet avec une vue élevée, complète, sur l’ensemble de vos créations.

Pour utiliser une image symbolique, vous naviguez de plus en plus sur une mer agitée, avec au dessus de vous les sombres nuages d’une tempête s’annonçant, alertant les plus sages d’entre-vous, les éveillés cherchant à secouer la torpeur de ceux ayant accepté, s’étant habitué au remue-ménage de ce monde ne leur apportant que désolation et injustice.

Ayant mis aux commandes de vos vies des capitaines dont le but est de vous entraîner dans les sombres abysses, alors que vous leur aviez accordé toute votre confiance, ballottés de ci de là sur les vagues nombreuses de cet océan de vie très agité avec des creux et des sommets se succédant sans fin, vous vous habituiez aux remous de plus en plus perturbants, rassurés par les mensonges de ceux qui vous gouvernent alors qu’ils ne cherchent, symboliquement parlant, qu’à vous fracasser sur les récifs de votre soumission et ceux de la perte totale de votre liberté.

Réalisez enfants de la Terre qu’il est temps, grand temps de changer de cap, de virer à quatre vingt dix degré afin de vous éloigner de la vague monstrueuse vous entraînant vers la catastrophe, le naufrage, la perte de tout ce qui représentait le but ultime de votre voyage intérieur, celui de la reconnaissance de votre Déité.

Les cales de votre embarcation sont chargées d’illusoire, de factice, d’inutile, la manœuvre en est alourdie, difficile. Il vous reste à vous alléger, à jeter dans la mer profonde toutes les mauvaises facette de vos émotions, la lourdeur de vos sentiments, de vos nombreux attachements, celui de votre manque d’Amour pour réussir à redresser la barre afin de vous éloigner de la tempête destructrice.

Pouvons-nous expliquer qu’il y aurait comme une mutinerie à bord de cette embarcation représentée par votre planète, votre Terre-Mère Gaïa, si chère à nos cœurs, vers laquelle pour continuer sur cette parabole de la navigation, nous envoyons un subtil mais puissant courant dérivant devant vous entraîner vers une mer légère et calme.

Oui, nous avons ressenti, encouragé cette rébellion souterraine, cet éveil du cœur en beaucoup de Frères et Sœurs sur votre monde.

Est venu en l’esprit de plus en plus d’entre-vous le besoin de quitter le navire en perdition, de ressentir ce courant d’énergies subtiles, de créer par la pensée une embarcation légère, lumineuse, aux voiles aériennes soulevées par une brise parfumée pouvant vous emmener vers les rivages d’une nouvelle réalité retrouvée, recréée au centre de vos cœurs battant sur les nouveaux rythmes de la Symphonie Cosmique.

Votre esprit de rénovateurs éveillés est si puissant, si pur, malgré l’obstination de ceux qui cherchent à maintenir le cap soutenu par la volonté désespérée et corrompue des commandants ayant perdu leur boussole intérieure, le regard fixé sur leur horizon tumultueux.

Les éveillés, les créateurs du nouvel esquif allégé, libre, aérien, proposent à tous l’embarquement sur ce nouveau courant menant à cet océan de merveilles encore à découvrir, vers l’horizon ou se présente une nouvelle aurore, où se devine l’apparition d’un nouveau monde cristallin.

C’est l’heure du choix, de la révélation, de l’allègement, du contact intérieur libérateur, de l’énergie d’Amour colorant vos vies de merveilles.

Laissez sans crainte, avec compassion, avec l’acceptation du libre choix, ceux qui refusent de quitter le navire en perdition, trop habitués à l’ancien qui leur va si bien, n’osant ouvrir les yeux devant un inconnu qu’ils ignorent, qu’ils n’ont su retrouver au centre de leur être.

 

Laissez-vous porter, Frères et Sœurs de Foi et de confiance.

Ceux qui préféreront poursuivre leur route se perdront engloutis par la lourdeur de leurs vies, dans un naufrage sans retour.

Vous, Frères et Sœurs, ayant retrouvé la légèreté de l’esprit, débarrassés des emprisonnements mentaux, voguerez accompagnés et guidés par nos vaisseaux fraternels jusqu’au port accueillant balisé par la puissante lumière de l’Amour où vous attendent le repos et la félicité accordés aux Fils et Filles prodigues revenant victorieux dans la demeure du Père-Mère.

Paix et Amour en vous..Courage en vos cœurs lumineux !

Site web de l’artiste-peintre : http://www.dominiquefihey.com/

Page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Dominique-Fihey-artiste-peintre/269934464834

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email
 
En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don