VOEUX DES MAÎTRES  du 5 janvier 2020

Nicole commence par des sons avec son bol de cristal et sa voix.

Se retrouver comme cette coupe là… (le bol de cristal) Coupe, couple…

Dans l’abandon total de son être, dans la finesse et la justesse.

Je vous remercie d’être présents, sur cette Terre.

Vous avez choisi la densité, à vous de l’honorer.

 

Les chants ici portés, qui du haut, qui du bas, qui de l’intérieur ou de l’extérieur, amènent à une rencontre, en conscience ; car si la Terre se rappelle à vous, qu’elle exprime le feu séparé de l’eau, c’est que bien sûr, cette rencontre, demande un centre, un centre d’Unité, un centre qui s’appelle le cœur.

Vous pouvez aller lutter, chercher à changer les choses, avec la meilleure volonté qui soit, êtes-vous sûrs que vous n’ayez rien oublié ? Oublié Qui vous êtes ?

Rien ne peut se faire sans cela, que d’être décentré. Vous pouvez rester dans l’inertie et vous dire « à quoi bon, cela se fait en dehors de moi… ». Que pensez-vous alors de cet abandon ? Démissionner, certes, lorsque la mission qui est donnée ne convient plus, ne correspond pas à Qui vous êtes…

Alors vous ouvrez les deux bras, tel un chandelier, les paumes sont ouvertes, au centre de chacune de vos mains, nait une flamme, une petite Lumière. Comme deux polarités vos bras peuvent se rejoindre, vos deux mains viennent à la rencontre l’une de l’autre, telle une prière. Elles forment alors un octaèdre, diamant, losange, face au cœur. Au cœur de la Vie est le diamant que vous êtes.

Etes-vous le cœur de la vie ? Etes-vous ce diamant qui rayonne sans chercher que d’être UN ?

Il vous est demandé d’ouvrir votre cœur, ouvrir les frontières, ouvrir ce qui ne respire plus, car voyez-vous tout ce qui vient de l’Unité est Lumière, est Amour, et tout vient de l’Unité, n’est-ce pas ? Que se passe-t-il alors ? Il arrive que cela se concentre, que dans cette concentration un cerclage se fasse, comme un anneau qui, non pas vient concilier, mais vient étrangler afin de protéger ce qui est. Dès lors la respiration ne se fait plus. C’est ce que vous appelez l’incestuel. L’oxygénation… Où est-elle ? C’est cette même force d’Amour qui s’est juste recroquevillée en elle-même, étranglée.

Alors, si vous essayez de l’amadouer, elle risque de se renforcer encore plus et parfois même, rentrer en guerre, les uns avec les autres, dans une forme de justice qui, pour tout en chacun, vient de sa propre vérité, aussi noble l’intention est.

Aussi en cet instant présent, reconnaissez cette étroitesse qui est là, comme étriquée, cet Amour qui ne sait plus s’exprimer, alambiqué.

Accueillez et ouvrez vos bras, tout autour, sans rien chercher. Ouverture – abandon. Englobez et vous devenez dès lors l’œil. Le feu est intérieur et La lumière est vision d’Eternité. Il n’y a pas à accommoder la vision, chercher à la changer… ouvrez vos mains, votre cœur, la Source de qui vous êtes et là, cette Lumière, elle vient dans la coupe, s’infiltrer. Elle n’est plus non seulement idée, concept non manifestés, elle entre dans cette terre d’accueil. La Terre, certains  vous en parlent tant en ce moment, mais aussi les propres cellules de votre corps. Vous avez oublié qui vous êtes. Ce corps est aussi qui vous êtes, à sa manière.

C’est ce que vous êtes venus expérimenter. Vous ne pouvez renier, vous pouvez exploiter, être mécanique ou détaché, flotter…Il vous est demandé de vous habiter avec Amour et Respect, car c’est au cœur de ce que vous avez appelé la densité qu’est, non pas la sévérité, la lourdeur, etc…, mais l’intensité, car intense cela est.

 

Alors ressentez, en cet instant, cette flamme dans chacune de vos cellules. Vous êtes inter-reliés. Reconnaissez à présent tout ce réseau comme signe neuronal : la terre – l’éther – éternité – éternité.

Vous êtes tellement aimés.

Aussi le cœur a des oreilles, il parle d’entente – expansion – rétraction – totalité. Vous grandissez à qui vous êtes, aussi intime, infime que cela soit.

Recevez ce son – Le son de Vie…

Nicole se met à exprimer un chant.

* Note de Nicole : Le mot « incestuel », utilisé là signifierait un manque d’oxygénation dans les cellules, le sang, l’humanité du fait de la non-ouverture à l’altérité et amenant ainsi à une reproduction involutive ».

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0