Vous faites si bien et nous vous aimons tellement. Ce sont des jours de mouvement du vieux et ancien et des modèles linéaires dans la nouvelle pensée de l’Unitude, l’harmonie, le contentement, la paix, et la facilité. Gracieuse facilité. Ces mots deviennent vos alliés comme nous devenons vos compagnons. Il ne sert à rien de lutter. La grande vague d’amour de la Mère vous pénètre ainsi que chaque animal, chaque arbre, chaque brin d’herbe, chaque goutte de pluie du ciel. Venant en vous comme des bénédictions, adoucissant vos cœurs. Soyez tranquille comme vous le recevez. C’est comme ça que vous apprenez maintenant. Toutes choses pour de bon commencent à apparaître devant vous. Un projet bien fait, une pluie bénie, une guérison dans une situation qui avait l’air de ne jamais pouvoir changer, mais c’est maintenant chose faite.

Laissez vos remarques grandir. Laissez votre histoire aller de l’avant. Il est bon d’affirmer la facilité de votre expérience. Entraînez-vous à le reconnaître : Ça s’est si bien passé. Je me sentais guidée. Je me sens bien depuis quelques jours maintenant. J’aurai confiance que mes Anges veillent sur moi et m’aident à entrer dans mon plus grand bien, ce qui contribue au bien de tous. Oui, je peux permettre plus de grâce dans ma vie.

Lorsque vous passez votre journée, laissez vos yeux remarquer ce qui pousse en beauté autour de vous. Que vos oreilles entendent cet oiseau dans l’arbre près de vous. Même aux feux de signalisation et aux coins des villes, il y a des choses à remarquer pour vous donner des moments de plaisir et de connexion.

Vous avez été conditionné à l’appeler ” nouvelles ” lorsqu’on vous raconte une tragédie ou un chaos, mais la vraie nouvelle est votre propre émergence quotidienne de l’obscurité à la lumière de la conscience. C’est ce qui se passe en chacun de vous. Cela se passe dans tous les pays, dans tous les endroits, dans tous les cœurs.

La grâce de l’amour de la Mère balaie votre monde par vagues de compassion, comme vous percevez la beauté de Gaïa et de toutes ses créations. Vous faites partie de la beauté. Cela commence dans vos cœurs.

Nous vous bénissons maintenant, tous et chacun qui lisent ces mots, qui ressentent l’aisance grandissante. La grande roue tourne et vous vous déplacez vers plus de lumière. Tout va bien. Tout va bien. Nous vous aimons.

Traduit par Diane L. pour https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email