L’amour est ce qui fait l’objet de la lutte en ce moment. Ceux qui recherchent le plus désespérément l’amour et qui le font passer pour de l’autorité, de l’importance ou de la poudre aux yeux, sont ceux dont le désir est le plus grand. Donc, vous envoyez l’amour… l’apaisement de l’énergie, l’entraînement de l’amour, la cohésion pour changer est la clé…

Canalisation :

Salutations, je suis Jésus Sananda. Je suis Jésus, je suis Yeshua, je suis Yeshi, je suis frère, je suis sœur, je suis allié et ami. Et oui, je suis enseignant et guérisseur. Bienvenue à ma famille bien-aimée, oui famille… J’ai connu tant d’entre vous dans d’autres vies, précédentes et futures, car avec moi, vous voyagez dans l’océan infini du temps de notre Mère. Et ce n’est pas une question de s’accrocher pour une vie chère… c’est une question de nager là où vous voulez aller. C’est jouer dans les bas-fonds. C’est surfer sur les vagues. C’est s’éclabousser mutuellement et laisser le soleil caresser votre visage.

 

Lorsque j’ai vécu comme Yeshoua, rappelez-vous, bien-aimés, que j’ai vécu dans un pays occupé, dans un pays qui, à bien des égards, était asservi par la cupidité des autres, et par la cupidité des classes privilégiées qui choisissaient de coopérer avec les oppresseurs. Ma mère me mettait continuellement en garde… « Yeshi, s’il te plaît, ne parle pas comme ça et ne parle pas comme ça en public ; tu vas t’attirer des ennuis »… et bien sûr, elle avait raison.

J’ai fait ce que je suis venu faire… ne pas faire de compromis, ne pas offenser, ne pas être agressif, oui, parfois assertif. Mais tout comme vous, mes bien-aimés, pour dire à ceux qui m’entourent, dans les villes, les villages et les campagnes, « Il y a un autre chemin. Il y a un autre chemin… et c’est le chemin de l’amour. » Et même si parfois il peut sembler un peu rocailleux et parsemé de débris, il s’équilibre en un chemin parsemé de fleurs, d’oiseaux, d’amitiés et de l’abondance, de la générosité de Gaia.

A l’époque, comme aujourd’hui, et certainement plus aujourd’hui qu’hier, il y avait de la haine, de l’agression et de l’avidité. Et si souvent dans nos conversations, le sujet de l’agression, de la haine, du sentiment d’oppression revenait. Et il y avait une opinion selon laquelle nous devions créer une révolution et vaincre les envahisseurs. Mais alors vous devenez l’agresseur, vous devenez l’envahisseur.

Et donc, comment faire cela ? Comment rétablir l’équilibre ? Je vous ai dit à maintes reprises d’aimer votre prochain. Je ne vous ai pas dit de les laisser s’installer. Je vous ai dit : « Tendez l’autre joue. » Et je vous ai aussi dit : « Ne les laissez pas vous battre. Ne vous permettez pas d’être sur le sol, blessé et saignant, vaincu. » Mais comment faites-vous cela ? Vous le faites en utilisant l’énergie la plus forte dans le multivers, l’omnivers, les systèmes planétaires de notre Mère et Père… et c’est l’amour. Et c’est, en vérité, ce qui fait l’objet du combat.

Ceux qui recherchent le plus désespérément l’amour et qui le font passer pour de l’autorité, de l’importance ou de la poudre aux yeux, sont ceux dont le désir est le plus grand, celui d’être reconnu comme important. Donc, vous envoyez l’amour. Vous l’écrivez dans l’air comme Germaine vous l’a appris. Et vous le faites avec du bleu, de l’or ou du violet, peu importe, et vous l’envoyez, et vous le rayonnez depuis votre cœur, votre tête, votre troisième œil, et tout ce que vous êtes… et vous le communiquez. Vous êtes dans l’eau. Vous êtes dans l’océan infini du temps de notre Mère, et eux aussi. Toutes les molécules se parlent entre elles. Donc, lorsque vous vous joignez à l’entraînement, vous leur demandez de venir et d’en profiter. Le souhait n’est pas de détruire qui que ce soit.

Pensez-y, ceux d’entre vous qui sont venus sur cette planète sont les plus forts, les plus déterminés de tous… et les plus compatissants de tous. Il n’y a aucun désir de détruire la forme humaine. Ce qui doit être éliminé, ce sont les fausses croyances, les modèles de comportement. C’est donc à cela que vous envoyez l’énergie du changement, de la compassion et de l’espoir.

Maintenant, je ne suggère pas que vous ignoriez ceux qui sont les victimes d’une telle brutalité. Bien sûr que non. Vous ne laissez pas votre frère et votre soeur se vider de leur sang au bord de la rue… et donc vous vous occupez d’eux aussi, soit réellement, soit éthériquement, car vous avez le pouvoir d’envoyer ou de bilocaliser.

 

L’apaisement de l’énergie, l’entraînement de l’amour, la cohésion pour le changement est la clé. Et la compassion pour votre douce personne. La vérité indépendante, mes frères et sœurs, est que vous êtes l’amour. Vous l’exprimez chacun de manière différente ; certains d’entre vous sont la compassion ; certains d’entre vous sont la vérité ; certains d’entre vous sont la joie… tout est amour. Et nous, ce cercle, tous les cercles, nous sommes tous un amour.

Alors, retournez dans vos cœurs, restez dans vos cœurs, écoutez votre esprit brillant, rassurez votre ego, et puis marchons encore une fois ensemble, et changeons ce monde, le collectif humain. Tout le reste est en place.

Alors, je vous invite à venir marcher avec moi dans la paix. Va avec mon amour pour toujours et à jamais. Au revoir.

Canalisé par Linda Dillon

Traduit et partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email