Salutations Je suis Yeshua, je suis Jésus Sananda, je suis Jésus, je suis Yeshi, je suis frère, je suis allié, je suis ami. Je veux que vous le sachiez – je suis ami. Si souvent, quand je vous dis de venir marcher avec moi, de vous asseoir avec moi, de venir et d’être avec moi. Je ne dis pas cela en tant que Maître Ascendant, en tant qu’être éclairé, je le dis en tant qu’ami. Ces étiquettes que vous m’avez données et que j’ai acceptées font partie de la façon dont vous m’expliquez, dont vous me connaissez. Mais cela n’explique pas, du moins pas dans la mesure où je souhaite toucher vos cœurs aujourd’hui. Cela n’explique pas notre amitié, notre parenté, notre relation. Je vous enseigne comme vous m’enseignez. Je vous embrasse comme vous m’embrassez. Je marche avec vous, non pas parce que j’ai besoin de vous porter, même si je le ferai. Je marche avec vous parce que je vous aime, parce que j’apprécie votre compagnie, parce que je souhaite vous parler, discuter avec vous, et pas seulement de ce qui vous attend. Il y a beaucoup de choses qui sont en train de se dérouler en ce moment.

 

Mais je souhaite également vous parler de vous, et oui, souvent de moi. Et quand je dis cela, je ne veux pas dire aussi que je suis le Yeshua que vous avez connu il y a des milliers d’années. Car je veux dire, Yeshua, Sananda que vous connaissez ici et maintenant et que vous avez toujours connu. Pour les bien-aimés, nous avons voyagé ensemble pendant très, très longtemps.

Parfois, je souhaite marcher avec vous pour vous dire merci. Pour vous exprimer ma gratitude. Non seulement à votre doux cœur, mais aussi à vous, la personnalité et l’être éclairé, ascensionné et en difficulté que vous êtes. Et quand je vous dis merci en ce jour, je vous dis merci, j’exprime la gratitude que nous ressentons au nom de tous et au nom de l’Unique. Car vous êtes l’accomplissement.

Vous dites oh non, Seigneur, l’épanouissement, l’accomplissement du rêve, l’accomplissement du plan de la Mère n’a pas encore eu lieu. Et bien sûr, nous attendons tous le jour glorieux où l’amour sera vraiment rétabli et où la forme de comportement, de croyances et d’actions sur cette planète appelée Gaïa. Mais qu’en est-il maintenant ? Je dis merci parce que vous êtes l’accomplissement en ce moment, en ce temps, dans ces actions. Parce que si vous n’êtes pas présents, oui à la victoire, à l’endurance, à la lutte, à l’espoir. Si vous n’êtes pas présents en tant que porteurs, ancres, incarnations de cet amour, alors il n’y a pas de réalisation future. Vous êtes les cœurs courageux, vous êtes les anges dans la forme qui ont dit oui.

J’irai et oui, je ferai ce travail difficile pour aider le collectif de l’humanité à se souvenir et à se réengager avec la vérité de ce qu’il est. Non seulement ce qu’ils sont censés être ou ce qu’ils sont destinés à être, mais aussi ce qu’ils sont. Vous vivez des temps tumultueux et vous vivez des temps d’épanouissement. Il est si important non seulement que vous entendiez notre gratitude, nos encouragements, notre espoir, notre confiance, notre amour, mais que vous réalisiez que dans la tourmente se trouve la lumière, la paix.

Oui, nous parlons en ce jour de gratitude, mais comprenez qu’à l’intérieur de la gratitude se trouve la charité, que la pureté est l’humilité, la confiance et la fidélité. Il y a une reconnaissance de la grâce d’autrui et du fait que vous êtes suffisamment brillant, lumineux et centré pour le reconnaître et l’exprimer sous forme d’amour. Il y a beaucoup, beaucoup de choses pour lesquelles on ne peut pas être reconnaissant. Il suffit de marcher dehors et de voir le ciel, avec l’herbe ou même le trottoir et une seule fleur qui jaillit. Et puis-je vous suggérer que l’agitation, le bouleversement, les révélations qui se produisent dans le chaos font partie de ce pour quoi il faut être reconnaissant.

Vous avez ce malaise. C’est une maladie ancienne appelée cancer qui est si souvent cachée dans les os, les cellules et les organes et qui vous ronge parce qu’elle reste cachée et qu’elle détruit la force vitale même. C’est ce que fait l’ingratitude et c’est ce que fait le chaos s’il n’est pas ramené à la surface. Nous ne vous guidons pas en termes de « tournez maintenant à gauche », faites ceci, faites cela. Nous avons bien plus confiance en vous. Bien sûr, vous respectez l’amour. Vous vivez dans l’amour, vous incarnez l’amour, c’est votre direction. C’est votre GPS interne et externe.

Soyez reconnaissants pour la tourmente. Lorsque vous verrez des contre-vérités, de la cruauté, des abus révélés, alors soyez reconnaissants que cela soit remonté à la surface. Vous ne dites pas merci pour l’abus, bien que vous laissiez de la compassion et de la latitude pour la réorientation, la correction et la compréhension que même les plus grands abuseurs ont joué leur rôle. Mais ce pour quoi vous dites merci, c’est la révélation, c’est le fait d’apporter à la lumière ce qui doit être exposé pour qu’il ne mange pas et ne détruise pas la fibre de votre être, la fibre de vos communautés, la fibre de vos sociétés, la fibre de la Nouvelle Terre.

 

Oui, il y a eu des moments où j’ai eu beaucoup de mal à penser et à dire merci pour les Romains, pour les Pharisiens. Il était beaucoup plus facile de remercier ma Mère, mes amis, mes disciples, mon cercle dont vous faites partie. Mais quand vous voyez l’ombre, elle définit la Lumière. Il est important que le spectre soit reconnu. Oui, vous dites, « mais Seigneur, je veux aller dans la Lumière. Je souhaite seulement vivre dans la Lumière. » Pensez-y de cette façon – pensez au nombre de nuances de blanc qu’il y a. Pensez à combien de nuances de magenta il y a, pensez à combien de nuances de la couleur de votre âme bien-aimée il y a. C’est cela la richesse. C’est la texture. C’est le don de l’Amour.

Pensez au nombre d’expressions de l’Amour, de la gratitude et engagez-vous, vous qui êtes sacré, votre être humain, à être reconnaissant. Oui, envers l’extérieur. Mais plus important encore, mes bien-aimés à vous-même, à l’essence, à l’étincelle de la vérité de ce que vous êtes. Soyez reconnaissants envers vous, envers les autres comme nous vous sommes reconnaissants. Vous n’êtes pas seulement appréciés, vous êtes adorés, vous êtes honorés, vous êtes à nous comme nous sommes à vous.

Alors, venez et marchez avec moi, j’attends. Au revoir.

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email