L’ego peut, pendant un temps limité, effacer votre sentiment d’être perdu. L’ego peut vous donner un sentiment temporaire de satisfaction en vous identifiant comme quelque chose de spécifique, mais cela signifie nécessairement que vous allez identifier les autres perçus comme l’opposé. Après que la satisfaction temporaire d’une identification particulière se soit dissipée, vous allez également vous identifier comme l’opposé d’une identification souhaitée. En d’autres termes, vous ne pouvez pas pousser toute l’eau d’un seul côté d’un récipient, le côté que vous étiquetez comme souhaitable. Après avoir vu le contraire de votre identification souhaitée chez les autres, vous finirez par en faire l’expérience chez vous.

Si cela est un jeu des contraires dans lequel tout le monde est perdant, alors il est sensé de s’en retirer. La retraite est toujours une option qui s’offre à vous. Vous vous retirez en ne vous engageant pas dans les contraires, en apprenant à rester immobile et à prendre votre direction de l’Esprit. La façon de voir tous ceux qui vous entourent ne s’engageant pas dans les contraires est de le faire vous-même. Si vous voulez voir quelqu’un dans le miroir en train de saluer, alors vous saluez. Tous les « autres » sont l’image du miroir.

 

Lorsque vous vous identifiez à quelque chose de spécifique, vous déposez des demandes pour l’expérience du rôle opposé joué par ceux que vous appelez « autres ». Lorsque vous déposez ces demandes sur la façon dont vous voulez que « l’autre » apparaisse, vous bloquez également le souvenir de ces demandes dans votre conscience. De cette façon, vous êtes capable de croire que vous êtes victime d’un autre, du monde, ou d’un ensemble de concepts appelés « mes propres déficiences ». C’est ainsi que vous faites toujours tout à vous-même. Vous faites les demandes, mais vous oubliez que vous les avez faites.

Nous vous donnons l’idée d’une pratique. Disons qu’une certaine pratique s’allume pour vous, et que vous aimez la faire. Si vous regardez une personne que vous voyez comme une autre et que vous pensez qu’elle a besoin de cette pratique, vous venez de vous condamner vous-même. Comment votre image miroir pourrait-elle être différente de vous ? C’est pourquoi vous êtes ici maintenant – pour être capable de regarder ceux que vous appelez « autres » et ne voir aucune différence, rien que vous changeriez, aucune faute. Lorsque vous êtes capable de les regarder et de ne voir aucune faute, aucun défaut, aucune imperfection, alors vous êtes capable de vous voir de cette façon. La surface que vous semblez voir n’est qu’un jeu d’opposés chaotique et sans signification. La réalité de tout est la Lumière derrière le jeu des opposés. Nous vous apprenons simplement à vous concentrer sur cette Lumière et à connaître sa réalité.

Imaginez-vous maintenant au sommet d’une grande structure de jeu sur une aire de jeux. Quelqu’un vous demande de sauter d’une grande structure à une autre grande structure, mais vous ressentez beaucoup de peur. Il ne semble pas possible de sauter sans se blesser. Il semble qu’il faille beaucoup d’entraînement corporel pour réussir ce saut en toute sécurité. Vous fermez les yeux, en cherchant à être guidé. Lorsque vous ouvrez les yeux, vous êtes au sommet de l’autre structure de jeu. Quelqu’un vous demande comment vous avez fait, et vous répondez : « Pendant un instant, j’ai oublié l’idée que le corps devait faire quelque chose. »

Nous voulons vous donner cette même invitation. Juste pour un moment, oubliez. Oubliez que le corps doit faire quelque chose. Voyez ce qui entre dans cet espace. Lorsque vous oubliez que le corps doit faire quoi que ce soit, vous pouvez également laisser tomber le besoin d’une identification particulière et séparée. Et si vous n’aviez pas besoin de vous identifier comme gentil ? Comme soigné ? Comme excentrique ? Fort ? Comme talentueux ? Pouvez-vous simplement être tenu dans l’amour et voir tous les autres comme étant tenus de la même manière, sans avoir besoin d’étiquettes spécifiques ?

Voici comment l’idée d’identification peut être utilisée pour vous servir, vous et tous les autres : si vous devez vous identifier à quelque chose, choisissez une étiquette qui s’applique toujours à tous les êtres à travers le temps et l’espace.
Vous êtes bénis.
Vous avez de la chance.
Vous êtes aimé.
Vous êtes aimant.
Vous êtes libre.
Vous êtes parfait.

La seule raison pour laquelle vous pouvez être béni, chanceux, aimé, aimant, libre et parfait est que tous les autres ont toujours été ainsi, et seront toujours ainsi. Ne cherchez pas dans le temps et l’espace la preuve que quelqu’un (un corps) est aimant. Sachez simplement que c’est la vraie nature de tout. C’est suffisant. Il n’est pas nécessaire d’analyser les corps ou leur comportement. Cela ne vous met pas en sécurité. Votre sécurité est une condition préexistante.

Pensez à un jugement que l’ego vous offre, à une opinion que vous avez. Vous pensez peut-être qu’il y a une bonne façon d’élever les enfants. Si vous avez raison, quelqu’un d’autre est dans la merde. C’est là que vous mettez de l’ordre dans les rôles que jouent les autres. Puis vous voyez ces autres au magasin, à la télé ou dans votre famille. Si vous avez besoin d’être celui qui élève les enfants avec gentillesse, vous avez déposé une demande pour que les acteurs qui élèvent les enfants d’une manière que l’ego a qualifiée de peu aimable entrent en scène à gauche. Ces autres personnes viennent vous prouver que vous avez raison à cause de l’avis de recherche que vous avez publié.

 

Il est clair que c’est un jeu inutile. Il est tout aussi clair qu’il est inutile d’y jouer. Dans un jeu, vous insistez pour que les « autres » apparaissent comme condamnés, comme profondément défectueux. Vous insistez sur ce point uniquement parce que vous vous cachez de votre conviction que votre moi séparé, que vous croyez être réel, est profondément défectueux. Quelque chose qui n’existe pas ne peut pas être profondément défectueux. Votre seule existence réelle est la perfection elle-même, il doit donc en être de même pour tous ceux que vous appelez « autres », quelle que soit la forme qu’ils prennent conformément à votre demande.

Vous n’avez pas tort lorsque vous demandez à des personnages de se présenter comme l’opposé de votre identification préférée. Vous avez seulement l’habitude de jouer avec l’illusion. Vous pouvez arrêter de demander. Vous pouvez regarder ce qui est réel avant toute demande. Et alors vous pouvez vous reposer en paix sans avoir besoin d’identification au-delà de ce qui est partagé.

Nous nous reposons dans la Vie, dans notre identité partagée avec vous, et nous remercions sans cesse que vous ayez toujours été ce que nous sommes.

Les Anges

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0