Jennifer : Bienvenue ! Et merci, je sais que cela fait deux jours que vous êtes sur le point de le faire, alors je suis impatient d’entendre ce que vous avez à dire.

Ashian : Merci, et nous sommes reconnaissants de l’occasion qui nous est donnée de nous adresser à vous tous.

C’est bon, allons-y !

A : Nous vous demandons d’imaginer un étalon sauvage, qui court librement, en harmonie avec la nature, avec son esprit, avec les chevaux qui l’entourent ; il a une beauté pure et brute, ainsi qu’une intelligence et une compassion innées.

Maintenant, imaginez que cet étalon est enchaîné et ligoté par des cordes et des poids, le tirant jusqu’à ce qu’il s’arrête, tout en essayant de se libérer. Il sait qui il est et comment il veut vivre, mais malgré tous ses efforts, il ne peut exprimer cette puissance, cette liberté, cette étincelle divine en lui.

J : Je vois l’image. C’est douloureux, triste et démoralisant.

A : Considérez que vous êtes cet étalon. Considérez que ce droit de naissance puissant et gratuit est le vôtre, mais qu’on vous l’a volé. Et la solution que nous proposons, c’est l’autocompassion.

J : Je pense que tu ferais mieux d’en dire un peu plus.

A : Nous l’espérions ! L’humanité a été enchainée et liée par des implants invisibles, des altérations génétiques, des programmes sociaux et des mèmes énergiques qui ont délibérément limité qui vous êtes et quel est votre potentiel. Cette information n’est pas nouvelle pour vous, mais nous souhaitons la présenter d’une manière légèrement différente.

J : Brillant ! Nous aimons la différence !

A : Quand vous envoyez de l’amour à Gaïa, aux autres, à l’air, à l’eau, aux animaux et aux plantes, même au divin, vous augmentez la fréquence de l’amour de la lumière de votre planète. Imaginez que la lumière que vous envoyez est doublée, de la même manière que 4 + 4 = 8.

J : Continuez….

A : Quand vous tournez cet amour vers l’intérieur, à travers l’auto-entretien, la compassion de soi, le pardon de soi, l’éducation de soi, l’apaisement de soi et l’acceptation de soi, la lumière est quadrillée. De la même manière que 4 x 4 = 16.

 

J : Comment est-ce possible ?

A : C’est simple, très cher, vous êtes programmé. Un peu comme un ordinateur, il y a un virus de Troie qui opère en arrière-plan, un virus invisible à détecter, mais qui a été vital, crucial pour la subordination des êtres humains sur Terra Gaia depuis des millénaires.

Jusqu’à présent, il vous a été difficile de le conceptualiser, alors vous vous êtes concentré sur l’envoi d’amour à ce que vous voyez autour de vous : votre famille, votre précieuse planète, vos voisins et un million d’autres bonnes causes. Tout cela a éveillé et augmenté votre compassion et votre amour. Il vous a permis d’augmenter la vibration sur Gaia.

Mais nous approchons de la fin des temps tels que vous les connaissez – et oui, nous vous sentons soupirer de soulagement – et il est donc devenu de plus en plus important que vous vous concentriez à l’intérieur : autant que vous vous concentrez à l’extérieur.
Vous avez un dicton qui dit que chaque route mène à Rome. Tout amour doit vous conduire à la maison : à la maison pour vous-même. C’est là que repose le divin, dans votre moi sacré et précieux.

Nous sommes extrêmement conscients des actes de cruauté que même les plus gentils d’entre vous s’infligent à eux-mêmes. Des mots que vous ne songeriez jamais à dire à quelqu’un d’autre, vous vous les répétez sans cesse à vous-mêmes. Vous faites des dommages indicibles à votre moi sacré dans ce processus ; vous vous retenez. Vous restez là où les ténèbres veulent que vous soyez, réduits en esclavage dans leurs mèmes d’auto-jugement.

Puis-je vous suggérer que nous ne nous traiterions jamais de cette façon ? En effet, nous ne pouvions pas, parce que nous blesser avec la moindre pensée négative sur nous-mêmes serait blesser et insulter le Divin à l’intérieur de nous.

Nous sommes tellement amoureux du divin, tellement enveloppés dans cet amour, que nous ne pouvons qu’offrir de l’amour, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. C’est pourquoi nous avons beaucoup de peine à voir comment vous vous parlez à vous-mêmes, la plupart du temps sans même nous rendre compte à quel point vous êtes durs avec votre moi doux.

La chose la plus radicale que vous puissiez faire, en ce moment, pour augmenter considérablement la lumière sur votre planète en ce moment, c’est l’autocompassion.

La compassion de soi couvre tout ; chaque pensée bienveillante, chaque jugement que vous reconnaissez et libérez, chaque peur que vous reconnaissez et bénissez, chaque murmure de haine de soi que vous remarquez et accueillez….

C’est la voie radicale de notre époque. Vous vous êtes si souvent négligés en faveur des autres, mais nous vous invitons, dans les termes les plus forts, à être doux avec vous-mêmes.

De notre étiquette de salutation, vous aurez vu que nous sommes doux, nous sommes doux et respectueux, nous sommes attentifs et attentionnés dans les moindres détails ; cela s’écoule d’abord vers nous-mêmes, et ensuite déborde vers les autres.

 

Alors que vous prenez vos places en tant qu’émissaires de la lumière, en tant que diplomates inter-galactiques, enseignants et dirigeants, et porteurs d’amour, vous vous inscrivez dans cette auto-géniture, cette conscience, avant tout et en tout.

J : Wow ! Merci Ashian. C’est dommage que ce soit si difficile.

A : Nous ne sous-estimons pas cela. C’est vraiment une discipline de maîtres. Mais vous êtes des Maîtres, donc vous êtes dignes du défi du chemin.

J : Merci, pour la foi en nous, pour que nous puissions guérir les petites voix blessées qui nous murmurent, et devenir les étalons que nous sommes – avec des excuses sincères pour cette horrible métaphore mélangée !

R : Pas du tout ! Nous aimons qu’il soit mélangé, il allège le message et la lumière se transforme plus vite que la critique !

J : Merci beaucoup, beaucoup.

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email