Nous vous invitons à voir à travers la physicalité, y compris le corps. Nous vous invitons à regarder à travers la physicalité, à travers le jugement, à témoigner et à sentir la lumière qui brille à travers la Source de ce que vous êtes. Restez concentré et vous vous sentirez à l’aise aujourd’hui. Vous ne quittez l’aisance que par choix. Souviens-toi de ça. La facilité est une condition préexistante, et si vous ne l’éprouvez pas, c’est parce que vous avez choisi de partir.

Lorsque vous n’êtes pas à l’aise, il est très facile de blâmer les gens ou les conditions. Nous vous demandons d’abandonner ce jeu aujourd’hui parce qu’il est temps, et vous êtes prêts. Lorsque vous vous surprenez en train de juger, reconnaissez que vous vous mentez à vous-même. Vous continuez un jeu que vous pouvez arrêter maintenant. Rendez votre conscience à la lumière qui brille à travers tout, la lumière que vous êtes, la lumière que tout le monde est. Faites cela très simplement. Aucune réflexion n’est nécessaire, aucun argument, aucun argument n’est convaincant. Souvenez-vous simplement de la vraie nature de tout. Touchez votre volonté de laisser l’illusion s’envoler.

L’aspect physique n’exige aucun jugement. C’est comme si c’était le cas, et vous avez l’habitude de croire que vous pouvez juger, puis de sembler juger, en vous donnant l’expérience du jugement – toute la journée. La douleur ne peut exister sans jugement. La souffrance ne peut exister sans jugement. La douleur et la souffrance ne peuvent l’être que si l’on croit en quelque chose en dehors de soi qui peut causer de la douleur et de la souffrance.

Le jeu est terminé. Il n’y a rien en dehors de votre Soi. Rien ne cause de douleur. Vous vous donnez l’expérience de la douleur et de la souffrance qui semble très réelle à travers le jugement. Il suffit de voir le jeu pour ce qu’il est. Lorsque vous vous trouvez dans le jugement, la douleur ou la souffrance, vous êtes témoin d’une habitude de perception de longue date, et c’est tout ce que c’est. Reconnaissez que vous avez joué à un jeu. Notez que la participation au jeu, même si c’est une habitude profondément enracinée, est facultative.

Il y a un flux qui vous transportera à travers l’expérience de la physicalité. Quand vous vous surprenez en train de jouer, souvenez-vous de ce flux. Soyez son témoin. Sentez-le dans votre cœur, dans tous les cœurs, prospère en tout temps. Le flux est l’amour lui-même. Passez y un moment, et ces moments s’enchaîneront et feront briller la perception obscurcie du « jouer au jeu ».

La physicalité n’est qu’une expérience que vous vous êtes donnée. C’est tout ce que c’est. Lorsque vous vous surprenez à attacher un sens spécifique à la physicalité, à différents degrés de pouvoir à différents aspects de la physicalité, souvenez-vous du mot habitude. C’est une habitude de voir les choses ainsi. Vous pouvez volontairement abandonner cette habitude. Rappelez-vous juste ceci. Il n’y a pas de lutte. Rappelez-vous simplement qu’une habitude peut être abandonnée. Gardez cela dans votre conscience. Permettez-lui d’avoir son effet. Son effet est doux et affectueux.

L’aspect physique est beaucoup moins important que vous ne le pensez. Quand vous vous retrouvez pris dedans, reconnaissez : « Je suis distrait. » Lorsque vous vous permettez de reconnaître que la physicalité elle-même est une distraction, vous ouvrez la voie à tout ce que vous percevez maintenant pour être utilisé au service de la guérison. Quand vous permettez la guérison, vous êtes ravi. Quand vous faites l’expérience du plaisir, tout autour de vous est délicieux.

 

Lorsque vous éprouvez la tentation de vous accrocher à votre ancienne perception de l’aspect physique, il y a de la douleur et de la souffrance. Souvenez-vous simplement de la cause de la douleur – l’attachement à la perception de séparation – et souvenez-vous des bras très aimants qui vous ont toujours tenu, peu importe ce que vous avez pensé et cru. Tout peut être défait maintenant. Vous et tous les autres êtes dignes de cette défaite, et nous vous célébrons éternellement.

Si vous désirez une pratique, voir la pratique 33 – Je brille.

Les Anges, canalisé par Julie

Photo par Stephen Leonardi sur Unsplash

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email