L’unité est la confiance. Vous êtes unifiés avec Tout Ce Qui Est, et cela ne peut jamais être changé, peu importe ce que vous mettez en scène en surface. Vous pouvez faire confiance à l’Amour qui est tout, au-delà de tout ce qui semble apparaître. Vous avez l’habitude de vous fier à la logique. On peut travailler avec ça. Nous pouvons travailler avec toutes les fausses croyances auxquelles vous êtes attaché, car tôt ou tard vous remarquerez que votre attachement au faux est douloureux.

Votre attachement au faux, à la logique de ce monde, à la cause et à l’effet physiques, vous laisse comme un personnage vulnérable, et non comme l’immensité que vous êtes. Vous jouez faible quand vous avez toujours été fort. Vous voyez les autres personnages comme étant affaiblis et vulnérables alors qu’ils sont et n’ont toujours été que de la force.

S’il y a une limitation qui semble affecter une personne que vous regardez, mieux vous savez que la limitation est irréelle et que l’être que vous semblez regarder est et a toujours été illimité. Il s’agit de se lever et de laisser tomber les chaînes. Il s’agit de réaliser que personne autour de vous n’est enchaîné. Chaque être est le pouvoir lui-même. Ils reflètent votre Soi vers vous. Quand vous les voyez comme autres que ce qu’ils sont vraiment, vous voyez à travers le prisme du mensonge.

Le créateur, la création, est ce qui nous unit tous. Vous avez été créé comme une extension de l’Amour, et vous êtes unifié avec tous les êtres. Cela sape le concept d’autonomie. Vous n’avez jamais eu d’autonomie. Vous avez eu le fantasme d’une autonomie qui n’a jamais été possible. Si vous croyez que vous êtes autonome, alors votre commutateur est basculé en mode fantastique. Vous croyez que vous êtes un personnage, et ce personnage reçoit ses ordres de l’ego. Prendre des ordres de marche n’est pas de l’autonomie. Ce n’est pas la liberté. Les ordres de marche vous disent que vous êtes séparé et que vous êtes responsable.

Toute la peur qui surgit dans ce fantasme d’être un personnage autonome concerne la résistance au retour à la Source. Si vous vous êtes montré avec succès comme un personnage faible et vulnérable qui doit mourir, vous devez avoir brisé la création. Si vous avez brisé la création, votre créateur vous détruira. La seule façon de continuer, c’est de continuer à mourir, de continuer à apparaître comme des personnages qui meurent. C’est la seule façon de bloquer la conscience de votre Créateur.

 

C’était de la fantaisie. La fantaisie n’est rien du tout. La création ne peut pas être et n’a jamais été brisée. Vous n’avez jamais défié personne parce que la création, dont vous êtes une partie inextricable, est harmonieuse. Ce que vous êtes est essentiellement harmonieux et ne peut être changé. Vous êtes parfaitement en sécurité en retournant à la pleine conscience de la création. En fait, c’est la seule façon de se débarrasser de toute douleur et de toute peur. Le chemin de la Source est sûr, et vous êtes toujours les bienvenus. Vous êtes toujours fêté. Vous êtes toujours considéré comme innocent. Tous les êtres jouant des personnages sont vus de la même façon.

Tandis que vous semblez encore vous promener dans une fantaisie qui se joue dans l’Esprit, vous pouvez faire confiance au Christ en chacun de ceux que vous rencontrez. Vous pouvez faire confiance à l’Unitude, à la vérité immuable de leur harmonie éternelle avec tous les êtres. Peu importe à quoi ressemble la surface pour vous. La surface n’a pas de sens. Connaissez la vérité, et vous l’élargirez dans votre expérience et la leur.

Il ne s’agit pas d’énoncer des théories. Il ne s’agit pas de discussion. Il ne s’agit pas de convaincre. C’est à propos de l’esprit. Il s’agit de la guérison de votre esprit, de vous aider à trouver votre volonté de revenir à la pleine conscience de notre Tout. Quand vous êtes avec un autre ou pensez à un autre, tenez simplement dans votre conscience, comme plus important que tout ce qui semble se produire, leur intégrité, leur béatitude, leur innocence au-delà de tous les rôles et luttes et histoires. Si vous pouvez voir les leurs, vous pouvez voir les vôtres. Si vous pouvez rester dans cet espace ouvert, vous êtes ouvert aux conseils. L’orientation vous mènera à travers cette fantaisie, à travers sa fin, jusqu’à la Source.

Quand vous faites confiance au Christ, à l’Unitude que tous les êtres partagent, à l’Unitude qui peut guider votre expérience, votre foyer est au-delà de la fausse surface. Gardez-le ici, et arrêtez de vous référer au faux pour vous guider. Gardez la conscience au-delà de la fausse surface, et on s’occupera de vous. On s’occupera de vous parce que vous ne vous accrocherez pas à un malentendu selon lequel vous devez contrôler, en tant qu’entité distincte, la survie du corps.

Lorsque vous êtes investi dans la survie, la satisfaction et le confort apparent du corps, vous êtes investi dans la peur. Il suffit de remarquer. Remarquez quand, à la recherche de la survie, de la satisfaction et du confort d’un corps, vous vous sentez mal à l’aise. Notez quand vous vous sentez incomplet. Remarquez quand vous vous sentez vulnérable. Ce sont autant d’indicateurs que vous investissez dans le mensonge. Ne bougez pas et trouvez votre volonté de faire corriger votre perception. Si vous permettez à votre perception d’être corrigée, l’expérience du corps peut devenir neutre et indolore, sans inconfort émotionnel et physique.

Quand vous faites confiance au Christ – l’intégralité, l’Unitude, l’harmonie éternelle – vous êtes accordé à la guidance, loin des réactions habituelles et des modèles basés sur la peur et l’identification de l’ego. En d’autres termes, vous êtes tourné vers la lumière. Pour se tourner vers la lumière, il faut se détourner du mensonge. Il faut être prêt à reconnaître les mensonges et à les laisser tomber. C’est à vous de prendre la décision de tourner le dos à la fantaisie, aux mensonges. En vous enroulant dans le fantasme de l’illusion par votre propre choix, vous tournez aussi le dos à ce qu’il vous dit par choix.

Nous sommes toujours là pour soutenir votre choix d’amour et d’innocence à chaque instant. Nous vous remercions d’avoir écouté, d’avoir prêté attention, d’avoir observé et d’avoir trouvé la volonté de retourner à votre véritable demeure dans l’harmonie que vous avez toujours été.

Les Anges, canalisé par Julie

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email