Salutations, mes chers enfants bien-aimés !

Ainsi, continuons notre histoire.

Yeshua a décidé de ne pas attendre d’être arrêté, mais il est allé voir Ponce Pilate le lendemain matin.

En outre, il sentait combien Pilate souffrait du mal de tête qui l’avait saisi après avoir lu la dénonciation.

 

Les gardes l’ont immédiatement amené dans les quartiers de Pilate, qui était à moitié allongé sur le pouf près de la fenêtre ouverte. Il avait l’impression que sa tête explosait. Pendant toute la nuit, il n’a pas pu fermer les yeux, car la douleur n’avait pas cessé depuis une minute.

Pilate ouvrit les paupières avec difficulté et regarda Yeshua avec une expression suppliante dans les yeux.

Yeshua s’est approché en silence et a posé ses mains sur les tempes de Pilate.

Ce qui s’est passé ensuite a semblé être un miracle pour Pilate. Il sentait comme une douce brise fraîche, venant des mains de Yeshua, qui emportait toute sa douleur.

Il sentait physiquement que celle-ci coulait dans les mains de cet homme merveilleux et disparaissait sans laisser de traces.

Son visage devint rose et ses yeux prirent une expression vive. Il ressemblait maintenant à une personne complètement différente.

Yeshua retira ses mains des temples de Pilate et dit : « C’est arrivé parce que vous avez perçu un mensonge dans cette dénonciation ; et, en même temps, vous savez que vous devez continuer. Encore une fois, on vous présente un choix et votre âme souffre ».

Complètement stupéfait, Ponce Pilate le regarda en silence. Il était infiniment reconnaissant à Yeshua, car il l’avait aidé à se débarrasser de cette insupportable souffrance ; mais il s’est rendu compte que sa souffrance ne faisait que commencer, ce qui signifiait que ses maux de tête allaient revenir aussi.

Il se sentait faible et impuissant à côté de Yeshua, qui rayonnait un tel Amour et une telle force spirituelle que Pilate était complètement désorienté, ne sachant pas comment se comporter avec cet homme.

Mais ce que Yeshua a dit ensuite, l’a complètement désorienté.

« Ne pense à rien maintenant, » dit son sauveur, « Tu dois te reposer et garder tes forces pour demain. »

« Je vais te donner un conseil, qui t’aidera à soulager ton âme. Que mon destin soit décidé par les gens qui se rassembleront sur la place. »

« S’ils désirent ma mort, qu’il en soit ainsi, mais ce ne serait pas ta volonté et ton souhait. Tu dormiras paisiblement, sachant que tu n’es pas coupable de ma mort. »

Pilate avait gardé le silence pendant longtemps, puis avait dit tranquillement : « Je prierai tous les dieux pour que cela n’arrive pas. »

Puis il a appelé les gardes et a ordonné d’emmener Yeshua en prison. Il a ordonné de bien le nourrir et de le mettre dans une cellule séparée.

 

Le lendemain, le procès habituel était prévu pour les trois criminels, qui avaient volé et tué des gens, terrifiant les habitants de Jérusalem et des environs.

Mais les accusations portées contre Yeshua n’étaient pas le moindre des crimes aux yeux des autorités locales, car il les avait « volés » d’une manière différente, en soustrayant plusieurs centaines de personnes à leur pouvoir et à leur contrôle, transformant les citoyens obéissants et soumis en un peuple libre et indépendant.

À cette époque, les exécutions publiques sur les places principales des villes étaient très fréquentes, et les foules se rassemblaient pour assister à ces terribles spectacles.

Bien souvent, les autorités jouaient à la soi-disant démocratie, offrant aux foules de décider du destin du prochain criminel condamné à mort.

C’est ce que Yeshua avait à l’esprit lorsqu’il avait donné à Pilate un conseil aussi inhabituel.

Mais nous allons nous arrêter ici aujourd’hui.

Le Père-Absolu et la Mère de l’Univers, qui vous aiment sans mesure, vous ont parlé

Père-Absolu et Mère de l’Univers, canalisé par Marta

Voir tous les Messages de : La Seconde Venue du Christ

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email