Cette canalisation est venue répondre à des questions existentielles posées par une personne. 

Qu’est ce que le plan de Dieu, comment se fait-il qu’il y ait autant de souffrance ? 

Je vous bénis mes très chers enfants et je vous accueille dans l’espace du Coeur Universel, un espace sacré d’amour, de liberté et de conscience.

Il y a certaines notions qui sont incompréhensibles pour le cerveau humain.

Mais je vais commencer l’histoire ainsi :

Du néant est née une conscience, une conscience universelle, une conscience appelée Dieu. Cette conscience, vous pouvez l’imaginer comme un jardinier, un jardinier qui a créé des univers.

 

Je ne parlerai pas des autres univers qui sont complètement différents du vôtre. Dans votre univers, le jardinier a extrait des cellules de son corps pour en faire des êtres vivants. C’est ainsi qu’il a créé des petits univers, des petits univers qui correspondent aux familles d’âmes.

De ces petits univers appelés aussi oeufs cosmiques sont nées des formes de vie. Ces formes de vie sont des planètes, des étoiles. Ces planètes et ces étoiles sont régies par un rythme, un rythme d’évolution. Dans ce rythme sont entrées d’autres formes de vie.

Sur Terre, sont connues des formes de vie comme la vie minérale, la vie végétale, la vie animale, la vie humaine. Ces formes de vie sont soumises au rythme des étoiles, des planètes. C’est ce qui s’appelle l’astrologie. Chaque être vivant vit sa vie en fonction de ce rythme.

C’est une Loi Universelle, une loi de votre Univers.

Le Plan de Dieu, c’est de donner naissance à quelque chose qui a une certaine durée de vie jusqu’à la fin de l’expérience de cette forme de vie.

Le plan de Dieu n’a pas décidé la souffrance,  n’a pas décidé les fléaux, n’a pas décidé les jugements.

C’est une interprétation erronée que de croire que Dieu a créé des maladies pour réveiller l’être humain.

C’est une interprétation erronée de croire que Dieu a créé un tremblement de terre pour transformer les choses, etc. etc.

Le plan de Dieu, c’est de toujours faire en sorte que tout ce qu’il a créé soit en accord avec le rythme universel, c’est-à-dire en accord avec le rythme de l’Amour,

Ainsi le plan de Dieu est de toujours ramener tous les êtres qui s’éloignent de ce rythme vers ce rythme.

Ainsi par exemple en ce qui concerne l’humanité, l’humanité ayant une forme de libre arbitre, à chaque fois que l’humanité s’éloigne dans son individualité ou dans sa communauté, s’éloigne du rythme de l’Amour, il y a toujours des souffles qui ramènent, qui tentent de ramener l’humanité vers le rythme universel.

Est-ce assez clair ?

Qu’est ce que le souffle divin.

Des prises de conscience, des aides extérieures.

L’idée qu’il faille souffrir pour exister, pour retrouver le rythme universel, pour retrouver le rythme de l’Amour est une interprétation erronée.

Ce qui occasionne de la souffrance, c’est la résistance à revenir à ce rythme. Ce n’est pas la volonté de Dieu. Il faut bien comprendre ça, ce n’est pas la volonté de Dieu que de créer la souffrance. C’est la résistance qui crée la souffrance.

Ainsi l’histoire de l’humanité est constituée de vies en harmonie avec le rythme universel et de vies en dysharmonie avec ce rythme.

Ainsi il y a l’équilibre, puis l’éloignement qui crée le déséquilibre, puis le rapprochement qui recrée un équilibre.

Qu’est-ce qui fait que l’humanité s’éloigne ainsi régulièrement du rythme universel ?

Et bien, tout simplement c’est son libre arbitre. L’être humain porte en lui la conscience de la créativité. Tous les êtres vivants, toutes les formes de vie portent la créativité. L’être humain a la conscience de cette créativité et dans cette conscience de créativité, l’être humain tente des choses et toutes ses tentatives ne sont pas en accord avec le rythme universel.

C’est ainsi qu’elle se trouve parfois très éloignées de ce rythme et qu’elle se retrouve à vivre des situations qui engendrent de grandes souffrances. Cela est dû au libre arbitre.

Une expérience, une seule expérience qui se vit  hors du rythme universel engendre des conséquences, des conséquences qui vont engendrer d’autres conséquences et ainsi de suite.

Et bien, c’est justement  là où la prise de conscience de ce rythme universel est importante. Une fois que l’éloignement est créé, il est important que un plus un, plus un, plus un parmi ces êtres réalisent que l’humanité n’est plus en accord et décident de se mettre en accord. Cela peut prendre un jour, une année, dix ans, cent ans et des siècles, selon l’éloignement.

Il est important que les êtres qui sont dans la soumission, décident de ne plus être soumis, sans révolte mais tout simplement en se réaccordant au rythme universel. C’est ce que vous êtes en train de faire.

 

De par le fait que vous avez décidé de rayonner l’Amour, que vous avez décidé de vous centrer dans votre coeur, tout ce qui vient d’être dit tout à l’heure par mes enfants Vénusiens (séance du 02 04 2020), c’est exactement ça. C’est ainsi que vous pouvez vous réaccorder au rythme universel. C’est une question de tempo.

Il est important que tout ce qui vit soit en harmonie avec ce rythme universel. C’est comme une musique. Si un instrument est à contre temps, il se vit une cacophonie et c’est exactement ce qui se passe dans cette expérience humaine aujourd’hui et depuis déjà longtemps il y a cette cacophonie, cette dissonance avec le rythme universel.

– Pourquoi c’est arrivé ?

Et bien il y a une multitude d’expériences sur la Terre qui se sont vécues, chacune avec des intentions d’expériences différentes. Tout ce qui se vit en ce moment est lié à l’accident qui s’est vécu au moment de l’Atlantide, une expérience qui a créé un cataclysme, un cataclysme qui a créé une dysharmonie au niveau du rythme, au niveau de cet accord entre l’homme et le rythme universel et cette cacophonie, cette dysharmonie a entraîné l’humain dans une vibration basse, dans une forme de densité qui a engendré la dualité, la division en l’être humain, la division entre sa créativité et son essence divine, son amour. Quelquefois, la dysharmonie est telle qu’il faut beaucoup, beaucoup, beaucoup d’années, beaucoup de volonté, beaucoup de prises de consciences, pour revenir à cet équilibre.

En Atlantide, l’être humain a voulu rivaliser avec la création divine. Il y a eu ainsi l’apparition d’apprentis sorciers, chimistes, physiciens, scientifiques qui ont voulu créer un autre univers. Imagine, imagine l’ambition de ces humains et leurs folies !

Ils ont ainsi créé un cataclysme. Alors certes, cela a donné naissance à un autre univers, cet univers de dualité. Ils n’ont pas voulu entendre, ils n’ont pas voulu entendre les avertissements, les conseils.

Garde bien en conscience qu’aucune souffrance n’est la volonté divine !

Alors certes les humains d’aujourd’hui et d’hier et d’avant hier, subissent les expériences d’autres êtres avant eux. Et comprends que chaque âme qui s’incarne sur la Terre, le fait avec la volonté de réparer ce qui a été cassé. Toutefois lorsqu’elle s’incarne, elle se trouve confrontée à une multitude de contraintes, la contrainte familiale, la contrainte culturelle, sociale, religieuse, climatique aussi et toutes ces contraintes font que l’âme réussit son pari ou pas. Chaque âme qui s’incarne, le fait dans un grand acte d’amour pour, je ne vais pas dire sauver l’humanité, mais pour aider l’humanité à retrouver le rythme universel.

Ainsi tu as exprimé le fait que tu te sens parfois être comme une marionnette, à la fois c’est vrai et à la fois ce n’est pas vrai. C’est vrai parce que tu te retrouves une âme enfermée, je vais utiliser ce mot, dans un corps qui subit toutes les contraintes dont je viens de te parler. C’est ainsi que tu peux te ressentir comme étant une marionnette parce que tu subis ces pressions, des pressions, les pressions familiales, etc. etc., les pressions du moment, de l’économie, de la vie sociale, etc. C’est en cela que tu peux te ressentir comme une marionnette. Toutefois, en tant qu’âme incarnée, tu as le devoir de ramener déjà ton propre corps, la vibration de ton propre corps, de le ramener au rythme de la vibration universelle.

C’est ta mission, c’est la mission de chaque âme qui s’incarne.

Le cataclysme a engendré l’enfermement de l’âme dans une forme de réincarnation. Ainsi dans une logique universelle, une âme est créée, elle s’incarne dans une forme de vie quelle qu’elle soit. Elle vit la vie  qu’elle a à vivre et puis elle retourne à la Source à un moment donné. Elle retourne à la fonderie en quelque sorte. Ce qui se passe depuis le cataclysme, c’est que les âmes sont prisonnières d’un cycle qui s’appelle la réincarnation et à chaque fois que l’âme se réincarne, se réincarne et se réincarne encore, elle n’est pas nettoyée par la refonte, elle n’est pas débarrassée de ses mémoires et ainsi elle se réincarne avec de plus en plus de mémoires.

C’est un cycle qui est vraiment particulier à la Terre. Ces apprentis sorciers certes ont créé un autre univers, pas celui qu’ils voulaient créer, mais ils ont créé un univers enfermant et cet enfermement a engendré de la souffrance et la souffrance engendre de la souffrance et c’est ainsi un grand cercle vicieux qui s’est installé.

Retrouver le rythme universel, c’est s’extraire de cet enfermement, c’est s’extraire du jeu de réincarnation.

C’est retrouver une vie longue, fructueuse et saine.

Ce cataclysme ayant créé un enfermement, cet enfermement empêche l’âme de retourner à la fonderie, à la refonte et ainsi l’empêche de se débarrasser de ce qu’elle a vécu. En tout cas, se débarrasser, c’est un terme qui est utilisé par rapport au contexte que vous vivez, c’est-à-dire ce contexte de souffrance. Le plan de Dieu n’est pas la souffrance, encore une fois je te le répète, parce que c’est l’enfermement qui oblige l’âme à revenir sur terre. C’est l’enfermement qui fait que l’âme n’a pas d’autre choix que de revenir.

Pauvre Dieu, qu’avons-nous fait de sa beauté de sa perfection.

 

Ne le vois pas comme une victime car en pleine conscience, Dieu a laissé le libre arbitre à l’humain. Il était nécessaire qu’une quantité importante d’âmes se réveillent dans le corps et prennent conscience du Divin en elles et s’unissent afin d’extraire toute l’humanité de cet enfermement. Tu as déjà entendu parler des 144 000 âmes, voilà le quota est atteint; Le quota est atteint et ainsi cette expérience va pouvoir se terminer.

Et ainsi l’humanité va pouvoir s’accorder à nouveau avec le rythme universel.

C’est pour ça qu’il était important pour beaucoup d’êtres de repasser par toutes les étapes, je ne vais pas dire de ses erreurs, mais toutes les étapes de ses faiblesses, de ses chutes afin de ne pas les reproduire.

Et c’est ainsi que certaines âmes ont galéré, ont vécu beaucoup de vies de souffrance pour retrouver aujourd’hui leur plein potentiel divin et ces âmes sont méritantes car ainsi elles permettent à beaucoup d’autres de vivre toutes ces étapes dans la rapidité.

Je suis Source d’Amour et je t’aime infiniment et je vous aime toutes les deux.

Transmission canalisée par Ysa’Belle jeudi 2 Avril 2020

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email