Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui, je suis Lady Nada, et mon temps était prévu, tout à fait.

Alors je ne peux que parler d’amour, mais je suis venue vous parler de l’amour de l’espace et de l’amour du temps, c’est-à-dire vous expliquer comment vous lier à l’espace et comment vous lier au temps. Ceci fait partie d’une suite d’enseignement, mais, je vais tout reprendre un peu à la base, à la base de cet exercice.

Votre corps est constitué d’une énergie très lumineuse, très lumineuse, plus que de matière. Je commence à dire cela pour que vous compreniez qu’imaginer que votre corps est physique, plus que d’imaginer qu’il est une lumière, c’est déjà quelque chose qui vous empêche de vous étendre, d’étendre votre énergie. Alors je vous invite, là, pendant que nous allons parler ensemble, à prendre conscience que vous n’êtes pas déjà que votre corps, à prendre conscience qu’il n’est qu’une partie. C’est important parce que, à chaque fois que vous prenez conscience que ce corps, votre corps, n’est qu’une partie, vous permettez à un autre espace de venir à vous, à d’autres possibilités de venir à vous. Cela commence toujours par : je ne suis pas que le corps, ou je ne suis pas le corps, si vous arrivez jusque-là.

L’espace et le temps ne sont pas des dimensions, c’est un enseignement nouveau que je vous donne, pour beaucoup d’entre vous, mais en fait, l’espace et le temps sont des vibrations, des vibrations très très fortes et très très puissantes et très très rapides pour utiliser votre vocabulaire.

Vous le savez sans doute, le son est une fréquence, la couleur est une fréquence, même les odeurs sont une fréquence particulière. Mais en fait si tout est fréquence et vibration, pensez-vous que le temps puisse échapper à cela ? Echapper au fait d’être autre chose qu’une fréquence et une vibration ? Vous le savez tellement que vous avez souvent symbolisé le temps par un métronome, une vibration donc, un espace, et vous le comptez, vous comptez ses vibrations, mais vous ne comptez qu’une portion de ses vibrations. Vous avez décidé d’appeler un fragment de ce temps : une seconde, mais une seconde c’est un temps vibratoire, mais si vous vouliez comprendre ce qu’est le temps vous ne verriez pas le métronome tellement il va vite, sauf que si vous commencez à placer votre esprit dans l’idée d’accélération, vous commenceriez à communiquer avec le temps, et vous deviendriez de très grands voyants, puisque rien ne vous empêcherait d’aller dans le passé ou dans le futur, vous supprimeriez la dimension. Je recommence en vous donnant une vraie technique, car vous aimez le comment, je sais, je sais cela, vous adorez les comment. Je viens de vous donner un des exemples.

Si vous fermez les yeux et que vous visualisez un métronome, un tic-tac d’horloge ou ce que vous voulez qui représente le temps et si vous l’accélérez dans votre mental, accélérez-le tellement dans votre mental qu’à un moment ce métronome, cette horloge ou ce compteur du temps, un sablier ou ce que vous voulez, disparait. Au moment où il va disparaitre de votre conscience, c’est que votre conscience est déjà ouverte dans le temps. Au moment où vous cessez de visualiser pour être, vous n’êtes plus dans ce temps. Vous êtes déjà dans un temps hors temps. Vous êtes déjà dans un aspect vibratoire différent. Si dans cet espace, puisque c’est un espace qui va se créer en vous, si dans cet espace vous posez une question, vous recevrez une réponse du temps lui-même, puisqu’en fait il va se mettre à ralentir et à vous montrer la vibration du futur ou du passé. Cela n’a peut-être pas d’intérêt ce que je suis en train de vous dire, mais je vous dis amusez-vous à cet exercice il peut vous permettre au début de voyager de 5 mn en avant ou 5 mn en arrière, peut-être, mais avec un peu d’exercice et plus vous resterez dans cet espace à l’intérieur de vous-mêmes, plus vous serez capables de vous déplacer dans le temps, j’insiste…. dans le temps.

Et maintenant voyons comment vous déplacer dans l’espace, c’est-à-dire dans des dimensions. Quand vous vous déplacez dans le temps, ce que vous verrez en arrière ou en avant, sera la suite de vos choix passés et de vos choix futurs, si vous ne changez rien à ce qui est là aujourd’hui.  Pour changer de temps, pour changer de destinée pour être plus exacte, il vous faut aussi changer de temps ET d’espace, un espace où vous auriez fait d’autres choix, dans le passé peut-être, et pas forcément dans le futur, un espace où vous pourriez réintégrer le corps de celui qui a fait un autre choix dans le passé, tout en gardant la mémoire de votre présent et c’est cela qui est fantastique. Là c’est pareil, comment représenter l’espace ?

C’est là que cela devient compliqué, parce que la notion s’appelle la vacuité, le vide. Autant imaginer un temps qui s’accélère peut passer par une visualisation intérieure qui crée un espace, autant là on ne peut pas imaginer le vide, on ne peut qu’être le vide. Cela veut dire que, plus vous allez créer, quelle que soit la méthode, des circonstances qui vous permettent d’être naturellement en dehors du temps, donc ce sont des circonstances de paix, ce sont des circonstances de calme, ce sont des espaces méditatifs vous les appellerez comme vous voulez, mais ils sont hors temps, vous direz toujours : je n’ai pas vu le temps passer dans ces espaces-là, peu importe la méthode que vous allez utiliser, celle que j’ai évoquée ou d’autres ; et bien vous pouvez, ensuite, dans ces espaces-là, percevoir la liaison, l’amour, c’est pour cela que je suis venue vous parlez d’amour, l’amour que vous pouvez avoir avec tout ce qui est dans ce temps précis. Avant de changer le temps et l’espace, il faut d’abord aimer et avoir accepté, donc pardonné, tous les temps que vous avez vécu.

Donc quand vous avez pardonné cette vie, quand vous avez accepté cette vie et tout ce qui vous est passé, quand vous réussissez à vous unir à tout votre temps, vous pouvez désormais changer d’espace, puisque vous retrouvez en vous la paix, la plénitude, et ce mot paix en fait il est la vacuité, il est l’espace vide qui vous permet de nouveaux choix. Puisque tous mes choix ont été acceptés, je change d’illusion, je change d’espace, et intérieurement vous vous placez dans un espace où les émotions que vous ressentez, parce que vous êtes humains, donc travaillons ce corps émotionnel, où les émotions que vous ressentez sont différentes. Donc en vous plaçant dans un espace de paix, hors temps, comme je l’ai évoqué ou d’une autre manière, commencez à faire venir à vous l’énergie émotionnelle de ce que vous voulez ressentir, la vibration émotionnelle de ce que vous voulez ressentir.

Maintenant faites venir la lumière dans cet espace, comme si une source extérieure venait éclairer la scène émotionnelle, et j’insiste sur la scène émotionnelle, elle n’est pas physique, mais la scène émotionnelle que vous venez de créer, dans cet espace et dans ce temps. Une lumière qui vient d’une source lumineuse éclatante, tellement lumineuse que peut-être même qu’en éclairant la scène vous ne verrez que du blanc, que de la lumière, que de l’or, peu importe, et quand vous aurez fait cela, et quand vous ouvrirez les yeux, vous ne serez déjà plus dans le même espace, vous ne serez déjà plus dans le même temps, vous aurez déjà fait d’autres choix. Mais souvenez-vous, dans mon énoncé je vous ai expliqué que pour que cela fonctionne vous deviez pardonner ce temps. C’est-à-dire comprendre que tout ce qui s’est passé pour vous, jusqu’à ce moment présent, n’était rien ou alors totalement programmé pour vous, mais que vous n’avez pas besoin d’avoir une continuité réelle avec votre passé pour vivre aujourd’hui, vous pouvez quitter cette continuité pour créer un nouvel être, une nouvelle personne, une nouvelle façon d’être et d’agir, parce que c’est cette nouvelle façon d’être qui va vous révéler le personnage que vous êtes réellement, pas l’entité qui croit que son histoire passe de cause en conséquence, mais une entité qui décide d’un nouveau départ, comme si, je reprends votre exemple de ce matin, vous décidiez de vous incarner, à nouveau, dans le même corps, mais comme une deuxième naissance, une deuxième naissance avec  d’autres circonstances, une deuxième naissance où les circonstances sont différentes.

Certains d’entre vous connaissent ce phénomène et certains l’ont appelé transmigration. Pour certains, la transmigration c’est passer d’un corps à un autre corps qui a une autre histoire, mais vous pouvez faire une transmigration dans le même corps, quitter ce corps, quitter le temps, aménager un autre espace où vous allez créer un nouveau champ émotionnel, et revenir réintégrer cela dans votre existence, dans ce que vous pensez être votre temps et votre espace, et vous aurez à ce moment là conscience que c’est bien un programme, une illusion, et que vous aurez choisi un autre programme et une autre illusion.

J’ai changé de corps, j’ai changé d’espace, bien sûr vos personnages intérieurs continueront à dire c’est faux, mais vous intérieurement, vous pourrez leur dire à ces personnages, à ces égos, à ces enfants, à quel point je vais te montrer qui je suis maintenant, je vais te montrer qui je suis maintenant. Tu peux continuer à dire que je suis ce temps, cet espace, ce personnage, mais je vais te montrer que j’ai déjà changé, et je ne vais pas me contenter de te le dire, je vais agir dans ce temps, je vais agir dans cet espace avec tout ce que j’ai chargé d’un autre temps et d’un autre espace. Je sais que c’est complexe, c’est dur de faire de vous des voyageurs du temps en 12 ou 15 mn. Mais est-ce que cela mérite bien plus que cela ?

Comprendre qu’en fait, quand vous êtes en amour avec ce temps, vous allez le faire vibrer plus vite. C’est comme s’il venait vers vous ce temps. Il se contracte vers vous, et plus il se contracte et plus tout semble aller très très très vite et lentement en même temps. Le temps disparait en fait, il se condense et diminue dans le même espace. Donc quand vous vous aimez, pour utiliser d’autres verbes, d’autres expressions, parce qu’on parle de la même chose ici, quand vous vous aimez vous-mêmes profondément, mais j’insiste quand vous vous aimez vous-mêmes profondément, tels que vous êtes maintenant, cela c’est une autorisation que vous vous donnez pour changer de temps, changer d’espace et vivre d’autres choses. C’est pourquoi nous avons souvent, en tant que guides, énoncés que le pardon était une des clefs pour avancer et progresser.

Tant que vous pensez avoir des devoirs à régler, des karmas à traiter, à chaque fois que vous penserez cela vous les génèrerez, vous les remettrez devant vous comme s’ils étaient vrais, mais souvenez-vous ils ne sont qu’une histoire, qui vous a été racontée aujourd’hui, mais ils ne sont qu’une histoire, vous pouvez changer d’histoire. Vous savez ce qu’on dit sur l’histoire dans votre monde, on dit qu’elle n’est écrite que par les survivants et les vainqueurs. Mais c’est pareil pour votre vie, c’est vous qui écrivez votre histoire parce que le survivant et le vainqueur de votre histoire c’est vous.

C’est à vous de choisir comment l’écrire, comment la décrire, comment la construire, comment imaginer les expériences du passé, comment elle doit être traduite en vous. Quand quelqu’un d’autre commence à faire une traduction de ce que vous avez vécu dans le passé, c’est à vous de décider de l’accepter ou non, ou non. Si cela vous aide à avancer pourquoi pas, mais si cela vous empêche d’entrer dans le pardon, si cela crée la culpabilité lâchez cela. Vous n’avez pas à être coupable, être coupable c’est s’empêcher d’avoir une autre vie, c’est trouver un bon moyen de ne pas avoir le droit de changer et de continuer ce jeu comme s’il était immuable et écrit à tout jamais, cela n’est pas le cas. Les lois que vous avez commencé à énoncer commencent par celle du libre arbitre, qui disent en fait que vous avez toujours le choix.

Mais aujourd’hui votre libre arbitre vous l’avez donné aux circonstances, au monde, à l’espace, à vos politiciens, à vos publicités même, à vos objets connectés comme vous dites. C’est à eux que vous avez accordé du pouvoir, donc votre libre arbitre vous leur avez donné à eux. Comment voulez-vous, vous, choisir, si vous laissez des objets ou d’autres personnes choisir ? Alors bien sûr vous avez des lois, et je ne vous demande pas de ne pas les respecter, mais de comprendre qu’à l’intérieur vous pouvez créer un espace où ces lois ne sont pas les mêmes, où ces lois se modifient sous vos yeux, parce que tout est possible à celui qui comprend cela, et vous êtes de plus en plus à comprendre cela, et votre nouvelle génération n’acceptera pas ce que vous vous acceptez aujourd’hui. Laissez-là se rebeller car elle est la génération qui va vivre sur une terre saine, même si tout est fait pour enrayer ce mouvement, pour griller des esprits terriens.

Mais il existe aussi des lois cosmiques, des lois universelles, je dirai des lois galactiques qui empêchent ce type de travail sur le mental humain. Donc si vos frères galactiques vont intervenir, ce n’est pas pour sauver la planète, c’est pour empêcher que d’autres frères humains prennent la main sur vous. C’est bien pour empêcher une rupture de la loi du libre arbitre. Dépassez le temps, offrez-vous un nouvel espace, aimez-vous.

Une autre méthode pour ceux qui sont plus dans l’ordre spirituel, j’allais dire religieux, consiste à dire aimez-vous, étape 1, aimez-vous les uns les autres, étape 2, il n’y a pas d’autre, étape 3, parce quand il n’y aura plus d’autre, il n’y aura plus d’ennemi, et quand il n’y aura plus d’ennemi vous pourrez tout modifier, le monde sera votre ami.

Vous quittez l’idée que quelqu’un peut vous faire du mal, le mal n’existe plus, et tout ce qui se déroule devant vous n’est qu’un cadeau offert par l’Univers, pure joie, pur amour, il ne peut pas me faire de mal, il n’existe pas, il est moi. C’est un autre axe pour changer d’espace et de temps, mais c’est celui que vous utilisez tous les jours sans le savoir. Quand vos décisions ont un impact, c’est que vous êtes à l’intérieur alignés, très alignés avec la fréquence de cet impact. Quand vous n’êtes pas alignés, en disant je vais essayer mais ce n’est pas sûr que cela marche, vous offrez une chance à l’Univers, mais c’est comme tirer un jeu de hasard, peut-être que cela va marcher, si les autres ne s’y opposent pas. Donc une des lois en fait que j’essaye aussi d’exprimer là, qui est une sorte d’exception à ma règle de création, c’est de vous dire que quand vous créez des espaces et des temps, vous n’êtes pas obligés d’en parler à vos frères et sœurs. Gardez secret un peu le fait que vous créez votre espace et votre temps, parce que sinon leur propre création va empêcher la vôtre. Si eux sont convaincus que ce n’est pas possible, ils vont vous empêcher de créer la possibilité, ils vont vous bloquer, et comme vous leur accordez quand même un peu de crédit parce que vous n’êtes pas entrés dans l’amour de l’autre complètement, vous vous empêchez de créer de nouvelles circonstances, simplement parce que d’autres ont dit que ce n’était pas possible. Donc parfois utilisez le secret, un plan personnel intérieur, que vous ne révèlerez qu’à ceux qui sont positifs, ou en accord avec votre vision et vous verrez que ce sera beaucoup plus magique et possible, et cela appartient à la loi d’amour puisque cela consiste à aimer chaque être sur cette planète, à aimer le temps tellement vous êtes unis à tout, et tellement que vous lui avez, entre guillemet, pardonné et accepté tout ce qu’il vous a montré, parce que le temps n’est juste qu’un moyen de vous montrer quelque chose.

C’est juste un écran le temps, c’est l’écran de votre ordinateur, ce n’est pas le programme, c’est l’écran. Je vous laisse écrire votre propre histoire, en tout cas aujourd’hui nous aurons bien transcendé le temps et l’espace, alors je vous en remercie.

13 Octobre 2018 – Lyon Retranscris de l oral (sylvain didelot) par Michèle canal de lumière

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email