Nous vous invitons à penser à vos actions humaines. Nous vous invitons à penser à vos actes humains comme inspirés complètement et entièrement par la simplicité et l’abondance de l’Etre. Vous êtes tous dignes d’un tel effort et d’une telle joie.

Pensez à faire quelque chose sans agenda. Maintenant, considérez les différents agendas que vous pouvez avoir quand vous pensez que vous faites quelque chose. Oui, c’est exact. Nous disons quand vous pensez que vous faites quelque chose, parce que c’est ainsi que l’expérience se déroule. Vous faites vraiment quelque chose ? Y a-t-il déjà eu un acte concret, jamais ?

Non. Il y a eu une perception de l’action, une perception du temps, une perception de l’espace, une perception de l’expérience. Les actes semblent être ce qui se passe, et vous attachez du sens et de la valeur aux différents actes.

Vous attachez aussi un but à ce que vous faites, et c’est là qu’un ordre du jour entre en jeu. L’ordre du jour pourrait être de survivre, de promouvoir une image de soi, de dominer, d’assurer la sécurité, de se procurer et d’éprouver du plaisir. L’ordre du jour qui vous est envoyé par l’ego aura invariablement un sens de l’effort, de la lutte, de la récompense ou de la punition qui y est attaché.

En l’absence de l’agenda de l’ego, qu’y a-t-il ? Tant que vous utilisez un corps pour communiquer, il n’y a d’inspiration que lorsque vous voyez à travers et libérez votre ego. L’inspiration peut tout déterminer – chaque parole, chaque geste, chaque action. L’inspiration peut déterminer chaque expérience qui semble réelle.

Chaque fois que vous ressentez une émotion négative, vous bloquez l’inspiration. C’est une bonne nouvelle, puisque vous êtes le seul à pouvoir bloquer l’inspiration. Vous êtes le seul qui utilise la peur pour bloquer ce que l’Amour vous enverrait. Cela signifie que votre problème ne peut jamais être  » extérieur  » dans le monde parce que  » l’extérieur  » est simplement une expérience illusoire que vous vous donnez à vous-même. Vous vous fiez à quelque chose qui n’existe pas – la peur – pour vous donner cette expérience. La peur est toujours votre choix.

Il peut sembler plus facile de blâmer la peur sur quelque chose dans le monde, mais il n’y a vraiment rien d’autre. On dirait qu’il y a quelque chose d’autre, quelque chose d’autre que ce que vous êtes, qui est l’Amour. Encore une fois, cette expérience d’autre chose est une expérience que vous vous donnez à vous-même, et vous utilisez l’illusion de la peur pour le faire. Cela signifie que vous vous concentrez délibérément sur ce qui ne l’est pas afin d’expérimenter ce qui ne l’est pas.

Quand vous croyez que vous êtes un corps, vous pouvez faire l’expérience du manque. L’expérience dépend toujours de la croyance, et la croyance est entre vos mains. Quand vous agissez par inspiration, vous agissez par la générosité que vous êtes. C’est simple et facile de parler et d’agir à partir de l’abondance que vous êtes, plutôt que de vous laisser guider par un nid de mensonges envoyés par votre ego. Cela ne fait jamais du bien, et comme vous appréciez de plus en plus la façon dont vous vous sentez, vous libérerez des blocs à l’inspiration.

Aujourd’hui, regardez quand vous pensez que vous avez une raison de faire quelque chose. Remarquez juste la raison. Pour voir ce que ça fait. Serait-ce une raison pour laquelle vous vous y accrocheriez avec un peu de tension ? D’où vient la peur ? Si vous abandonnez volontairement cette peur, qu’est-ce qui pourrait entrer à travers vous dans cette expérience de la forme ? Qu’est-ce que ça ferait ?

Regardez le sens de l’obligation lorsqu’il s’agit d’un facteur de motivation. Au fur et à mesure que vous le regardez et que vous remarquez ce que vous ressentez, que vous êtes honnête avec vous-même, ce qui n’est pas nécessaire s’évanouit. C’est très simple de laisser les pensées et les croyances disparaître lorsqu’il devient clair qu’elles sont la cause de la souffrance et de la tension.

Quand vous faites passer la guérison en premier, quand vous laissez les pensées et les croyances se dissoudre, ce qui les remplace n’a aucun sens de la tension ou de l’effort. Laisser aller les pensées et les croyances stressantes signifie que vous êtes prêt à donner de votre propre bonté – la bonté que vous partagez avec tous – et non d’un sentiment d’effort et d’obligation de soi. Vous êtes prêts à être soutenus par cette même générosité, sachant que vous et tous en êtes dignes. C’est un accueil et un don qui viennent de la même Source, et les deux sont une joie. Il est très facile de donner quand on se laisse donner tout ce dont on peut avoir besoin dans n’importe quelle situation.

Nous sommes toujours là, et nous sommes toujours prêts à vous aider dans le Flux qui vous porte sans effort dans votre rôle parfait dans l’éveil de masse. Comme c’est un plaisir de vous aider, vous découvrirez que c’est aussi le vôtre, d’autant plus que vous êtes si bien pourvus à chaque instant.

Si vous souhaitez une pratique, voir Pratique 43 – J’ouvre la voie à l’inspiration.

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Photo de Dewang Gupta sur Unsplash

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email