De tout temps, l’amour traverse les sphères comme une douce brise, un doux parfum enivrant. Notre société a stigmatisé l’amour, le terme est peut-être un peu fort, mais il est pourtant très révélateur de cette société anxiogène et contraire à notre liberté. L’amour n’est pas un microbe que l’on attrape et dont il faut se débarrasser, c’est un sentiment noble, qui a toute sa place, et sa grandeur nous fait vibrer. Il est très souvent synonyme de liens toxiques et mal employé.Aujourd’hui, nous traversons une époque qui est plutôt exceptionnelle en son genre. Il nous est demandé de faire confiance et d’être dans l’amour, ce n’est pas compris par tout le monde étant donné la réalité actuelle des choses. Et pourtant, le chemin de l’amour se trouve si on s’emploie à vouloir le trouver. Il n’est pas caché aux yeux de tous, il est bel et bien réel, et accessible, et cette porte intérieure s’ouvre à condition de travailler sur soi.

L’amour, c’est le cadeau véritable que vous pouvez vous offrir, celui qui ne coûte rien, mais qui ouvre toutes les portes, ainsi que la voie de la sagesse. C’est le cadeau subtil qui vous amène à traverser ce temps sur un nuage, non pas par ce que vous ignorez ce qu’il se passe, mais parce que vous ne laissez la place à rien d’autre que l’amour. En traversant cette époque avec légèreté, vous avez la possibilité de créer et de vous unir à d’autres bulles d’amour qui elles aussi se sont isolées dans l’atmosphère en quête d’un îlot sécuritaire qui permettrait le développement de milliers d’autres bulles. Ensemble, par amour, nous pouvons modifier tous les paramètres actuels. Nous avons tous ce pouvoir en nous.

 

Notre pensée créatrice matérialise des expériences à vivre qui sont parfois douloureuses, car nous n’avons pas fait preuve d’amour, nous créons alors des scénarios impossibles qui sont délicats et il est difficile de s’en défaire. Mais tout est possible et l’amour a déjà accompli tant de miracles en ce monde.

L’amour ce n’est pas seulement aimer l’homme ou la femme qui partage notre vie, nos enfants, nos amis, l’amour c’est un océan de bonheur qui comprend tous les êtres de notre terre, toutes les cellules, tout le vivant. C’est intégrer en soi le sens de la vibration de l’unité. C’est d’une telle immensité que lorsque vous ouvrez votre cœur à l’amour, vous vous y perdez. Ce souffle nouveau est d’une telle intensité que vous pouvez en être troublé.

Ces dernières semaines, j’ai abordé de nombreuses fois ce sujet. Vous êtes nombreux à ressentir un amour démultiplié que vous n’arrivez pas à dompter. Il ne faut pas essayer de le contrôler, mais l’accueillir en vous comme un trésor.

Nous avons été préparés ces dernières années à cette ouverture du cœur qui n’avait aucun sens pour certain d’entre vous. Et pourtant, le cœur s’est ouvert chez nombreuses personnes et la symphonie de l’amour est venue se loger pour apporter une note différente à la vie que vous vivez.

En ce début d’année, il nous est fortement demandé d’ouvrir notre cœur pour recevoir les vibrations adéquates à notre évolution. Ce sont des encodages particuliers qui se logent à l’intérieur de vous lors des transmissions. Ils sont symbolisés sous forme de clés, de chiffres, de formes pour certains, ils varient en fonction de votre expérience, des paliers de votre évolution. Nous ne recevons pas tous les mêmes choses. Ces activations permettent un ré-encodage précieux, c’est comme si vous preniez le volant d’une Ferrari alors que vous aviez l’habitude de rouler en 2 CV. Il y a un effacement partiel des mémoires révolues, puis un réencodage qui se fait par la lumière descendante. Ils vous parviennent de façon consciente et vous amènent à transcender ce qui est « mort » en vous, pour vous accueillir dans une sphère propice au changement. Les étapes peuvent être progressives, ou assez rapides, tout dépend de chacun. Je permets de faire le lien entre la source des encodages et l’être présent, et je dois dire que c’est toujours magnifique de voir ce qui nous traverse. J’ai toujours une immense gratitude pour ces moments uniques de bienveillance et d’amour pur.

Le plus beau cadeau est de constater que vos vies changent, que vous vous déployez et tout ça dans la compréhension malgré certains schémas de vie très compliqués. Cet amour est reçu de la source, de vos guides, de vos âmes, qui tous, présents autour de vous, vous encourage à laisser les boulets du passé derrière vous.

Lorsque la chrysalide s’ouvre et permet au papillon de prendre son envol, vous ressentez comme un sursaut violent dans votre cœur et c’est là que vous prenez conscience que votre cœur vient de s’ouvrir. Le sourire aux lèvres, vous abordez les contours de votre vie avec un regard différent et c’est ainsi que la transformation a lieu, c’est ainsi que l’humanité toute entière se métamorphose.

Nous venons de franchir des étapes essentielles au sujet de notre évolution, ces stades nous ont ouvert l’esprit à une compréhension toute autre afin d’accepter notre présence sur Terre. Beaucoup d’âmes étaient en difficulté d’incarnation, s’interrogeant sur les fondements même de leur rôle à jouer, certaines sont toujours dans cette difficulté, mais les reliances, les connexions, sont de plus en plus nombreuses. Moi la première, j’ai mis très longtemps avant d’accepter ma présence ici, me sentant en complet décalage avec notre temps, refusant d’incarner celle que je suis et de me conformer à cette réalité. J’ai dû apprendre, décortiquer, guérir de nombreuses blessures pour me développer et permettre aujourd’hui à d’autres d’accepter leur présence ici sur terre et s’accepter. Ce n’est pas facile, malgré l’amour que l’on partage dans nos écrits, malgré les chemins magiques que nous empruntons, ce n’est pas facile au quotidien. Les ouvertures de cœur sont parfois aussi difficiles à vivre que les cœurs blessés.

Je m’explique ; en ouvrant son cœur à la vie, à l’amour, on ne met plus de barrières, c’est un amour sans condition. Nous sommes alors capable de ressentir des choses que nous ne pouvions intégrer dans nos cellules auparavant, faute de l’absence d’un mode d’emploi. Le mental même ne pouvait pas le concevoir puisque nous sommes dans une société ou nombreuses personnes parlent d’amour sous condition. On aime par intérêt, on agit par intérêt, influencés par tant d’éléments extérieurs qui contrôlent non seulement nos émotions, mais notre cœur. Ce n’est pas de l’amour.

Aimer de façon inconditionnelle, c’est aimer ce qui nous entoure sans jugement, sans a priori et c’est surtout s’autoriser à aimer de façon plus large le vivant. Aujourd’hui, en nous écartant de la ligne de temps 3D, nous rejoignons l’énergie de la 5D dans nos vaisseaux corps qui sont de merveilleuses structures. Nos anciennes structures étaient limitées, mais les encodages que nous recevons permettent des mises à jour importantes et constantes et nous aident à voir ce que nous ne pouvions percevoir auparavant. Les dimensions s’assemblent autour de nous et comme je le stipulais dans un précédent article, nous sommes alors capable de voir dans plusieurs dimensions à la fois. Nous pouvons donc ressentir des choses que nous n’étions pas capable de discerner. L’amour n’est pas synonyme de limite, de raisonnement. Nous pouvons aimer un animal autant voir plus qu’une personne, comme aimer plusieurs personnes à la fois, mais différemment.

Grâce à nos perceptions affinées, il est possible aujourd’hui d’établir des liens plus précis au sujet de nos relations. C’est très perturbant de constater parfois que notre ami était notre mari, notre frère, ou que notre enfant était notre père ou notre mère. Vous avez conscience pour la plupart que nous nous connaissons tous d’une manière ou d’une autre.

Le « problème » qui se pose aujourd’hui chez nombreux d’entre vous, c’est que vous voulez faire entrer tous ces sentiments qui s’offrent à vous dans une boite, pour ne pas souffrir, parce que ressentir est synonyme de souffrance ou de trahison. Mais le cœur nous amène à voir nos relations différemment. Il ne peut se contenter de constater, il a envie de vibrer alors pourquoi l’en empêcher !? Ressentir de l’amour ne veut pas forcément dire que l’on veut faire l’amour avec toutes les personnes que l’on aime, aimer est un terme noble qui inspire le respect et la grandeur de l’âme.

Lorsque vous vous retrouvez avec des êtres que vous chérissez, il se peut que la scène qui se joue vous soit familière, qu’elle regroupe votre femme d’aujourd’hui, votre femme d’autrefois et votre mère d’une autre vie aussi, par exemple. L’amour que vous portez à chacune de ces femmes est d’une incroyable intensité, à l’intérieur de votre cœur, c’est un feu d’artifice, de la joie qui jaillit, car rien qu’être en leur présence vous suffit à être heureux. Vous ne pourriez expliquer cela à quelqu’un d' »ignorant », sans vouloir porter de jugement, mais c’est une réalité qui vous confronte à vos sentiments et ces situations ne doivent pas générer de la peur ou une dualité, mais au contraire, être appréciée. Les reconnexions sont multiples et vous pouvez être amené à aimer une personne jamais rencontré physiquement. Les âmes se connaissent, et se reconnaissent, c’est ainsi que la toile d’amour se tisse dans notre univers.

Ce que je conseille à toutes ces personnes, à vous peut-être si vous êtes dans ce cas de figure ; ne cherchez pas à refouler cet amour, peu importe qu’il vous vienne d’aujourd’hui ou d’hier, c’est de l’amour. Si vous tentez de boucher un geyser il se passerait quoi ? Imaginez le souffle de l’amour qui se retourne en vous, imaginez un instant les dégâts que cette action pourrait engendrer. Vous aimez au sens large du terme ? Dites le. Il n’y a pas de honte à dire je t’aime à un ami, à un parent, à un inconnu. Si votre cœur vibre pour cette personne alors acceptez de le ressentir. En acceptant, on libère l’énergie. C’est en se refusant d’aimer que l’on se fait le plus de mal.

Blessée de nombreuses fois dans ma vie par des personnes incapables d’aimer, j’ai ouvert mon cœur à cet amour pour justement guérir cette blessure et aimer davantage. Je n’ai pas de retenue aujourd’hui, si je ressens l’envie de dire « je t’aime » à quelqu’un, je le dis, avec toute la puissance que cela génère en moi, et peu importe les réactions que j’ai en face de moi. C’est une ouverture qui propose à l’autre de partager ma bulle, un instant peut-être, mais un instant pur et sincère. Dire je t’aime c’est bon, c’est libérateur, c’est enivrant.

 

J’ai souvent dit je t’aime à mon meilleur ami, à mon frère, et à tant d’autres personnes qui partagent ma vie. Il n’y a pas de sous-entendus, je les aime pour ce qu’ils sont, par pour leur personnalité, leur travail, leur situation ou autre chose encore, je les aime car ce sont des êtres qui font partis de ma vie, quoi qu’il arrive, quoi qu’ils deviennent, quoi qu’ils fassent, je les aime. Apprendre à dire je t’aime (avec le cœur) c’est apprendre à aimer, c’est s’aimer. Lorsque tu accueilles en toi tout cet amour qui se présente, tu ne peux pas le rejeter. Ce serait rejeter une part de soi, ce serait se mépriser. Aimer les autres, c’est d’abord s’aimer soi. On ne peut pas donner de l’amour à quelqu’un si on ne s’apporte pas cet amour à soi.

En apprenant à m’aimer, j’ai appris à aimer les autres, en apprenant à me guérir, j’ai pu apporter mon aide aux autres pour leur permettre de se guérir. Je me suis longtemps torturée l’esprit, car je ressentais de l’amour en abondance, qui débordait de toute part, mais incapable de l’exprimer. J’ai tenté de le refouler, de le garder pour moi, de mettre un couvercle dessus et de l’ignorer, pensant le chasser, peur de ce que l’on pourrait penser si j’avouais ce que je ressentais. Je me suis éteinte intérieurement, au lieu de m’expanser. Ça, c’était avant 😉

Aujourd’hui, je ne me torture plus à cause de ce que je ressens, je suis consciente de mes sentiments, de ce qui me fait vibrer et je n’ai pas peur d’en parler. J’ai uni en moi toutes les pages qui composent le grand livre de ma vie. Toutes ont du sens. Je ne peux retirer une seule page de ce livre, mon histoire n’aurait plus de sens…

Amalia

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email