Mes chers ! JE SUIS L’ARCHANGE MICHAËL !

Comme nous l’avons dit, le moment est à l’introspection. Il est temps de regarder à l’intérieur et de ne pas avoir peur de ce qui sera vu. Je commence cette semaine avec vous aujourd’hui exactement en demandant à chacun d’entre vous de regarder à l’intérieur. Ce n’est pas le moment de vous juger, ce n’est pas le moment de vous montrer du doigt ; c’est le moment d’évacuer tout ce qui se trouve à l’intérieur. Alors je dirais que c’est comme une vieille armoire, où vous mettez tout ce qui n’est plus utile, mais qui sait, un jour, à l’intérieur. Et tous ces trucs s’accumulent, et on ne peut même plus les ranger, c’est un vrai bordel.

Alors, regarder ce placard et presque pleurer parce qu’on ne sait pas par où commencer pour ranger, ça ne sert à rien ; on peut aussi faire comme on le fait souvent, tout jeter par terre et ranger petit à petit. Je vous dirai que c’est un placard spécial. Ce n’est pas une armoire comme vous en avez dans votre vie quotidienne, cette armoire n’est rien d’autre que votre esprit. Il y stocke : les sentiments, les expériences, les joies, les peines, les ressentiments, les rancœurs, la colère, l’ironie, la persécution, la vengeance, le mépris, la discrimination, le racisme ? Je pourrais continuer à parler d’une foule de problèmes, mais ce n’est pas le sujet.

 

Alors je vous dirais que les joies, les moments de rire, les moments de pur bonheur, sont perdus à l’intérieur, vous ne pouvez pas les trouver pour commencer à faire du rangement. Ils sont trop peu nombreux, donc ce n’est pas la peine de vouloir commencer par là.

Alors comment commencer ? Comme je l’ai dit ici d’innombrables fois, tout processus de nettoyage, tout processus de changement, doit commencer par le pardon. Ce mot est si petit mais si puissant, et il fait des miracles dans ce rangement que vous avez, dans ce désordre que vous devez nettoyer.

Je vais donc vous montrer comment commencer ce rangement. Et non, n’essayez pas de tout faire en un jour ; toute sorte de sentiment à l’intérieur de votre esprit doit être très bien travaillé, doit être très bien analysé, parce que sinon, il reviendra. Lorsque vous pensez l’avoir sorti du placard, il y sera à nouveau, énorme. Pourquoi ? Parce que vous ne l’avez pas traité correctement. Donc, la vision que j’ai de ce placard est un parfait désordre, c’est beaucoup de sentiments mélangés ; c’est beaucoup de sentiments stockés. Beaucoup ont créé de la poussière, de la moisissure, des toiles d’araignée si profondes, et si profondes dans ce placard qu’elles sont. Alors je dirais que ceux-là seront laissés pour la fin, il ne sert à rien de vouloir nettoyer le fond sans s’attaquer à la surface, à ce qui est à l’extérieur.

L’intérêt de tout cela aujourd’hui…, beaucoup se disent :  » Mais il a déjà parlé de cela, est-ce qu’il va encore le répéter ? « . Alors je vais vous dire quelque chose : beaucoup d’entre vous ont fait la procédure de pardon, mais depuis combien de temps la faites-vous ? Et puis je vous demande : n’avez-vous jamais rien ressenti à nouveau ? Avez-vous été tout en joie, tout en gratitude, en bons sentiments ? Je peux vous dire que non. Donc la procédure de pardon est quelque chose que je vous dirais que vous devriez faire presque quotidiennement. Mais je comprends que c’est compliqué, car beaucoup d’entre vous ne peuvent pas se permettre d’en faire autant.

Alors allez, faisons un compromis : une fois par semaine, faites la procédure de pardon. A quoi cela ressemble-t-il ? Vous aurez un rappel de ce à quoi cela ressemblera. Alors, disons que vous avez commencé la procédure de pardon aujourd’hui, que vous avez demandé le pardon pour tout ce que vous avez fait, que vous avez demandé le pardon pour tout ce que votre âme a fait. « Oh non, attendez une minute, mais j’ai déjà demandé le pardon pour mon âme ! » Oui, et tu l’as demandé profondément, tu l’as demandé avec foi ? Depuis combien de millénaires votre âme est-elle ici ? Pensez-vous qu’une simple demande va tout nettoyer ? Douce illusion. Votre âme a fait beaucoup d’erreurs, et chaque fois que vous faites la procédure, vous nettoyez un morceau, pas tout, car il y a beaucoup à nettoyer.

Alors continuons, allons de l’avant. Donc vous demandez pardon pour tout ce que vous avez fait, contre l’autre et contre vous-même ; parce que vous faites aussi des erreurs contre vous-même. Oui, et je dirai que c’est la partie la plus importante. Tout ce que vous avez fait de mal et que vous récoltez aujourd’hui, qui l’a fait ? C’était vous, c’était vos âmes. Donc pardonner tout ce que vous avez fait, ce que votre âme a fait, est essentiel. Et la deuxième partie est de demander pardon : demander pardon pour ceux que vous avez blessés de toutes les manières ; pour tous les sentiments que vous avez utilisés pour blesser, pour blesser un frère, une autre âme.

Je vous le dis donc : Que ce simple geste de pardonner et de demander pardon, une fois par semaine, quel sera le résultat ? Ce placard qui vous terrifie parce que vous ne savez pas par où commencer, soyez sûrs qu’après chaque intervention de celui-ci, il sera plus vide, parce que chaque sentiment de celui-ci a été pardonné ou a demandé pardon. Et encore une fois je veux vous rappeler : vous demandez le pardon, et si l’autre ne vous pardonne pas, pas de problème. Si votre demande de pardon était sincère, qu’elle venait du fond du cœur, la repentance a eu lieu, vous avez appris cette leçon, vous avez compris que vous avez été injuste ou que vous avez agi de manière incorrecte.

Donc pour vous il y aura des conséquences. Les sentiments que vous avez provoqués chez l’autre seront éliminés, chacun en son temps. Mais la question reste sans réponse : que se passe-t-il si l’autre ne vous pardonne pas ? C’est le problème de l’autre, il a encore un long chemin à parcourir pour apprendre à pardonner, ce n’est plus votre problème. De la même manière, pardonnez à tous ceux qui vous ont blessé et ces sentiments disparaîtront également. Maintenant, c’est très important, pour que les choses soient bien claires : beaucoup d’entre vous la prennent, allument la bougie ; « Oh, je demande pardon et pardonne à tous ceux qui m’ont fait du mal », et c’est tout. Parce que la bougie va faire tout le processus. Ah, je me suis souvenu, je vais faire tout le processus, non ? Je vais y aller, je vais demander le pardon un par un. …. Intéressant, très intéressant. Parce que ce n’est pas du tout ce qui se passe, mon action dans la procédure est exactement, d’évaluer si votre demande de pardon et votre pardon étaient vrais, venaient du fond du cœur, étaient assez forts pour provoquer le nettoyage de certaines choses de ce placard.

C’est mon rôle. Je ne fais rien, je nettoie juste le placard. Je ne pardonne à personne. Je ne juge pas, comment pourrais-je pardonner ? Donc, quand vous faites une telle procédure, faites-le avec amour, faites-le avec un pur repentir, avec un abandon total au moment présent, sinon ce placard restera plein, rien ne se passera. Et voici une autre question qui crie maintenant, comment savoir si l’armoire est vide ou pas ? C’est facile, très facile. Lorsque vous pardonnez à quelqu’un, c’est parce que cette personne vous a fait quelque chose ; peu importe ici que vous ayez raison ou tort. Au fond de vous, cette personne vous a fait du mal, vous a blessé, vous a fait du mal d’une manière ou d’une autre. Donc, si vous vous occupez de la procédure, regardez cette personne et ne ressentez rien, ne ressentez pas de colère, plus de ressentiment, ne ressentez rien, soyez même capable de lui donner un câlin sincère, vous lui avez pardonné. Assurez-vous que l’armoire s’est vidée à ce moment-là, concernant cette personne.

Maintenant que vous avez pardonné, vous regardez la personne et tout revient comme un volcan qui explose ; votre processus était totalement faux, car vous n’avez rien obtenu. Il n’y a donc aucun doute sur le fait que cela ait fonctionné ou non. Et dans le passé, qu’a fait votre âme ? Très bien, il n’y a aucun moyen pour vous de le savoir, mais le cœur le dira. C’est comme si un grand poids se détachait de vos cœurs. C’est ce sentiment que vous savez que vous devez pardonner, mais vous ne savez pas pourquoi ni à qui. Et lorsque vous effectuez la procédure, il semble s’en aller, et vous devenez légers. Et cela, bien sûr, vous le ressentirez.

 

Il faut aussi dire une chose importante : J’ai dit que vous devriez faire la marche de l’éclair. Et je dis toujours la même chose. Parce que la marche est une transmutation ; si, avec les procédures de pardon, vous nettoyez ce placard, la transmutation n’aura pas grand-chose à faire, vous ne trouverez presque plus rien dans le sac ; mais si le sac est totalement vide, vous serez en train de nettoyer tout ce que vous n’identifiez même pas que vous avez fait pendant la journée. Quel est donc le but de la marche éclair ? C’est pour vous garder toujours propre, c’est pour que vous soyez conscient et consciente de toutes les erreurs que vous avez faites dans la journée, et le sac sera là, avec quelques petites choses à transmuter.

Donc vous n’avez rien à gagner, rien à perdre. Et pourquoi insistons-nous tant sur ces questions ? Parce que vous êtes là, dans la troisième dimension. Personne ne devient invisible pendant une journée dans la Troisième Dimension. À moins que vous ne vous isoliez dans une belle nature, dans un endroit merveilleux, où vous n’avez que de bons sentiments ; Oh, et personne à vos côtés pour ébranler votre confiance et votre équilibre. Alors, qui d’entre vous peut prétendre ne pas être déséquilibré par quoi que ce soit ? Je ne crois personne.

C’est donc un moyen de toujours vous rendre aussi équilibré et propre que possible. Vous faites donc la procédure de pardon une fois par semaine, en nettoyant tout ce qui reste, en nettoyant ce placard, en nettoyant la saleté du passé. Maintenant, la transmutation se fait avec la saleté du jour, si vous avez fini de nettoyer. Mais je peux vous dire qu’en faisant les deux procédures, la transmutation sera très sélective. Parce que tous les maîtres se rendront compte que vous êtes en train de vous nettoyer du passé, et ils ne se préoccuperont que de la journée. N’oubliez pas que les maîtres vous accompagnent et savent exactement ce qui s’est passé ce jour-là.

Laissez-moi donc clarifier une chose ici : Je ne force personne à faire quoi que ce soit, ceux qui veulent le faire le font, ceux qui sont effectivement concernés par le fait de devenir des âmes de cinquième dimension le font. Parce que même ceux qui ont des difficultés financières et ne peuvent pas acheter la bougie demandée, je dirais, allumez la bougie que vous pouvez vous permettre, même une petite. Maintenant, si cela est fait avec le cœur et avec abandon, je saurai quoi faire. Maintenant, n’utilisez pas n’importe quoi pour être rassuré : « Oh, je ne le trouve pas. Et il a dit, je pourrais le faire avec n’importe qui ! » Est-ce que j’ai dit ça ? Faites attention à ce que vous interprétez de mes paroles. N’écoutez pas seulement ce qui vous arrange.

Je saurai alors comment l’interpréter, au cas par cas. Et encore une fois, je vous le dis : N’essayez pas de nous tromper, car vous ne nous trompez pas, vous vous trompez vous-mêmes. Ceux qui peuvent acheter, achèteront ce qu’on leur demande, c’est aussi une forme de conscience. Faites très attention à ce que vous interprétez, très attention. Et je dis ceci : Il ne faut pas continuer à demander aux autres ce qui doit être fait. Si vous ne comprenez pas, écoutez la vidéo plusieurs fois, demandez mon aide ; mais ne continuez pas à déranger les autres avec vos doutes. En fait, il n’y a aucune raison d’avoir des doutes.

Ceux qui n’ont jamais fait la procédure de pardon, ils seront informés dans cette vidéo. Alors ne continuez pas à demander où vous en êtes. Vous serez informés. Je ne suis pas grossier avec aucun d’entre vous. Je vous apprend à vivre par vous-mêmes. Vous êtes trop habitués à n’importe quel problème pour vous tourner vers l’autre, vous n’êtes jamais capables de faire quoi que ce soit, vous n’arrivez jamais à rien. Pourquoi ? Parce que vous avez l’habitude de toujours demander l’aide de l’autre. Ceux qui le veulent, courent après, ceux qui le veulent, essaient d’apprendre, de ne plus demander l’aide de l’autre.

Donc je ne veux pas que quelqu’un ici dérange l’autre, lui demande ce qu’il doit faire. J’espère que j’ai été assez clair. Honnêtement, je ne voudrais pas dire cela ici, je préfère dire ce qui doit être dit et rien de plus. Mais vous insistez, vous n’apprenez pas, et vous continuez à utiliser l’autre. Quand allez-vous apprendre ? Quand ? Quand le désespoir viendra ? Alors vous vous souviendrez que nous existons ? Et je vais vous dire, il sera déjà un peu trop tard, parce que nous sommes à vos côtés depuis le début, et vous nous ignorez. Puis, dans votre heure de désespoir, vous venez nous demander de l’aide ? Bien sûr, nous vous donnerons de l’aide, proportionnellement à votre foi, proportionnellement à votre marche. C’est tout. Ne nous en voulez pas plus tard, si les choses ne marchent pas.

 

Nous sommes très clairs, tous autant que nous sommes. Si vous voulez de l’aide, demandez-nous. Tant que vous n’y croirez pas, que nous vous aiderons, vous continuerez à nous laisser loin derrière, à mépriser notre aide. C’est ce que vous faites. Donc, je ne veux pas que quelqu’un demande l’aide de l’autre. C’est clair ? Apprenez quand vous ne comprenez pas, à demander notre aide. Nous vous donnons le temps d’apprendre cela, mais beaucoup d’entre vous, malheureusement, continuent à l’ignorer, continuent à suivre le même chemin que vous avez toujours eu, à utiliser les autres comme une béquille, à ne jamais courir après quoi que ce soit, à toujours demander l’autre.

JE SUIS L’ARCHANGE MICHAEL ! Je ne suis pas ici pour faire plaisir à qui que ce soit, ni pour mettre ma main sur ta tête. Ce n’est pas, et n’a jamais été, ma mission. Ma mission est de vous appeler à la raison, de vous appeler à l’attention, parce que c’est seulement ainsi que vous pourrez ouvrir les yeux.

Canalisé par Band Schieb

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0