Accueil Canalisations L’archange Michaël parle des attentes

L’archange Michaël parle des attentes

Canalisé par Linda Dillon

1570

C’est comme la veille de Noël : vous savez que Noël arrive et que ça va être amusant !

Salutations, je suis Michel, Archange de la paix, Guerrier de l’amour, Porteur de nouvelles …

Je souhaite vous parler plus en détail de ce que la Mère a commencé avec vous à propos des attentes. Nous avons ce que vous pourriez considérer comme des attentes, mais pas dans la définition humaine traditionnelle. Nous avons des attentes envers nous-mêmes, envers l’épanouissement, envers vous, envers beaucoup de gens. Notre sens des attentes… et c’est pourquoi je veux que vous changiez votre conscience. Venez avec moi !

Nous savons… nous avons de la chance, nous avons vraiment de la chance… nous savons ce qu’est le développement du Plan, et oui, bien qu’il y ait parfois des écarts, nous en connaissons même le calendrier – divin et humain. Nous en connaissons les éléments, et ils sont glorieux. Oui, cela signifie nettoyer les débris, manifester les déchets dans la lumière, mais tout cela est excitant et joyeux, suprêmement divin.

 

Donc, lorsque nous parlons ou participons à des attentes, c’est la joie, l’excitation, de haut en bas, de ce qui est à venir… le savoir. C’est comme la veille de Noël : vous savez que Noël arrive et que ce sera amusant !

Les attentes dans le domaine humain sont devenues tellement chargées de jugement, avec un sens du fardeau et un sens de la mesure. Il n’y a rien d’agréable à cela ; il n’y a rien de joyeux. Et parce qu’il y a toujours plus haut/meilleur/plus, il est très difficile pour tout être humain de sentir qu’il a pleinement, complètement, mesuré.

Ce niveau, cette définition de l’attente, doit vraiment être mis de côté. C’est une partie des débris dont nous voulons nous occuper parce que l’accomplissement n’est pas destiné à être difficile ; il n’est pas destiné – et je le dis très personnellement – à être ressenti comme un échec, comme un faux pas.

Pensez-y, mes chers amis. Je suis l’Archange de la Paix, travaillant avec cette planète et avec ce collectif depuis des éons. Si je regarde en bas et que je vois les meurtres, les enfants battus et affamés, les bombes qui volent et le racisme qui prospère, je me dirais, dans les attentes terrestres, que j’ai échoué misérablement, que je n’ai pas livré à la Mère ce que je lui ai promis, et que je ne devrais même pas gagner le droit d’être l’artiste que je suis, qu’elle devrait juste me pousser quelque part parce que je suis inutile. Et ce serait terrible.

Mais ce n’est pas ainsi que je vois ou que nous voyons notre rôle, car chaque personne qui trouve cette paix intérieure, parfois seulement pendant une heure et parfois pendant toute une vie – et parfois elle a passé toute une vie à chercher mais finalement à obtenir cette connaissance de la paix – nous la célébrons parce que c’est un de plus, un de plus proche. Et lorsque cette paix est ancrée, elle vibre dans l’atmosphère et dans le cœur des autres.

Peu importe qu’ils le sachent ou non. La paix, la joie et l’amour sont très contagieux, bien plus que n’importe quel virus connu sur votre planète.

Lorsqu’une nation décide de cesser les hostilités (parfois un cessez-le-feu de 24 heures, parfois la fin d’une guerre), nous célébrons cela et nous les arrosons – soit dit en passant, qu’il s’agisse de l’individu pacifique ou de la nation ou du collectif – nous les arrosons d’une énergie brillante et étincelante pour les récompenser et ils ressentent le sentiment de « Ah, Dieu merci, je me sens déjà mieux ». Les gens disent parfois : « Oh, je suis si heureux que l’air soit purifié », [mais] ce qu’ils disent en réalité, c’est : « Je suis si heureux d’avoir mon énergie étincelante !

Devons-nous persévérer ? Oui. Mais est-ce que nous célébrons ? Oui ! Et nous ne célébrons pas seulement l’exemple ou le cas particulier ; nous célébrons… nous célébrons souvent… parce que nous savons où vous allez et nous connaissons le résultat ! C’est la partie la plus difficile de l’être humain, avec ce merveilleux libre arbitre – que vous aimeriez vraiment qu’on passe outre bien des fois [rire] – parce que nous le savons et que vous ne le savez pas.

 

Et donc vous me direz : « Mi-ka-el, pourrais-tu juste arranger ça ! » Et j’aimerais bien, mais je n’outrepasserais pas l’autorité divine d’un être parce que mon admiration – et pas seulement les règles d’engagement – mon admiration, mon respect pour cet individu ou ce collectif est si profond, si élevé, que je ne le ferais pas. Mais cela ne signifie pas que nous n’influençons pas, ou oui, dans certaines situations où nous sommes autorisés, nous intervenons.

Je suis un de vos influenceurs, et vous savez que je ne suis pas exactement du genre doux et modéré ! Mais je veux que vous sachiez : vous vous décriez pendant que nous chantons vos louanges. Bien que nous soyons stupéfaits, pas seulement de ce que vous faites… oui, cela en fait partie… mais nous sommes stupéfaits, glorieusement heureux au niveau de votre engagement de coeur. C’est bien sûr la base fondamentale en cette période de renaissance, et nous disons toujours « agissez, agissez, faites, faites, faites » parce que nous sommes enthousiastes.

Mais le fondement de cela, notre amour pour vous, est basé sur votre cœur et votre engagement. Et doux, qui n’a pas varié, qui n’a pas changé. Au contraire, il a grandi, il a connu une croissance phénoménale. Et cela, ce que vous considérez comme le battement subtil de votre cœur, qui se transmet littéralement à chaque battement de votre cœur.

Ce n’est donc pas que vous ne faites pas. Souhaitez-vous en faire plus ? Oui. Souhaitons-nous que vous en fassiez plus ? Oui, nous souhaitons que vous en fassiez plus. Est-ce que nous vous soutenons dans ce que vous faites ? La réponse est oui !

Canalisé par Linda Dillon

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email