Pamela Kribbe canalise Marie Madeleine…

Chers hommes et femmes, je suis Marie Madeleine.

Je viens d’un passé lointain, mais je viens aussi du futur. Je suis plus que la femme qui était sur Terre. Je fais partie d’un plus grand champ d’énergie qui se renouvelle et naît encore et encore à chaque instant. Je suis vivant et en pleine forme ! Je ne suis pas lié au temps et à la forme dans lesquels j’ai été incarné il y a tant de siècles. Je parle à partir d’une source d’énergie inépuisable qui vous entoure tous, qui circule autour de vous et qui veut vous éveiller à la vie – c’est la source même de la vie. C’est votre droit de naissance de savoir que vous êtes tenu en sécurité par cette source, et d’être pris dans ce flux d’énergie et de créativité, de facilité, de bien-être et de légèreté. C’est ce que vous êtes vraiment ! Tout le reste n’est qu’illusion ; un voile temporaire qui obscurcit votre conscience.

Sentez le champ énergétique que je représente. J’en fais partie, tout comme vous. Un champ d’énergie vibrant et éternel qui se renouvelle et trouve joyeusement de nouvelles façons de se manifester ; reconnaissez-vous en lui. Vous êtes libre, vous êtes indépendant de votre forme terrestre, indépendant du temps et de l’espace. Vous êtes un être éternel, même si vous avez tendance à l’oublier dans votre vie quotidienne ici sur Terre. Vous êtes enclin à contracter votre conscience, à vous limiter à croire en ce que les gens vous disent, à croire en votre éducation, à croire aux images que vous voyez autour de vous dans la culture où vous vivez. Très souvent, ces images construisent votre conscience, jusqu’à ce que vous croyiez finalement que vous n’êtes plus que ce corps, ces cellules, ou votre sexe : féminin ou masculin, ou votre travail ou rôle dans la société, ou votre rôle en tant que parent, homme ou femme. En un rien de temps, votre conscience se contracte et vous oubliez d’où vous venez et qui vous êtes vraiment. Vous rappeler qui vous êtes est la base de tout ce que vous voulez être et ce que vous voulez dans votre vie. C’est sur cette base que tout émerge. Quand vous vous rappelez qui vous êtes, votre vie coule avec aisance et paix, de votre force naturelle, sans effort.

Vous êtes tous présents ici parce que vous sentez, d’une manière ou d’une autre, que vous désirez canaliser. Que vous voulez vous ouvrir à un courant d’énergie qui veut venir à travers vous ; que vous voulez lui donner une voix, et être un canal pour elle. Ce sentiment, ce désir que vous avez, est essentiellement une sorte de mal du pays, un désir de rentrer chez vous. En canalisant ce ruisseau qui vous appartient, vous vous sentez à l’aise en vous-même et sur Terre. Vous vous reposez alors dans le noyau de votre être et vous vous connectez à la fois avec le Ciel et la Terre. C’est ce que signifie canaliser en son centre : donner forme à l’énergie de votre âme, à ce qui transcende votre moi terrestre, à ce qui est plus grand que la forme humaine terrestre et qui n’est pas contenu dans un corps dans un état contracté. C’est ce qui veut venir à vous et couler à travers vous.

Vous avez une personnalité terrestre, façonnée par le passé et par ce que vous avez appris à travers le corps que vous avez – votre prédisposition génétique – et puis il y a un courant qui vient de l’éternité, de votre âme. Ce ruisseau veut danser avec votre forme terrestre. On pourrait dire qu’il s’agit d’un courant du passé, déterminé par le passé, mais qui veut entrer en contact avec le pouvoir de quelque chose de plus grand – ce que l’on pourrait appeler le futur. L’avenir n’est pas un tout, c’est une infinité de possibilités, de potentiels. Le mot « futur » est synonyme d’une grande possibilité, d’espace, de potentiel et de liberté ! Et vous voulez entrer en contact avec cet avenir en tant qu’être humain qui porte en vous votre héritage du passé, et ce désir est l’appel de votre âme. C’est l’interaction : d’une part, entre ce qui est petit et restreint en vous-même, ce qui a été contracté par le saut dans la sphère terrestre, et d’autre part, l’ouverture à ce qui est grand ; à ce qui est vaste au-delà de la compréhension et est le Mystérieux ; à ce que vous êtes vraiment, indépendamment d’une forme dans le temps. C’est la danse que l’on peut appeler canalisation.

Il est donc inévitable qu’il y ait une rencontre entre ce qui est grand et ce qui est petit. Votre personnalité terrestre, à un moment donné, est appelée par l’âme et est mise au défi de se défaire des croyances anciennes, restrictives et négatives à son sujet. Ce n’est qu’alors que le canal peut s’ouvrir et permettre à l’énergie vaste et magnifique de qui vous êtes vraiment de couler à travers vous. C’est de la canalisation, et ce processus vous relie à la Terre. Cela signifie essentiellement que vous vous laissez aller de votre ancien soi et émergez de votre cocon comme un papillon. C’est pourquoi quand vous dites : « Je voudrais faire de la canalisation », ou « Je veux renforcer la connexion avec mes guides », en fait, c’est un appel de votre âme vous disant : « Je veux incarner sur Terre davantage ce que je suis vraiment ». Quand vous dites cela, vous faites un pas vers l’inconnu, parce que vous ne pouvez ouvrir ce canal que si vous êtes aussi disposé à voir ce qui a été voilé. La démarche que l’on vous demande est la suivante : êtes-vous prêt à changer et à vous soumettre à un processus que vous ne pouvez pas saisir ?

Je veux rendre ce processus de rencontre entre le grand et le petit moi plus facile à percevoir et à comprendre pour vous par le biais d’une image des centres énergétiques qui se trouvent le long de la colonne vertébrale, qui sont aussi appelés chakras. Vous pourriez envisager votre colonne vertébrale comme un canal. Au sommet de votre colonne vertébrale se trouve votre chakra couronne, qui est le centre énergétique qui s’ouvre sur le cosmique, l’universel, et à partir duquel vous vous sentez connecté avec le Tout et avec votre âme. Situé au bas de votre colonne vertébrale se trouve votre chakra du coccyx ou chakra de base. Là, l’énergie est la plus compacte, ou « solide », et là vous faites partie intégrante de la Terre, de la matière et du physique.

Sentez la différence, un instant, entre l’énergie de votre couronne, tout en haut de votre tête, et celle de votre coccyx, tout en bas de votre colonne. Vous pouvez sentir comment nous nous référons ici à des niveaux d’être très différents. Pour canaliser l’énergie de votre moi le plus profond à travers votre corps, cette énergie doit en quelque sorte descendre les marches d’une échelle, de votre chakra le plus haut, la couronne, à votre chakra le plus bas, le coccyx. Vous pouvez voir l’image littérale d’une échelle descendant le long de la colonne vertébrale, mais j’utilise cette image d’une manière plus symbolique, parce qu’il s’agit vraiment d’intégrer votre Moi cosmique dans votre Moi terrestre.

 

Il est vrai que beaucoup d’entre vous peuvent facilement entrer en contact à partir de vos chakras « supérieurs », ou centres d’énergie, avec ce que j’appellerais le cosmique, cette dimension au-delà de la Terre qui peut se manifester sous la forme d’un enseignant, d’un guide, d’anges ou de votre propre Moi supérieur. Sentez-vous en vous-même, les centres d’énergie qui se trouvent au sommet de votre tête et entre les deux yeux (le troisième œil est situé là), et aussi ceux dans votre gorge et votre cœur. Ce sont les chakras situés dans la partie supérieure de votre corps. Essayez simplement d’entrer en contact avec cette partie supérieure de votre corps. Vous n’avez rien à faire, il vous suffit de l’observer et de sentir une spaciosité d’où vous vous connectez avec ce que vous canalisez. Regardez-vous d’une manière très calme et neutre pour voir ce qui se passe dans cette partie supérieure de votre corps lorsque vous prenez contact avec un guide ou un professeur, ou avec votre Soi Supérieur. Voyez comment l’énergie vous remplit : votre cœur, votre gorge, votre tête et votre couronne. Observez-vous d’une certaine distance et voyez comment ce contact se produit.

Nous descendons maintenant vers les chakras « inférieurs ». Il y a trois centres d’énergie situés dans la partie inférieure de votre corps ; un dans l’estomac, également appelé plexus solaire ; un plus bas dans votre abdomen, appelé chakra du nombril ; et ensuite le plus bas, le charka du coccyx. Etablissez le contact avec cette zone en y descendant consciemment. Vous n’avez qu’à être là, vous n’avez rien à faire ou à changer. Descendez dans votre ventre et voyez si vous pouvez aller encore plus loin, jusqu’à votre coccyx. Une fois que vous avez pris contact avec cette zone, regardez-vous pendant que vous êtes en train de canaliser, et n’ayez aucun doute que vous le faites. Vous canalisez tous pendant les moments d’inspiration et de confiance. Imaginez que vous êtes maintenant dans un tel moment.

Vous avez vu comment l’énergie circule dans les chakras supérieurs. Maintenant, regardez comment l’énergie circule dans les chakras inférieurs au moment où vous vous connectez avec le Soi supérieur qui veut venir en vous. Cette énergie peut-elle descendre complètement dans les chakras inférieurs ? Peut-il être reçu même par le chakra du coccyx ? C’est la question que je veux vous poser aujourd’hui. Il y a un endroit dans votre corps qui est souvent la ligne de démarcation entre les chakras supérieur et inférieur, et cet endroit est situé entre les chakras du cœur et du plexus solaire. C’est le lieu de rencontre entre la source supérieure que vous voulez incarner et le moi inférieur, contracté et terrestre.

Dans les chakras inférieurs se trouvent les peurs du passé, le découragement et l’insécurité. Voyez si vous pouvez l’observer en vous. Aujourd’hui, vous avez tous pris contact avec une source d’énergie dans le temple que vous avez visité. C’est là que vous avez rencontré votre guide ou une partie de votre Soi Supérieur. Rappelez encore une fois ce sentiment que vous avez eu, le contact que vous avez fait là-bas. Cette énergie veut vous appartenir, veut venir à vous. Voyez où ce flux d’énergie dans votre corps éprouve des difficultés. Imaginez un instant que l’énergie entre par votre couronne. Puis il coule à travers votre troisième œil, votre gorge, et dans votre cœur. Maintenant, regardez bien comment votre plexus solaire réagit à cette énergie. Existe-t-il une forme de résistance, de protestation ou de peur à la frontière entre les chakras supérieur et inférieur ? Ensuite, regardez dans votre ventre et voyez comment l’énergie y est reçue. Y a-t-il certains sentiments ou idées de « ceci ne peut pas », ou « ceci ne doit pas », ou « je ne peux pas » ? Regardez aussi votre coccyx. Ressentez ce qui pourrait être là qui bloque la réception de cette énergie, et je vous demande d’observer le blocage avec acceptation et attention, et non avec jugement ou critique.

L’essence du processus de canalisation est précisément ceci : que l’ancien rencontre le nouveau ; le passé rencontre l’énergie du futur. Ce qui est contracté répond à l’énergie de la liberté. Cela se produit en vous au moment où vous vous ouvrez et que vous voulez être un canal pour votre moi le plus profond, votre Soi le plus grand. Sachez que quelque chose de réprimé dans le passé se rebellera toujours en vous et apparaîtra sous la forme d’une pensée ou d’une émotion négative. Ne condamnez pas cela. Félicitez-vous d’avoir osé entreprendre ce processus ! C’est être courageux, et c’est être génial !

 

Lorsque vous avez trouvé cette partie bloquée en vous, allez-y avec votre attention. Vous pouvez probablement ressentir physiquement cet endroit où vous avez du mal à vous ouvrir à votre propre grandeur, à ce qui est libre et impérissable, au nouveau et à l’avenir. Entourez très doucement cette partie bloquée d’une énergie amicale et accueillante, et envoyez-lui simplement une invitation. « Viens avec moi », vous chuchotez doucement, doucement, et sans exiger. Souvenez-vous de l’énergie que vous avez ressentie aujourd’hui lors de la rencontre avec votre Soi Supérieur ou votre guide. Laissez cette même énergie être avec la partie de vous qui est la plus bloquée, et sentez la chaleur y circuler. Tout y est permis, y compris la peur, la colère et le doute. Si vous pouvez continuer à être présent, amoureux et ouvert, alors vous ouvrez le canal plus largement. Le canal s’ouvre aussi large que ce qui est permis par la partie de vous qui est la plus fermée.

Faites preuve de patience et de douceur pour ce qui vous bloque ; c’est là pour une raison et c’est bienvenu. Au fond de vous tous, sans exception, réside un sentiment d’indignité que vous avez hérité de l’énergie qui a longtemps prévalu sur Terre ; une énergie de pouvoir manipulateur et d’oppression, et vous luttez tous avec cet héritage. Quelque part dans vos chakras inférieurs, vous rencontrez la conviction : « Je ne suis pas digne ; je ne suis pas assez bon comme je suis  » ;  » Je ne mérite pas encore, parce que je n’ai pas encore tout rendu parfait  » ; et c’est là que réside la clé pour vous tous.

Là où vous rencontrez cette croyance, vous tombez sur le principal blocage qui existe là-bas. Mais dès que vous le trouvez et que vous le vivez, vous pouvez laisser votre lumière briller sur lui. Et vous le faites avec le contraire de cette conviction indigne. Vous vous confirmez, « Je suis digne, je suis bon comme je suis, complètement ! Je suis belle et puissante ! » Osez vous complimenter ! Osez être fier de qui vous êtes et de ce que vous avez déjà accompli ! Et c’est ainsi que le canal s’ouvre avec amour – oui !

Je vous remercie de votre attention.

Marie-Madeleine

© Pamela Kribbe

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email