Vous trouverez plus de Messages sur le site
"Accueillir la Conscience Divine"... Sans publicités
à cette Adresse :
https://consciencedivine.com/

------------------------

Pour lire les messages précédents : Partie 1 – Partie 2

Donc, pour que leurs plans fonctionnent, ce qu’ils veulent vraiment, c’est ce genre de contrôle, un contrôle depuis un endroit où la population de la planète, avec reconnaissance, avec respect, avec amour, avec adoration, avec adulation, s’incline devant eux et dit :

« Maîtres, nous vous voyons. Vous êtes dignes de notre respect. Vous êtes dignes d’être placés sur un piédestal. Nous vous remercions pour tout ce que vous êtes. Nous vous servirons. »

Et comment espèrent-ils accomplir cela ? Ils espéraient vous infecter avec un virus que leurs marionnettes, ont organisé, payé, recherché, imaginé, façonné, créé, puis diffusé. Un virus si virulent qu’il provoquerait le chaos.

 

Le virus tel qu’il a été conçu aurait été à peu près aussi infectieux que celui que vous expérimentez, mais la différence est qu’il aurait été beaucoup plus mortel : quelque chose comme 5% des personnes infectées en seraient mortes. Quelque chose comme 20% des personnes infectées auraient dû être hospitalisées. Une véritable pandémie mondiale.

L’histoire que vous avez regardée dans vos journaux télévisés contrôlés par l’opposition est l’histoire de ce virus. Mais, d’un autre côté, le virus qui circule, en ce moment, n’est pas beaucoup plus qu’une grippe. Ce n’est pas plus qu’une grippe du tout.

Les variants, à mesure qu’ils se libèrent, deviennent très rapidement plus transmissibles, moins mortels. Ils se propagent très rapidement, et causent beaucoup moins de traumatismes, beaucoup moins de pathologies : c’est un peu comme une grippe.
Ce sont les chiffres, ce sont les statistiques. Alors comment cela est-il arrivé ? Disons simplement : intervention divine. Et restons-en là.

La maladie qu’ils ont libérée est largement supplantée, elle n’est même plus vraiment en circulation. Elle est largement supplantée par des variantes plus dociles. Des variantes qui causent très peu de morts et de maladies.

Tellement qu’ils doivent mentir, obscurcir, déformer l’histoire, manipuler et contrôler. Ce qui signifie qu’auparavant, ils auraient libéré le virus et auraient simplement attendu et regardé, et vous auraient laissé paniquer et paralyser par la peur, pour pouvoir ensuite intervenir et dire : « Mais nous avons le remède, nous avons le vaccin » – et je vais parler du « vaccin » dans un instant. Le but du virus est le « vaccin ».

Si vous avez été piqué, il y a de fortes chances que vous attrapiez deux fois la même chose. En fait, une forte probabilité. Parce que non seulement il diminue avec le temps : il est occupé à détruire votre système immunitaire.

Donc votre système immunitaire devient de plus en plus faible avec le temps.

Ce qui veut dire que c’est juste une question de temps. Ils ont une toute petite fenêtre de temps pour opérer, pour agir, pour mettre tout le monde à bord.

Et ça ne fonctionne pas !

Trop de gens se réveillent.

Et je ne suis pas assis ici devant vous pour juger les « vaccinés ». Si vous avez vous-même été « vacciné », alors vous êtes peut-être concerné. Peut-être avez-vous eu des effets néfastes. Peut-être que vous vous dites : « J’ai eu le « vax » et je vais bien. » Alors, peut-être. Je ne porte pas de jugement.

La solution au problème est la même, et je vais y venir dans un instant. Ce que je dis, c’est qu’il y a cette minuscule fenêtre de temps dans laquelle ils doivent prendre le contrôle. Et s’ils ne peuvent pas, s’ils échouent : c’est une certitude mathématique que l’humanité se réveillera !

L’humanité se réveille.

Il y a une sorte de loi universelle, qui se joue. Qui est la nature-balancière de tout ce qui est. De la conscience, de la vie, et tout a une nature-d’équilibre.
Si vous poussez les choses artificiellement dans une direction particulière, alors il y a cette poussée naturelle pour revenir à l’équilibre. Tout veut revenir à l’équilibre : si vous le poussez dans cette direction → il voudra repousser ←.

 

Et ils ne se sont pas contentés de pousser. Pour arriver à leurs fins, ils ont dû être en feu rapide, battre la conscience collective, vous gifler pour vous choquer, pour vous garder traumatisé, pour vous déséquilibrer, pour vous empêcher de vous repérer et tout ça. Mais ce qui est raisonnable, ce qui fait sens, incapable de se rassembler, de faire des groupes … d’engager vos saines défenses.

Mais ils ne peuvent le faire que pendant un court moment avant que les gens disent : « ASSEZ ! »

Et commencent à repousser.

C’est donc ce que nous voyons dans les pays du champ de bataille.

La population d’Australie était complaisante. Les gens qui croyaient en leur gouvernement, en leur système social, ils croyaient qu’ils avaient vraiment un beau pays libre, où ils prenaient leurs libertés pour acquises. Ils croyaient en leur démocratie.

Et la prise de contrôle flagrante les a choqués, immobilisés, étourdis, paralysés. Et donc, le contrôle est très intense en Australie. Ils repoussent, le réveil a lieu, mais la situation est plutôt sombre en Australie.

Les trois autres champs de bataille, à un degré ou à un autre, semblent bien meilleurs. Les gens repoussent beaucoup plus.

Aux États-Unis, par exemple, il y a, je dirais, des états sombres, et des états lumineux.

Il y a les états où les autorités de l’état sont très en accord avec le programme. Elles sont très impliquées dans le verrouillage, le contrôle, l’abus de la population, la manipulation et l’utilisation de forces paramilitaires pour renforcer le contrôle. Ils sont tout à fait en phase avec ça.

Et il y a des États lumineux, où il y a même des règles et des lois et des instructions de type ordre exécutif qui sont émises, que l’État ne s’alignera pas sur ce genre de non-sens.

Et puis il y a des États entre les deux, qui essaient de trouver comment régler tout cela. Mais le fait est qu’il n’y a pas – comme c’est le cas dans une large mesure en Australie – il n’y a pas un mouvement monolithique vers le contrôle.

Et l’élite noire en a besoin. Ils ont besoin que cela se produise dans ces quatre pays, puis dans le monde entier.

Ce processus de création d’un état policier n’est pas tenable.

Même pas – il y a une toute petite fenêtre dans laquelle vous pouvez le faire. Et puis, les gens se réveillent et ils repoussent. Les gens ne veulent pas être contrôlés comme ça.

Il devient très difficile de gérer tout cela.

Maintenant, l’élite a des outils de contrôle. Par exemple, ils possèdent la masse monétaire. Et nous le savons.

La chose sur laquelle nous sommes collectivement d’accord sur la planète Terre, nous les êtres humains, nous sommes d’accord, c’est que le pouvoir est l’argent, vous savez cette chose … Ils l’impriment, ils le possèdent, c’est le leur. Donc, ils ont de vastes ressources, de vastes ressources financières.

Leurs réseaux sont anciens. Ils y travaillent depuis toujours. Donc le pouvoir et le contrôle c’est vraiment ce qu’ils ont. Mais ils doivent travailler très, très, très dur pour contrôler une population qui se défend.

Ils ne peuvent pas le faire sur toute la planète : malgré toutes leurs ressources, ils ne peuvent pas faire ce qu’ils font en Australie partout en même temps. Trop de refoulements, trop de feux allumés un peu partout, ils ne peuvent pas le contrôler.

 

Ils ont donc besoin que vous suiviez le plan. Et vous ne le faites pas.

Ce que vous avez, c’est deux cohortes à chaque extrémité de l’échelle.

Si vous regardez le monde d’ici, vous dites : « C’est mauvais ! C’est complètement fou ! Non ! Non, je ne vous permettrai pas de planter votre aiguille de mort dans mon corps ! Parce que je peux voir que ce n’est pas sûr et que ce n’est pas nécessaire ! Non ! »

Peut-être que j’ai une immunité, ou peut-être que j’ai de vraies raisons. Je suis contre ! Je suis contre !

« NON ! »

Et l’autre cohorte dit :

« S’il vous plaît, faites que ça aille mieux ! S’il vous plaît, revenons à la normale ».

… Il n’y a pas de retour à la normale, ça n’arrivera jamais.

Mais ils y croient.

« Les scientifiques à la télé, ce sont les autorités. Et ils savent, ils savent mieux que quiconque. Ce sont eux qui sont informés. Ils disent que je dois juste prendre le ‘vaccin’, et que nous devrions tous, bien sûr, juste prendre le ‘passeport’. C’est tout à fait raisonnable, car nous voulons être en sécurité.

« Nous voulons garder Mamie en sécurité, nous voulons garder les enfants en sécurité, c’est pour les enfants. Et pour Mamie.

« Alors faites le vaccin. Et tout le monde devrait juste faire le vaccin. Et s’ils ne veulent pas se faire vacciner, attachez-les et forcez-les à le faire, parce que ce sont eux les mauvais ! Ce sont eux qui créent les nouvelles variantes, les nouvelles variantes ou les choses qui font que le vaccin ne fonctionne pas…. »

C’est ce point de vue. OK.

Et puis il y a le groupe du milieu.

Maintenant, le groupe du milieu est hétérogène. Ce sont des êtres de 3ème densité qui ne veulent pas décider. Ils veulent juste vivre leur vie. « Laissez-moi tranquille, je ne veux pas du vaccin. Je veux juste faire ce que je fais. » Vous savez, payer les factures et nourrir les enfants, ou vivre la vie que je choisis. « Je veux juste ça. »

Mais avec un peu de pression, vous pouvez les amener à choisir ceci. Ou alors, comme vous mettez la pression, ils disent « attendez, ce n’est pas correct » et ils choisissent ça.

Donc c’est vraiment ce qui se passe. Ces deux groupes se développent, de sorte que les indécis se retrouvent finalement dans l’un ou l’autre camp.

Ce n’était pas censé ressembler à ça. C’était censé ressembler à ça. C’est ce qu’ils voulaient.

Alors à quoi ça ressemble ? C’est un peu comme : ils ne peuvent pas gagner si c’est un peu comme ça.

Parce qu’à chaque fois que vous sortez les forces de police paramilitaires, à chaque fois que vous ouvrez les canons à eau sur les manifestants, à chaque fois que vous retournez les manifestants qui veulent juste tenir une pancarte et dire « Non ! Je ne ferai pas ça ! » à chaque fois que vous retournez ces forces contre eux, vous transformez les manifestants en émeutiers.

Et à chaque fois que vous faites ça, vous avez des gens sur le banc de touche qui disent : « Est-ce notre démocratie ? Est-ce que ce sont nos forces de police ? »

Et si vous commencez à faire intervenir de vrais soldats, alors vous avez une guerre civile.

Et ce que je dis, c’est qu’ils ne peuvent pas faire face à une guerre civile mondiale. Ils perdent.

Et pensez à ces policiers, ces femmes, ces soldats : ils vivent quelque part. Quelque part chez eux, il y a un membre de leur famille qui, pour des raisons qui leur sont propres, fait partie de ce groupe qui a dit « NON ! ».

Quelque part en eux, il y a une profonde dissonance. C’est la limite que vous êtes prêt à franchir pour le bien du salaire. Quand ce qu’on vous demande de faire est de vous retourner contre votre propre peuple.

 

C’est donc une sorte de certitude mathématique : avec le temps, lorsque ces groupes convergent, ce groupe s’agrandit et ce groupe se réduit.

Comme ce groupe remarque que le « vaccin » cause de réels problèmes de santé … Et, mes amis : il va causer de réels problèmes de santé !

Les problèmes de santé causés par le « vaccin » sont déjà inacceptables. Déjà la machine, les médias, la big tech, les politiciens, les scientifiques, les médecins praticiens qui sont sous contrôle, déjà cette machine tourne à plein régime.

Vous savez, vous pouvez imaginer un moteur qui est très chaud, parce qu’il tourne si vite, pour contrôler le récit, pour maintenir le mensonge que le « vaccin » est sûr et efficace, cette machine est déjà très chaude.

Maintenant, avec le temps, les blessures dues au « vaccin » augmentent. Au fil du temps, c’est de pire en pire. Chaque nouveau rappel de vaccins multiplie les problèmes et a des effets dévastateurs supplémentaires sur le système immunitaire.
Il y a cette petite fenêtre dans laquelle vous prenez le contrôle de tout le monde, parce que si vous ne l’obtenez pas dans cette fenêtre : ç’est ce qui arrive. C’est une certitude mathématique. C’est en pleine action.

( À suivre. )

Canalisé par Zingdad

Traduit et partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email