Pamela Kribbe canalise Marie-Madeleine

Très chers,

Je suis Marie-Madeleine. Je viens à vous en toute amitié. Je suis heureuse et reconnaissante d’être ici parmi vous.

Vous faites une différence. En vous réunissant avec l’intention de changer votre conscience et de la rendre plus ouverte et plus spacieuse, vous créez un changement dans votre vie et aussi dans celle de l’atmosphère collective sur Terre – tout ce que vous faites fait une différence.

Du point de vue du niveau d’existence dans lequel je vis, le monde intérieur est primordial. Nous considérons les événements du niveau extérieur, ce que vous appelez le monde objectif, comme secondaires. Les événements extérieurs découlent des changements intérieurs, des intentions du niveau intérieur – l’extérieur suit l’intérieur. Pour moi, et pour tous ceux qui sont avec moi ici dans ce niveau, l’intérieur est plus réel que l’extérieur.

 

Pour vous, le contraire est vrai : le monde qui vous entoure a un impact et un effet considérables sur vous. Les impressions physiques que vous recevez par vos sens, les conversations avec les gens, les circonstances extérieures, tout cela semble vous définir et vous façonner. Pourtant, il s’agit essentiellement d’une illusion. Il existe un monde intérieur qui précède tout ce qui vous entoure, et c’est par la connexion avec ce monde intérieur, le monde de l’âme, que vous reprenez des forces.

Sur le plan extérieur, vous êtes vulnérable et faible. Vous avez un corps humain qui peut être la proie de toutes sortes d’influences extérieures : maladies, forces de la nature, violence humaine. Votre corps humain est fragile et délicat et il est mortel. Il y a aussi vos émotions, sur lesquelles vous avez souvent le sentiment de ne pas avoir de contrôle. Vous vous sentez alors comme le jouet des humeurs et des émotions qui vous traversent, tout comme le temps qu’il fait dehors avec son vent, sa tempête, sa pluie. Si vous êtes très fortement identifié à vos émotions, vous vous sentirez petit et faible parce que vous vous sentez victime de vos humeurs et de vos caprices.

Dans un sens, cependant, les états d’esprit, les humeurs et les émotions sont à l’extérieur de vous. Il y a quelque chose de plus profond en vous qui est indépendant à la fois des émotions orageuses qui vous traversent et du monde physique qui vous entoure, avec ses gens et ses activités.

Je vous encourage maintenant à vous rendre dans ce lieu intérieur, un lieu de neutralité et de silence qui est indépendant du temps et de l’espace, et indépendant du moi physique. Vous pouvez trouver ce lieu dans votre corps, et vous pouvez vous y connecter en devenant très intime et proche de vous. Le corps est la porte d’entrée vers le moi intérieur. Allez vers l’intérieur avec votre attention et connectez-vous avec votre cœur, et sentez comment le flux chaud de votre attention touche et bénéficie à tout votre corps.

Votre corps a aussi une vie intérieure ; il n’est pas seulement un complexe objectif de cellules ou tout ce qui peut être décrit par un chimiste ou un biologiste. Votre corps a une conscience et une vie intérieures, alors sentez cela pendant un instant. Laissez votre souffle s’enfoncer profondément dans votre corps, et sentez que cela se fait tout seul : votre corps sait comment respirer de manière calme et détendue. Sentez que le monde extérieur est moins important lorsque vous entrez à l’intérieur et que vous devenez calme.

Descendez dans la zone de votre abdomen. Trouvez un endroit, dans le bas de votre abdomen, où vous pourrez vous reposer ; ressentez avec énergie où se trouve cet endroit en vous. Imaginez que vous touchez cet endroit avec votre souffle ; puis descendez dans cette ouverture ou cavité avec votre attention. Vous pouvez imaginer que cet endroit ressemble à un bol formé par deux mains ou par une autre matière. Imaginez que cet endroit de repos dans votre abdomen apparaît, et imaginez que toute votre force se trouve là. C’est une force tranquille, millénaire, qui résiste au temps.

Vous avez déjà été dans un corps ici sur Terre à de nombreuses reprises. Au fond de votre abdomen se trouve un endroit où vous réalisez que vous êtes beaucoup plus, et beaucoup plus grand, que ce corps, que cette personne avec ces émotions ; plus encore que cette vie. Vous êtes un être éternel, et plus vous comprenez cette vérité, plus votre âme a accès à votre existence physique et à la vie extérieure ici sur Terre.

Sentez d’abord cette paix intérieure au fond de votre abdomen. Il y a là une ancre, une stabilité qui ne se disperse pas avec toutes les émotions et les humeurs qui circulent dans votre champ d’énergie. Pourtant, cet endroit n’est pas vide – il est peut-être neutre, mais il n’est pas vide. Sentez la conscience qui s’y trouve ; elle est résistante et vitale, et aussi très large et spacieuse.

Imaginez comment cette conscience, cette énergie, coule de cette source profonde dans tout votre corps, et observez simplement comment cela se passe. Depuis l’endroit immobile de votre plancher pelvien, un flux d’énergie tourbillonne lentement dans votre abdomen. Ce courant trouve sa direction très paisiblement et doucement. C’est votre moi le plus profond qui fusionne avec votre moi terrestre, alors voyez simplement où ce flux veut aller : vers le coeur, les épaules, le cou et la tête, ou vers les cuisses, les genoux, le bas des jambes et les pieds.

Sentez que lorsque vous rejoignez cette énergie, cette puissance, vous obtenez une perspective très différente sur de nombreuses choses dans votre vie. Vous vous sentez fort et indépendant. Vous êtes plus grand et plus spacieux que tout ce qui se passe dans votre vie ; plus encore que vos émotions et vos sentiments intenses. Il y a quelque chose de plus grand que tout cela – et c’est ce que vous êtes.

 

Ce dont beaucoup de gens ont besoin aujourd’hui – dans tout le monde – c’est d’espace pour être eux-mêmes et pour se sentir en sécurité. Cependant, les structures existantes dans la société sur Terre ne sont pas capables d’apporter cet espace intérieur et cette sécurité aux gens. Il faut donc des personnes capables de mettre en place de nouvelles structures sociales flexibles qui sont le fruit de cette liberté et de cette sagesse intérieures, et non des structures fondées sur la peur et le contrôle.

Vous êtes ceux qui apportent la nouveauté. Vous pensez souvent que vous vivez et agissez ici sur Terre comme un individu isolé, mais ce que vous pensez, ressentez et faites fait la différence. Même en pensant simplement différemment, vous exercez une influence sur le monde qui vous entoure. L’intérieur est toujours en avance sur ce qui se passe à l’extérieur ; par conséquent, l’intérieur a plus de pouvoir que l’extérieur.

Ce que vous pensez et ressentez est essentiel pour le changement dans le monde, alors ne vous attardez pas aveuglément sur la façon dont vous apparaissez au monde. Au contraire, je vous encourage à aller vers l’intérieur. Ce qui émerge alors de l’intérieur, le retour à une certaine force, sera spontané et se produira naturellement, vous n’avez donc pas besoin de vous attarder sur la façon dont vous le faites. La façon de se tourner vers l’intérieur fait tourner la clé dans la serrure, et à partir de cette rotation, le reste se déroulera naturellement.

Le chemin vers l’intérieur demande du courage. Il semble parfois plus facile de s’adapter au flux d’énergie et aux faits apparemment apparents qui existent autour de vous dans la société, avec ses attentes et les habitudes des gens. Un pouvoir d’aspiration très puissant émane de ce flux d’énergie et, dans un sens, il peut devenir une distraction et une dépendance. Il est gratifiant de penser que vous appartenez à la société et flatteur que vous soyez admiré ou aimé de cette manière. Mais que vaut vraiment cet amour ou cette admiration s’il vous restreint et ne rend pas justice à ce que vous êtes vraiment à l’intérieur : la force vitale vivante dans votre abdomen qui vient directement de votre âme.

En fin de compte, l’intention est que vous donniez à cette force vitale de votre âme un chemin largement ouvert, et cela commence par votre renoncement intérieur à des structures, des exigences et des attentes qui ne vous conviennent pas, et cela demande du courage. C’est très naturel, et vous n’êtes pas fou, si vous ressentez la peur lorsque vous descendez complètement dans votre abdomen et que vous faites le lien avec votre nature spontanée, avec vos pulsions les plus profondes.

À cause de cette peur, il est nécessaire de faire cette descente, encore et encore, afin de rétablir la connexion avec la puissance dans votre abdomen. Vous devez continuer à vous rappeler que votre véritable noyau est là, qu’il est là où se trouve la source de votre inspiration et donc aussi la source du sens et de la direction de votre vie.

Je vous encourage à descendre dans votre abdomen et à vous connecter à ce lieu de repos, et de là à sentir votre énergie descendre vers la Terre. Sentez-vous libre et illimité en entrant dans une connexion joyeuse avec la Terre et avec son noyau essentiel ; vous et la Terre êtes tous deux des âmes puissantes. Maintenant, posez-vous des questions sur vous-même et sur ce flux : « Que dois-je faire dans ma vie quotidienne pour faire naître mon propre pouvoir ? Y a-t-il des petits pas que je peux faire pour que cela se produise ?

 

Maintenant, imaginez que vous êtes fermement ancré dans votre propre centre et relié à la Terre, et demandez-vous : « Qu’est-ce que je veux ? » Sentez que ce « je » résonne profondément. C’est un « je » profond, une couche essentielle de vous-même qui vous parle ici. Il est possible que vous ne ressentiez pas tout de suite quelque chose de concret, mais que vous soyez attentif à ce que vous ressentez, à ce que vous désirez ou à ce que vous désirez ardemment. Peut-être s’agit-il de quelque chose de général : plus de liberté, plus de légèreté, moins de pression. Laissez-le bouillonner et faites confiance à la sagesse instinctive du flux dans votre abdomen. Mais ne vous y attardez pas trop ; suivez simplement ce flux.

Réalisez que si vous faites cela régulièrement dans votre vie quotidienne, vous êtes d’une certaine manière un révolutionnaire. Dans le silence du repli sur soi, vous lâchez ce qui n’est qu’apparent, est illusoire. Vous commencez à vraiment écouter votre moi authentique et ainsi à créer un changement, non seulement pour vous-même, mais aussi pour la société qui vous entoure.

Je vous remercie pour le travail intérieur que vous faites et je vous salue avec un cœur plein de joie.

Je vous remercie beaucoup.

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email