Vous êtes par la présente libéré d’essayer d’être assez bon. Nous vous demandons d’être conscient de l’énergie de l’effort aujourd’hui. Si vous avez le désir d’essayer, appliquez votre effort à remarquer l’énergie de l’effort et à vous inviter à arrêter. Lorsque vous vous arrêtez, vous pouvez vous rappeler qu’un flux vous attend. Vous n’avez pas à lutter, et tout objectif que vous vous êtes fixé et qui vous a motivé à lutter n’est qu’une illusion.

Lorsque vous luttez, vous luttez vers une auto-définition. Remarquez ça. Lorsque vous aurez atteint le but vers lequel vous luttez, vous serez en mesure de vous définir comme ___________. Alors vous serez à la hauteur. La dévotion à la lutte sans fin vous garde aveugle à la vérité sur vous : Vous êtes déjà assez bon. Tout le monde l’est aussi.

Vous êtes la bonté elle-même. Tout le monde l’est aussi. Ce n’est peut-être pas ce que l’on pourrait croire à première vue, mais sachez ceci : sous de nombreuses couches d’illusion, de projection, tous les êtres sont égaux et bons. Tous les êtres sont égaux et bons. Si vous voyez autre chose, c’est par choix.

Un moment d’incrédulité, de déni. Je n’ai pas choisi ça ! Comment ai-je pu choisir ça ? Eh bien, vous avez deux choix. Soit vous l’avez choisi, et il peut être défait, soit vous en êtes victime, et vous êtes coincé avec lui. Lequel préférez-vous ?

C’est ce qu’on pensait. Vous avez choisi l’expérience, et pour l’instant, c’est la façon dont vous la voyez qui compte. Si vous êtes ouvert à ce que votre perception soit corrigée, déplacée, vous aurez beaucoup plus de facilité dans ce travail. Imaginez juste savoir quoi faire, juste savoir quoi dire, toujours. Imaginez-vous en train de vous promener en toute confiance et en toute tranquillité, quelles que soient les conditions. C’est ce que vous cherchez quand vous courez après quelque chose dans le monde.

Vous n’obtiendrez jamais cette confiance et cette paix parfaites en cherchant vers l’extérieur. Le mieux que vous puissiez espérer, c’est une satisfaction temporaire. Pour éprouver une confiance et une paix parfaites, vous devez boire à la fontaine qui fournit réellement la vraie paix – pas un fac-similé.

Le monde fournit un fac-similé de la paix, et c’est ce qu’on appelle réussir. C’est ce qu’on appelle obtenir ce qu’on veut. Le monde vous fait poursuivre et chercher vers l’extérieur, luttant pour la paix alors que la grande ironie est que la Paix est ce que vous êtes. C’est ce que vous avez toujours été, et aucune quantité de lutte ou de réalisation dans le monde ne vous donnera ce que vous avez déjà, ce que vous êtes déjà. Alors, entrez. Reconnaissez. Permettez à votre perception de changer. Et puis ressentez la paix que vous êtes parce que vous l’avez vue en vous et comme tout le monde, aussi.

Si, chaque fois que vous ressentez une tension ou un conflit de quelque nature que ce soit, vous affirmez que vous êtes prêt à recevoir une correction de perception de notre part, de la part de vos vrais amis non physiques, vous serez en mesure de voir très clairement ce que vous avez nié dans votre poursuite des objectifs physiques. Vous pourrez voir la paix, la force et la beauté égales de tous les êtres, sans exception. Vous reconnaîtrez que le physique n’est rien d’autre qu’un drame. Vous permettrez à tout ce que votre personnage fait et dit de jaillir de la pureté que nous partageons tous. C’est cela, la paix. C’est cela l’épanouissement. C’est du contentement.

Vous avez des actions importantes dans ce drame. Mais pour savoir ce qu’ils sont et pour les réaliser, vous devez vous détourner du monde et aller vers l’intérieur. C’est là que sont toutes les instructions. Vous trouverez que l’exécution de ces instructions est facile et joyeuse. Il n’est jamais ardu. Vous pouvez laisser ça derrière vous maintenant. Vous pouvez perdre le fardeau du monde parce que le monde n’est pas réel. Au lieu de cela, vous pouvez apparaître dans le monde comme celui qui le libère.

Il n’y a rien que vous ayez à réparer ou à faire dans le monde, mais tout ce dont vous devez vous souvenir. Quand vous vous rappelez qui vous êtes et qui sont les autres, ce que vous avez fait pour faire le choix de la perception de la séparation, et ce que vous êtes appelé à faire maintenant, tout se met en place. Permettez-lui de se mettre en place en acceptant de corriger sa perception chaque fois qu’il en a besoin. Il est nécessaire de le faire chaque fois qu’il y a un manque de clarté, chaque fois que vous vous sentez confus ou en conflit.

Comment acceptez-vous la correction de la perception ? Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul. Remarquez comment vous vous sentez. Quand vous ne vous sentez pas bien, il y a quelque chose qui ne va pas dans votre perception. On dirait que le problème est dans votre monde, et vous pourriez être tenté d’essayer d’y remédier, mais le problème est dans votre perception. Le monde que vous voyez et expérimentez est votre projection. Le monde que vous projetez vient de votre perception. Si vous éprouvez un manque de paix, il ne peut être résolu qu’au niveau de la perception.

Donc quand vous remarquez une perturbation, vous vous arrêtez. Vous vous souvenez que vous n’êtes pas seul. Vous êtes entouré d’êtres non physiques qui vous attendent pour vous aider. Vous reconnaissez que vous vous sentez coincé dans un conflit. Vous affirmez que vous êtes prêt à recevoir une correction de perception. Vous avez ouvert la voie qui nous permet de vous aider. Avant cela, vous avez gardé votre connexion avec nous fermée par peur.

Quand vous gardez cette connexion ouverte tout le temps, c’est ce que vous appelez la fluidité. Vous êtes prêt à agir en harmonie avec tous les êtres, de sorte que vous maintenez votre connexion avec tous les êtres. On ne la ferme pas.

 

Rappelez-vous le processus et utilisez-le lorsque vous voulez trouver la paix et la fluidité.

Nous ne cessons de vous rappeler de détourner votre attention du monde que vous projetez et d’aller à l’intérieur de vous. Le monde que vous projetez ne sera pas guéri parce que vous le regardez, le jugez comme non guéri, et essayez de le manipuler dans un état que vous vous sentez capable d’appeler guéri. Le monde que vous projetez sera guéri quand vous réaliserez pleinement que vous le projetez. Tous les problèmes commencent au niveau de l’esprit, et ils ne sont vraiment qu’un seul problème – la conviction que tout n’est pas bien, projeté vers l’extérieur dans une illusion physique.

Permettez-nous de bricoler vos perceptions, et vous verrez ce qui est au lieu de ce qui était souhaité. Vous avez souhaité faire l’expérience d’un testament distinct, un testament qui pourrait entrer en conflit avec un autre testament. Ce n’est pas vraiment possible, mais c’est possible dans une illusion. Quand on veut revenir à l’harmonie de la volonté unique, on se rend compte qu’on ne l’a jamais quittée. Lorsque vous acceptez la correction de la perception, vous permettez que la perception craintive soit supprimée pour que vous puissiez tout voir tel qu’il est vraiment, comme cela a toujours été.

Aujourd’hui, nous vous invitons à vous détendre dans ce que vous êtes. Permettez-vous de vous rappeler que tout va vraiment bien, et permettez à cette certaine connaissance d’être le fondement de votre perception.

Les Anges, canalisé par Julie (Love’s Beginning)

Si vous souhaitez une pratique, voir Pratique 26 – Je me détends dans ce que je suis, ce qui me portera.

Photo par Marcus Dall Col sur Unsplash

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email