Message de Jésus Sananda

Vous prêchez l’eau, mais vous êtes assis à des tables qui ne servent que du vin de choix. Vous appelez à la paix, mais partout où cela vous semble opportun, vous faites la guerre, en tant que fédération d’États ou dans votre environnement « personnel ». La compassion qui émane d’un cœur aimant vous est étrangère, car l’intérêt pour vos activités est depuis longtemps lié exclusivement à une « fin en soi ». De votre cœur, vous avez fait des fosses d’avidité, de colère et de haine, et votre vie est ainsi déterminée par l’intérêt personnel. Aujourd’hui, je vous rappelle une fois de plus votre fonction, les tâches que vous avez assumées en occupant des postes de direction, où que ce soit.

 

Le Temps est Compté

Dieu est avec vous, avec vous et en vous. Vous êtes en sécurité dans l’UN universel, vous en êtes issus et vous êtes nés, en tant qu’expression éternelle de SON infinité.

Issus de l’unité, vous êtes un avec tout, reconnaissables par votre identification unique en tant qu’être cosmique pour tous ceux qui accomplissent leur voyage individuel dans l’immensité de la création. Attachés à la source, vous vivez vos vies jusqu’à ce que vous atteigniez la conclusion, le point qui provoque la fusion complète dans l’unité de Dieu.

Lorsque votre roue de vie est accomplie, le temps de vos nombreuses incarnations sur terre, vous entrez à nouveau dans la béatitude.

Salutations, enfants bien-aimés de la lumière, car les jours raccourcissent et le temps est compté. Le temps où la nouvelle Terre se forme définitivement et où la Lumière prend le règne mondial.

Aujourd’hui, j’adresse la parole aux personnes qui dirigent les Églises et qui ont donc une grande responsabilité. Ce message s’adresse également à ceux qui dirigent les États et qui sont ainsi en position de contribuer de manière essentielle à l’élévation de la terre et à l’élévation des hommes.

Le souffle de Dieu s’est posé et répandu autour du globe terrestre comme un fin voile de brume. Sa PRÉSENCE embrasse tout et touche tout le monde.

Personne ne peut désormais se soustraire à cette force. À moins que vous ne le décidiez et que vous utilisiez le pouvoir du « libre arbitre » pour vous soustraire à l’amour de Dieu.

Un temps sacré s’est ouvert et j’annonce un grand réveil de l’humanité, car : Le temps de la lumière s’est manifesté !

Comprenez, s’il vous plaît, que vous devez tous entrer dans cette nouvelle réalité qui sera atteinte sur terre dans un avenir prévisible. Et vous, qui présidez les églises et les organisations gouvernementales, avez un rôle particulier à jouer à cet égard.

Il vous est donné d’accomplir votre contribution. Le pouvoir que vous exercez est un gage dans votre vie, que vous devez garder, préserver et gérer pour les personnes qui vous font confiance.

La responsabilité qui vous a été confiée est la tâche que vous avez choisie vous-même, et pas seulement dans ce monde. Afin que vous puissiez faire traverser à l’humanité cette période de bouleversements en toute sécurité, des positions appropriées vous ont été données en politique, en économie et en religion. Mais tout dépend de la manière dont vous les gérez et des intentions qui sous-tendent vos actions.

Reconnaissez s’il vous plaît les signes précurseurs dans le ciel, les signes qui vous sont donnés, car la grande majorité des hommes qui dominent encore la Terre actuellement ne sont ni purs dans leurs intentions ni compatissants dans leurs actes.

Le Remplacement

La grande majorité de ceux qui « gouvernent » l’humanité, tant sur le plan spirituel que politique, est sur le point d’être remplacée ! Les signes du ciel sont clairs, mais presque personne ne les reconnaît ou ne s’en soucie !

La confiance que des peuples entiers ont placée en vous est jouée, abusée et foulée aux pieds par ceux qui portent les corps de ceux qui sont sur le point de manquer leur mission de vie en ce temps unique sur terre.

Bien que vous soyez bien alignés et que vous ayez consenti à cette naissance sur terre avec les meilleures intentions, la plupart d’entre vous n’ont pas encore pu atteindre leur but initial.

Aveugles et sourds, vous posez votre tête sur de la soie, tandis que les peuples meurent de faim. Même dans les États « riches » du « premier monde », comme vous dites, même là, la tromperie de l’humanité prévaut. Le pouvoir qui vous a été conféré est détourné en égoïsme pour vos besoins personnels.

 

Vous prêchez l’eau, mais vous êtes assis à des tables qui ne servent que du vin de choix. Vous appelez à la paix, mais partout où cela vous semble opportun, vous faites la guerre, en tant que fédération d’États ou dans votre environnement « personnel ». La compassion qui émane d’un cœur aimant vous est étrangère, car depuis longtemps, l’intérêt pour vos actions est exclusivement lié à une « fin en soi ». De votre cœur, vous avez fait des fosses d’avidité, de colère et de haine, et votre vie est ainsi déterminée par l’intérêt personnel.

Aujourd’hui, je vous rappelle une fois de plus votre fonction, les tâches que vous avez assumées en occupant des postes de direction, où que ce soit.

Je lance cet appel à la repentance, car il n’est pas encore trop tard, mais le temps et les événements qui changent tout et qui attendent la Terre sont proches – très proches.

À l’attention des Églises

Je lance un appel à tous ceux qui dirigent les églises, c’est-à-dire aux prêtres :

Revenez sur vos pas ! Réfléchissez et arrêtez-vous dans vos activités ! Retrouvez vos tâches qui favorisent le divin, la lumière de Dieu et l’amour inconditionnel chez les personnes qui vous sont confiées.

Vivez votre vie comme vous l’attendez des autres, et même comme vous l’exigez d’eux. Permettez aussi à vos frères et à vos aînés de boire du vin qui est pour vous quotidien.

Permettez à vos semblables d’avoir la richesse qui vous est naturelle, car la plénitude de Dieu est destinée à chaque être humain.

La pauvreté est faite par les hommes et vous, qui exercez des responsabilités au sommet des organisations, pouvez inverser cela. Vous le savez, oui, vous le savez – alors agissez en conséquence !

Le temps est compté pour cela, mais la conversion à un exercice responsable du pouvoir qui vous a été donné, est encore possible. Car aucun homme ne doit rester dans les ténèbres, à moins qu’il n’y persiste jusqu’à la fin de ses jours.

Et je réitère mon appel :

Dites aux gens qui ils sont ! Débarrassez-vous du rôle complaisant que vous jouez en prétendant être des « intermédiaires » avec Dieu. Cette illusion fera place à une nouvelle conscience. Bientôt et soudainement, les gens reconnaîtront en masse ( !) qui ils sont. Par conséquent, n’attendez pas que ce changement se produise sans vous.

Offrez dès maintenant aux gens le soutien nécessaire à la découverte de soi sur le chemin du retour vers Dieu.

Mais tout d’abord :

Débarrassez-vous de toute prétention et libérez-vous de l’idée erronée selon laquelle vous êtes les seuls à proclamer la parole de Dieu !

Transmettez ce pouvoir aux hommes. Rendez-le-leur, car vous le leur avez pris.

Comme un voleur qui se glisse secrètement dans la maison sous le couvert de l’obscurité pour piller le coffre au trésor, vous vous êtes glissés dans le cœur des hommes et vous leur avez dérobé leur or, la connaissance de leur être.

Et pendant que vous lisez ces lignes, vous pensez peut-être que ce n’est pas Jésus qui nous parle, qu’il n’est pas comme ça, que nous ne le connaissons pas, lui qui aime sans condition.

Mais à cela, je vous dis

Vous me connaissez mal, si vous supposez que je manque de clarté dans mes propos ! Vous me connaissez mal, si vous croyez que je suis éloigné de vos conditions de vie actuelles sur terre ! Et vous ne savez rien de moi, si vous avez l’illusion que vos intentions cachées me sont dissimulées !

Que toute personne qui se sent offensée, déshonorée, heurtée ou insultée par ce message le prenne comme une mission de briller en elle-même pour dissiper les ténèbres. Votre « blessure » à ce sujet indique que cela vous concerne, que cela touche votre ego, que cela reflète votre orgueil, et qu’il est temps d’y travailler.

Je vous présente ce miroir, et vous pouvez ainsi vous voir, afin de lisser vos grimaces et de redonner de l’éclat à votre visage.

Et beaucoup diront : « Ce n’est pas ainsi que parle celui qui est tout amour, et rien que cela ! Ce n’est pas LUI, le Jésus que je connais » !

 

Mais je vous le dis :

Ne vous faites pas une fausse idée du Fils de Dieu ! Au contraire, je vous demande de laisser tomber toute image de moi et d’accepter ce qui est donné ici.

Oui, je suis l’amour issu de l’être, le fils de l’UN, le fils de l’homme sur la terre.

Mais alors qui êtes-vous, VOUS ? Pensez-vous être moins que cela ? Quelque chose de moins élevé ?

Si vous croyez cela, vous êtes à plaindre, car la vie s’éloignera de vous jusqu’à ce qu’elle s’efface complètement, et la connaissance de votre être restera loin de vous.

En vérité, je vous le dis : Vous êtes mes égaux ! Bien plus, vous n’avez rien à m’envier dans votre divinité ! Vous êtes le Dieu que je suis aussi !

Pouvez-vous l’accepter ? Cette bonne nouvelle de votre frère Jésus, la conscience de Sananda ?

Et vous, prêtres et évêques, gourous et rabbins, maîtres et mollahs, pouvez-vous transmettre cette bonne nouvelle à ceux qui vous sont confiés ?

Le message que nous sommes tous divins et qu’il n’y a pas de différences. Que nous sommes tous capables de tout et que nous pouvons tous échanger de la même manière avec la source originelle de l’être ? En tant qu’entité pleinement consciente que nous sommes ?

Pouvez-vous mettre les humains sur cette piste ? S’il vous plaît, faites-le ! S’il vous plaît, levez-vous et accompagnez les gens vers la lumière. Le temps est venu pour chaque être qui habite la Terre.

Reculez par rapport à vos idées préconçues et laissez aux hommes la gloire et la puissance ; la beauté qui ne s’épanouit pleinement que lorsque chacun a trouvé sa conscience de soi.

Soutenez les humains dans cette démarche et tenez-vous à l’écart de toute nouvelle exploitation !

A l’attention des Gouvernants

Ce message s’adresse également à tous ceux qui ont des responsabilités dans les gouvernements, aux postes les plus élevés, pour servir les gens.

Mais que faites-vous là ?

Quelles sont vos intentions et où cela doit-il vous mener, vous et les gens qui vous ont fait confiance ? Oui, vous avez (!), car le renoncement à toute action égoïste a commencé. Le renoncement, également de la part des personnes qui le vivent concrètement. Sans honte, assoiffées de pouvoir, sans pitié et pleines de cupidité.

Vous sentez-vous redevables envers les personnes que vous « gouvernez » ? Vous sentez-vous responsables du service auquel vous avez été appelés ?

La pauvreté est faite par l’homme, a-t-on dit, mais j’ajoute qu’elle est aussi voulue ! Voulue par les hommes pour dominer les pays et les marchés. Un incroyable jeu de la peur s’est ainsi étendu au monde entier. Seuls quelques-uns ont contrôlé ce « jeu » et ont ainsi exercé un contrôle sur l’humanité. Jusqu’à présent !

C’est terminé !

Mais c’est terminé, et tous ceux qui sont encore aux manettes du pouvoir terrestre, qui se reforment pour se repositionner, tous ces gens-là ne trouveront plus de terrain pour réagir à leurs énergies de peur. Car il ne fait aucun doute que cela n’est plus possible.

L’énergie sur la planète change tous les jours, et la lumière change chaque personne. Les énergies individuelles deviennent claires, clarifiées, nouvelles et finement orientées vers Dieu, la source. Ainsi, la peur n’adhère plus et de telles intentions s’évanouissent dans l’éther. Par la suite, elles retombent sur ceux qui les ont émises. La cause et l’effet deviennent ici porteurs, et les personnes qui, jusqu’à présent, servaient de manière irresponsable leur propre intérêt avant tout, ne trouveront plus de champ d’action.

Avec les bouleversements qui s’annoncent au niveau sociopolitique, une toute nouvelle génération de personnes à l’origine de ces changements va émerger.

Observez bien, car cette nouvelle ère du genre humain se reflète déjà sur certains visages de la politique, de l’économie et de la religion. Observez les événements qui sont plus proches que vous ne le pensez, qui créeront presque du jour au lendemain des conditions totalement nouvelles.

 

Si l’amour, le dévouement inconditionnel à la vie dans l’amour doit s’imposer, tout ce qui s’y oppose doit partir !

Bien-aimés, vous qui avez lu ces lignes :

La conversion dont je parle est votre retour à votre origine. Par lequel vous êtes tout, et par lequel vous vous percevez comme la lumière de Dieu. Une perception qui vous libère des côtés obscurs en vous.

Une perception qui vous ramène à vos racines, qui fait grandir votre service à l’humanité, où que vous soyez, en un don d’amour épanoui.

Où que vous soyez, je suis avec vous ! Qui que vous soyez, je vous connais ! Car, en vérité, nous sommes tous un.
Jesus Sananda

Canalisé par Jahn J. Kassl

Traduit de l’Allemand pour : https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email