En ces temps où tous les repères se retrouvent mis en question, il est tout à fait naturel d’être en colère. Elle est votre lien avec une blessure enfouie en vous et qui rayonne. La sensation d’être incompris, rejeté ou méprisé devient très vite inconfortable et vous pousse à l’exprimer autour de vous. Selon votre regard, l’extérieur semble injuste, inadéquat et silencieux à vos questionnements. Alors, la colère vient vous soutenir dans votre combat contre cet autre qui représente parfaitement la somme de vos blessures.

Votre colère est légitime puisqu’elle est la conséquence de votre mal-être. Elle vous offre de prendre conscience que vous n’êtes plus en accord, que vous appelez autre chose. Et cette autre chose est bien la plus importante au monde : vous ne voulez plus être dans ces blessures, vous désirez changer.

 

Votre colère est votre alliée dans l’étape de votre évolution, vers ce qui va vous faire grandir en vous. Regardez-la avec attention, intérêt, et suivez son cheminement. Posez devant vous ce qui vous révolte à l’extérieur, autour de vous, puis laissez les mots sortir librement, sans contrôle. Ecoutez-vous. Vous êtes en contact avec votre enfant intérieur qui se sent brimé, mal-aimé, délaissé. Soudain, tout ce qui n’est pas vous n’existe plus, il n’y a plus que vous et votre blessure intérieure qui vous conte des histoires, des souvenirs oubliés d’enfance et d’adolescence avec ses déceptions et ses trahisons. Alors, dans un élan du cœur pour vous-même, vous vous entourez d’amour. Vous guérissez. Et vous remerciez votre colère pour vous avoir guidé vers ce vous qu’il était insupportable de laisser en souffrance. Votre colère vous a aiguillé vers la paix.

Il était temps, temps de vous aimer tel que vous êtes. Et c’est le cadeau que peut vous offrir la Vie en déposant de précieux miroirs le long de votre chemin.

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email