Bonjour, mes chers ~

Beaucoup de gens parlent aujourd’hui de pardon. Et c’est vrai : le pardon est un processus tellement important, surtout au stade où beaucoup d’entre vous se trouvent. Le pardon vous libérera de la prison de la pensée que quelqu’un d’autre vous a fait du mal ou que vous avez vous-même fait quelque chose de mal.

Vous voyez, votre souffrance est réelle. Dans cette réalité, cette dimension, les gens sont vraiment blessés. Ce que vous devez comprendre, c’est que c’est différent de penser que quelqu’un a fait quelque chose de mal. Le bien et le mal sont simplement des fabrications de votre esprit, des idées qui ont été créées pour essayer de faire faire aux gens certaines choses que certains veulent qu’ils fassent. Pouvez-vous vous imaginer vivre sans penser que certaines choses sont bonnes ou mauvaises ? C’est tout à fait possible et cela vous serait extrêmement bénéfique.

Si vous n’aviez pas l’idée que quelque chose ne va pas, vous seriez tout simplement blessé. Cela vous aiderait à tourner votre attention vers vous-même et votre propre processus plutôt que de gaspiller votre attention et votre énergie à penser aux autres. Vous pourriez alors être simplement avec votre blessure, vous abandonnant au processus des sentiments.

Lorsque vous vous sentez pleinement, que vous ne résistez plus à votre esprit ou à vos occupations, mais que vous vous abandonnez simplement à vos sentiments, vous recevez un cadeau. Il peut s’agir d’un message, d’une compréhension qui vous ramène à la vérité et ouvre votre cœur. Ou bien vous pouvez simplement être conduit à la belle qualité, à l’attribut divin qui est la source de votre douleur. Et en vous reconnectant à cet attribut divin, vous serez conduit à travers la douleur, jusqu’à la lumière au bout du tunnel. Passer à travers la douleur est comme une sorte de mort, et en s’y abandonnant, on trouve la lumière au bout du tunnel.

 

À ce stade, vous pouvez pardonner parce que maintenant votre cœur est ouvert et vous êtes en paix, à nouveau connecté à Dieu. De cet endroit, vous pouvez ouvrir votre cœur à l’autre. Vous pouvez vous connecter avec leur divinité, la beauté qui les motivait à faire ce qu’ils ont fait, même si cela vous a peut-être causé de la douleur. Vous pouvez vous ouvrir à nouveau à eux dans l’amour. C’est le vrai pardon.

Cela sera suivi d’une action, et vous saurez quelle action est appropriée dans cette circonstance particulière. Il n’y a pas une seule formule de réponse qui soit nécessaire ou la meilleure pour engager le pardon. Vous saurez dans chaque circonstance ce que vous êtes appelé à faire. Et ce ne sera pas difficile, comme arracher des dents ou escalader le mont Olympe. Ce sera facile et joyeux parce que le pardon a déjà eu lieu. C’est simplement le résultat naturel, l’action qui découle de ce nouvel alignement, de ce changement au cœur.

Parfois, vous pouvez communiquer avec la personne. Parfois, vous pouvez ne pas le faire. Parfois, vous pouvez lui demander pardon. Parfois, vous pouvez choisir d’avoir moins à faire avec cette personne. Parfois, vous pouvez voir comment cette circonstance vous a servi, même si elle a créé de la douleur. Parfois, vous pouvez voir comment vous avez créé cette circonstance. Si c’est un vrai pardon, vous ressentirez l’unité de votre cœur et de votre âme avec cette personne.

Le pardon est une pratique extrêmement libératrice. Il peut être pratiqué quotidiennement. Ne le confondez pas, cependant, avec le fait de nier la douleur ou de nier que vous avez été blessé. Ne confondez pas la pratique du pardon avec l’idée du pardon ou d’autres idées connexes telles que « J’ai créé cela moi-même » ou « Il n’y a qu’une seule unité, donc ne pas pardonner ne fait que me blesser » ou « Ce n’est qu’une illusion » ou « Je devrais pardonner cela ». Bien que ces déclarations soient finalement vraies, les considérer comme des idées ne vous aidera pas et vous blessera en fait si vous utilisez ces idées pour éviter de ressentir la douleur.

Le processus de pardon doit être engagé par le sentiment. C’est le couloir qui vous mènera à votre cœur ouvert – votre pièce remplie de lumière, d’émerveillement, d’amour et de paix – et à la joie de votre cœur. Prenez ce chemin, ma chère, et retrouvez votre véritable bien-aimé. Dans cette immensité de joie, vous aurez plus qu’assez d’excès pour aimer celui qui vous a fait du mal, pour l’embrasser et le tenir dans ce cœur – une unité totale.

Je vous aime et vous appelle à me rejoindre dans cet espace d’union divine.

JE SUIS Marie-Madeleine

Un extrait de Marie-Madeleine Beckons par Mercedes Kirkel

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0