Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS MARIE !

C’est avec une grande joie que je viens ici aujourd’hui pour vous apporter tout mon amour, toute ma paix, et tous les sentiments dont vous avez besoin en ce moment, pour vous apporter l’équilibre. Je reconnais, comme nous le faisons tous, que la plupart du temps, nous sommes répétitifs, nous disons toujours les mêmes choses. Mais quel est l’objectif ? C’est pour que vous puissiez apprendre.

 

Si une leçon n’est donnée qu’une fois, on n’y prête pas beaucoup d’attention. Mais lorsqu’elle est répétée plusieurs, plusieurs, plusieurs fois, on commence à penser qu’elle doit avoir une certaine importance et on commence à y prêter attention. Tout au long de l’existence de l’humanité sur cette planète, beaucoup de choses ont été implantées dans vos âmes il y a longtemps. Placé dans le sens de l’apprentissage, dans le sens de l’évolution, dans le sens de l’amour inconditionnel lorsque cette planète était encore une planète dorée, une planète évoluée, mais avec la chute de la conscience vous avez commencé à vibrer d’autres sentiments et comme par magie vous avez oublié tout ce que vous saviez ; parce que vous avez trouvé intéressant de vous impliquer dans de nouveaux sentiments, de sortir de ce sentiment de plénitude que vous aviez pour la connexion totale avec Dieu Père/Mère. Ils ont choisi de vivre dans le manque, de vivre dans la douleur, de vivre dans la souffrance, mais malheureusement, ils ne se sont pas rendu compte que ces sentiments venaient de ceux qui détenaient le pouvoir, qui détenaient les outils pour provoquer ces sentiments en eux.

Et ainsi vos âmes ont continué à vivre, augmentant le quota de mauvais sentiments, de douleur et de souffrance sur votre chemin. Bien sûr, vous avez aussi fait du bien, vous avez pratiqué l’amour, mais à des doses beaucoup plus faibles que ces autres sentiments. Et cela a accumulé des égrégores sur cette planète, des égrégores de douleur et de souffrance, de pénurie, de violence, parce que c’est tout ce que vous avez émané et continuez à émaner à ce jour.

Alors, qu’est-ce qu’on a dit ces derniers temps ? Tournez-vous vers l’intérieur, commencez à vous regarder, arrêtez de dépendre des autres. On vous a appris à ne pas vous regarder. Donc si vous jugez, la plupart du temps, vous jugez l’autre. Si vous critiquez, la plupart du temps, vous critiquez l’autre. Si vous commettez un acte mauvais, pratiquement à chaque fois, ce sera contre l’autre. Ainsi, vous avez été orienté, habitué et planifié pour toujours regarder l’autre comme si vous n’existiez pas. Vous n’avez aucune importance, aucun pouvoir, vous n’avez rien ; vous ne regardez que l’autre.

Alors vous enviez l’autre, vous convoitez ce qui est à l’autre, vous dépendez de l’autre, vous dépendez de l’opinion de l’autre. Qu’est-ce que vous êtes ? Une amibe, la plus petite particule que vous connaissez, qu’est-ce que vous êtes ? Êtes-vous une masse qui bouge, mange, boit, mais ne pense pas ? Êtes-vous des marionnettes, totalement manipulées par les autres ? Regardez-vous. Allez au miroir et regardez-vous, mais ne vous regardez pas avec dédain, ne vous regardez pas avec jugement, ne vous regardez pas avec critique. Si ce que vous voyez ne vous plaît pas, c’est le produit de votre âme. La beauté est un concept créé pour vous rendre inférieur. Personne n’est beau, personne n’est laid ; vous êtes le miroir de votre âme.

Plus vos âmes seront proches des humains de cette planète, plus vous serez beaux. Plus vos âmes sont différentes de celles des humains, plus vous aurez l’air étrange, car votre âme ne peut pas créer quelque chose d’aussi parfait, mais c’est dans votre concept. Alors vous vous regardez dans le miroir et vous jurez : « Regardez comme je suis moche ! » Pourquoi ? Vous êtes un produit divin, votre corps est une machine parfaite créée par Dieu Père/Mère ; une machine autonome qui ne dépend de personne d’autre pour être en vie, seulement de l’énergie de l’Étincelle Divine qui est dans votre cœur.

 

Alors pourquoi tant de critiques, pourquoi tant de dégoût pour vous-mêmes. Qui vous a imposé la beauté ? Qui vous a dit que « A » ou « B » est plus beau que vous ? Ceux qui ont intérêt à dévaloriser ce qui, dans leur conception, n’est pas beau, à stimuler les vices pour atteindre un corps parfait, à stimuler le sexe en faisant de ce corps un objet de désir. Qui a stimulé cela ? Mais vous vous êtes laissés emporter par tout cela, vous avez trouvé tout cela intéressant ; et vous cherchez, vous désirez, vous courez après, vous faites tout ce qu’il faut pour atteindre ce degré de beauté. Quelle beauté ? Qu’est-ce que la beauté ? Quelque chose d’imaginaire, de subjectif, pas quelque chose de réel, parce qu’on peut être beau aujourd’hui et demain, par un coup du sort, on perd sa beauté. Et ensuite, que ferez-vous ? Allez-vous vous suicider parce que vous ne supportez pas de vous voir si laid ?

Ainsi, la beauté n’est qu’un des aspects que vous avez pris l’habitude de comparer avec l’autre. Donc on doit toujours parler de l’autre. Que disait mon fils : « Aime ton prochain comme toi-même ». Observez-vous cette règle ? Vous pouvez même aimer votre prochain, mais vous aimez avec un sentiment d’exigence, vous aimez avec dépendance, vous aimez avec assujettissement, vous aimez désespérément, vous aimez sans équilibre, pourquoi ? Parce que vous ne vous aimez pas vous-mêmes. Vous ne savez donc pas comment faire compter cette phrase que mon fils a dite, car il faut toujours qu’une autre personne soit impliquée.

Chacun d’entre vous est une machine de pouvoir, une machine parfaite. Où si vous savez comment utiliser cette machine correctement, vous n’avez aucune idée de ce dont vous êtes capable. Mais on vous a appris à tout mettre sur le dos de l’autre. Pourquoi ? Pour vous enlever ce pouvoir, pour que vous ne pensiez jamais être capable de quoi que ce soit. Donc, vous avez toujours besoin de l’opinion de l’autre, vous avez besoin de l’argument de l’autre, vous avez besoin que l’autre vous dise quoi faire, vous avez besoin que l’autre accepte ce que vous allez faire, pourquoi ? Parce que vous ne pensez pas être capable de prendre votre propre décision, vous devez être accepté par l’autre, donc vous voulez suivre son opinion, pour qu’il vous aime, même si son opinion est totalement fausse. Mais vous le suivrez, parce que vous voulez suivre quelqu’un, vous ne voulez pas être seul parmi tant de gens.

Pourquoi avez-vous besoin de l’autre ? Vous avez une étincelle divine, vous avez l’étincelle de mon fils dans votre cœur, vous avez l’étincelle de chacun de nous que vous laissez entrer dans votre cœur. Alors pourquoi chercher un autre, pourquoi chercher l’opinion d’un autre, si vous avez un conseil entier dans vos cœurs ? C’est comme si vous étiez au centre d’un grand auditorium où plusieurs Êtres de Lumière sont assis et que vous vous asseyiez au milieu et posiez une question. Et tout le monde, ou certains, ou certaines personnes vous donneront une réponse, mais vous devez y croire. Beaucoup d’entre vous disent : « Ah, je demande et je n’entends rien ! ». Pourquoi ? Parce que vous n’y croyez pas, vous ne vous croyez pas capable d’écouter qui que ce soit. Vous préférez donc écouter l’autre, parce qu’il est là, vous l’entendez de votre oreille, donc pour vous c’est plus fort et plus palpable.

Alors je vous le dis : tant que vous ne nous écouterez pas, votre monde continuera comme ça, parce que vous propagez les opinions des autres, pas les vôtres. D’autre part, propager les opinions des autres, c’est avoir la justification que si vous faites une erreur « Oh je l’ai fait parce qu’il l’a fait aussi ! » Vous n’étiez pas en faute, vous l’avez fait parce qu’il l’a fait. C’est un argument ? Bien sûr que non, vous l’avez fait parce que vous le vouliez, ne laissez pas votre décision à quelqu’un d’autre. Donc, tant que vous ne regarderez pas à l’intérieur, tant que vous ne nous verrez pas et n’écouterez pas, votre monde continuera comme il est, rien ne changera.

 

Jusqu’au jour où tout se passe et où ceux qui ont effectivement eu confiance en eux, confiance en nous, s’élèveront. Et le reste d’entre vous qui dépendez totalement de l’opinion des autres parce que vous ne pensez pas que vous pouvez, parce que vous ne croyez pas, parce que vous ne sentez pas, parce que vous n’entendez pas, parce que vous ne voyez pas, et plusieurs autres raisons ; vous resterez au même endroit. La cinquième dimension est le cœur, la cinquième dimension est l’amour, la cinquième dimension est la confiance, la foi, la cinquième dimension est vous assumant le pouvoir que vous avez.

Je terminerai mes propos en vous laissant une question à laquelle vous devez réfléchir : si vous êtes le produit de Dieu Père/Mère, qu’êtes-vous ? Des copies exactes de son pouvoir ou vous êtes autre chose ?

Canalisé par Vania Rodrigues

Traduit du Portugais pour Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email