Tout comme une mère aime ses enfants, je vous aime. Mais l’amour que j’ai pour vous, va bien au-delà de l’amour d’une mère, car cet amour est l’étreinte intime du Soi avec le Soi. Vous êtes moi et je suis vous.

Je vous l’ai rappelé à maintes reprises, et je viens ici aujourd’hui pour vous le rappeler encore une fois, parce que je souhaite me faire l’écho de la communication de compassion et d’amour de soi que le très cher Ashian a fournie la semaine dernière.

La contribution la plus importante que vous pouvez apporter au processus de l’Ascension en ce moment est de vous aimer vous-mêmes. Et je ne veux pas dire superficielle, « ouais, je vais bien, je suppose ». Oh non, mes enfants ! Je veux dire quelque chose de beaucoup plus profond et de plus nourrissant pour l’âme ; je veux dire l’abandon complet de soi à soi-même. Je veux dire une embrassade totale de tout ce qu’il y a en vous. Pas de chicanes, pas d’amélioration, pas d’efforts et d’essais, pas de recherche pour devenir des gens plus dignes et  » meilleurs « .

Vous êtes déjà parfait. Vos bizarreries sont parfaites, car elles sont votre essence même. Le vous que j’aime et adore et, plus important encore, créé de cette façon.

Il y a des religions structurées qui demandent à leurs adeptes d’examiner leur conscience tous les soirs pour voir où ils peuvent faire mieux et où ils doivent demander pardon. J’ai une suggestion radicale pour vous !

Vous pouvez le faire aussi, mais dans le cadre d’un processus très différent. Je sais que vous êtes tous si occupés pendant vos journées, que le temps d’autoréflexion est limité. Vous n’avez pas le temps de remarquer où vous vous êtes condamnés pour avoir fait ceci ou cela mal, où vous vous êtes attaqués tranquillement mais vicieusement à votre moi le plus doux parce que trop lent, stupide, irréfléchi, arrogant, méchant… la liste est sans fin ; mes enfants, vous avez fait trop de battons pour vous battre avec vous-mêmes.

Ma suggestion est que, lorsque vous avez un moment de réflexion personnelle et qu’un événement vous vient à l’esprit que vous aimeriez revivre d’une manière différente, je vous suggère de vous aimer d’abord et avant tout. Aimez ceux qui vous critiquent furtivement pour « ne pas réussir » !

Imaginez revivre l’instant tel que vous le souhaitez. Et ensuite, aimez-vous à nouveau. Envoyez cet amour au « passé » à ce moment-là, au « présent » qui vous aime vous-même, et à l’avenir, vous qui aurez cet amour intérieur sur lequel vous pourrez puiser lorsque cela sera nécessaire.

Personne, surtout pas moi, ne vous a demandé d’être parfaits. Nous, le Père Divin et moi, ainsi que toute la compagnie du ciel et des anges, avons seulement demandé que vous vous aimiez vous-mêmes.

Vous avez été formés au bien et au mal, au souhaitable et à l’indésirable. Mais en réalité, tout ce dont vous aviez besoin en tant qu’enfants, c’était de la liberté d’être vous-mêmes, d’aimer et d’être aimés, et de partager l’essence de vous-même avec tous ceux qui vous entourent.

C’est maintenant le moment de vous repentir parce que c’est la pratique de vous ouvrir à l’amour divin ; c’est la pratique de reconnaître que vous valez cet amour infini, en effet que vous êtes cet amour infini, expérimentant la vie par la magie de ce récipient particulier en ce moment.

 

Il y a un grand afflux de lumière, d’amour et d’énergie divine à travers votre précieuse Gaïa en ce moment précis dans le temps. Plus vous vous aimez, plus vous pouvez recevoir et transmettre d’énergie. C’est votre plus grande œuvre : l’amour-propre. Je comprends que c’est aussi votre plus grand défi, mais n’êtes-vous pas digne des plus grands défis de cette aventure épique vers l’Ascension ?

Oh si, mes chères, et plus que dignes. Vous êtes venus ici pour faire briller la lumière de l’amour de soi, de l’amour divin, de l’amour ascensionnel et c’est ce que vous faites.

Avec tout mon amour, je vous demande de faire appel à moi chaque fois que vous avez besoin de moi, chaque fois que vous avez besoin d’aide, de compassion, d’amour, d’inspiration, ou simplement de la compagnie d’une mère aimante. Appelez-moi, car je suis toujours avec vous.

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email