Mes très chers enfants, il n’y a pas un seul d’entre vous qui n’ait été profondément blessé. Il n’y a pas un seul d’entre vous qui ne soit exempt des cicatrices d’une vie humaine.

L’École de la Terre a été un terrain d’apprentissage brutal ; un lieu où chacun d’entre vous a été mis à genoux pour être forcé de se tourner vers l’intérieur afin de découvrir son guérisseur intérieur, sa source divine, son Soi éternellement libre, pur et libéré.

Pour chaque victime, il y a un transgresseur. Pour chaque droit pris, pour chaque coup infligé, pour chaque abus perpétré, il y a un transgresseur. Mes enfants qui commettent ces actes sont parmi les plus meurtris et les plus blessés de mes enfants.

Ils ont cherché à cacher leur douleur – aux autres et à eux-mêmes – en se battant, en prenant ce qu’ils cherchent pour eux-mêmes, sans se rendre compte que cela les laisse encore plus creux et seuls qu’avant.

Vous, mes enfants les plus chers, vous êtes profondément aimés et chéris par moi. Il n’y a rien que je n’ai pas vu. Il n’y a rien que je n’ai pas déjà pardonné. Je vous pardonne, car je connais l’agonie, la honte et la peur que vous essayez d’enterrer.

Vous n’êtes pas perdu.

Vous n’êtes pas invisible ou oublié.

 

Vous êtes constamment présent dans mon cœur, à chaque minute de chaque jour ; dans le vaste intemporel de l’Amour Divin, vous êtes nourri et nourri en moi.

Je veille, constamment à vos côtés, en attendant le réveil avec vous, le moment où la peur se dissout enfin, où vous ne pouvez plus supporter la douleur de l’ombre et où vous vous abandonnez, vous effritant à l’intérieur alors que la douleur vous traverse.

C’est le moment qui doit se produire dans chaque voyage de l’âme. Le tournant. Le moment où la honte et la peur ne vous appartiennent plus ; à ce moment-là, vous vous êtes éveillé à la puissance de l’amour.

Vous craignez d’être trop mauvais, trop pécheur, trop violent pour être acceptable et aimable, pour être pardonné. En effet, votre honte peut être si grande que vous craignez de demander pardon à ceux que vous avez blessés.
Tournez-vous d’abord vers moi. Vous êtes déjà pardonné. J’ai tout vu. J’ai vécu chaque instant et vous êtes déjà pardonné. Je vous ai attendu si longtemps, j’ai désiré partager avec vous mon amour inconditionnel et inébranlable depuis toujours.

Vous êtes maintenant chez vous. Ensemble, nous allons guérir la peur, les cicatrices de l’agonie que vous avez essayé d’éviter. Ensemble, nous allons guérir la peur, la douleur et l’agonie que vous avez imposées aux autres. Ici, il n’y a qu’acceptation.

Je connais votre parcours intimement. Je le connaissais avant même que vous ne commenciez, donc rien ne me surprend. Rien ne me choque. Rien n’est au-delà de ma capacité à aimer et à guérir. Tout est en moi. Tout est moi, à la fois l’ombre et la lumière.

Alors, venez à Moi. Reposez-vous en moi. Abandonnez-moi votre douleur et votre honte. Laissez-moi vous guérir, même si vous craignez d’être indigne de guérison.

Chacun de mes enfants est digne et mérite mon amour, car chacun de mes enfants est une partie de moi.

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0