Nous, les Salamandres du Feu, oui. Nous sommes la lumière. Nous habitons profondément dans le ventre de la Mère et en vous aussi, humain. Les baleines emmagasinent les codes. Les salamandres de feu aident à enflammer les codes. Êtes-vous prêt à être enflammé ?

Néon lumineux, lumière tournoyante, le feu vous embrasse maintenant, cette nuit.

Nous voyons des humains hésitants dans votre nouvelle gloire. N’hésitez pas. L’hésitation n’est pas pour les dieux / déesses. L’hésitation s’adresse aux apprenants, débutants d’un métier. Vous êtes maintenant des maîtres, formant des royaumes avec le feu de l’intention. La Nouvelle Gaïa est formée. Nous nous associons à elle tous les jours pour allumer les salamandres de feu avec une passion ardente et fraîche de la finalité, de la joie ! Car cela accomplit notre plan du cœur d’insuffler la vie de feu aux choses et de les rendre à nouveau nouvelles. Tout comme maintenant humain, vous devez écouter, trouver votre propre chant du cœur, de joie. Soyez dans la joie. Nous voyons l’humanité cherchant toujours la joie quelque part en dehors d’elle-même. Pourquoi en est-il ainsi ? Nous ne comprenons pas cette curieuse habitude du monde humain. Pourquoi chercher des divertissements extérieurs alors que les codes de la vie débordent en vous, n’attendant que d’être inexploités ? Pourquoi ce mécontentement ? Plus maintenant. La Nouvelle Gaïa vous attend, vous balise, vous nourrit, vous insuffle une nouvelle vie. Inspirez ceci. Partenaire avec nous, les salamandres de feu, si vous le souhaitez. Nous serons heureux de partager avec vous nos codes de lumière, d’amour, de joie pour aller de l’avant en toute confiance dans vos créations. Plus d’hésitation. C’est tout pour l’instant. Sois fort. Soyez forts comme les arbres de La Nouvelle Gaïa, géants de la paix. Profondément enracinées, ils détiennent les codes de l’immobilité, mais aussi de la croissance et du renouveau. Nous sommes les salamandres de feu. Soyez en paix.

Nous sommes le Collectif des arbres de La Nouvelle Gaïa. Sentez la lumière fractale scintiller à travers nos branches bien au-dessus de vous. Sentez le vent embrassé par les fées froisser vos vrilles, tout comme il froisse nos feuilles géantes, insufflant la paix dans votre forme de transformation éreintante. L’ancienne méthode n’est plus nécessaire. Laissez-le (rire) derrière vous. Permettez la nouveauté de La Nouvelle Gaïa en vous maintenant. Laissez ses fruits sacrés, ses eaux cristallines, ses dauphins rieurs et ses royaumes sirènes vous enlacer avec encore plus de lumière. Grimpez dans nos branches. Non – volez ! Volez haut, haut et vite, ou lentement pour profiter de chaque moment sacré. Trouvez votre arbre. Asseyez-vous dedans, asseyez-vous en moi. Embrassez-vous dans mes branches de lumière, de force, de soutien. Reposez-vous en moi. Balancez-vous de mes branches avec les enfants, légers et insouciants. Pas peur de tomber ici, pas peur des hauteurs, de quoi que ce soit. Béatitude. Sentez les papillons de lumière s’allumer sur votre couronne en bénédiction. Couleurs néon, elles s’associent aux salamandres de feu pour vous remonter le moral. Vos esprits s’élèvent haut – si haut – si haut – plus haut que la plus haute branche où vous pouvez regarder avec empressement dehors et boire dans la belle nouveauté de la nouvelle. Les bruits d’animaux de joie, de chants, de gazouillis, une cacophonie de sons de lumière dorée vous enveloppent de chaleur.

La Nouvelle Gaïa est robuste, forte. Prêt pour vous. Trouvez votre arbre. C’est peut-être un bon endroit de méditation pour vous, ici, dans ce lieu ? Peut-être que cela vous apportera la paix si vous le cimentez dans la mémoire et priez ici. Sois là. Souvenez-vous ici. Et La Nouvelle Gaïa commencera à grandir comme un jeune arbrisseau et deviendra rapidement l’un de ces anciens – et pourtant nouveaux – amis des arbres qui vous appelleront chez vous. Lumière tachetée, brise douce et chaude, air tropical. Tout cela vous attend. Cependant, ami humain, amenez-les maintenant. Vous en êtes les créateurs. Faites-les tournoyer autour de vous maintenant. Vous êtes dans le tourbillon de tout cela. Vous êtes les Nouveaux Gaïens que nous, les arbres, voyons affectueusement et nous vous envoyons notre amour et notre soutien jusqu’à ce jour. Bienvenue à la maison. Revenez souvent à la maison. La maison est en vous maintenant, car vous avez ancré La Nouvelle Gaïa dans vos nouveaux espaces cardiaques en surplomb. Remplissez-les de lumière. Les temps anciens sont révolus, sont terminés. Ils ne vous servent plus. Soyez là-dedans maintenant. Laissez l’ancien tomber comme l’écorce qui s’écaille et qui nourrit les nouveaux arbres. Mettez le maintenant à la terre dans notre présent – lieu – et soyez le pont. Les arbres chuchotent. Vous m’écoutez ? Nous murmurons notre amour à travers nos branches tachetées de soleil qui rient doucement dans le vent. Vous m’entendez ? Est-ce que vous voyez ?

Nous sommes le Collectif de l’arbre de La Nouvelle Gaïa qui chuchote des louanges et de la joie ce matin. Vous n’avez qu’à vous en rendre compte par vous-mêmes, ce que nous vous encourageons vivement à faire. Nous vous aimons. Nous vous verrons bientôt. C’est à vous de décider dans combien de temps. Venez nous voir tous les jours ! Venez sentir notre présence de renouveau, de croissance, de joie. Nous sommes le Collectif des arbres de La Nouvelle Gaïa. Paix.

Traduit par Marie-Louise pour https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email