Et si nous reparlions des cieux de couleur magenta :

Depuis de nombreuses semaines, nous pouvons voir de nombreux clichés de cieux magentas, la plupart des photographes indiquant d’ailleurs qu’il n’y avait pas de filtres lors de la prise de ces photos.

Ces mêmes cieux ayant interpellé de nombreux médias qui s’en étonnent.

Et oui, certains s’en rendent compte, d’autre pas, un ciel prenant une couleur violette ou magenta, c’était jusqu’à ce jour DU JAMAIS VU.

Alors pourquoi maintenant, voyons-nous, toutes et tous ces nouvelles couleurs apparaître dans le ciel ? Et d’ailleurs, je vous pose une autre question, n’aviez vous pas remarqué que les couleurs de la nature qui nous entourent sont différentes ? Plus vives, des verts infiniment plus contrastés par exemple, des bleus plus profonds, etc. ? Je suis intiment convaincu que les photographes, eux, le ressentent.

Petit rappel de ce qu’est la lumière pour bien comprendre :

La lumière est une onde qui se propage dans l’espace. Comme pour toute onde – une note de musique par exemple – ce qui la caractérise est sa longueur d’onde. Cette dernière étant à un instant donné la distance qui sépare deux impulsions ou perturbations voisines produites par ce son.
Dans le cas de la lumière, la nature de la perturbation associée est électromagnétique impliquant un champ électrique combiné à un champ magnétique. Les deux oscillants très rapidement en synchronisme. (Travaux de C. Maxwell au 19°).

C’est cette longueur d’onde qui diffère qui « créée » les différentes couleurs.  Ces longueurs d’onde sont mesurables. De l’ordre de 0.7 microns par exemple pour la lumière rouge pour 0.45 microns pour la lumière bleue.

Alors pourquoi ces nouvelles couleurs ?

La lumière SOLAIRE est une lumière BLANCHE. A savoir la superposition de l’ensemble des couleurs de l’arc-en-ciel. Donc l’ensemble des différentes ondes qui composent le prisme de couleur.

Lorsque l’ensemble des ondes de la lumière blanche du soleil atteint Gaïa, toutes ces ondes traversent d’abord l’atmosphère terrestre composée essentiellement de molécule d’azote et d’oxygène. Sans rentrer dans des détails de nature subatomique, la lumière est ainsi diffusée par l’ensemble des molécules de notre atmosphère (ce qui vous expliquera le noir absolu et total autour des planètes de notre système solaire ou sur les photographies de satellites, sondes ou autre navette et stations orbitales prise par exemple à proximité de la lune qui n’a pas d’atmosphère). Là où il n’y a pas d’atmosphère, la lumière n’est pas diffusée.

Les travaux de Lord Rayleight en 1871 ont pu démontrer que les particules de lumière (photons) qui sont émises dans les prismes des rouges et des verts, voient leurs longueurs d’onde, tout ou partie absorbées ou renvoyées, par les molécules de notre atmosphère terrestre. Ce pourquoi, le jour, notre ciel est bleu. La longueur d’onde rouge n’existant quasiment pas.

Vous connaissez toutes et tous les – Rouge, Vert, Bleu (ou RVB) – qui correspond à la colorimétrie additive. Pour obtenir du violet ou magenta, il faut que les longueurs d’onde des deux couleurs que sont le rouge et le bleu se mélangent lors de leur diffusion. Ce qui ne peut provenir de la Lumière blanche du soleil, au vu des filtres naturels de l’atmosphère. (rappelez-vous le ciel étant bleu, la longueur d’onde correspondant au rouge est soit absorbée, soit renvoyée par les noyaux des molécules de notre atmosphère. C’est aussi là l’explication du pourquoi, le soir lorsque le soleil se couche le ciel rougeoie. Les rayons solaires étant rasants, l’atmosphère terrestre étant plus dense à traverser par la lumière).

Il est donc, en colorimétrie additive impossible d’avoir une lumière violette qui soit diffusée.

Et pourtant, c’est bien ce à quoi nous assistons actuellement.

La seule explication possible étant la présence d’une nouvelle source de lumière, ce qui permet au ciel de devenir magenta, ou rose violet. Encore faut-il que cette nouvelle source de lumière soit suffisamment puissante pour déborder le filtrage naturel et qu’elle émette dans le rouge ou l’infra-rouge.

L’arrivée ou le retour de notre deuxième soleil dans notre système solaire : NIBIRU.

Cette arrivée est annoncée dans de nombreuses retranscriptions et canalisations multidimensionnelles depuis de nombreuses années…

Mais, c’est aussi le cas désormais, par le milieu scientifique. La NASA, cette toute puissante autoproclamée, préparant le terrain de cette prochaine apparition aux yeux de toutes et tous, en nous annonçant le retour d’une naine brune dans notre système solaire sous le nom de Planet X.  Pourquoi seulement maintenant ?Nous pouvons penser que cette dernière n’a plus trop le choix de cacher à l’Humanité ce qu’elle sait depuis fort longtemps.

Ce qu’il y a d’extraordinaire et merveilleux (pour ma part), c’est que nous assistons aujourd’hui au recoupage et regroupement des milieux spirituels et scientifiques.

Nibiru porte d’autres noms encore, comme Némésis.

Pour terminer, il a été retranscrit que le retour de notre deuxième soleil Nibiru, provoquerait l’éveil complet de l’Humanité, la sortie de l’illusion provoquée par les Rêveurs Eveillés, cela mettant fin aux agissements peu scrupuleux de ces derniers (la fin de la Cabale, et ils le savent très bien), par un réveil massif des consciences qui forment l’Humanité tout entière…

Frédéric-Arémis

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email