« Tandis que le matérialiste fonde ses convictions sur la réalité du monde visible, le spiritualiste, lui, les fonde sur la réalité du monde invisible, et ce sont leurs convictions qui leur donnent des pouvoirs sur l’un et l’autre monde. Le matérialiste a peu de pouvoir dans le plan des pensées et des sentiments, parce qu’il a trop d’attaches dans le plan physique ; le danger pour lui est donc de se trouver impuissant à résoudre les problèmes de son monde intérieur. Quant au spiritualiste, du moment que par ses facultés psychiques il a des possibilités de changer le cours de ses pensées et de ses sentiments, de transformer ses chagrins en joie, ses découragements en espérance, il a tendance à s’imaginer qu’il peut tout aussi facilement changer le monde extérieur. Eh non !

Le monde objectif et le monde subjectif existent l’un et l’autre. Le spiritualiste ne les confond pas, et comme il connaît les correspondances qui existent entre eux, il les ajuste pour poursuivre efficacement son travail. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes