Vous trouverez plus de Messages sur le site
"Accueillir la Conscience Divine"... Sans publicités
à cette Adresse :
https://consciencedivine.com/

------------------------

Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Et je me permets, tout d’abord, de vous donner toutes mes bénédictions et toutes mes salutations, et bien sûr de recueillir les vôtres.

Lors de ma dernière venue, c’était, si mes souvenirs sont bons, tout à fait, fin janvier de cette année, et je vous avais dit que je reviendrais à peu près un mois après ce dernier rendez-vous. Aujourd’hui, cela fait donc à peu près six semaines que nous avions, non pas échangé, mais que j’étais venu vous dire un certain nombre de choses concernant, de manière générale si je peux dire, l’accélération du scénario du film, et que des éléments du mensonge, non seulement planétaire et cosmique, allaient se révéler sur la scène de théâtre aussi.

Mais ce travail et cette révélation, cette intensification de la Lumière, se font bien évidemment de la même façon à l’intérieur de vous, et venant en quelque sorte dépoussiérer et chasser, si je peux dire, les derniers miasmes de la personnalité, de l’histoire et les derniers éléments aussi qui pourraient subsister à l’intérieur de vous concernant les ultimes croyances.

 

Vous avez peut-être d’ailleurs constaté pour chacun de vous que les événements de votre vie personnelle, à quelque niveau que ce soit, vous emmènent, je dirais de manière inéluctable, à rassembler quelque part votre pensée, votre conscience et vos émotions au sein de l’Instant Présent, – quelle que soit la façon dont vous vivez cet Instant Présent, quelles que soient les situations, je dirais extérieures, de votre scène de théâtre, mais aussi votre positionnement intérieur -, et vont se trouver en harmonie ou en disharmonie ou au minimum vont se trouver en confrontation.

Et je vous ai toujours dit que l’ensemble des éléments de votre scénario qui se déroule en vous comme dans votre monde à l’extérieur de vous, vont conduire en quelque sorte à une cessation de toutes les projections de la conscience vers quelque futur que ce soit ou encore à être soumis à quelque cicatrice ou mémoire du passé. C’est comme si le dévoilement et les dernières étapes que vous avez à traverser viennent, de manière naturelle et spontanée, renforcer l’installation au sein de l’Instant Présent, au sein de l’État Naturel, au sein du Silence bien sûr, mais dans une forme d’acceptation ou, en tout cas, de difficulté à sortir de ce qui est présent dans l’instant.

Il y a donc une forme, littéralement, de recentrage de votre attention et de votre présence même au sein de l’Instant Présent. Alors bien sûr, les informations comme vous le vivez, sauf si vous vivez en autarcie totale, les informations se bousculent. Vous avez l’impression peut-être de rentrer dans quelque chose qui effectivement va de plus en plus vite, et ce à tous les niveaux, et pas seulement sur, comme vous dites, la scène internationale du monde.

La propre scène de votre vie personnelle au sein de votre cercle familial, professionnel, amical, spirituel, peu importe, va se trouver et se trouve déjà de plus en plus raffinée, si je peux dire, de plus en plus réduite en quelque sorte à l’Essentiel. Vous n’avez plus besoin de discours, vous le savez.

Vous n’avez plus besoin de justification et ce, dans quelque secteur que ce soit, parce que l’emplacement de la conscience au sein de l’Instant Présent, que vous en soyez conscients ou pas, vous ramène à l’inéluctabilité de cet Instant Présent où se trouve aussi bien l’État naturel, l’État d’Amour indescriptible Agapè, mais aussi le Grand Silence. Tout ce qui se produit dans votre vie intérieure et donc personnelle, si je peux dire extérieure, n’est là que pour vous amener à cet ultime positionnement de la conscience.

Cet ultime positionnement de la conscience mais aussi au niveau collectif, à travers toutes les interactions qui se produisent aujourd’hui à tous les niveaux, de ce que vous nommez la communication, la relation, les échanges. Chacun de vous est de plus en plus, je dirais sensible, ou sensibiliser à tout ce qui se déroule sur la scène de théâtre, qui vous montre que vraiment tout cela ne tourne plus avec une certaine logique, même de la matière, mais correspond simplement à des projections et à des anticipations voulant vous amener en dehors de l’Instant Présent et en dehors de vous-mêmes.

Mais paradoxalement, comme je le disais, cela vous ramène encore plus proche de l’Instant Présent, encore plus proche de ce qui est à vivre à travers ce que nous avions nommé l’Acceptation. Même si certains d’entre vous encore qui ne sont pas à proprement parler réveillés et ne parlent pas vraiment dans les mêmes termes, ils ne sont pas dans un accueil, mais plutôt encore dans les états du choc individuel et collectif qui s’appelle le déni et la colère bien sûr, ou la négociation.

Chacun est donc dans son propre scénario final à vivre ce qu’il a à vivre. Il ne sert à rien de porter un jugement ou une appréciation sur ce que chacun des frères et sœurs de la Terre vit.

Parce que même au sein de ces temps ultimes de la révélation du mensonge cosmique, vous avez chacun une horloge biologique et, si je peux dire, une horloge de la conscience qui n’est pas tout à fait réglée encore sur le même tempo du Temps Zéro. C’est-à-dire de l’Événement Collectif qui, par ailleurs, commence à être je dirais pressenti et annoncé par d’innombrables voix, que ce soit des channels, que ce soit des médiums, que ce soit de simples êtres humains qui ne se sont jamais intéressés à ça mais qui pressentent intérieurement l’arrivée très prochaine d’une forme d’échéance.

Et bien sûr, à côté de ça, vous n’êtes pas sans constater dans tous les pays du monde, que dans votre propre famille, que dans votre propre cercle amical, professionnel, spirituel, vous avez encore des frères et des sœurs qui semblent ne rien percevoir ou ne rien comprendre de ce qui est en train de se vivre à travers ce scénario apocalyptique qui a commencé à se déclencher juste après la pandémie Agapè, je dirais, à l’hiver 2018/2019 et ensuite, bien sûr, 2019/2020.

Donc, tout ceci si vous voulez, donne lieu à des sentiments que peut-être vous pouvez déjà ressentir, même si certains d’entre vous l’on déjà senti lors de certaines expériences voilà de nombreuses années à travers la délocalisation de la conscience ou le processus de Shantinilaya, c’est-à-dire, d’accès à l’Ultime Présence et à l’Infinie Présence.

 

Mais vous avez aussi des sœurs et des frères qui semblent encore dormir. Bien sûr, on exclut de cette présentation ce que j’avais dit déjà depuis de nombreuses fois concernant les portails organiques, qui eux, obéissent à un programme duquel ils ne peuvent pas sortir, et qui ne peut pas leur permettre d’accepter même ce qui est perçu par leur mental ou par leur conscience concernant les innombrables manipulations, que ce soit des médias mais aussi de toute la vie sur cette planète. Mais, vous ne devez pas, comme toujours, vous préoccuper de cela.

Votre travail, si on peut dire, si on peut parler de travail ou parler ainsi, consiste – comme vous le savez et vous n’avez pas et vous aurez de moins en moins d’autre possibilité – à accueillir et à accepter ce qui est, afin de magnifier ce qui se présente à votre conscience, que ça vienne du corps, que ça vienne de votre mari, que ça vienne de la société, que ça vienne de la guerre, que ça vienne d’un virus, que ça vienne de n’importe quoi.

Il y a ce principe fondamental sur lequel beaucoup d’entre vous ont travaillé déjà depuis deux, trois, quatre ans, consistant à comprendre réellement ce qui se passe dans le processus de l’Acceptation de ce qui est. Comme disait Bidi : ‘’Ce qui doit arriver, arrivera. Et ce qui ne doit pas arriver, n’arrivera pas quoi que vous fassiez.’’ C’est-à-dire que vous comprenez, même si vous n’arrivez pas à mettre de mots, que quoi qu’il se déroule, vous ne pouvez pas changer un iota de ce qui se déroule.

Mais que par contre, vous pouvez trouver en vous un espace de Silence, cette fameuse Acceptation, que nous nommions avant le Sacrifice, et qui est simplement un placement de la conscience, une posture de la conscience qui va vous donner à traverser et à ne pas être affectés par l’ensemble des événements de la scène de théâtre, ou de votre spectacle personnel, pour vous retrouver de manière naturelle dans l’État de Silence, dans l’État d’Agapè si vous préférez, mais surtout un état où vous ne pouvez plus être trompés.

Parce que vous comprenez en vous approchant de cela et en le vivant, même dans les moments, je dirais, où les choses ne vont pas bien dans votre vie, dans votre corps, où vous allez sentir la présence de cet Ineffable, la présence Christique comme certains l’appelleront. D’autres l’appelleront le Trou Noir du Cœur, d’autres la Couronne Ascensionnelle du Cœur. Mais ce n’est pas uniquement un processus vibratoire. C’est bien au contraire un moment où, même si la vibration est présente, elle n’entraîne plus votre conscience vers un ailleurs que ce qui est présent.

Et dès que vous avez cette disposition intérieure, qui n’a qu’une finalité, c’est vous habituer à ce principe du Grand Silence et de l’Accueil, malgré les évènements de la scène du monde, comme ceux de votre scène personnelle, parce que la Vérité est là, parce que la Béatitude est là et qu’elle ne dépendra jamais, cette Béatitude, d’une quelconque action de votre part ou d’une quelconque résolution d’un événement inconfortable, où qu’il soit situé et où qu’il se manifeste, dans n’importe quel secteur de votre vie.

Ce sont donc les circonstances même de ce monde, qui comme je vous le disais déjà fin janvier, allaient rentrer dans une spirale absolument incroyable, que beaucoup de prophéties, à tort ou à raison, mais qui vous annonçaient de différentes façons cette période résolutoire, que bien sûr l’ego appelle la fin du monde, ou que l’orgueil spirituel appelle la fin d’un cycle et le démarrage d’un nouveau cycle. Mais celui qui vit le Présent n’a que faire des cycles, n’a que faire de l’ego, n’a que faire de ses propres pensées et n’a que faire en définitive des circonstances de sa scène personnelle, mais aussi des circonstances de la scène du monde.

Ce n’est pas un principe de foi. C’est la découverte réelle et concrète par de plus en plus d’entre vous de ce qu’est l’Évidence de l’Instant Présent, l’Évidence de la Présence couplée en quelque sorte à l’Absence.

Plus les jours vont s’écouler, et quelles que soient l’intensité, la joie ou la souffrance de ce jour, pour chacun d’entre vous, il vous est donné exactement les moyens à travers votre conscience et à travers les événements de tout ce qui peut se passer, qui vous font trouver, je peux dire, l’Immobilité, là où la Présence rencontre l’Absence. Alors bien sûr, que vous l’appeliez Demeure de Paix Suprême, Shantinilaya, Infinie Présence ou Ultime Présence, encore une fois, vous l’avez compris, ce sont des appellations.

Il faut bien traduire quand on touche ce qui ne dépend plus d’une manifestation, ne dépend plus non plus d’une compréhension liée à la logique, à l’intellect, mais qui ne dépend uniquement que de la reconnaissance dans votre propre Cœur. Tout ça aujourd’hui, dès que vous acceptez de ne plus lutter contre l’extérieur, dès que vous acceptez de ne pas vous laisser entraîner par les images, par les émotions de vos médias, par le fait de ne pas soutenir un côté ou l’autre, que ce soit dans votre famille, dans votre travail ou même entre les pays aujourd’hui de ce qui est en train de se passer.

C’est-à-dire que ce qui se passe vous emmène absolument tous, au niveau des êtres humains véridiques, je veux dire, non pas au niveau des portails organiques, à cette espèce de révolution et retournement ultime intérieur qui vous conduit à vous-mêmes, c’est-à-dire à la Vacuité, au Rien, à l’Absolu et à celui qui a vu, je dirais, que tout ce qui se passait, sans aucune exception, ne pouvait pas être vrai.

Donc, il ne s’agit pas de râler contre les circonstances du monde ou vos propres circonstances actuelles. Il vous faut, dans un premier lieu, avant même d’essayer de trouver une solution logique au sein de votre humanité : si vous avez une famille et que vous ne pouvez pas nourrir votre famille, bien évidemment, la priorité n’est pas ce que je vous dis. Mais la priorité est de répondre à ce qui se présente.

Et bien néanmoins, même au travers de cette impression de devoir replonger dans la matière, dans la matrice, dans les problèmes, se trouve le mécanisme intime qui est vôtre pour vous retrouver. Et tous les événements, tous les chocs qui sont en train d’arriver à titre personnel au niveau de vos corps, et je sais que beaucoup d’entre vous ont éprouvé des mécanismes de souffrance physique, de douleur bien réelle, même chez, parmi vous, ceux qui étaient libérés de l’illusion d’être seulement ce corps.

 

Mais tout ce qui se produit et qui va se produire à une échelle, je dirais durant ce mois de mars, de plus en plus collective et de plus en plus percutante, n’a toujours qu’une seule finalité, vous faire retrouver l’État Naturel antérieur à la forme, ce Grand Silence, cet Absolu, ce Parabrahman, tous ces mots que nous avons essayé d’approcher durant ces années par différentes voix, vous sont aujourd’hui de plus en plus accessibles.

Et de toute façon, il ne faut pas se tromper, comme je le dis déjà depuis de nombreux mois, les événements ne se mettront plus jamais en pause, mais ne peuvent qu’accélérer de plus en plus, ou sembler stagner sur un jour ou deux. Ça concerne aussi bien les processus intérieurs à votre conscience que les processus de votre histoire personnelle que à l’échelon du scénario collectif, non pas seulement de la Terre mais, bien sûr, de ce qui arrive aussi dans le cosmos.

Bien sûr, la révélation des derniers acteurs de la scène cosmique que sont Nibiru, les étoiles mortes, que sont les révélations de la prédation cosmique sur cette Terre, ces révélations vont apporter au niveau collectif, comme je l’ai déjà dit et comme je l’ai déjà anticipé, un processus de sidération de la conscience.

Mais c’est justement cette sidération de la conscience et je ne parle même pas encore de l’Événement et de ce qui a été nommé les trois jours, mais je parle simplement d’une accumulation d’événements, d’une accumulation aussi bien au niveau des éléments que des peuples, que des armées, que de votre vie personnelle, qui vont être ébranlés, non pas pour vous déstabiliser mais, bien au contraire, pour vous donner en quelque sorte la stabilité définitive.

Certains d’entre vous ont déjà vomi ce monde, ont vomi leur propre projection et leur propre souhait d’amélioration de quoi que ce soit. Bien sûr, certains d’entre vous sont encore dans les projections de la nouvelle Terre, d’une nouvelle dimension, espérant échapper par la conscience aux événements qui vont toucher tous les corps et toutes les consciences, non seulement de la Terre, vous le savez, mais de l’ensemble de la création.

Alors bien sûr, les évènements vous pouvez les observer en vous, dans votre histoire personnelle, mais aussi dans le monde. Attention à ne pas rentrer aussi bien je dirais dans des faux espoirs que dans des désespoirs. La véritable sécurité, vous allez le découvrir – si ce n’est déjà fait – n’est que dans l’instant présent, dépourvu de toute projection, dépourvu de toute mémoire et surtout même de toute intention.

Nous rejoignons ici ce qui avait été expliqué voilà déjà cinq, six années par Osho, concernant la fainéantise et le rien faire. Bien sûr qu’à l’heure actuelle beaucoup d’entre vous ont l’impression de devoir faire énormément de choses, déjà pour assurer pour certains d’entre vous leur nourriture, le fait de payer leurs factures ou d’affronter peut-être des maladies ou des circonstances sociales ou sociétales qui sont peut-être difficiles. Mais tout cela n’est rien, dès l’instant où vous acceptez que ce qui vous arrive de plus fâcheux, de plus terrible, n’est pas là pour vous détruire, mais pour vous ébranler.

Et quand vous serez suffisamment ébranlés de quelque manière que ce soit, alors vous serez disponibles, je dirais pour l’essentiel qui est uniquement l’instant présent et, comme nous vous l’avons répété depuis des années, de vous souvenir enfin de qui vous êtes avant même l’apparition de la forme et avant même l’apparition de la conscience.

Et le scénario personnel que vous vivez, même s’il vous semble le plus douloureux, le plus pénible, le plus inutile que vous ayez à vivre parce que vous connaissez la Vérité, et bien va vous la montrer et va vous la faire vivre. C’est-à-dire que ce que vous redoutez peut-être le plus encore aujourd’hui par rapport à la souffrance, par rapport à l’argent, par rapport à l’amour, par rapport à l’avenir, n’est là que pour vous démontrer que vous n’avez pas d’autre choix que d’être là à accueillir et de faire Silence.

Bien sûr, comme je l’ai toujours dit, ça ne veut pas dire que vous allez rester comme un Bouddha, immobile et attendre que les choses tombent toutes crues si je peux dire, mais votre façon de voir les choses ne pourra plus jamais revenir en arrière et que, très rapidement au fur et à mesure des jours, des semaines qui vont s’écouler, vous allez vous retrouvez effectivement dans la position du Jnani, c’est-à-dire celui qui est libéré des contingences de la matière, qui pourtant Est dans la matière et qui n’a pas perdu, à aucun moment, son humanité et son humilité.

Et qui néanmoins commence à comprendre réellement le sens des mots que nous disions déjà depuis de nombreuses années, que votre vie n’est pas la Vie, que votre vie n’est qu’une scène de théâtre qui est basée sur des apparences, qui est basée sur des transactions malhonnêtes liées à la conscience, liées au libre arbitre, liées aux mémoires et à l’incapacité de vivre la Vérité, en vous projetant sans arrêt dans un autre monde, une autre dimension ou simplement en vous projetant à demain en espérant trouver une solution.

 

C’est-à-dire que vous allez découvrir petit à petit, si ce n’est déjà fait, et cela dans l’espace de ce mois de mars, qu’il ne sert à rien d’avoir de l’espoir ou du désespoir. Qu’il ne sert à rien de vouloir prévoir ou anticiper et que la solution effectivement à tout, la grande majorité des problèmes, ne peut venir que de votre acceptation qui laissera œuvrer effectivement dans tous les secteurs l’Intelligence de la Lumière, l’Intelligence de la Vie que vous êtes en Vérité.

C’est-à-dire que vous verrez de plus en plus clairement, comme cela a été dit, concernant la conscience elle-même et que vous aviez vécu peut-être depuis de nombreuses années au niveau du mental, mais là je ne parle pas du mental, je parle de la conscience directement. C’est-à-dire que vous êtes, vous allez être capable pour beaucoup d’entre vous, de plus en plus nombreux chaque jour, à vous rendre compte que, non seulement votre mental ne peut vous être d’aucune aide, mais que votre conscience elle-même vient troubler ce que vous êtes en Vérité, c’est-à-dire celui qui a toujours été là.

Et comme nous disons, qui n’est jamais né, et qui n’est jamais mort.

Et les scènes de théâtres, et ce que vous avez à vivre dans votre vie personnelle que vous devez assumer, que vous devez vivre, va vous apparaitre de plus en plus comme un mauvais rêve, un mauvais cauchemar et quelque chose qui n’a plus aucune consistance. Tandis que le noyau de ce qui se souvient en vous va prendre en quelque sorte de plus en plus de densité, de plus en plus de présence, de plus en plus d’importance.

Vous le saurez parce que vous serez en Silence quoi que vous voyiez, quoi que l’on vous dise, quoi que vous disent vos pensées, vos mémoires, vous ne serez plus dupes, et le Silence viendra tout résoudre. Et chacun d’entre vous va être amené en quelque sorte à vivre de toutes les façons possibles cette confrontation entre le rêve et le réel, entre l’illusion et le réel, entre le relatif et l’Absolu.

Ce jeu absurde de la dualité ombre/lumière qui vous donnera à voir que vous êtes bien antérieurs à la Lumière comme à l’ombre, comme vous êtes bien antérieurs à la conscience ou à ce qui est nommé l’incarnation, quelles que soient les dimensions dans lesquelles vous avez évolué.

Bien sûr c’est aussi une sortie du temps, mais aussi une sortie de l’espace où seul existe ‘’Ici et Maintenant’’, qui n’est pas seulement le Cœur du Cœur, qui n’est pas seulement votre présence, mais qui est aussi cet état de divine indifférence où vous constatez que le personnage peut se débattre, où vous constatez que le corps peut être occupé, où vous constatez même que votre mental peut être en train de faire quelque chose de très précis, que votre conscience voit tout ça, mais que vous n’êtes même pas la conscience qui voit tout ça, mais que vous êtes antérieurs et que, pourtant, vous êtes tout ça.

C’est quelque chose qui est difficile à expliquer avec des mots. C’est comme si vous sortiez d’un très, très long sommeil, où le problème n’est pas votre identité, où le problème n’est pas de vous rappeler quelle est votre identité, ni même de vous rappeler le sens de l’histoire, mais de voir que tout cela, tout ce qui apparaît sous l’œil de la conscience, les formes, votre mari, vos enfants, la société, que tout ce qui a été construit par l’apprentissage depuis votre naissance, l’éducation, l’affection, la maternité pour les femmes, les mariages, la profession etc., etc…, d’un seul coup sera vu et vécu comme une illusion totale.

Le résultat ici, ça ne sera pas la résonance Agapè, mais l’état initial du grand Silence qui a préfiguré à un instant unique qui contient tous les autres temps, l’ensemble de la création et l’ensemble des dimensions. Et tout cela même si vous n’aurez pas les mots pour le formuler vous allez constater autour de vous que de plus en plus de frères et sœurs vivent cela même sans pouvoir se l’expliquer.

Et plus vous allez monter dans l’horreur du scénario qui a été écrit, et plus vous allez découvrir la beauté que vous êtes, qui n’a jamais connu la moindre horreur de ce qui se déroule, et ça c’est une transmutation alchimique finale de la conscience. C’est bien plus que ce que l’on pourrait nommer le réveil, l’ascension, l’accès aux origines stellaires où l’accès à la Source. C’est l’origine, instantanément, à la Vérité Absolue, même si vous n’avez aucun mot, même si vous en doutez, même si vous en avez peur, cela ne changera rien.

Parce que, comme nous vous l’avons toujours dit, à partir de ce moment là, quand vous ne pouvez plus vous reconnaître en une circonstance extérieure de ce monde. Parce que les circonstances extérieures de ce monde liées à la vie en société, le simple fait de se nourrir, le simple fait de se déplacer, le simple fait d’avoir du courant ou de ne pas entendre des bruits de bombes, vont se trouver réduites à néant.

Et c’est justement grâce à cela, qu’il ne faut pas souhaiter ni redouter bien sûr, mais c’est grâce à l’enchaînement ininterrompu des évènements, aussi bien dans votre sphère personnelle que collective, qui va vous amener à cette sidération, et à ce repositionnement, non plus au niveau de votre scénario de vie, non plus au niveau de votre forme, non plus au niveau de votre mental, même plus au niveau de vote conscience, mais en amont de tout cela, et là de manière indescriptible vous découvrirez de plus en plus la Vérité.

 

Il n’y a pas besoin de mettre des mots pour ceux qui ne l’ont jamais vécu. N’allez pas chercher si je peux dire de cadre de référence ou des points de comparaison parce que c’est incomparable. Tout ce que ça demandera de vous de plus en plus, c’est la disponibilité à être ce que vous êtes et toute la vie, et toute la scène du monde, vont vous amener à cette essentialité, à ce principe, à cette essence, que rien ni aucun évènement à la surface de ce monde comme à l’intérieur de votre vie, ne pourra plus jamais faire disparaître ou détourner.

Donc c’est une période qui s’ouvrira durant ce mois de mars, et bien sûr dans les semaines qui viennent, sans compter bien sûr ces énergies particulières qu’on appelle l’équinoxe, qu’on appelle la Pâque, quelles que soient les religions. Ce sont des moments de tensions énergétiques très particulières, et c’est justement dans cette période là que vous rentrez, avec l’arrivée du printemps, et avec des évènements qui vont prendre une allure non pas catastrophique, mais de plus en plus spectaculaire, je dirais à tous les niveaux.

C’est-à-dire le côté spectaculaire de ce que sont les mémoires qui vous restent encore à titre personnel, et des révélations spectaculaires sur ce que présente le monde de la mort, le monde du mensonge et le monde où rien n’est réel.

La découverte du réel et l’installation dans le réel comme disait Bernard de Montréal est exactement ce qui est en train de se produire. À un moment donné, peut-être beaucoup d’entre vous durant ces quelques semaines qui viennent, vont comprendre réellement et profondément que rien de ce qui arrive ne peut être évité, et que justement le fait de ne pouvoir éviter cette confrontation à quelque niveau que cela concerne votre histoire, est paradoxalement ce qui vous rend libres et vous rend à vous-mêmes.

Et vous comprendrez que vous n’avez pas besoin de poser des questions de repérage. Je sais que certains d’entre vous se posent encore la question des 132 jours, se posent encore la question de la date de la visibilité de Nibiru, ou la date de la troisième guerre mondiale, ou la date de l’intervention de la Confédération Intergalactique.

Mais vous allez comprendre, si ce n’est déjà fait, que tout cela vous sort de la Vérité et vous sort de l’instant présent, et que seul l’instant présent est votre réconfort, et que seul l’instant présent est la source de l’Amour que vous êtes, et que tout le reste finalement, même les choses agréables que vous pourriez encore projeter pour dans quelques jours, dans quelques semaines, n’ont plus du tout aucune importance.

Alors bien sûr aujourd’hui je ne vous parlerai pas plus des évènements qui s’enchaînent sur la Terre. Vous êtes assez grands pour le comprendre vous-mêmes sauf si bien sûr vous êtes encore dans le déni. Mais ce coté inexorable, inéluctable de ce qui est en train de se produire dans ces jours-là que vous vivez sur Terre, vous le saurez très bientôt, n’est fait que pour vous rendre à vous-mêmes au-delà de toute apparence, au-delà de toute souffrance, au-delà de tout conflit, au-delà de toute contradiction.

Tout ce qui se déroule dans votre scène et dans votre cercle personnel comme tout ce qui se déroule dans tous les secteurs de votre vie, mais aussi de la société mondiale, vous ramène à l’évidence. Même si aujourd’hui cela vous semble être totalement à l’opposé de ce que je viens de dire, ce ne sont que des apparences, et vous, vous n’êtes dans aucune apparence.

Et tout ce que vous affrontez aujourd’hui,- je ne vais pas développer les innombrables symptômes que beaucoup d’entre vous peuvent éprouver, il y a tellement d’interactions qui se produisent entre le choc de l’humanité, entre les égrégores de peur, entre la résolution des mémoires karmiques collectives liées à l’illusion du libre arbitre, que ce soit les changements vibratoires qui concernent l’ensemble des consciences présentes pas seulement sur cette Terre, mais de l’ensemble de la création manifestée dans tous les univers -, n’est que le réveil à ce qu’est la Vérité du temps Zéro.

C’est-à-dire que, comme nous vous l’avions dit, l’alpha rejoint l’oméga, l’oméga rejoint l’alpha, pour faire le miracle d’une seule chose et pour voir que toute cette création, que tous ces mondes et tous ces univers ne sont qu’un rêve bien pâle de ce que nous sommes tous en vérité au-delà de la forme.

Alors bien sûr, essayez de ne pas vous poser de question. Bien sûr que le déroulement des évènements peut vous donner une forme d’appréhension ou de jubilation peu importe. Essayez de trouver vraiment du temps pour être en vous, pour être en la nature, pour être en le Silence quel que soit votre degré d’activité au sein de la famille, de la société ou des contrats, ou des obligations que vous avez.

Mais le Silence va s’imposer à vous comme la seule solution face à la folie du monde, au côté incroyable de ce qui se manifeste dorénavant. D’ailleurs vous avez sous les yeux la dégénérescence totale de ce qu’est l’humanité comme à chaque fin de cycle. Et-ce que vous voyez peut-être aujourd’hui dans la dégénérescence des mœurs, dans la dégénérescence des apparences, dans la tromperie universelle que ce soit sur les sexes, que ce soit sur les habits, que ce soit sur les aspects financiers, est exactement le même chaos qui se produisait à chaque fin de cycle.

Parce qu’à chaque fin de cycle il était, même au sein de l’enfermement, de comprendre que le rêve d’individualité, le rêve de possession, le rêve de matérialité, n’est qu’un drame en définitive. Parce que toute société qui rentre dans cette vision matérialiste, consumériste, en définitive ne fait que se brûler elle-même, et ce n’est pas une punition, c’est la résolution.

Comprenez bien et essayez de comprendre ce que veut dire cette phrase : “Ce que vous vivez aujourd’hui n’est pas quelque chose de dramatique, c’est uniquement une résolution de tout ce qui ne vous est pas encore revenu quant au souvenir de qui vous êtes avant la forme”. Il n’y a pas à avoir peur, il n’y a pas à redouter, il y aura de moins en moins à projeter, ou à utiliser les énergies ou la conscience, mais simplement de plus en plus être, si je peux dire, laisser être ce qui est et qui a toujours été là en vous comme au travers des apparences du monde.

Vous voyez, je ne vais pas entrer aujourd’hui dans une cinématique des événements parce qu’il n’y en a plu besoin, il n’y a plus besoin de date, je l’ai déjà dit, vous êtes en plein dans ces événements de l’Apocalypse et de la révélation. Et plus vous êtes immergés dans ce qui se vit à l’instant présent et actuellement, et plus vous découvrez la vérité que vous êtes.

Et tous ceux qui parmi vous au contraire auraient tendance à vouloir projeter leur conscience, dans une supra conscience, dans le soi ou dans des visions de nouvelle Terre vont s’apercevoir par eux-mêmes qu’ils vont tomber malades et que la seule santé possible est celle de l’instant présent, avec son acceptation, avec le temps zéro, avec la Présence et avec l’Absence, tout ça conjugué avec le silence.

 

Bien sûr, vous aurez peut-être encore des activités ordinaires à mener, ne serait-ce que se laver, ne serait-ce que gagner sa vie, ne serait-ce qu’aller chercher à manger. Mais même cela va disparaître très bientôt, et cela ne doit pas vous soucier, ne doit pas vous emmener comme cela avait pu être dit voilà de très nombreuses années, de faire des provisions, de par exemple d’avoir des bougies en cire d’abeille pour vous préparer pour les trois jours.

Mais ne vous occupez même plus de cela parce qu’aujourd’hui il existe une telle intensité de la possibilité de vivre l’instant présent, une telle possibilité d’accès au Véritable que vous êtes que tout le reste est totalement accessoire. Si vous êtes totalement centrés dans l’instant présent, vous n’avez pas besoin ni de provisions, ni de garanties d’aucune sorte quant à votre vie de demain. Parce que vous avez trouvé la clé, et quand vous le vivez, vous le savez.

Et quand vous le vivez, vous sortez, je dirais quasi-complètement de ce genre de préoccupation, c’est-à dire de savoir comment vous allez manger, comment vous allez vous déplacer ou comment vous allez survivre ou nourrir votre famille.

Et à ce moment-là, encore une fois l’Intelligence de la Lumière, l’Intelligence de la Vie fera toujours tout ce qui est nécessaire pour vous, à condition que vous ne demandez rien, mais que vous soyez disponibles pour accueillir ce qui est donné à profusion. Et en définitive, votre positionnement en temps que personne incarnée, même si c’est encore du rêve, va être de savoir si vous vous abandonnez en totalité à la vérité ou si vous vous opposez à la vérité. La vérité, non pas du monde, non pas de savoir qui a raison ou qui a tort, mais la Vérité que vous êtes.

Et ça, tous les mécanismes qui entrent en œuvre déjà depuis de nombreuses semaines, mais qui vont se renforcer pour chacun de vous, va être de constater que, à chaque occasion, il vous sera proposé la réaction ou le silence, la bienveillance ou au contraire une espèce de malveillance cachée, refoulée peut-être. Et de votre jeu, même du mental et de votre conscience et de vos pensées, vous allez comprendre très vite où vous êtes, quelle que soit l’atteinte qui vous est faite, quelle que soit la surprise que vous avez à vivre.

Si vous êtes sincères et authentiques avec vous-mêmes, vous verrez qu’il ne peut pas y avoir de réaction puisqu’il n’y a rien à défendre, il n’y a rien à dépasser, mais simplement être lucides et conscients au sein de l’instant de ce qui est à vivre.

C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner pour les semaines qui nous attendent, vous et nous d’ailleurs. Mais retenez qu’à un moment donné, et ce moment peut être encore différent pour chacun jusqu’au moment collectif, c’est à chacun de vous de vous rendre compte du jeu de la conscience et de ce qui n’a jamais joué, qui a toujours été là et qui est ce que vous êtes.

Vous voyez ce n’est pas une affaire de progression vibratoire, ce n’est même plus une question d’ouverture de portes, de communication ou de corps subtils, nouveaux, c’est une question de comment vous acceptez et comment vous gérez ce qui se déroule dans l’instant, indépendamment de toute référence mémorielle et indépendamment de toute projection pour un résultat, mais aussi indépendamment de vos pensées et de vos émotions que vous pouvez avoir peut-être normalement à cette occasion. Et comprendre que vous n’êtes rien de tout cela, et donc de le vivre avec, je le répète, de plus en plus de facilité.

Voilà, je voulais rester dans ce cadre très général aujourd’hui parce que les événements, bien sûr je n’ai pas besoin d’en parler, vous les avez tous les jours sous les yeux, à tous les niveaux, c’est réellement la révélation finale de l’imposture cosmique, mais aussi du mensonge planétaire et cosmique de ce monde concernant la prédation et nous avons eu très largement durant ces vingt dernières années l’occasion de vous entretenir par différents canaux.

Je vous souhaite donc à tous une très bonne traversée de ce mois de Mars. Je reviendrai quant à moi peu ou prou à côté de la période pascale, c’est-à dire si mes souvenirs sont bons à peu près dans un mois, mais bien évidemment qui sera adapté à l’évolution de la découverte de qui vous êtes en vérité au niveau collectif, et qui s’accompagne, bien sûr vous vous en doutez, par des révélations de plus en plus tonitruantes sur l’état du monde et sur les rouages de ce monde, mais aussi du cosmos.

Je vais donc vous transmettre toutes mes bénédictions, tout mon amour, et je vous préviendrai par Tête de Caboche peut-être une semaine avant de revenir aux alentours de la période de Pâques. Je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon amour, et surtout n’oubliez pas que quoi qu’il vous arrive, vous êtes ce à quoi rien n’est jamais arrivé.

 

Si vous acceptez cela, vous vous placez dans l’instant présent, vous vous placez dans l’accueil, vous vous placez dans l’acceptation et vous vous placez aussi dans la résilience, il vous suffit de le vivre une fois pour le comprendre, il vous suffit de le vivre deux ou trois fois pour vraiment installer ce mécanisme naturel qui ne dépend d’aucune technique vibratoire, d’aucun yoga ou d’aucune volonté, mais qui est justement la cessation de toute volonté de l’ego de vouloir contrôler, maîtriser, mais aussi la cessation de l’activité de l’âme en tant que porteur des mémoires, des souffrances, du libre-arbitre et de tous ces espaces de dualité.

Je souhaite à chacun de vous de trouver dans cette période et jusqu’à Pâques de vivre cette Vérité qui est en chacun de nous, et surtout de ne plus être tributaire, au moins au niveau émotionnel et mental des circonstances de cette société et de ce monde, aussi bien de votre famille que de vos professions, que de votre pays, ou que des conditions de votre âge.

Alors je vous dis à très bientôt et tout mon amour vous accompagne. Merci à vous.

Canalisé par Jean-Luc Ayoun

Partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email