Vous avez placé la peur avant tout sous vos yeux, et l’ego vous dit que vous devez continuer à la regarder afin de rester en sécurité. L’ego est ce qui n’est pas. C’est l’appel de la structure de personnalité séparée. C’est l’appel de l’irréel. Nous vous encourageons à penser à l’ego non seulement comme votre ego ou celui de l’autre, mais comme une grille perceptive posée sur une joyeuse Réalité. Lorsque vous choisissez de regarder à travers cette lentille de la grille perceptuelle, vous voyez tous les êtres comme séparés, vulnérables et capables de nuire. Vous les voyez dans un monde qui peut être blessé et qui peut nuire aux êtres qui l’habitent. L’ego est la grille de conflit, et vous ne regardez jamais qu’à travers l’objectif de la grille de conflit par choix.

Vous avez placé la peur avant tout sous vos yeux par la volonté de voir et d’expérimenter ce qui n’est pas sous la forme d’un rêve, et vous pouvez permettre à ce qui n’est pas de passer à l’arrière-plan et de disparaître à volonté. C’est votre superpuissance et la superpuissance également disponible à chaque instant pour chaque personnage jouant un rôle ici. En d’autres termes, votre concentration détermine votre expérience. Nous sommes à vos côtés à tout moment pour vous aider à vous recentrer et vous aider à rester en contact avec le fait que le pouvoir du recentrage vous appartient. C’est un pouvoir qui ne peut jamais être bloqué.

 

Ce processus se produit graduellement parce que le fait d’essayer d’enlever ce que vous croyez encore avoir besoin suscite simplement plus de peur. Donc quand vous trouvez que vous êtes malheureux pour une raison quelconque, arrêtez. Vous avez besoin de vos super pouvoirs maintenant. Vous n’avez pas besoin de plus d’efforts ou d’une liste de choses à faire ou d’une motivation à accomplir. Les accomplissements en apparence dans le monde peut s’accomplir sans effort à travers vous si vous vous souvenez d’arrêter chaque fois que vous éprouvez du malheur. La bonne nouvelle, c’est que votre malheur est toujours votre responsabilité et jamais votre faute. Votre malheur ne peut jamais être la faute d’aucun autre, d’aucun gouvernement, d’aucun défaut apparent, d’aucune limitation apparente imposée de l’extérieur. Votre bonheur est toujours à votre portée, et il est directement lié à votre capacité à vous recentrer.

Comment faites-vous pour vous recentrer ? Envoyez un simple appel. C’est toujours très simple :
Aide-moi à me concentrer sur ce qui m’apporte, à moi et à tous les autres, le bonheur.

Il suffit de s’arrêter et de demander de l’aide parce que l’aide est ce qui vous entoure à chaque instant, et vous en êtes toujours pleinement digne. Pour recevoir de l’aide, vous devez cesser de vous concentrer sur l’intrigue pendant un moment, l’intrigue qui semble causer tant de problèmes dans votre perception. On a un secret à partager : L’intrigue ne veut rien dire, mais elle semble très significative, n’est-ce pas ? Cela semble déterminer votre prochaine action.

Qu’est-ce que vous pensez de ça ? Que diriez-vous de permettre à toutes les actions de venir du bonheur lui-même, et non d’un attachement et des jugements sur l’intrigue ? Lorsque vous jugez et réagissez à un scénario, vous assignez vos tâches de personnage, et ces tâches semblent souvent lourdes. Tout cela n’est pas nécessaire. Il suffit de laisser tomber l’intrigue régulièrement, chaque fois qu’il y a de la tension, de demander de l’aide et de permettre au personnage d’être guidé de cette façon. Permettez au personnage d’être guidé à travers l’histoire par un contrôle qui a toujours été au-delà de l’histoire, et il y a votre facilité d’effort. Si vous restez dans l’état qui permet au personnage d’être guidé par la réactivité de l’histoire, vous ressentirez un malheur intense, et c’est une très bonne chose. Quand on se laisse aller à ressentir la profondeur du malheur qu’apporte la réactivité et le jugement, on est très ouvert à une autre voie, une voie plus heureuse.

La peur doit être abandonnée, et par vous. Personne d’autre ne le fait pour vous. Vous avez été habitués à regarder à travers la grille perceptuelle de la querelle, à vous relier comme un ego à d’autres ego. Il est temps que la structure de tout cela s’effondre maintenant. Lorsque les structures perceptuelles s’effondrent, rappelez-vous que c’est la joie que leur effondrement révèle. Tout ce à quoi vous vous êtes accroché étroitement en termes de concepts – c’est cette chose même qui bloque la conscience de la joie que vous êtes. Affirmez ceci :
Je suis ouvert à un changement radical de perception.

D’un point de vue énergétique, voici à quoi cela ressemble. Vous êtes comme un patient sur le point d’être opéré. Il y a une certaine appréhension, mais aussi un grand désir pour le soulagement que la chirurgie apportera. Dans cette chirurgie, cependant, vous offrez ce dont vous n’avez pas besoin. Vous le donnez, et celui qui fait office de chirurgien ne coupe pas du tout. Celui qui vous escorte dans le soulagement vous prend simplement ce dont vous n’avez pas besoin. Pendant que ce chirurgien énergique vous le prend, vous regardez comment il se dissipe en rien du tout, et puis vous riez tous les deux.

 

En renonçant à la peur, vous renoncez à la structure de personnalité séparée. La structure de personnalité séparée n’apporte rien d’autre que la douleur et l’envie de lutter. Vous n’en avez pas besoin. C’est une technologie dépassée. Vous pouvez vous promener, apparemment « ici », avec un nom et une adresse, après avoir abandonné la structure de personnalité séparée. En effet, c’est la seule façon d’apparaître encore sur la planète dans le bonheur. Rappelez-vous que l’on ne vous demande pas de remettre quoi que ce soit de réel. On ne vous demande pas de remettre votre personnalité, ce que vous percevez comme votre moi. Il y aura une interaction de soi avec les autres soi-même. On vous demande de permettre à cette grille de séparation perceptuelle de se soulever et de disparaître. Aimeriez-vous tout voir en beauté ? Aimeriez-vous que votre perception soit aimante tout le temps ? Y a-t-il une partie de l’histoire que vous devez arrêter et de contrôler avant de laisser votre perception vous montrer la beauté que vous et tous ont toujours été ?

En renonçant à la dépendance de la peur, vous renoncez à ce qui n’a jamais été, à ce qui n’est pas. La grille perceptuelle n’a jamais été réelle, alors autant la laisser se soulever et disparaître. Ce qui est étonnant, c’est quand on voit que ça n’a jamais été réel. Cela semble si réel quand on s’accroche à ce poids, à ce lourd fardeau, mais la grille perceptuelle de l’ego n’a en réalité aucune substance du tout.

Nous sommes à vos côtés, car vous laissez ce qui n’a jamais été vous quitter des yeux, et nous célébrons parce que la joie éternelle est notre nature et la vôtre.

Les Anges, canalisé par Julie Boerst

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email